3 Dossier sur le tabernacle: typologie (2)

23/07/2014 19:10

Le tabernacle - Introduction, Raison, Signification

 

4. Les Planches et leurs Socles
 

Exode 36 : 20

20 On fit les planches pour le tabernacle; elles étaient de bois d'acacia, placées debout.

 


 

Exode 36 : 34

34 On couvrit d'or les planches, et l'on fit d'or leurs anneaux pour recevoir les barres, et l'on couvrit d'or les barres.

 



Dimension : Seule la hauteur et la largeur sont données - 5 m x 0,75 ; l'épaisseur n'étant pas indiquée ; 48 planches en tout - 20 sur les deux côtés, 8 pour le fond (dont 2 doubles pour les angles). Le Tabernacle ayant une forme rectangulaire de 15 m de long x 5 de hauteur et 5 de largeur. Les planches étaient de bois d'acacia, recouvertes d'or, ayant chacune deux tenons pour être posées dans des socles / des bases en argent, un socle pour chaque tenon, de telle manière qu'elle tiennent bien placées debout. Cinq barres, en bois d'acacia recouvert d'or, assurant le parfait assemblage et le parfait équilibre de l'ensemble. Côtés, fond et angles du Tabernacle constituant un tout bien réuni.

Les mots du textes pour éclairer la signification des planches et des socles :

- Du mot planches vient un qualificatif désignant « ce qui reste droit dans le temps ». Les « planches » ont pour fonction de former / bâtir ce qui sera la Demeure / le Sanctuaire de Dieu.
 

2 Rois 6 : 1-2

1 Les fils des prophètes dirent à Elisée : Voici, le lieu où nous sommes assis devant toi est trop étroit pour nous. 2 Allons jusqu'au Jourdain; nous prendrons là chacun une poutre, et nous nous y ferons un lieu d'habitation. Elisée répondit : Allez.

 



- Le bois utilisé, l'acacia, vient d'un arbre bien adapté aux conditions semi désertique de la péninsule du Sinaï. Son bois présente de remarquables propriétés : il est à la fois très léger et très dur, et il peut rester longtemps à l'humidité, voir même dans l'eau, sans pourrir - un bois imputrescible. On comprend - dit T Brès - pourquoi Dieu le choisit ; il réunissait toutes les qualités désirables : sa légèreté pour le transport ; sa dureté / sa résistance l'empêchait de se briser au cours des nombreux déplacements ; son imputrescibilité face aux intempéries. Il était capable, plus que tout autre, de résister à toutes les influences extérieures.

- Les tenons, mot venant du mot « main ».

- Planches placées dans des bases, le mot « base / socle » désigne ce qui sert de soubassement, de piédestal ; il donne, sous une forme très proche, le mot « seigneur
 
- Adonaï » et désigne ce qui est puissant, magnifique et dominateur. Leur poids : un talent par base: (38/27) soit l'équivalent de 70 à 80 kg, assurant pleinement la stabilité du Tabernacle.

- En argent, l'argent qui a servi à fondre ces bases / socles, provient, c'est important pour la compréhension, du prix du rachat des personnes:
 

Exode 30 : 11

11 L'Eternel parla à Moïse, et dit :

 


 

Exode 30 : 16

16 Tu recevras des enfants d'Israël l'argent du rachat, et tu l'appliqueras au travail de la tente d'assignation; ce sera pour les enfants d'Israël un souvenir devant l'Eternel pour le rachat de leurs personnes.

 


 

Exode 38 : 25

25 L'argent de ceux de l'assemblée dont on fit le dénombrement montait à cent talents et mille sept cent soixante-quinze sicles, selon le sicle du sanctuaire.

 


 

Exode 38 : 28

28 Et avec les mille sept cent soixante-quinze sicles on fit les crochets et les tringles pour les colonnes, et on couvrit les chapiteaux.

 



Belle image qui assure la signification de l'argent, celle de la Rédemption, seul fondement, seule base de l'oeuvre du Seigneur Jésus-Christ.

- Cinq barres, assurant la cohésion du Tabernacle, dont une, celle du milieu, pénétrant dans l'âme des planches, donnant ainsi à l'ensemble une unité intérieure. C'est encore donner au Tabernacle une solidité réelle et certaine face à toutes les épreuves du temps.

Ainsi, en gardant la pensée d'une typologie attachée à Christ, avec les planches recouvertes d'or et les bases / socles en argent, nous avons Jésus-Christ - Fils de l'homme et Fils de Dieu - (l'acacia recouvert d'or) dans son oeuvre de Rédemption servant à « Bâtir la Maison de Dieu » - « Je bâtirai mon Église » (Matthieu 16/18). Comment ? En rachetant, par son précieux sang, des hommes et des femmes, les fondant chacun à la rédemption et leur donnant la dignité de fils de Dieu (l'or), en les unissant ensemble dans le même salut et par les liens d'une communion fraternelle extérieure et intérieure par l'Esprit de Dieu. Jésus est vraiment, par la rédemption, le Seigneur - Adonaï - de l'Église, son seul et sûr fondement, son seul, puissant et magnifique Seigneur qui l'édifie et l'unie jour après jour. C'est encore lui, le Seigneur, qui assure à son Église la cohésion dont elle a tant besoin pour croître et former la Maison de Dieu :
 

Ephésiens 2 : 21-22

21 En lui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

 


 

Colossiens 2 : 19

19 sans s'attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l'accroissement que Dieu donne.

