1. Discours sur le mont des Oliviers : prophéties sur le temple et le retour de christ 1 DE 4

26/09/2014 12:57

11. LES PROPHÉTIES COMMUNIQUÉES EN PRÉPARATION

À LA MORT DE CHRIST

1 DE 4

 

Discours sur le mont des Oliviers :

prophéties sur le temple et le retour de christ

 

Contexte du discourt

MATTHIEU 24 : 1 à 3

1 ¶  Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.

2  Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée.

3  Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?

NOTE DE JOHN MACARTHUR

les constructions. Entreprise par Hérode le Grand en l’an 20 av. J.-C. , la rénovation du temple n’était pas encore achevée lorsque les Romains détruisirent le bâtiment en l’an 70. A l’époque du ministère de Jésus, le temple était l’un des bâtiments les plus impressionnants du monde, composé de grands blocs de pierre couverts d’ornements en or. Certaines des pierres du complexe du temple présentaient une face de 12 m sur 3½, avec 3½ m de profondeur; elles étaient toutes habilement taillées de manière à s’ajuster parfaitement les unes aux autres. Les bâtiments du temple étaient faits de marbre blanc brillant, et l’ensemble du mur est de la structure principale était recouvert de plaques dorées qui reflétaient les rayons du soleil levant, offrant un spectacle visible de très loin. L’ensemble du mont du temple fut agrandi par les architectes d’Hérode à l’aide de grands murs de soutènement et de chambres voûtées sur le côté sud et dans l’angle sud-est. Grâce à cet aménagement, la surface de la grande esplanade au sommet du mont du temple fut doublée. Le complexe du temple était magnifique à tout point de vue. Il est possible que la conversation des disciples rapportée ici ait été déclenchée par les paroles de Jésus en #Mt 23: 38. Ils devaient certainement se demander comment un site aussi majestueux et spectaculaire pouvait devenir « désert ».

24: 2

il ne restera pas ici pierre sur pierre. Cette prédiction s’accomplit mot pour mot en l’an 70. Le général romain Titus fit entourer de grands échafaudages en bois les murs d’enceinte du complexe du temple, les combla de bois et autres matériaux inflammables, et y mit le feu. La chaleur qui s’en dégagea fut tellement intense que les pierres s’effondrèrent. Les ruines furent alors triées pour en extraire l’or fondu puis « renversées » dans la vallée du Cédron.

24: 3

la montagne des Oliviers. La colline qui fait face au temple, sur le côté est de la vallée du Cédron et qui offre la plus belle vue de Jérusalem. Au pied de cette colline se trouve le jardin de Gethsémané .

quel sera le signe de ton Avènement. #Lu 19: 11 mentionne le fait qu’« on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître ». La destruction du temple (v. #Mt 24: 2) ne correspondait pas au plan eschatologique que les disciples avaient envisagé, c’est pourquoi ils demandèrent quelques précisions à ce sujet. Jésus répondit à leur question dans l’ordre inverse. Il décrivit d’abord le signe prophétique de sa venue (en réalité une série de signes) aux vv. #Mt 24: 4-35, avant de répondre à leur question sur le moment où ces événements s’accompliraient (à partir du v. 36). Lorsqu’ils l’interrogèrent sur son avènement (grec parousia, littéralement « présence »), ils ne pensaient pas à une seconde venue dans un avenir lointain. Ils parlaient de sa venue en tant que Messie triomphant et s’attendaient sans doute à ce que cet événement ait lieu rapidement. Même s’ils étaient conscients de sa mort prochaine  il l’avait clairement annoncée à plusieurs reprises  - ils ne pouvaient en aucun cas prévoir son ascension au ciel et la longue durée du temps de l’Église. Cependant, le terme grec parousia employé par Jésus dans son discours renvoyait précisément à son retour.

 

MARC 13 :1 à 4

1 ¶  Lorsque Jésus sortit du temple, un de ses disciples lui dit : Maître, regarde quelles pierres, et quelles constructions !

2  Jésus lui répondit : Vois-tu ces grandes constructions ? Il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.

3  Il s’assit sur la montagne des oliviers, en face du temple. Et Pierre, Jacques, Jean et André lui firent en particulier cette question:

4  Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que toutes ces choses vont s’accomplir ?

NOTE DE JOHN MACARTHUR

quelles pierres, et quelles constructions! Ce disciple, qui reste anonyme, admirait la magnificence et la beauté du temple et de ses annexes, et encourageait Jésus à réagir dans la même veine. Probablement ne pouvait-il pas concevoir qu’une si impressionnante structure puisse être « laissée déserte » (cf. #Mt 23:38).

13:2

Jésus lui répondit. Pour répondre à l’admiration de ce disciple, Jésus annonça la destruction du temple. Environ 40 ans plus tard, en 70 apr. J.-C., survint le sac de Jérusalem par les Romains, qui tuèrent un million de Juifs et démolirent le temple.

pierre sur pierre. Les seules pierres qui ne furent pas renversées furent les énormes fondations, pierres qui ne faisaient pas à proprement parler partie de l’édifice mais servaient de points d’appui pour le mur de soutènement édifié tout autour de la colline sur laquelle le temple était érigé. Elles sont encore visibles aujourd’hui dans le « tunnel des rabbins », qui longe du nord au sud le mur occidental. Il fait partie du côté ouest du mur de soutènement qu’on appelle aujourd’hui le mur des lamentations. Une autre partie de ce mur de soutènement ainsi que les marches qui servaient à monter et descendre le mont du temple ont été aussi découvertes du côté sud des remparts.

13:3

Pierre, Jacques, Jean et André lui firent en particulier cette question. Ces quatre disciples parlaient au nom des douze.

13:4 Comme les disciples spéculaient sur l’imminence de l’établissement du royaume par Jésus, la question qu’ils avaient à lui poser était double:

1° Quand le temple serait-il détruit et quand allait commencer le royaume?

