3 Segond débat avec les scribes et les pharisiens

22/05/2014 13:06

8. LA SUITE DU MINISTÈRE DE CHRIST EN JUDÉE

Segond débat avec les scribes et les pharisiens

3 DE 4

Troisième accusation blasphématoire et second débat

MARC 11 : 14 à 33

14  Prenant alors la parole, il lui dit : Que jamais personne ne mange de ton fruit ! Et ses disciples l’entendirent.

15  Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons ;

16  et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le temple.

17  Et il enseignait et disait: N’est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.

18  Les principaux sacrificateurs et les scribes, l’ayant entendu, cherchèrent les moyens de le faire périr ; car ils le craignaient, parce que toute la foule était frappée de sa doctrine.

19  Quand le soir fut venu, Jésus sortit de la ville.

20  Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines.

21  Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus : Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché.

22  Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.

23  Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir.

24  C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.

25  Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

26  Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

27 ¶  Ils se rendirent de nouveau à Jérusalem, et, pendant que Jésus se promenait dans le temple, les principaux sacrificateurs, les scribes et les anciens, vinrent à lui,

28  et lui dirent : Par quelle autorité fais-tu ces choses, et qui t’a donné l’autorité de les faire ?

29  Jésus leur répondit : Je vous adresserai aussi une question ; répondez-moi, et je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses.

30  Le baptême de Jean venait-il du ciel, ou des hommes ? Répondez-moi.

31  Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux : Si nous répondons : Du ciel, il dira : Pourquoi donc n’avez-vous pas cru en lui ?

32  Et si nous répondons : Des hommes …  Ils craignaient le peuple, car tous tenaient réellement Jean pour un prophète.

33  Alors ils répondirent à Jésus: Nous ne savons. Et Jésus leur dit : Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais ces choses.

 

Malédiction contre les scribes et les pharisiens au cours d`un repas avec un pharisien.

LUC 11 : 37 à 54

37 ¶  Pendant que Jésus parlait, un pharisien le pria de dîner chez lui. Il entra, et se mit à table.

38  Le pharisien vit avec étonnement qu’il ne s’était pas lavé avant le repas.

39  Mais le Seigneur lui dit : Vous, pharisiens, vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et à l’intérieur vous êtes pleins de rapine et de méchanceté.

40  Insensés ! celui qui a fait le dehors n’a-t-il pas fait aussi le dedans ?

41  Donnez plutôt en aumônes ce qui est dedans, et voici, toutes choses seront pures pour vous.

42  Mais malheur à vous, pharisiens ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de la rue, et de toutes les herbes, et que vous négligez la justice et l’amour de Dieu : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans omettre les autres choses.

43  Malheur à vous, pharisiens ! parce que vous aimez les premiers sièges dans les synagogues, et les salutations dans les places publiques.

44  Malheur à vous ! parce que vous êtes comme les sépulcres qui ne paraissent pas, et sur lesquels on marche sans le savoir.

45  Un des docteurs de la loi prit la parole, et lui dit : Maître, en parlant de la sorte, c’est aussi nous que tu outrages.

46  Et Jésus répondit : Malheur à vous aussi, docteurs de la loi ! parce que vous chargez les hommes de fardeaux difficiles à porter, et que vous ne touchez pas vous-mêmes de l’un de vos doigts.

47  Malheur à vous ! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, que vos pères ont tués.

48  Vous rendez donc témoignage aux œuvres de vos pères, et vous les approuvez ; car eux, ils ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.

49  C’est pourquoi la sagesse de Dieu a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; ils tueront les uns et persécuteront les autres,

50  afin qu’il soit demandé compte à cette génération du sang de tous les prophètes qui a été répandu depuis la création du monde,

51  depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, tué entre l’autel et le temple ; oui, je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération.

52  Malheur à vous, docteurs de la loi ! parce que vous avez enlevé la clef de la science ; vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient.

53  Quand il fut sorti de là, les scribes et les pharisiens commencèrent à le presser violemment, et à le faire parler sur beaucoup de choses,

54  lui tendant des pièges, pour surprendre quelque parole sortie de sa bouche.

Avertissement aux disciples contre l`hypocrisie

LUC 12 : 1 à 12

1 ¶  Sur ces entrefaites, les gens s’étant rassemblés par milliers, au point de se fouler les uns les autres, Jésus se mit à dire à ses disciples : Avant tout, gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l’hypocrisie.

