Yakîn Boaz yaKhin

23/10/2013 17:15

Yakîn et Boaz.(hébreu yaKhin : « il affermira » ; bo’az : « en lui se trouve la force » [#1R 7:15-22 ; #2Ch 3:15-17]). Yakîn et Boaz étaient les deux colonnes de bronze dressées devant le vestibule du Temple de Salomon. Yakîn était celle de droite. La fonction de ces colonnes n’est pas connue, car la Bible ne donne pas d’indication claire à ce sujet. Toutefois, il ne semble pas qu’elles aient servi de support, car elles se trouvaient « près » du vestibule (#1R 7:21) (ou « sur le devant du Temple » : #2Ch 3:17). Hérodote II.44 parle de colonnes dressées à côté du temple d’Hercule à Tyr, cela nous prouve que ce genre de colonnes était courant dans l’ancien Proche-Orient. Yeivin pense que Yakîn et Boaz symbolisaient la présence divine, comme les colonnes de feu et de fumée au désert (#Ex 33:9 ; #De 31:15). Les livres des Rois et de Jérémie affirment que ces colonnes avaient dix-huit coudées de hauteur (c’est-à-dire environ 9 m) et qu’un cordon de 12 coudées (6 m) les entourait (#1R 7:15 ; #Jér 52:21). Elles étaient creuses et l’épaisseur du manchon était de 4 doigts (8 cm). Les Chroniques, en revanche, prétendent que ces colonnes avaient 35 coudées de hauteur (= 17,5 m), avec un chapiteau de 5 coudées au sommet (= 2,5 m) (#2Ch 3:15). Pour expliquer cette différence, on présume que l’auteur des Chroniques a additionné les hauteurs des 2 colonnes, pour obtenir 35 coudées. Dans #2R 25:17, le chapiteau n’a que 3 coudées de haut, ce qu’on explique par le fait que des rénovations auraient pu avoir lieu sous le règne de Joas et de Josias. Certains considèrent qu’une erreur s’est glissée dans le texte lors de la copie des chiffres.

      Les noms de ces colonnes étaient peut-être censés rappeler la lignée de David (Yakîn était sa mère, cf. #No 26:12 ; #1Ch 24:17 ; Boaz faisait partie de la lignée paternelle de ses ancêtres). Toutefois, il semble plus probable que ces noms aient été les premiers mots d’un oracle délivré à la dynastie davidienne : peut-être « Yahvé affermira ton trône pour toujours » (yaKhin) et « En l’Éternel est la force du roi » (bo’az) ou une formule semblable.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/