 



On associe souvent à la signification des barres :
 

Actes 2 : 42

42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

 



et les quatre points de persévérance du croyant : l'enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain et les prières. Le salut ne nous laisse pas seul, mais nous introduit dans la communion de l'Église, corps de Christ. La barre du milieu, traversant les planches intérieurement, nous parle du Saint-Esprit qui seul crée la communion spirituelle des croyants en Christ.

5. Les deux Voiles du Tabernacle
 

Exode 36 : 35-36

35 On fit le voile de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; on le fit artistement travaillé, et l'on y représenta des chérubins. 36 On fit pour lui quatre colonnes d'acacia, et on les couvrit d'or; elles avaient des crochets d'or, et l'on fondit pour elles quatre bases d'argent.

 



Dimension : ayant à séparer le lieu Très Saint du lieu Saint, il ne peut qu'isoler totalement l'un de l'autre, soit 5 m de hauteur sur 5 m de largeur (25 m² de surface). Il est confectionné de fils de même couleur que la première couverture appelée « tabernacle » : du bleu, du pourpre et du cramoisi (le fin lin n'est pas mentionné ici mais en 26/31) ; et l'on y représenta des chérubins - gardiens de la sainteté, de la présence de Dieu. « Quatre colonnes » en bois d'acacia, recouvert d'or, reposant sur « quatre bases » en argent, vont le porter.

L'explication au sujet de ce « voile » nous est donnée par l'Écriture elle-même, ce voile servant :

- à « séparer » le lieu Saint du lieu Très Saint:
 

Exode 26 : 33

33 Tu mettras le voile au-dessous des agrafes, et c'est là, en dedans du voile, que tu feras entrer l'arche du témoignage; le voile vous servira de séparation entre le lieu saint et le lieu très saint.

 


 

Exode 39 : 34

34 la couverture de peaux de béliers teintes en rouge, la couverture de peaux de dauphins, et le voile de séparation;

 



Séparation dont le caractère est renforcé par le sens du terme donnant le mot « voile » : rigueur, dureté (cf. 1/13,14). Un « voile de séparation » à ne franchir sous aucun prétexte et seulement le grand jour des expiations avec le sang du sacrifice.
- à être « devant » l'Arche du témoignage:
 

Exode 30 : 6

6 Tu placeras l'autel en face du voile qui est devant l'arche du témoignage, en face du propitiatoire qui est sur le témoignage, et où je me rencontrerai avec toi.

 



Au sens d'avoir à « couvrir » l'Arche de l'Alliance.
 

Exode 35 : 12

12 l'arche et ses barres, le propitiatoire, et le voile pour couvrir l'arche;

 


 

Exode 40 : 3

3 Tu y placeras l'arche du témoignage, et tu couvriras l'arche avec le voile.

 



Le tout est bien résumé en 40/21 : Il mit le voile de séparation, et il en couvrit l'Arche du témoignage. En Lévitique 4/6 il est appelé « voile de sainteté ».

Ceci donne une première signification à ce « voile » exprimée:
 

Hébreux 9 : 6-8

6 Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle; 7 et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple. Lire la suite

 



Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu Très Saint n'était pas encore ouvert. Avec le Tabernacle il s'agit bien d'un chemin à découvrir, le chemin de la communion avec Dieu, le chemin de l'au-delà du voile pour entrer dans la gloire de Dieu. Le mot « séparation » se trouve ici:
 

Esaïe 59 : 2

2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.

 



Ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l'empêchent de vous écouter. L'homme pécheur ne peut entrer dans l'au-delà du voile.

Ce voile est une clé de compréhension du Tabernacle.
 
- Ses couleurs - bleu (une oeuvre céleste et parfaite au plus haut point ; Jésus-Christ le Fils de Dieu), pourpre (une oeuvre royale ; Jésus-Christ le Seigneur) et cramoisi (une oeuvre humaine et sanglante ; Jésus-Christ le Fils de l'homme qui donne sa vie)
 
- Le « fin lin retors » c'est Jésus-Christ dans son service sacerdotal - Christ le Souverain Sacrificateur.

- Porté par quatre colonnes en bois d'acacia recouvert d'or reposant sur quatre « bases » en argent (l'oeuvre de la rédemption). Ces « colonnes », de quoi nous parlent-elles ? De ce qui porte pour nous la Personne, le message et l'oeuvre du Seigneur Jésus-Christ : les Évangiles.

Les quatre évangiles se complètent et nous permettent d'avoir une vision précise de la vie et de l'oeuvre de notre Seigneur. Apprécions chacune des colonnes :

Évangile de Matthieu - le Royaume des cieux (33 x) ; il met l'accent sur la messianité et la royauté de Jésus-Christ ; Généalogie royale du messie, c'est l'évangile du royaume.

Évangile de Marc : Marc un disciple de Pierre, écrit pour les Latins, les Romains. Il met l'accent sur Jésus comme le Serviteur, c'est l'évangile du Serviteur de l'Éternel. Un serviteur efficace : 18 miracles sur 35 des évangiles. Expression clé : aussitôt (42 x).
 
Évangile de Luc : Le médecin bien-aimé, disciple de Paul. Il s'est appliqué à faire des recherches exactes concernant Jésus. Il écrit aux grecs. Il met l'accent sur l'humanité de Jésus. C'est l'évangile du Fils de l'Homme, expression propre à Luc.