2° Quel événement donnerait le signal du début du royaume?

quand cela arrivera-t-il. « Quand » comporte une notion d’imminence. Les disciples pensaient que Jésus allait incessamment instaurer le royaume de Dieu (cf. #Lu 19:11), au pire avant la fin de la Pâque. « Cela » renvoie à la destruction et à la dévastation du temple (cf. #Mt 23:38 ; #Mt 24:2).

quel signe. Les disciples s’attendaient sans doute à ce qu’un événement miraculeux  obscurité complète, luminosité éblouissante ou venue d’un ange descendu du ciel - annonce l’avènement du royaume millénaire. Tout cela se produira effectivement le jour de l’avènement

LUC 21 : 5 à 7

¶  Comme quelques-uns parlaient des belles pierres et des offrandes qui faisaient l’ornement du temple, Jésus dit:

6  Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.

7  Ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que ces choses vont arriver ?

8  Jésus répondit : Prenez garde que vous ne soyez séduits. Car plusieurs viendront en mon nom, disant : C’est moi, et le temps approche. Ne les suivez pas.

9  Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas encore la fin.

10  Alors il leur dit : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume ;

11  il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.

12  Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom.

13  Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage.

14  Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense ;

15  car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire.

16  Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous.

17  Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

21:5

en offrande. Les personnes riches offraient au temple des sculptures en or, des plaques dorées et d’autres trésors. Hérode avait offert un cep de vigne avec des grappes de raisins tout en or, haut de près de 2 mètres. Les dons étaient présentés sur les murs et suspendus au-dessus du portique. Ils constituaient une collection de trésors inimaginables, tous pillés par les Romains lors de la destruction du temple (v. #Lu 21:6).

21:11

signes dans le ciel. Les passages parallèles de #Mt 24:7 et #Mr 13:8 omettent cette expression. #Lu 21:25.

21:13

pour que vous serviez de témoignage. Les épreuves sont autant d’occasions à saisir (#Ja 1:2-4), et la persécution est souvent l’occasion de donner du poids à un témoignage.

 

Début des douleurs de l`accouchement

 MATTHIEU 24 : 4 à 14

4 ¶  Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise.

5  Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens.

6  Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.

7  Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.

8  Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.

9  Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.

10  Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres.

11  Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.

12  Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.

13  Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

14  Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

24:6

Mais ce ne sera pas encore la fin. Les faux prophètes, aussi bien que les guerres et les rumeurs de guerre, sont bien présents en notre temps, mais ils deviendront de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la fin se rapprochera (cf. #2Ti 3:13).

24:8

douleurs. Le terme désigne les douleurs de l’accouchement. Les famines, les tremblements de terre et les conflits ont toujours été le lot d’un monde déchu, mais la désignation par Jésus de ces événements comme le « début » des douleurs nous indique que ces phénomènes atteindront une ampleur sans égale dans les temps de la fin. Cet accroissement de souffrances sera le signal de l’arrivée imminente du Messie, venu pour juger l’humanité pécheresse et pour établir son royaume de mille ans. Cf. #1Th 5:3 ; #Ap 6:1-17 ; #Ap 8:1-9:21 ; #Ap 16:1-21

24:10

plusieurs succomberont. Littéralement « beaucoup trébucheront ». L’expression fait penser aux croyants qui se détacheront de la foi. Ils commettront même l’un contre l’autre des actes bouleversants de trahison spirituelle. Ceux qui chuteront ainsi prouveront clairement qu’ils n’ont jamais été de vrais croyants

24:13

persévérera jusqu’à la fin …  sauvé. Cf. #Mt 10:22. Ceux qui persévèrent sont ceux-là mêmes qui sont sauvés, par opposition à ceux dont l’amour se refroidit (v. #Mt 24:12). Cela ne signifie pas que la persévérance soit garante du salut. Dans maints passages, l’Écriture enseigne précisément le contraire: c’est Dieu qui assure notre persévérance, et cela fait partie de son œuvre de salut. Les vrais croyants sont « gardés par la foi pour le salut » (#1Pi 1:5). La garantie de notre persévérance est gravée dans la promesse de la nouvelle alliance. Dieu dit: « Je mettrai ma crainte dans leur cœur, afin qu’ils ne s’éloignent pas de moi » (#Jér 32:40). Ceux qui chutent et s’éloignent de Christ prouvent de manière formelle qu’ils n’ont jamais été de vrais croyants (#1Jn 2:19). Cependant, le fait que Dieu est le garant de notre persévérance ne signifie pas pour autant que nous devions rester passifs dans ce processus. Il nous garde « par la foi » (#1Pi 1:5), par notre foi. L’Écriture nous invite quelquefois à retenir fermement notre foi (#Hé 10:23 ; #Ap 3:11) ou nous met en garde contre la chute (#Hé 10:26-29). De tels avertissements n’annulent pas les nombreuses promesses qui parlent de la persévérance des vrais croyants (#Jn 10:28-29 ; #Ro 8:38-39 ; #1Co 1:8-9 ; #Ph 1:6). Les avertissements et les appels font au contraire partie des moyens que Dieu utilise pour préserver notre persévérance dans la foi. Il est intéressant de remarquer que les avertissements et les promesses vont souvent de pair. Ainsi, p. ex., lorsque Jude exhorte les croyants à se maintenir « dans l’amour de Dieu » (#Jude 21), il les oriente aussitôt vers Dieu, « qui peut vous préserver de toute chute » (#Jude 24).

24:14

prêchée dans le monde entier. Malgré toutes les tribulations à venir  le piège des faux docteurs, les guerres, les persécutions, les catastrophes naturelles, l’éloignement de Christ et tous les obstacles à la proclamation de l’Évangile - le message finira néanmoins par parvenir à toutes les parties de la planète. Dieu n’est jamais à court de témoins; si besoin était, il proclamerait l’Évangile depuis le ciel (cf. #Ap 14:6).

