« Genèse » est un nom tiré du grec, il signifie « le livre de la création, ou de la réalisation »

29/01/2015 08:52
*«  Genèse » est un nom tiré du grec, il signifie « le livre de la création, ou de la réalisation » 
 
Ce titre est correctement traduit car l’ouvrage contient le récit de l’origine de toutes choses. C’est le plus ancien livre historique. Aucun autre livre sur l’antiquité ne conteste son autorité ; la plupart des choses enregistrées par plusieurs auteurs païens des plus anciens, ainsi que les différentes coutumes des nations, confirment ce qui est compté dans le livre de la Genèse. 
 
* Dieu crée les cieux et la terre (#1,2). La création de la lumière (#3-5). Dieu sépare la terre des eaux ; Il rend la terre fructueuse (#6-13). Dieu crée le soleil, la lune et les étoiles (#14-19). Les animaux sont créés (#20-25). L’homme est créé à l’image de Dieu (#26-28). La nourriture est fournie (#29,30). L’œuvre de la création est complètement achevée (#31). 
 
#1,2 Le premier verset de la Bible nous donne une explication rationnelle et utile des origines de la terre et des cieux. Les chrétiens réellement humbles, grâce à leur foi, sont mieux à même de comprendre ces choses, plus que ne le peuvent, par leur imagination, les hommes les plus instruits. 
 
Ce que nous pouvons voir du ciel et de la terre, nous fait découvrir la puissance du grand Créateur. Au vu, ici-bas, de notre condition humaine, nous devons garder à l’esprit notre devoir de chrétiens : lever toujours les yeux vers le ciel, et garder la terre sous nos pieds. Le Fils de Dieu, ne faisant qu’un avec le Père, était avec Celui-ci, lors de la création du monde ; qui plus est, on nous dit, dans Sa Parole, que le monde a été fait par Lui, et que rien n’a été fait sans Lui. Ah, quelles nobles pensées devrions-nous avoir au sujet de ce grand Dieu que nous adorons, ce grand Médiateur vers qui nous adressons nos prières ! Et ici, dès le début du Saint Livre, nous lisons, au sujet de cet esprit divin, qu’Il travaille dans le cœur de l’homme ; ce type d’action est d’ailleurs souvent mentionné dans d’autres passages de la Bible. Il faut remarquer qu’au début, il n’y avait rien d’enviable sur la surface terrestre car le monde d’alors était informe et vide ; tout n’était que désolation. De manière imagée, l’œuvre effectuée par la grâce, dans l’âme, est aussi une création nouvelle : dans une âme « en friche », là où il n’y a pas eu de nouvelle naissance, on ne peut trouver que désordre, confusion et tout ce qui concerne le mal ; cette âme est vide de tout ce qui concerne le bien, de tout contexte divin ; on n’y trouve que l’obscurité car il n’y a en elle que ténèbres : c’est ici notre état naturel, avant que la Grâce toute puissante ne produise en nous Son changement. 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/