Évangile de Jean : le disciple bien-aimé de Jésus, il écrit bien plus tard que les autres, et il écrit pour la foi des chrétiens concernant la divinité de Jésus-Christ, c'est l'évangile du Fils de Dieu. Les 7 « Je suis » de Jésus. Le mot « croire » 98 x, édifier la foi des croyants.
 

Matthieu 27 : 51

51 Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent,

 


 

Hébreux 10 : 20

20 par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair,

 



Par la route nouvelle et vivante qu'il a inauguré pour nous au travers du voile, c'est-à-dire de sa chair, donnent la deuxième et fondamentale explication de ce « voile » : Jésus-Christ vient en ce monde, son incarnation, pour ouvrir à l'homme l'accès à la gloire céleste par la médiation de la croix en portant, en son corps, le péché.
 

1 Pierre 2 : 24-25

24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. 25 Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

 



C'est une oeuvre des plus magnifiques - artistement travaillé - rien n'est le fait du hasard, des circonstances, mais tout est accomplissement du dessein éternel de Dieu le puissant Créateur et Rédempteur des cieux et de la terre.
 

Exode 36 : 37-38

37 On fit pour l'entrée de la tente un rideau de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; c'était un ouvrage de broderie. 38 On fit ses cinq colonnes et leurs crochets, et l'on couvrit d'or leurs chapiteaux et leurs tringles; leurs cinq bases étaient d'airain.

 



Même dimension que le « voile », même couleur, même tissu. Ce « rideau » est porté par « cinq colonnes » en acacia recouvert d'or:
 

Exode 26 : 36

36 Tu feras pour l'entrée de la tente un rideau bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; ce sera un ouvrage de broderie.

 



Il repose sur « cinq bases », ici, en « airain ». Le mot « rideau » (différent du mot « voile ») sert à désigner « l'entrée » du Tabernacle, l'entrée par laquelle matin et soir les sacrificateurs passaient pour assurer le service de la Tente dans le lieu Saint. Ce mot est utilisé pour évoquer aussi ce qui « couvre » un peuple :
 

Psaumes 105 : 39

39 Il étendit la nuée pour les couvrir, Et le feu pour éclairer la nuit.

 



Il désigne la nuée divine couvrant, comme le ferait un rideau, le peuple d'Israël ;
 

Esaïe 25 : 7

7 Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations;

 



Cela désigne le « voile » qui recouvre tous les peuples et qui ne se lève, enseigne l'apôtre Paul, qu'au jour de la conversion à Christ, voile d'ignorance empêchant la compréhension des Écritures : Le même voile / rideau demeure quand ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas car c'est en Christ qu'il disparaît.
 

2 Corinthiens 3 : 14-16

14 Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. 15 Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs; Lire la suite

 



C'est ici que nous trouvons la signification de ce rideau : Christ est la clé de toutes les Écritures. Ce rideau est porté par « cinq colonnes », si les quatre colonnes précédentes nous parlent de l'Évangile et, par extension, du Nouveau Testament, ces « cinq colonnes » nous parlent de l'Ancien Testament dont la Thora - les cinq livres de Moïse, le Pentateuque - forme le coeur. Ces colonnes reposaient sur des « bases en airain » car le principe de la Loi n'est pas la Grâce (l'argent et le rachat) mais la Justice de la Loi. D'autres sens sont donnés à ces cinq colonnes : elles représentent les Alliances (avec Noé et la terre ; Abraham et sa postérité ; Moïse et la Loi ; David et un fils lui succédant ; le Messie et la nouvelle alliance) ; elles représentent les Sacrifices du Lévitique (l'Holocauste, l'Offrande, l'Action de grâce ou de Paix, l'Expiation et de Culpabilité). Ce rideau nous annonce qu'en Jésus-Christ toutes ces choses ont leur accomplissement :
 

Matthieu 5 : 17

17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

 



Jésus vient pour accomplir tout ce qui est écrit de lui, telle est la signification de ce rideau.
 

Luc 24 : 25-27

25 Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes ! 26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'il entrât dans sa gloire ? Lire la suite

 



Le lieu Très Saint

Lieu du silence.
 Lieu d'une profonde obscurité. Lieu de la Présence même de l'Éternel Dieu. Le Souverain Sacrificateur y entrait avec un saint tremblement. Un seul objet y est présent, l'Arche avec son Propitiatoire surmonté des Chérubins. Dimensions : 5 m x 5 m x 5 m soit un lieu cubique - image de la perfection. Quand on se trouve à l'intérieur de ce Lieu, à la fois sentiment d'étroitesse, mais surtout d'une grande élévation (5 m de haut), expression de la transcendance de Dieu. Présence de Dieu, qui n'est, cependant, accessible que par le moyen du sang que le Souverain Sacrificateur, une fois par an, le jour du Grand Pardon, venait déposer sur le Propitiatoire ; Jésus, notre Grand Souverain Sacrificateur, y a apporté le sang de notre salut.
 

Hébreux 9 : 11

11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création;

 


 

Hébreux 9 : 15

15 Et c'est pour cela qu'il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis.

 



Un seul objet y est présent : l'Arche de l'Alliance.

6. L'Arche de l'Alliance 

 

Exode 37 : 1

1 Betsaleel fit l'arche de bois d'acacia; sa longueur était de deux coudées et demie, sa largeur d'une coudée et demie, et sa hauteur d'une coudée et demie.