Alors viendra la fin. « La fin » se réfère à la souffrance qui atteint son comble dans les moments qui précèdent la naissance. C’est ainsi que Christ qualifie la période de grande tribulation décrite dans les vv. suivants.

MARC 13 :5 à 13

5 ¶  Jésus se mit alors à leur dire : Prenez garde que personne ne vous séduise.

6  Car plusieurs viendront sous mon nom, disant ; C’est moi. Et ils séduiront beaucoup de gens.

7  Quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.

8  Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume ; il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines. Ce ne sera que le commencement des douleurs.

9  Prenez garde à vous-mêmes. On vous livrera aux tribunaux, et vous serez battus de verges dans les synagogues ; vous comparaîtrez devant des gouverneurs et devant des rois, à cause de moi, pour leur servir de témoignage.

10  Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations.

11  Quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous inquiétez pas d’avance de ce que vous aurez à dire, mais dites ce qui vous sera donné à l’heure même ; car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit-Saint.

12  Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir.

13  Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

13:5

Prenez garde. Mot grec signifiant « voir », mais qui était fréquemment utilisé comme ici, avec la connotation d’« ouvrir l’œil », ou « faire attention ».

13:6

C’est moi. Nombre de faux prophètes se présenteront et prétendront être des messies et des libérateurs, s’offrant pour apporter la solution aux problèmes mondiaux. Certains se feront même passer pour Christ en personne. Le nombre de faux christs ne fera qu’augmenter au fur et à mesure qu’approchera le temps de la fin (cf. #Mt 24:23-24).

13:7

la fin. La consommation de l’âge présent 13:8

le commencement des douleurs. Le mot grec traduit par « douleurs » désignait les douleurs de l’accouchement. Le Seigneur évoquait ainsi la souffrance qu’éprouve une femme au moment d’accoucher. Les douleurs signalent la fin de la grossesse; peu fréquentes au début, elles sont de moins en moins espacées jusqu’à la naissance de l’enfant. De même, les signes des vv. 6-8 seront relativement espacés au début, pour prendre progressivement des proportions gigantesques juste avant la seconde venue de Christ (cf. #1Th 5:3 

13:9

tribunaux. Littéralement « sanhédrins ». C’étaient les tribunaux juifs locaux, rattachés aux synagogues, qui traitaient les accusations d’hérésie et les infractions à la loi. L’historien Flavius Josèphe explique que chacun de ces tribunaux était composé de sept juges (Antiquités, 4.8.14). La Mishna précise qu’il y avait vingt-trois juges dans chaque ville de plus de cent hommes (« sanhédrin » 1.6). Ces « conseils » ressemblaient, en version plus restreinte, au grand sanhédrin qui se réunissait à Jérusalem .

battus. Ces tribunaux locaux administraient le plus souvent 39 coups de fouet pour ne pas violer #De 25:2-3. Celui qui recevait ce châtiment avait le dos dénudé. On appliquait 13 coups sur sa poitrine et 26 sur son dos.

dans les synagogues. Les Juifs se rassemblaient et priaient dans les « synagogues ». Quand siégeaient les « tribunaux », c’était le plus souvent à la synagogue.

13:10

prêchée à toutes les nations. La fin sera précédée d’une proclamation mondiale de l’Évangile. Possible allusion aussi au jour où un ange viendra proclamer de façon surnaturelle l’Évangile au monde entier, avant que survienne le jugement de Dieu à la fin de la tribulation (#Ap 14:6-8

13:11

ce que vous aurez à dire. Les tribulations seront certes terribles, mais les chrétiens n’ont pas à s’inquiéter en attendant qu’elles surviennent.

ce n’est pas vous qui parlerez. Plutôt que de craindre, les croyants devront rester calmes et dépendre du Saint-Esprit, qui leur donnera des paroles appropriées et efficaces lorsqu’ils devront défendre leur foi en Christ.

13:13

celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Cette endurance ne produit pas le salut; il s’agit de la persévérance produite par le Saint-Esprit, qui est la preuve du salut chez celui qui persévère. Christ viendra finalement libérer les croyants du mauvais système actuel pour les introduire dans le royaume éternel de Dieu (cf. #Mt 10:22).

LUC 21 : 8 à 19

8  Jésus répondit : Prenez garde que vous ne soyez séduits. Car plusieurs viendront en mon nom, disant : C’est moi, et le temps approche. Ne les suivez pas.

9  Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas encore la fin.

10  Alors il leur dit : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume ;

11  il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.

12  Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom.

13  Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage.

14  Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense ;

15  car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire.

16  Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous.

17  Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom.

18  Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête ;

19  par votre persévérance vous sauverez vos âmes.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

21:13

pour que vous serviez de témoignage. Les épreuves sont autant d’occasions à saisir (#Ja 1:2-4), et la persécution est souvent l’occasion de donner du poids à un témoignage.

21:18

pas un de vos cheveux. Cf. v. #Lu 21:16. Il ne s’agit pas ici d’une promesse de préserver leur vie physique, mais d’une garantie qu’ils ne seront pas perdus pour l’éternité. Dieu lui-même protège souverainement les siens.

21:19 Ce v. renvoie à l’aspect final du salut, à savoir la glorification.

 

Abomination de la désolation et détresse subséquente

MATTHIEU 24 : 15 à 28

15  C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, — que celui qui lit fasse attention ! — 

16  alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes ;

17  que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison ;

18  et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau.

19  Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là !

20  Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat.

21  Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais.

22  Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.

23  Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas.

24  Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus.

25  Voici, je vous l’ai annoncé d’avance.

26  Si donc on vous dit : Voici, il est dans le désert, n’y allez pas ; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas.

