41 OH! MISÉRABLE QUE JE SUIS !

23/03/2017 13:03

41

  

OH! MISÉRABLE QUE JE SUIS !

 

Sous le pouvoir du péché.

 

Ésaie 64 : 5

5 Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé ; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent.

tous comme des impurs …  un vêtement souillé. Comme en #Esa 53:6, le prophète s’incluait dans le groupe de ceux qui confessaient leur totale indignité à se trouver en présence de Dieu. Esaïe employa l’image des textiles employés pendant les périodes de menstruations pour décrire l’impureté de l’homme (cf. #Lé 15:19-24). Cette vérité reste valable, même lorsque la conduite d’un non-croyant est la meilleure possible (cf. #Ph 3:5-8).

 

Condamnation de l`esprit de désobéissance

Éphésiens 2 : 2 et 3

 2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.

train de ce monde. Cela renvoie à l’ordre du monde, c’est-à-dire aux valeurs et normes de l’humanité en dehors de Dieu et de Christ. En #2Co 10:4-5, Paul évoque ces idéologies qui agissent comme des forteresses à l’intérieur desquelles les gens sont emprisonnés. Ils ont besoin d’en être libérés pour être amenés captifs à Christ et à l’obéissance de la vérité.

le prince de la puissance de l’air. Satan. Cf. #Jn 12: 31 ; #Jn 14: 30 ; #Jn 16: 11 ; #2Co 4: 4.

 

Satan, le maître des inconvertis

2 Corinthiens 4 :3 et 4

3  Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent ;

 

Si notre Évangile est encore voilé …  pour ceux qui périssent. Les faux docteurs accusaient Paul d’apporter un enseignement désuet. Il démontre que la difficulté à accepter son message ne dépendait pas de son contenu ni de la valeur de la personne qui le prêchait, mais des dispositions de ceux qui l’entendaient. C’est la raison pour laquelle les personnes allant à la perdition ne pouvaient le recevoir (cf. #1Co 2:14). Le prédicateur ne peut persuader les gens de croire, Dieu seul peut agir en eux.

 

4  pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.

le dieu de ce siècle. Satan (cf. #Mt 4:8 ; #Jn 12:31 ; #Jn 14: 30 ; #Jn 16: 11 ; #Ep 2:2 ; #2Ti 2:26 ; #1Jn 5:19).

ce siècle. C’est-à-dire l’état d’esprit de la majorité des gens, qui se reflète dans leurs idéaux, leurs objectifs, leurs espérances et leurs opinions. Le terme englobe les philosophies du monde, l’éducation et le commerce.  

a aveuglé. Satan rend les hommes aveugles à la vérité de Dieu par le moyen du système qu’est le monde et qu’il a lui-même créé. Sans influence divine, les hommes livrés à eux-mêmes embrassent naturellement ce système, qui flatte les désirs corrompus des non-croyants et qui augmente l’obscurité morale qui règne dans leur cœur (cf. #Mt 13: 19). Satan est l’agent immédiat de cet aveuglement, mais Dieu en est la cause ultime (#Jn 12:40).

image de Dieu. Jésus-Christ est la représentation exacte de Dieu lui-même.

 

En Christ  est la victoire

Romains 8 : 1

1 ¶  Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

donc. Le résultat ou la conséquence de la vérité qui vient d’être enseignée. Ce terme introduit en général la conclusion du verset précédent, mais ici il introduit les résultats incroyables de l’enseignement de Paul dans les sept chapitres précédents: la justification est reçue par la foi seule sur la base de la pure grâce de Dieu.

aucune condamnation. « Condamnation » n’apparaît que trois fois dans le N.T., dans l’épître aux Romains (cf. #Ro 5:16, #Ro 5:18); utilisé exclusivement dans les affaires juridiques, il exprimait l’exact contraire de la justification. Il désignait une sentence de culpabilité et le châtiment qui en découlait. Aucun péché que peut commettre un croyant  qu’il soit passé, présent ou futur - ne peut être retenu contre lui, puisque la punition a été payée par Christ et que sa justice a été imputée au croyant. Aucun péché n’annulera jamais cette décision légale divine.

ceux …  en Jésus-Christ. C’est-à-dire tout chrétien véritable; être en Christ, c’est être uni à lui;  (cf. #Ro 6:1-11 ; #1Co 12:13, #1Co 12:27 ; #1Co 15: 22). 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/