 


 

Exode 37 : 9

9 Les chérubins étendaient les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et se regardant l'un l'autre; les chérubins avaient la face tournée vers le propitiatoire.

 



« L'Arche », traduction d'un mot signifiant « coffre, caisse » et différent de celui qui désigne « l'arche de Noé ». Ses dimensions : 1,25 m x 0,75 x 0,75. Un coffret, dont le couvercle était le Propitiatoire avec les deux Chérubins, en bois d'acacia recouvert d'or pur en dedans et en dehors, muni d'une bordure tout en or. L'Arche accompagna souvent David dans ses combats:
 

2 Samuel 11 : 11

11 Urie répondit à David : L'arche et Israël et Juda habitent sous des tentes, mon seigneur Joab et les serviteurs de mon seigneur campent en rase campagne, et moi j'entrerais dans ma maison pour manger et boire et pour coucher avec ma femme ! Aussi vrai que tu es vivant et que ton âme est vivante, je ne ferai point cela.

 


 

2 Samuel 15 : 24-29

24 Tsadok était aussi là, et avec lui tous les Lévites portant l'arche de l'alliance de Dieu; et ils posèrent l'arche de Dieu, et Abiathar montait, pendant que tout le peuple achevait de sortir de la ville. 25 Le roi dit à Tsadok : Reporte l'arche de Dieu dans la ville. Si je trouve grâce aux yeux de l'Eternel, il me ramènera, et il me fera voir l'arche et sa demeure. Lire la suite

 



En Israël on était persuadé qu'avec elle on faisait intervenir Dieu lui-même et qu'ainsi la victoire était assurée:
 

1 Samuel 4 : 3

3 Le peuple rentra au camp, et les anciens d'Israël dirent : Pourquoi l'Eternel nous a-t-il laissé battre aujourd'hui par les Philistins ? Allons chercher à Silo l'arche de l'alliance de l'Eternel; qu'elle vienne au milieu de nous, et qu'elle nous délivre de la main de nos ennemis.

 



Israël a dû apprendre que l'Arche n'est pas un objet magique, une sorte de « porte-bonheur ».

Dans Apocalypse 11/19 nous avons une vision céleste de cette Arche. L'Arche servait à garder le Témoignage de Dieu : les deux tables de la loi, d'où le nom « d'Arche de la loi », « Arche de l'Alliance » et « Arche du témoignage ». Cette loi est un témoignage car elle permet de manifester la vérité au sujet de l'homme, il est transgresseur, il a besoin d'un rédempteur. La loi est un pédagogue pour nous conduire à Christ:
 

Galates 3 : 23-24

23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. 24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.

 



Dans l'Arche se trouvait également : La manne, rappel pour le peuple que Dieu avait pourvu à sa nourriture au désert ; Le rameau d'Aaron, rappel pour le peuple qu'il doit demeurer soumis à l'autorité de Dieu, de sa Parole et de ceux qu'il établit comme chefs ; parle encore de la résurrection du Seigneur. Jésus est le pain de vie (la manne), il a l'autorité du Souverain Sacrificateur (le sceptre) et il a accompli la Loi (les Tables de la Loi)

« Il la couvrit d'or pur en dedans et en dehors ». Le moment est venu de partager une pensée sur la signification de cet or si présent dans la réalisation du Tabernacle et de ses éléments. Le mot désigne ce qui est rayonnant de soi-même, et ce qui réfléchit la lumière - en Égypte, l'or représentait la lumière de la gloire (celle des Pharaons).

On a pour habitude de lui donner comme signification celle de la divinité, symbole de Dieu même dans sa gloire et son éternité. En rapport à Jésus-Christ, en tenant compte de cette idée de rayonnement, l'or représente Christ, le Fils de Dieu, comme étant:
 

Hébreux 1 : 3

3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,

 


 
La signification de l'Arche - en bois d'acacia évoquant l'humanité du Seigneur Jésus - en ce sens est défini par:Jean 1/14 : « Et la Parole a été faite chair, et elle a habité / tabernaclé parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire (l'or), une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père ».

« En or pur », l'or est purifié par le feu, ayant passé par le feu de l'épreuve, toute le vie et toute la personne de Jésus-Christ ont manifesté la Gloire magnifique de Dieu - ses paroles, ses oeuvres, sa foi, sa compassion, sa vie - tout en lui a révélé le Père et son dessein éternel en faveur de l'homme pécheur, tout en lui a révélé sa nature et son origine divine « Assurément, Celui-ci est Fils de Dieu ».
 
Les éléments déposés à l'intérieur de l'Arche nous parlent de la qualité remarquable du Seigneur Jésus dans l'accomplissement de la volonté de son Père - Ma nourriture, faire la volonté de Dieu (la manne) - Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux (le sceptre) - Je viens, ô Dieu, pour faire ta volonté (la loi). L'or du tabernacle nous dit aussi comment et combien Jésus-Christ à manifesté / rayonné la Gloire du Père dans son humanité :
 

Jean 17 : 4

4 Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire.

 


 
C'est pourquoi il a été couronné de gloire et d'honneur:
 

Hébreux 2 : 9

9 Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous.