27  Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.

28  En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

24:15

l’abomination de la désolation. Cette expression renvoyait initialement à la profanation du temple par Antiochus Épiphane, roi de Syrie au IIe siècle av. J.-C. Il envahit Jérusalem en 168 av. J.-C., transforma le lieu saint en un temple de Zeus et offrit même des cochons en sacrifice sur l’autel. Cependant, Jésus annonça clairement qu’une « abomination de la désolation » était encore à venir. Selon certains, cette prophétie se serait accomplie en l’an 70 lorsque Titus envahit Jérusalem et détruisit le temple. Cependant, l’apôtre Paul attendait un accomplissement futur (#2Th 2:3-4), tout comme Jean (#Ap 13:14-15), qui situe cet événement au moment où l’Antichrist installera une image dans le temple lors de la tribulation. Dans ce passage, les paroles de Christ annoncent donc des événements postérieurs à l’an 70, situés à une époque qui verra un cataclysme global sans commune mesure avec la destruction de Jérusalem et qui précédera immédiatement son retour (cf. vv. #Mt 24:29-31).

24:16

les montagnes. Le terme s’applique vraisemblablement à la région située au sud-est de Jérusalem, et particulièrement la région de la mer Morte, où abondent les grottes et les lieux de refuge. David s’y était réfugié lors de sa fuite devant Saül (#1S 24:1). Elle comprend aussi les collines de Moab et d’Edom.

24:21

la détresse sera si grande. Les expressions « il n’y en a point eu » et « il n’y en aura jamais »  ainsi que la description qui les accompagne - identifient cette période comme une époque encore à venir, où la colère de Dieu se déversera sur la terre. Les termes avec lesquels Jésus décrit les cataclysmes qui en résulteront présentent de grandes ressemblances avec la description de la colère divine sous la forme de coupes de jugement en #Ap 16 et de l’apparition de l’Agneau qui suivra en #Ap 19

24:22

ces jours seront abrégés. Si les afflictions de ce temps à venir devaient se prolonger, « personne ne serait sauvé », c’est-à-dire ne survivrait. Mais, « à cause des élus » (afin que les rachetés ne souffrent pas au-delà de ce qu’ils peuvent supporter), ce temps sera « abrégé », ce qui signifie que les souffrances n’iront pas jusqu’à la destruction totale. #Da 7:25 et #Ap 12:14 (voir les notes sur ces vv.) suggèrent que la durée effective de la période durant laquelle la bête pourra terroriser le monde est fixée à trois ans et demi.

24:24

séduire, s’il était possible, même les élus. La formulation implique qu’une telle séduction n’est pas possible (#Jn 10:4-5).

24:26

ne le croyez pas. Les prétentions des soi-disant messies doivent être rejetées, car il n’en est aucun de vrai. Le retour de Christ sera tellement glorieux que nul ne pourra le manquer (vv. #Mt 24:27-28).

24:28

là s’assembleront les vautours. On peut localiser de loin l’endroit où gît un cadavre grâce aux charognards qui tournoient dans le ciel au-dessus de lui (cf. #Job 39:27-30). Pareillement, le retour de Christ sera visible pour tous, où qu’ils soient. La comparaison avec l’éclair au v. 27 véhicule la même idée. L’image du cadavre et du vautour fait aussi allusion au jugement qui accompagnera le retour de Christ (#Ap 19:21).

MARC 13 :14 à 23

14 ¶  Lorsque vous verrez l’abomination de la désolation établie là où elle ne doit pas être, — que celui qui lit fasse attention, — alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes ;

15  que celui qui sera sur le toit ne descende pas et n’entre pas pour prendre quelque chose dans sa maison ;

16  et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau.

17  Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là !

18  Priez pour que ces choses n’arrivent pas en hiver.

19  Car la détresse, en ces jours, sera telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis le commencement du monde que Dieu a créé jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais.

20  Et, si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, personne ne serait sauvé ; mais il les a abrégés, à cause des élus qu’il a choisis.

21  Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas.

22  Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s’il était possible.

23  Soyez sur vos gardes : je vous ai tout annoncé d’avance.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

13:14

l’abomination de la désolation. Renvoie premièrement à la profanation du temple par Antiochus Epiphane, roi de Syrie, au IIe siècle av. J.-C., le jour où il sacrifia un porc sur l’autel. C’est un événement similaire à ce qu’évoque ici Jésus: l’Antéchrist commettra l’ultime profanation lorsque, pendant la grande tribulation, il installera une image de lui-même dans le temple

établie là où elle ne doit pas être. #Mt 24:15 indique que ce lieu est « le lieu saint ». La seule autre occasion où cette expression de Matthieu apparaît dans le N.T., l’allusion au temple est claire (#Ac 21:28). Cela implique que le temple sera reconstruit à l’avenir et que le système de sacrifices quotidiens sera rétabli. « Établie » indique que l’abomination de la désolation sera permanente; elle durera en fait trois ans et demi (#Da 12:11 ; cf. #Ap 12:6).

que celui qui lit fasse attention. Indique que Jésus ne lançait pas ces avertissements aux disciples ou aux hommes de leur génération, qui n’allaient pas connaître ces événements, mais aux hommes de la fin des temps. Ceux qui liront ces vérités seront préparés et comprendront (autre traduction possible du verbe « faire attention ») le sens des épreuves qu’ils endureront.

fuient dans les montagnes. Le mot grec pour « fuir » est voisin du mot français « fugitif », individu qui essaie d’échapper au danger. Jésus engage ceux qui vivront en Judée à échapper à l’holocauste en trouvant refuge dans les montagnes

13:15

dans sa maison. La nécessité de fuir sera si pressante que si, en entendant la nouvelle, l’on se trouve sur le toit de sa maison, on devra sortir par l’escalier extérieur sans tenter de revenir à l’intérieur pour récupérer quoi que ce soit.

