Yabéch Jabès en Galaad Yabesh Yavesh

14/11/2013 17:05

Yabéch (Français Courant) ; Jabès en Galaad (SEGOND) ; Yabesh (JÉRUSALEM) ; Yavesh (T.O.B.). Ville de Galaad. Selon Glueck, elle est à identifier avec Tell Abu-Kharaz au nord de l’oued el-Yâbis. Ou peut-être Maqlub, à environ 15 km au sud-est de Beth-Chêan, mais à l’est du Jourdain. Ed-Deir est sur l’oued el-Yabis, nom qui paraît avoir perpétué celui de Yabéch. Au temps des Juges, lors de la guerre dirigée par Israël contre la tribu de Benjamin, à cause du meurtre de la concubine d’un Lévite, les hommes de Yabéch en Galaad ne voulurent pas se joindre aux Israélites. Cette indifférence à l’égard d’un péché national leur valut d’être voués à l’interdit. Les Israélites n’épargnèrent que 400 jeunes filles, qui furent données en mariage à 400 survivants de Benjamin (#Jug 21:8-15). Yabéch fut bientôt réoccupée. Peu après l’élévation de Saül à la royauté, Nahach, roi des Ammonites, assiégea Yabéch en Galaad. La ville fut dans une grande détresse, car Nahach ne voulait traiter avec elle qu’à la condition de crever l’œil droit de chaque habitant, pour insulter tout Israël. Saül battit les Ammonites et les obligea à lever le siège (#1S 11:1-11). Les gens de Yabéch vouèrent une profonde reconnaissance à Saül. Quand le cadavre décapité de Saül et les corps de ses fils furent suspendus aux remparts de Beth-Cheân, après la bataille de Guilboa, les hommes de Yabech traversèrent le Jourdain, s’emparèrent des cadavres royaux, les brûlèrent et enterrèrent les os à proximité de leur ville (#1S 31:11-13 ; #1Ch 10:11,12). Plus tard, David les transporta dans le sépulcre de Qich, père de Saül (#2S 21:12-14). Au début de son règne, David avait remercié les hommes de Yabéch parce qu’ils avaient accompli ce geste d’humanité (#2S 2:4-7).

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/