 


 

Exode 37 : 6

6 Il fit un propitiatoire d'or pur; sa longueur était de deux coudées et demie, et sa largeur d'une coudée et demie.

 



Ses dimensions : 1,25 m x 0,75. Il est entièrement fait d'or pur. Il est le couvercle de l'Arche. Le mot sert à désigner l'expiation et la rançon qui satisfait la justice de Dieu, qui rend Dieu favorable, donnant le verbe expier / couvrir (le péché), d'où « couverture » de l'Arche. C'est là sur le Propitiatoire qu'était déposé, une fois par an, au jour du Grand Pardon - jour des expiations, le sang qui couvrait les péchés du peuple de toute une année, satisfaisant la Justice de Dieu:
 

Lévitique 16 : 11

11 Aaron offrira son taureau expiatoire, et il fera l'expiation pour lui et pour sa maison. Il égorgera son taureau expiatoire.

 


 

Lévitique 16 : 15

15 Il égorgera le bouc expiatoire pour le peuple, et il en portera le sang au delà du voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau, il en fera l'aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire.

 


 
Le propitiatoire c'est « là »:
 

Exode 25 : 22

22 C'est là que je me rencontrerai avec toi; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l'arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d'Israël.

 



le lieu du rendez-vous divin :

« J'apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire » pour le pardon des péchés du peuple. 
 

Lévitique 16 : 2

2 L'Eternel dit à Moïse : Parle à ton frère Aaron, afin qu'il n'entre pas en tout temps dans le sanctuaire, au dedans du voile, devant le propitiatoire qui est sur l'arche, de peur qu'il ne meure; car j'apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire.

 



Enseigne que Dieu veut être favorable à son peuple, lui pardonner son péché, et il ne l'est que sur la seule base du sang de l'agneau qui ôte / couvre le péché de l'homme. Expier le péché, c'est le couvrir, par le moyen du sang, le cacher à la vue de Dieu. C'était placer côte à côte avec le péché quelque chose qui attirait le regard de Dieu, le sang du sacrifice qui fait l'expiation « Je verrai le sang » avait dit l'Éternel lors de la pâque:
 

Exode 12 : 13

13 Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n'y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d'Egypte.

 



Signification en rapport à Christ : Jésus est « victime propitiatoire »:
 

Romains 3 : 25

25 C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je,

 



Nous ne gagnons pas notre faveur devant Dieu par des oeuvres méritoires, nous ne sommes favorables à Dieu et Dieu ne nous est favorables que par Jésus-Christ et son sang précieux, par notre foi en son sacrifice.

L'Arche et son Propitiatoire nous disent que l'Alliance de Dieu avec son peuple l'est, en vertu du sang de l'alliance, en vue de :
 

Hébreux 10 : 16-18

16 Voici l'alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: 17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Lire la suite

 


 

Hébreux 9 : 12

12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

 



« Il fit deux chérubins d'or ; il les fit d'or battu » 37/7
 
Aucune indication sur leur dimension, leur taille - une représentation d'êtres célestes, serviteurs de l'Éternel, les plus près de Dieu, les « gardiens » de sa gloire, de sa Présence. Ils accompagnent toujours l'Éternel Dieu:
 

Ezéchiel 10 : 18-22

18 La gloire de l'Eternel se retira du seuil de la maison, et se plaça sur les chérubins. 19 Les chérubins déployèrent leurs ailes, et s'élevèrent de terre sous mes yeux quand ils partirent, accompagnés des roues. Ils s'arrêtèrent à l'entrée de la porte de la maison de l'Eternel vers l'orient; et la gloire du Dieu d'Israël était sur eux, en haut. Lire la suite

 



Ils ont à faire avec les desseins divins de châtiments et de rédemption relatifs à l'homme. Ils sont parfois représentés comme ayant la face du lion, de l'homme, du boeuf et de l'aigle, ce qui suggère qu'ils représentent la perfection de ce qui est créé ; pour d'autres, sans doute figurines de lions ailés à face humaine - (Genèse 3/24), support de la majesté divine dont ils évoquent la présence. Rappel de la sainteté de la Présence de Dieu, on ne peut entrer dans sa Présence comme on entre en un autre lieu. Il nous faut apprendre à honorer le Seigneur.

Les chérubins tout en se regardant l'un l'autre, avaient la face tournée vers le Propitiatoire. Ils veillent sur la gloire de Dieu, mais en même temps ils contemplent cette Grâce de Dieu qui pardonne aux pécheurs au moyen du sang:
 

1 Pierre 1 : 12

12 Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu'ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l'Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards.

 



Apprenons aussi à contempler l'oeuvre que Dieu fait dans nos vies et celles des autres avec des actions de grâce.

Cette Arche est portée par les Lévites, comme nous avons à porter le témoignage de Christ dans toutes nos pérégrinations.

Le lieu Saint

Une douce clarté, écrit T. Brès, remplit ce lieu, celle des lumières venant du Chandelier, seule source de lumière dans le Tabernacle. Nous y voyons l'or des planches, les couleurs de la première couverture, l'or de l'Autel des Parfums et de la table des Pains de proposition, et l'or du Chandelier, puis le voile du lieu Très Saint avec ses couleurs. L'épaisseur de ce voile et des lourdes couvertures empêche les bruits du dehors de parvenir jusque là. C'est le lieu du silence. On y respire l'odeur pénétrante des parfums qui brûlent jour par jour.

Dimensions : 10 m x 5 m et 5 m de haut.

Trois objets y sont présents : la Table des pains de proposition, le Chandelier et l'Autel des parfums.

7. La Table des pains de proposition


« Il fit la Table de bois d'acacia » 37/10,16

Cette « Table » servant à recevoir les « Pains de proposition » a pour dimension 1 m x 0,50 x 0,75.
 