13:16

manteau. Le mot grec désigne le vêtement de dessus. Jésus avertit ceux qui travailleront alors dans les champs de ne pas essayer de récupérer leur manteau qui serait chez eux ou trop loin d’eux à l’orée du champ.

13:17

enceintes …  qui allaiteront. Jésus ressentait sans doute de la compassion envers les femmes qui seront gênées pour s’enfuir rapidement, du fait de leur grossesse. Il est aussi possible qu’il veuille les avertir d’atrocités: fœtus arrachés du ventre de leur mère, très jeunes enfants écrasés (cf. #Os 13:16).

13:18

en hiver. Allusion à la saison des pluies en Israël, où les cours d’eau pouvaient devenir impossibles à traverser et où il serait difficile de glaner de la nourriture dans les champs, devenus stériles.

13:19

détresse …  telle qu’il n’y en a point eu de semblable. Montre que Jésus faisait allusion à une tribulation future et qu’elle serait la pire que le monde ait connu. Elle se caractérisera par sa longue durée et de graves pressions ajoutées à des angoisses continuelles. C’est la grande tribulation, à la fin des âges (cf. #Ap 7:14

13:20

abrégé. Littéralement « mutilé » ou « amputé ». Jésus faisait allusion à la détermination de Dieu de réduire ou de limiter cette période à seulement trois ans et demi (cf. #Da 7:25 ; #Ap 12:14 ; ).

à cause des élus. Les « élus » peuvent renvoyer à la nation d’Israël (cf. #Esa 45:4), ou à ceux qui deviendront chrétiens pendant la tribulation (#Ap 17:14). Quoi qu’il en soit, Dieu raccourcira ces jours en leur faveur.

13:21

quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici. Satan fera se lever de faux christs pour essayer de tromper les élus et les faire sortir de leur refuge. De faux docteurs prétendront que Christ se trouve parmi eux ou qu’il est de retour à Jérusalem ou à d’autres endroits de Judée.

13:22

prodiges et des miracles. De pseudo-miracles d’inspiration satanique destinés à appuyer leurs prétentions d’être le vrai Christ (cf. #2Th 2:9).

13:23

sur vos gardes. Jésus lance un avertissement prophétique pour nous mettre en garde. Il a dit aux réfugiés élus du futur tout ce qu’ils auront besoin de savoir pour éviter d’être induits en erreur et trompés par les émissaires de Satan.

LUC 21 : 20 à 24

20 ¶  Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche.

21  Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n’entrent pas dans la ville.

22  Car ce seront des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit.

23  Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple.

24  Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

21:22

vengeance. Une juste rétribution de Dieu contre le péché.

21:24

les temps des nations. Cette expression est propre à Luc. Elle englobe l’époque qui va de l’exil d’Israël (vers 586 av. J.-C., à Babylone; cf. #2R 25) à son rétablissement dans le royaume (#Ap 20:1-6). Cette période est celle de la domination ou de la menace à l’égard de Jérusalem par les non-Juifs, selon la volonté de Dieu. Elle se caractérise aussi par de grands privilèges spirituels accordés aux nations non juives (cf. #Esa 66:12 ; #Mal 1:11 ; #Mt 24:14 ; #Mr 13:10).

 

Venue du fils de l`homme

MATTHIEU 24 : 29 à 31

29  Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes,

30  et que vous dites : Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour répandre le sang des prophètes.

31  Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

23:30

nous ne nous serions pas joints à eux. Une affirmation tout à fait ridicule de leur propre justice alors qu’ils complotaient déjà le meurtre du Messie (cf. #Jn 11:47-53).

MARC 13 :24 à 27

24 ¶  Mais dans ces jours, après cette détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière,

25  les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées.

26  Alors on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire.

27  Alors il enverra les anges, et il rassemblera les élus des quatre vents, de l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

13:24

dans ces jours, après cette détresse. « Dans ces jours » décrit les événements des vv. 6-23, et donc « cette détresse » renvoie à la grande tribulation dont Jésus vient de parler. Cela signifie aussi que ce qu’il est sur le point de décrire (vv. #Mr 13:24-27) surviendra immédiatement à la fin de la période de tribulation à venir (cf. #Mt 24:29).

le soleil s’obscurcira. Pendant que l’univers commencera à se désintégrer, avant l’avènement de Christ, le soleil noircira

13:25

étoiles tomberont du ciel. Les objets célestes fileront dans l’espace au hasard (cf. #Ap 6:13-14 ; #Ap 8:10-13 ; #Ap 16:8, #Ap 16:17-20).

les puissances qui sont dans les cieux. Toutes les forces et énergies qui maintiennent l’espace en un ordre immuable, et que Christ contrôle, seront autorisées par lui à se montrer hasardeuses et chaotiques (cf. #Esa 13:6-16 ; #Esa 34:1-5 ; #2P 3:10-12).

13:26

venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire. Jésus reviendra sur terre de la même façon qu’il l’a quittée (cf. #Ac 1:9-11 ; cf. #Da 7:13-14 ; #Ap 1:7). Le psalmiste dit que Dieu utilise des « nuées » en guise de chars (#Ps 104:3), et #Esa 19:1 décrit le Seigneur comme monté sur la nuée. Ces nuées pourraient être naturelles, mais il est plus probable qu’il s’agisse de la nuée de gloire surnaturelle qui représentait la présence de Dieu en Israël dans l’A.T. Comme Christ est investi de « grande puissance et gloire », son retour sera accompagné de manifestations visibles de cette puissance et de cette gloire (cf. #Ap 6:15-17 ; #Ap 11:15-19 ; #Ap 16:17-21 ; #Ap 19:11-16). Il rachètera les élus, restaurera la terre dévastée et établira son règne sur la terre.