2  Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.

3  C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits.

4  Je vous dis, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.

5  Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne ; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre.

6  Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous ? Cependant, aucun d’eux n’est oublié devant Dieu.

7  Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux.

8  Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu ;

9  mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.

10  Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.

11  Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz ;

12  car le Saint-Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire.

Avertissement contre la cupidité et la confiance dans les richesses

LUC 12 : 13 à 34

13 ¶  Quelqu’un dit à Jésus, du milieu de la foule : Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.

14  Jésus lui répondit : O homme, qui m’a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages ?

15  Puis il leur dit : Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.

16  Et il leur dit cette parabole : Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté.

17  Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte.

18  Voici, dit-il, ce que je ferai: j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ;

19  et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi.

20  Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ?

21  Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

22 ¶  Jésus dit ensuite à ses disciples : C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus.

23  La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.

24  Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grenier ; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux !

25  Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?

26  Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste ?

27  Considérez comment croissent les lis : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.

28  Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?

29  Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets.

30  Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin.

31  Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

32  Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.

33  Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. Faites-vous des bourses qui ne s’usent point, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n’approche point, et où la teigne ne détruit point.

34  Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.

Avertissement contre l`absence de préparation à la venue du Fils de l`homme.

LUC 12 : 35 à 48

35  Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées.

36  Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces, afin de lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera.

37  Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s’approchera pour les servir.

38  Qu’il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s’il les trouve veillant !

39  Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

40  Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

41 ¶  Pierre lui dit : Seigneur, est-ce à nous, ou à tous, que tu adresses cette parabole ?

42  Et le Seigneur dit : Quel est donc l’économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ?

43  Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi !

44  Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.

45  Mais, si ce serviteur dit en lui-même : Mon maître tarde à venir ; s’il se met à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer,

46  le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles.

47  Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups.

48  Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié.

Avertissement à propos des divisions à venir.

LUC 12 : 49 à 53

49  Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai-je à désirer, s’il est déjà allumé ?

50  Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli !

51  Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division.

52  Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois ;

53  le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.

Avertissement contre le manque de discernement des temps.

LUC 12 : 54 à 59

54 ¶  Il dit encore aux foules : Quand vous voyez un nuage se lever à l’occident, vous dites aussitôt : La pluie vient. Et il arrive ainsi.

55  Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites : Il fera chaud. Et cela arrive.

56  Hypocrites ! vous savez discerner l’aspect de la terre et du ciel ; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci ?

57  Et pourquoi ne discernez-vous pas de vous-mêmes ce qui est juste ?

58  Lorsque tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, tâche en chemin de te dégager de lui, de peur qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’officier de justice, et que celui-ci ne te mette en prison.

59  Je te le dis, tu ne sortiras pas de là que tu n’aies payé jusqu’à la dernière pite.

Affirmation d`une alternative à se repentir ou périr.

LUC 13 : 1 à 9

1 ¶  En ce même temps, quelques personnes qui se trouvaient là racontaient à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.

2  Il leur répondit : Croyez-vous que ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont souffert de la sorte ?

3  Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

4  Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?

5  Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

6 ¶  Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva point.

7  Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ?

8  Le vigneron lui répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année ; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier.

9  Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas.

Opposition d`un chef de synagogue suite à la guérison d`une femme un jour de sabbat.

LUC 13 : 10 à 21

10 ¶  Jésus enseignait dans une des synagogues, le jour du sabbat.

11  Et voici, il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser.

12  Lorsqu’il la vit, Jésus lui adressa la parole, et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité.

13  Et il lui imposa les mains. A l’instant elle se redressa, et glorifia Dieu.

14  Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat, dit à la foule : Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat.

15  Hypocrites ! lui répondit le Seigneur, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache pas de la crèche son bœuf ou son âne, pour le mener boire ?

16  Et cette femme, qui est une fille d’Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ?

17  Tandis qu’il parlait ainsi, tous ses adversaires étaient confus, et la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu’il faisait.

18 ¶  Il dit encore : A quoi le royaume de Dieu est-il semblable, et à quoi le comparerai-je ?

19  Il est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et jeté dans son jardin ; il pousse, devient un arbre, et les oiseaux du ciel habitent dans ses branches.

20  Il dit encore : A quoi comparerai-je le royaume de Dieu ?

21  Il est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, pour faire lever toute la pâte.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/