Exode 25 : 30

30 Tu mettras sur la table les pains de proposition continuellement devant ma face.

 



Elle est entièrement recouverte « d'or pur », ce qui lui donne aussi le nom de « Table pure », du fait de l'or pur qui la recouvre.
 

Lévitique 24 : 6

6 Tu les placeras en deux piles, six par pile, sur la table d'or pur devant l'Eternel.

 



Au v. 12 « Tu lui feras un rebord », désignant une fermeture, une bordure - comme une bande, d'une main de largeur, reliant les quatre pieds vers le bas et assurant leur stabilité. Autres traductions de ce terme : Encadrement, châssis, entretoises. Au v. 16 les plats, sans doute pour le pain ; les coupes, calices et tasses pour les libations - toujours faites de vin.
 

Nombres 15 : 5-7

5 et tu feras une libation d'un quart de hin de vin, avec l'holocauste ou le sacrifice, pour chaque agneau. 6Pour un bélier, tu présenteras en offrande deux dixièmes de fleur de farine pétrie dans un tiers de hin d'huile, Lire la suite

 


 
Il s'agit tout à fait d'une table, la table où l'on est convié à un repas.
 

Psaumes 23 : 5

5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.

 


 

Psaumes 78 : 19

19 Ils parlèrent contre Dieu, Ils dirent : Dieu pourrait-il Dresser une table dans le désert ?

 



Ce mot servira à désigner « La Table du Seigneur »:
 

Malachie 1 : 7

7 Vous offrez sur mon autel des aliments impurs, Et vous dites : En quoi t'avons-nous profané ? C'est en disant : La table de l'Eternel est méprisable !

 


 

Malachie 1 : 12

12 Mais vous, vous le profanez, En disant : La table de l'Eternel est souillée, Et ce qu'elle rapporte est un aliment méprisable.

 


 
Elle se situait face au Chandelier qui l'éclairait. Chaque sabbat, ces pains étaient remplacés et seuls les Sacrificateurs avaient le droit d'en manger.

Cette Table servant à porter les « Pains de proposition » ou plus littéralement « Les pains de la Face », ainsi appelés parce que placés en face de l'Éternel, devant l'Éternel:
 

Exode 35 : 13

13 la table et ses barres, et tous ses ustensiles, et les pains de proposition;

 


 

Exode 39 : 36

36 la table, tous ses ustensiles, et les pains de proposition;

 



Encore, « les pains de disposition », les pains étant disposés devant Dieu sur la Table, comme une offrande d'où « Les pains d'oblation ». Il ne s'agit pas ici de sacrifice, mais bien d'une « offrande » apportée devant l'Éternel - servant à la communion avec lui. La disposition des pains en deux rangées / piles de six servant à rappeler à l'ensemble des Tribus d'Israël l'appel céleste à la communion de Dieu. L'encens qui y était déposé servant comme souvenir devant l'Éternel.
 

Lévitique 24 : 7

7 Tu mettras de l'encens pur sur chaque pile, et il sera sur le pain comme souvenir, comme une offrande consumée par le feu devant l'Eternel.

 



Ainsi, la Table représente Jésus-Christ (l'acacia et l'or) et l'offrande de sa vie en libation pour nous. Ce qui est « signifié » lors de la Cène - la table du Seigneur - avec le pain (Pains de proposition) et le vin (libations). Cette « offrande » est pleinement agréable à Dieu, l'oeuvre de Christ satisfait pleinement la justice et l'amour de Dieu. Cette Table représente Christ et la communion qu'il vient, par l'offrande de sa vie et du sang qu'il a répandu, établir avec les siens, son peuple racheté. Jésus a dit :
 

Luc 22 : 19

19 Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.

 


 
L'apôtre Paul a enseigné combien la Table du Seigneur est pure et qu'on ne peut participer indignement à celle-ci :
 

1 Corinthiens 10 : 21

21 Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons.

 



Jésus dit « Je suis le pain de vie, celui qui vient à moi n'aura jamais faim ». Le contexte associe cette affirmation à la signification de la Manne qui est dans l'Arche de l'Alliance. Ici, la Table évoque particulièrement la communion que nous avons avec Dieu par le moyen de l'oeuvre parfaite du Seigneur Jésus ; la communion que Dieu désire, recherche avec son peuple (les douze pains) par le moyen de son Fils bien-aimé ; la communion qui « nourrit » - remplit, édifie - notre vie intérieure, notre foi, notre amour et notre zèle pour le Seigneur, la communion qui s'adresse à tous ceux qui croient et vivent de l'oeuvre parfaite du Seigneur Jésus ; la communion du corps de Christ :
 

1 Corinthiens 10 : 17

17 Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain.

 



8. Le Chandelier d'or
 

Exode 37 : 17

17 Il fit le chandelier d'or pur; il fit le chandelier d'or battu; son pied, sa tige, ses calices, ses pommes et ses fleurs, étaient d'une même pièce.