13:27

anges. Un certain nombre d’anges accompagneront Christ lors de son retour (cf. #Mr 8:38 ; #Mt 16:27 .

rassemblera les élus. Les anges sont les rassembleurs de Dieu; ils rassemblent les non-croyants pour le jugement, et les élus pour la gloire. Les « élus » comprendront les 144 000 témoins juifs, leurs convertis (#Ap 7:9), et les convertis des prédicateurs angéliques. Ce chiffre inclura aussi les saints de l’A.T., rassemblés de leur tombe et unis avec les esprits rachetés (#Da 12:1-3).

des quatre vents. Expression familière signifiant « de partout »; elle est semblable à l’expression « des quatre coins du monde ». Aucun des élus, sur terre et dans le ciel, ne manquera son entrée dans le royaume.

LUC 21 : 25 à 27

25  Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots,

26  les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées.

27  Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

21:25

Il y aura des signes. Les signes et les miracles célestes décrits ici précèdent immédiatement le retour de Christ.

21:27

venant. Citation de #Da 7:13.. Cf. #2Th 1:7-10 ; #Ap 19:11-16.

 

Signes annonciateurs, mais impossibilité de connaître le moment

MATTHIEU 24 : 32 à 41

32 ¶  Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche.

33  De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte.

34  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

35  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

36  Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

37  Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

38  Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;

39  et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

40  Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ;

41  de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

24:32

une comparaison tirée du figuier. Lorsque les feuilles du figuier poussent, il ne reste que peu de temps avant l’été. De même, l’arrivée des ultimes douleurs de l’accouchement  est le signe que le retour de Christ « est proche, à la porte » (v. #Mt 24:33).

24:34

cette génération. Il ne peut être ici question de la génération contemporaine de Christ, car « tout cela »  l’abomination de la désolation (v. #Mt 24:15), les persécutions et les jugements (vv. #Mt 24:17-22), les faux prophètes (vv. #Mt 24:23-26), les signes dans le ciel (vv. #Mt 24:27-29), le retour final de Christ (v. #Mt 24:30) et la réunion des élus (v. #Mt 24:31) - n’eut pas lieu de son vivant. Il est préférable d’interpréter les paroles de Christ comme une allusion à la génération de l’époque où les douleurs de l’ultime phase de l’accouchement commenceront . Cette lecture correspond tout à fait à la leçon du figuier, qui souligne la brièveté de la période durant laquelle ces événements auront lieu

24:36

du jour et de l’heure. Les disciples désiraient connaître le moment exact où ces choses s’accompliraient, mais il ne leur appartenait pas de le savoir (#Ac 1:7). Christ insiste plutôt sur la fidélité, l’éveil, le service, l’attente et l’état de préparation qui doivent caractériser l’attitude des croyants. Il enseigna ces mêmes leçons dans la parabole qui suit immédiatement ces paroles.

24:37

Ce qui arriva du temps de Noé. Jésus ne souligne pas tant l’extrême méchanceté qui caractérisait l’époque de Noé (#Ge 6:5) que les préoccupations de la vie quotidienne qui habitaient les hommes (v. #Mt 24:38) lorsque le jugement s’abattit soudain sur eux. Ils avaient reçu de nombreux avertissements, par le moyen de la prédication de Noé (#2P 2:5) et de l’arche elle-même, qui était le témoignage du jugement à venir. Mais ces choses ne les intéressaient pas, c’est pourquoi ils furent balayés soudainement au milieu de leurs activités quotidiennes.

24:40-41

l’un sera pris. Pris pour être jugé (cf. v. #Mt 24:39) comme au temps de Noé (« les emporte » v. 39). Il est évident qu’il ne s’agit pas ici de l’enlèvement des croyants décrit en #1Th 4:16-17.

MARC 13 : 28 à 32

28 ¶  Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche.

29  De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte.

30  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

31  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

32  Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

13:29 De même que la transformation des bourgeons de figuiers en feuilles constituait un signe de la proximité de l’été, les événements décrits par Jésus comme les douleurs de l’enfantement (vv. #Mr 13:6-23) seront des indications claires du retour de Christ

ces choses. Les événements des vv. 6-23.

le Fils de l’homme est. Littéralement « il est » ou « c’est ». En #Lu 21:31, il s’agit du « royaume de Dieu ». Cela correspond à la question posée initialement par les disciples à Jésus (v. #Mr 13:4), qui portait sur les signes annonciateurs de l’avènement du royaume.

13:30

cette génération. La génération de ceux qui vivront pendant les derniers temps et qui seront témoins des signes et des événements conduisant au retour de Christ

13:31

Le ciel et la terre passeront. L’univers tel que nous le connaissons sera spectaculairement transformé après les mille ans de règne de Christ.

mes paroles ne passeront point. Il est impossible que la Parole de Dieu soient annulée, détruite ou altérée de quelque façon que ce soit (cf. #Ps 19:10 ; #Mt 5:18 ; #Lu 16:17 ; #Jn 10:35).

13:32

du jour ou de l’heure. Les jour et heure exacts du retour de Christ .

personne ne le sait. Le jour du retour de Christ ne sera révélé d’avance à personne. A ce moment-là, il n’était connu que de Dieu le Père seul.

anges. Même les êtres angéliques qui jouissent de l’intimité avec Dieu, qui volent autour de son trône en attendant ses ordres (#Esa 6:2-7) et le contemplent sans cesse (#Mt 18:10) ne connaissent pas l’heure du retour de Christ.

ni le Fils. Le jour où Jésus prononça ces paroles, il ne connaissait pas l’heure de son retour. Jésus était toujours totalement Dieu (#Jn 1:1, #Jn 1:14), mais, pendant le temps de son séjour terrestre, il s’est volontairement limité quant à certains de ses attributs (#Ph 2:6-8). Il les manifestait seulement à l’invitation de son Père (#Jn 4:34 ; #Jn 5:30 ; #Jn 6:38). Il a manifesté son omniscience en plusieurs occasions (#Jn 2:25 ; #Jn 13:3). Cependant, il l’a volontairement limitée aux sujets que Dieu désirait qu’il connaisse pendant les jours de son humanité (#Jn 15:15). La connaissance de la date et de l’heure de son retour n’en faisait pas partie. Après sa résurrection, Jésus recouvra sa pleine omniscience divine (cf. #Mt 28:18 ; #Ac 1:7).

LUC 21 : 28 à 33

28  Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

29 ¶  Et il leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres.

30  Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche.

31  De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.

32  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

33  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

21:28

levez vos têtes. Les tribulations et les signes terribles qui marquent la fin des temps engendrent une attente fervente, la joie et un sentiment de triomphe dans le cœur des vrais croyants.

délivrance. L’accomplissement final de la rédemption, qui surviendra lorsque les rachetés seront avec Christ pour toujours.

 

Cinq paraboles pour enseigner fidélité et vigilance

MATTHIEU 24 : 42 à 25 : 30

42  Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.

43  Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

44  C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

45  Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ?

46  Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi !

47  Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.

48  Mais, si c’est un méchant serviteur, qui dise en lui-même : Mon maître tarde à venir,

49  s’il se met à battre ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes,

50  le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas,

51  il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites: c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents.

1 ¶  Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux.

2  Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages.

3  Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ;

4  mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases.

5  Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent.

6  Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre !

7  Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes.

8  Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.

9  Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.

10  Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

11  Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.

12  Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.

13  Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure.

14 ¶  Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.

15  Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. (25-16) Aussitôt

16  celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents.

17  De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres.

18  Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître.

19  Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte.

20  Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; voici, j’en ai gagné cinq autres.

21  Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.

22  Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; voici, j’en ai gagné deux autres.

23  Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.

24  Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné ;

25  j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à toi.

26  Son maître lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné ;

27  il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt.

28  Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.

29  Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

30  Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

24:43

le voleur. Comme personne ne sait à quelle heure le voleur surgit, personne ne connaît l’heure du retour du Seigneur ou celle du jour du Seigneur qui accompagne son retour (cf. #1Th 5:2 ; #2P 3:10). Le croyant doit être prêt en tout temps.

24:44

à l’heure où vous n’y penserez pas. Les paraboles qui suivent enseignent aux disciples de Christ qu’ils ont à se tenir prêts au cas où il viendrait plus tôt que prévu (vv. #Mt 24:43-51), comme au cas où il tarderait à venir (#Mt 25:1-13).

24:45-51 Le serviteur méchant représente le non-croyant qui refuse de prendre la promesse du retour de Christ au sérieux (cf. #2P 3:4). Bien qu’il ne soit pas un croyant (ce qui est démontré par son châtiment,  il est cependant responsable devant Christ de la façon dont il a vécu. Jésus enseigne que la vie, les capacités naturelles, les richesses et les possessions de chaque personne dans le monde sont un dépôt qui lui a été remis par Dieu. Chacun devra rendre compte de la manière dont il les a utilisées.

25:1-13 La parabole des dix vierges a pour but de souligner l’importance de se tenir prêt pour le retour de Christ à tout moment, même dans l’éventualité où l’attente se prolongerait. Car lorsqu’il reviendra effectivement, il n’y aura pas de seconde chance pour ceux qui n’auront pas été prêts (vv. #Mt 25:11-12).

25:1

dix vierges. Les demoiselles d’honneur. Un mariage commençait dans la maison de la mariée au moment où le marié arrivait pour accomplir le rituel du mariage. Après la cérémonie, le marié, suivi des invités, conduisait la mariée chez lui pour la poursuite des festivités. Si un mariage avait lieu la nuit, des « lampes », en réalité des torches, étaient allumées pour éclairer la procession.

25:14-30 La parabole des talents illustre parfaitement la tragédie des occasions manquées. L’homme qui part en voyage représente Christ, les serviteurs sont les croyants qui ont reçu des responsabilités à des niveaux différents. C’est la fidélité que le maître attend d’eux, mais la parabole suggère que tous ceux qui seront fidèles porteront du fruit. Celui qui n’aura porté aucun fruit sera démasqué comme un hypocrite et sera finalement détruit (v. #Mt 25:30).

25:15

talents. Le talent était une mesure de poids, et non une valeur monétaire précise, de sorte qu’un talent d’or avait plus de valeur qu’un talent d’argent. Un talent d’argent (v. #Mt 25:18) représentait une somme considérable. La signification moderne du mot « talent », qui désigne une capacité naturelle, s’explique par une application erronée de cette parabole à la manière dont on utilise ses dons naturels.

25:23

la joie de ton maître. L’homme qui avait reçu les cinq talents et celui qui n’en avait que deux obtinrent exactement la même récompense, car celle-ci est le prix de la fidélité, et non une prime proportionnelle aux résultats.

25:24

un homme dur. Ce portrait du maître le présente sous les traits noircis d’un opportuniste cruel et impitoyable, « qui moissonne et qui amasse » ce qu’il n’avait aucun droit de considérer comme sien. Le serviteur fainéant ne représente pas un croyant authentique, puisque, de toute évidence, il ne connaît pas réellement son maître.

25:26

tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé. Le maître répéta l’accusation du serviteur à son égard sans toutefois en reconnaître la validité. Il se servit des propres paroles de l’homme pour l’accuser: si le serviteur avait réellement une telle opinion de son maître, il avait d’autant plus intérêt à ne pas se montrer indolent. L’accusation qu’il porta contre son maître  même si elle avait été vraie - ne justifiait en rien son inaction et sa paresse.