 


 

Exode 37 : 24

24 Il employa un talent d'or pur, pour faire le chandelier avec tous ses ustensiles.

 



La description du chandelier, ses dimensions ne sont pas connus : Une tige centrale, de laquelle, de part et d'autre, trois tiges partaient pour former ce chandelier à 7 branches. La tige et les bras représentaient des branches d'amandier avec leurs bouton et leurs fleurs. Laissant l'image d'une progression : tige, bourgeon, fleur et fruit de la lumière. Il était entièrement d'or pur, d'or battu. L'or battu nous parle des souffrances qui façonnent. Un talent d'or pur, soit plus de 34 kg d'or. Le chandelier portait 7 lampes, d'or aussi, pourvues de mouchettes et de cendriers / vases, d'or également. Les mouchettes sont des sortes de ciseaux utilisés pour ôter les bouts de mèches carbonisés, que recueillent les cassolettes, petits vases dont on se sert comme cendriers. Servant à fournir la seule source de lumière nécessaire, dans le lieu Saint, au service des sacrificateurs. « Faire monter les lampes », qui sont disposées au sommet des sept branches, c'est les entretenir, au sens de les raviver, en tirant les mèches, et en les alimentant d'huile, pour que la flamme jaillisse .
 

Exode 27 : 20

20 Tu ordonneras aux enfants d'Israël de t'apporter pour le chandelier de l'huile pure d'olives concassées, afin d'entretenir les lampes continuellement.

 


 

Exode 30 : 7-8

7 Aaron y fera brûler du parfum odoriférant; il en fera brûler chaque matin, lorsqu'il préparera les lampes; 8il en fera brûler aussi entre les deux soirs, lorsqu'il arrangera les lampes. C'est ainsi que l'on brûlera à perpétuité du parfum devant l'Eternel parmi vos descendants.

 


 

Exode 40 : 4-8

4 Tu apporteras la table, et tu la disposeras en ordre. Tu apporteras le chandelier, et tu en arrangeras les lampes. 5 Tu placeras l'autel d'or pour le parfum devant l'arche du témoignage, et tu mettras le rideau à l'entrée du tabernacle. Lire la suite

 


 

Exode 40 : 4-25

4 Tu apporteras la table, et tu la disposeras en ordre. Tu apporteras le chandelier, et tu en arrangeras les lampes. 5 Tu placeras l'autel d'or pour le parfum devant l'arche du témoignage, et tu mettras le rideau à l'entrée du tabernacle. Lire la suite

 



Le chandelier est placé au sud : les lampes devront éclairer « en face », c'est-à-dire projeter leur lumière vers le nord de la pièce.
 

Nombres 7 : 2-3

2 Alors les princes d'Israël, chefs des maisons de leurs pères, présentèrent leur offrande : c'étaient les princes des tribus, ceux qui avaient présidé au dénombrement. 3 Ils amenèrent leur offrande devant l'Eternel : six chars en forme de litières et douze boeufs, soit un char pour deux princes et un boeuf pour chaque prince; et ils les offrirent devant le tabernacle.

 



Le chandelier était disposé en face de la Table des pains de propositions.

Les termes donnant sa signification au Chandelier :

- L'amandier 


Dont le chandelier s'inspire, trouve sa signification avec:
 

Jérémie 1 : 11-12

11 La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d'amandier. 12 Et l'Eternel me dit : Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter.

 



Dieu veillant sur sa Parole pour l'accomplir. Le mot « amandier » et le mot « veiller » sont de la même racine, on appelle l'amandier « l'arbre qui veille », il est l'un des premiers à fleurir - prémices du printemps qui arrive, évoquant le temps de la résurrection et des fruits nouveaux - Dieu veille à la réalisation de ses desseins éternels tant en faveur d'Israël que de l'Église dont Christ est le Sauveur.

- En or battu

Ce verbe dans l'Exode rappelle la dure servitude d'Égypte - un dur labeur - mais aussi l'endurcissement de Pharaon comme le cou raidissant du peuple - endurcir une chose ou quelqu'un.
 

Exode 1 : 14

14 Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs : et c'était avec cruauté qu'ils leur imposaient toutes ces charges.

 


 

Exode 6 : 9

9 Ainsi parla Moïse aux enfants d'Israël. Mais l'angoisse et la dure servitude les empêchèrent d'écouter Moïse.

 


 

Exode 7 : 3

3 Et moi, j'endurcirai le coeur de Pharaon, et je multiplierai mes signes et mes miracles dans le pays d'Egypte.

 


 

Exode 13 : 15

15 et, comme Pharaon s'obstinait à ne point nous laisser aller, l'Eternel fit mourir tous les premiers-nés dans le pays d'Egypte, depuis les premiers-nés des hommes jusqu'aux premiers-nés des animaux. Voilà pourquoi j'offre en sacrifice à l'Eternel tout premier-né des mâles, et je rachète tout premier-né de mes fils.

 


 

Exode 32 : 9

9 L'Eternel dit à Moïse : Je vois que ce peuple est un peuple au cou roide.

 


 

Exode 33 : 3-5

3 Monte vers ce pays où coulent le lait et le miel. Mais je ne monterai point au milieu de toi, de peur que je ne te consume en chemin, car tu es un peuple au cou roide. 4 Lorsque le peuple eut entendu ces sinistres paroles, il fut dans la désolation, et personne ne mit ses ornements. Lire la suite

 


 

Exode 34 : 9

9 Il dit : Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, que le Seigneur marche au milieu de nous, car c'est un peuple au cou roide; pardonne nos iniquités et nos péchés, et prends-nous pour ta possession.