25:29

on donnera à celui qui a. Voir #Mt 13:12. Les bénéficiaires de la grâce divine hériteront de bénédictions innombrables, en plus de la vie éternelle et de la faveur de Dieu (cf. #Ro 8:32). Mais ceux qui méprisent les richesses de la bonté, de la patience et de la longanimité de Dieu (#Ro 2:4), qui les cachent sous terre et s’accrochent au lieu de cela à des biens terrestres éphémères et dérisoires, finiront par perdre tout ce qu’ils ont (cf. #Mt 6:19 ; #Jn 12:25).

MARC 13 :33 à 37

33  Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez quand ce temps viendra.

34  Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller.

35  Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ;

36  craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine.

37  Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

13:33

veillez et priez. Jésus avertit les croyants de rester sur leurs gardes de deux manières toutes concrètes:

1° « veillez » est un appel à rester éveillés et vigilants pour percevoir un danger imminent;

2° « priez » souligne le besoin constant qu’ont les croyants de recevoir l’assistance divine pour cette tâche.

Même les croyants n’ont pas en eux suffisamment de ressources pour rester assez vigilants et repérer les dangers spirituels qui peuvent si facilement les assaillir.

13:34

portier. Au temps de Jésus, cette personne était chargée de garder la porte de la maison qui donnait sur l’extérieur, pour être toujours prête à l’ouvrir lors du retour de son maître. Chaque disciple de Christ est appelé, à l’instar d’un « portier », à faire preuve d’une attention et d’une vigilance constantes dans l’attente du Maître.

13:35

le soir …  ou le matin. Expressions normales pour désigner les quatre veilles (3 heures chacune) de la nuit, de 18 heures à 6 heures du matin. Leur nom renvoie à la fin de chaque période plutôt qu’au début.

LUC 21 : 34 à 36

34  Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste ;

35  car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre.

36  Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

21:34

ce jour. C’est-à-dire le jour du retour de Jésus. A chaque mention de son retour, Christ recommande de se tenir prêt (cf. #Lu 12:37-40 ; #Mt 25:13 ; #Mr 13:33-37).

21:36

vous ayez la force. D’autres manuscrits portent « vous soyez jugés dignes ».

 

Jugement lors de la venue du Fils de l`homme

MATTHIEU 25 : 31 à 46

31 ¶  Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire.

32  Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ;

33  et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.

34  Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

35  Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ;

36  j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

37  Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ?

38  Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ?

39  Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ?

40  Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.

41  Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

42  Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;

43  j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.

44  Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ?

45  Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.

46  Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

25:31

il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Ce passage se rapporte au règne terrestre de Christ décrit en #Ap 20:4-6. Le jugement décrit aux vv. #Mt 25:32-46 est différent du jugement du grand trône blanc d’#Ap 20:11-15. Il précède le règne millénaire de Christ et semble concerner uniquement ceux qui seront en vie lors de son retour. Même si l’on parle du « jugement des nations », la sentence s’adresse bien à des individus, et non aux nations dans leur ensemble (cf. v. #Mt 25:46).

25:32-33

brebis. Les croyants (#Mt 10:16 ; #Ps 79:13 ; #Ez 34). Il leur est accordé une place à « sa droite », la place d’honneur.

boucs. Les non-croyants, confinés dans un lieu de déshonneur et de rejet.

25:34

qui vous a été préparé. La terminologie employée ici souligne le fait que leur salut est un don gratuit de Dieu, et non une récompense pour les œuvres décrites aux vv. #Mt 25:35-36. Avant la « fondation du monde », ils ont été choisis par Dieu et désignés par le Saint-Esprit (#Ep 1:4), prédestinés à être conformes à l’image de Christ (#Ro 8:29). Les bonnes œuvres dont il est question aux vv. #Mt 25:35-36 sont les fruits, et non la source, de leur salut. Les œuvres ne constituent pas leur droit d’entrée dans le royaume, elles ne sont que la manifestation de la grâce de Dieu dans leur vie. Si elles forment un ensemble de critères objectifs en vue du jugement, c’est en tant que preuves de la foi qui sauve (cf. #Ja 2:14-26).

25:40

l’un de ces plus petits de mes frères. Les autres disciples. Certains voudraient appliquer ce passage à l’Israël ethnique actuel, d’autres aux personnes dans le besoin en général. Mais c’est des personnes « à sa droite » que Christ fait l’éloge (v. #Mt 25:34) pour la manière dont ils ont reçu ses émissaires.

25:46

châtiment éternel …  vie éternelle. Le même adjectif grec est employé dans les deux cas. Le châtiment des méchants est aussi durable que le bonheur des justes. Les méchants ne bénéficieront pas d’une seconde chance, et ils ne seront pas non plus anéantis. Le châtiment des méchants après la mort est décrit tout au long de l’Écriture comme « le feu éternel » (v. #Mt 25:41); « le feu qui ne s’éteint point » (#Mt 3:12); « l’opprobre …  la honte éternelle » (#Da 12:2); un lieu où « leur ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point » (#Mr 9:48); un lieu de « tourments » et de « flamme » (#Lu 16:23-24); « une ruine éternelle » (#2Th 1:9); un lieu de tourments avec « le feu et le soufre », où « la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles » (#Ap 14:10-11); et « l’étang de feu et de soufre », où les méchants sont « tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles » (#Ap 20:10). Dans ce passage, Jésus indique que le châtiment lui-même  non seulement le feu et la fumée - dure éternellement. Les méchants subiront toujours la colère et la fureur de Dieu. Ils souffriront consciemment de la honte, du mépris et des assauts d’une conscience coupable, en même temps que de la colère enflammée du Dieu qu’ils ont offensé, pour toute l’éternité. L’enfer lui-même reconnaîtra la justice parfaite de Dieu (#Ps 76:11); ceux qui s’y trouveront sauront que leur châtiment est juste et qu’eux seuls sont à blâmer (cf. #De 32:3-5).

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/