 



Le chandelier est un type de Jésus-Christ, évoquant ses souffrances et son fruit, la lumière - la réalisation de la Volonté de Dieu. Jésus dit :
 

Jean 1 : 12

12 Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,

 


 

Jean 8 : 12

12 Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

 



En Christ, Dieu a veillé à accomplir Sa Parole, et, Christ l'a parfaitement accomplie selon sa volonté, dans ses souffrances - Il a plu à l'Éternel de le briser par la souffrance... A cause du travail de son âme:
 

Esaïe 53 : 10-11

10 Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance. . . Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l'oeuvre de l'Eternel prospérera entre ses mains. 11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.

 



Tel est le fruit excellent qu'il porte à la gloire de son Père.
 

Jean 17 : 4

4 Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire.

 



Armons-nous de cette précieuse certitude que Dieu exécutera toute sa pensée : promesses et jugements. Veillons également afin de porter ce fruit excellent de l'accomplissement de la volonté de Dieu dans nos propres vies. « En or battu », la gloire du Seigneur Jésus a reçu un éclat incomparable après les choses qu'il a souffertes:
 

1 Pierre 4 : 13

13 Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.

 


 

1 Pierre 4 : 16

16 Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom.

 



- Avec sept lampes 

Le Chandelier - un porte lampe ou porteur de lumière - est fait pour éclairer le lieu saint, et sa lumière devait être maintenue continuellement ; avec soin les mèches étaient entretenues et l'huile renouvelée. La vision céleste présente le Chandelier avec ces « sept lampes ardentes » devant le trône divin:
 

Apocalypse 4 : 5

5 Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.

 



Ces lampes « qui sont les sept esprits de Dieu ». Nous comprenons que le Chandelier désigne aussi la plénitude du Saint-Esprit en Christ selon la parole d'
 

Esaïe 11 : 1-2

1 Puis un rameau sortira du tronc d'Isaï, Et un rejeton naîtra de ses racines. 2 L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel.

 



Christ dispense « continuellement » sa lumière à son Église et à ses disciples, par le ministère du Saint-Esprit. Les Pains, symbole d'Israël et de l'Église, sont éclairés par le chandelier. Notre communion avec Christ est figurée par ces Pains dans la lumière:
 

1 Jean 1 : 3

3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ.

 


 

1 Jean 1 : 7

7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

 



Le chandelier était fait d'une seule pièce - la tige centrale porte les autres.
 

Jean 15 : 1

1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

 



Cela nous parle d'unité, non pas sur la base humaine, mais sur la base de l'oeuvre du Christ, ses souffrances:
 

Jean 17 : 20

20 Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,

 


 

Jean 17 : 23

23 moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.

 


 

Ephésiens 4 : 1

1 Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée,

 


 

Ephésiens 4 : 6

6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.

 


 

Philippiens 2 : 1

1 Si donc il y a quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans la charité, s'il y a quelque union d'esprit, s'il y a quelque compassion et quelque miséricorde,

 



- L'huile pour les lampes 
 

Exode 27 : 20-21

20 Tu ordonneras aux enfants d'Israël de t'apporter pour le chandelier de l'huile pure d'olives concassées, afin d'entretenir les lampes continuellement. 21 C'est dans la tente d'assignation, en dehors du voile qui est devant le témoignage, qu'Aaron et ses fils la prépareront, pour que les lampes brûlent du soir au matin en présence de l'Eternel. C'est une loi perpétuelle pour leurs descendants, et que devront observer les enfants d'Israël.

 



Préparée par les sacrificateurs dans le lieu Saint. Cette huile, servant à donner la lumière des lampes, est concassée / pilée au mortier, elle évoque encore les souffrances de Christ et l'onction qui en ressort pour faire paraître la beauté de l'oeuvre de Dieu, son dessein, son salut. Le Saint-Esprit que nous recevons de la part du Père, et qui éclaire nos vies, est lié aux souffrances de Jésus-Christ : L'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié:
 

Jean 7 : 39

39 Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié.

 



La lumière que Christ est, la lumière que les croyants sont, par l'Esprit de Dieu, est le fruit des souffrances de Celui qui a parfaitement accompli la volonté de son Père.

Par voie de conséquence, le Chandelier est aussi un type de l'Église - reflet de la lumière qu'est Jésus-Christ.
 

Apocalypse 1 : 13-14

13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu;

 



Egalement un type du chrétien reflétant la lumière de Christ:
 

Matthieu 4 : 14-15

14 afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète : 15 Le peuple de Zabulon et de Nephthali, De la contrée voisine de la mer, du pays au delà du Jourdain, Et de la Galilée des Gentils,

 


 

Ephésiens 5 : 8

8 Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière !

 



Sans omettre que le chandelier représente aussi le peuple d'Israël. Nous avons, comme Christ, a porter le fruit de la lumière. La vigilance et le Saint-Esprit sont nécessaires au peuple de Dieu pour briller, pour être la lumière du monde. L'entretien minutieux des lampes:
 

Lévitique 24 : 1

1 L'Eternel parla à Moïse, et dit :

 


 

Lévitique 24 : 5

5 Tu prendras de la fleur de farine, et tu en feras douze gâteaux; chaque gâteau sera de deux dixièmes.

 



Cela nous enseigne que ceux qui vivent de l'Esprit savent aussi se juger eux-mêmes pour rester porteur de la lumière véritable. Prier par l'Esprit est un moyen de fournir de l'huile pour la lampe, il s'agit de la prière, de l'adoration, de la communication de la Parole de Dieu. Le péché sous toutes ses formes doit être combattu

 

https://www.enseignemoi.com/bible/

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/