ANCIEN TESTAMENT JOUR 138 DE 929

17/05/2019 00:47

ANCIEN TESTAMENT JOUR 138 DE 929

Nombres 21 de 36

 

NOMBRES 21 : 1 À 35

1 ¶  Le roi d’Arad, Cananéen, qui habitait le midi, apprit qu’Israël venait par le chemin d’Atharim. Il combattit Israël, et emmena des prisonniers.

roi d’Arad. Ce roi arriva du sud de Canaan, c’est-à-dire du Néguev.

21:1-3

Les Israélites remportèrent leur première victoire contre les Cananéens à Horma, à l’endroit même où ils avaient été vaincus précédemment (voir #No 14:45).

2  Alors Israël fit un vœu à l’Eternel, et dit : Si tu livres ce peuple entre mes mains, je dévouerai ses villes par interdit.

3  L’Eternel entendit la voix d’Israël, et livra les Cananéens. On les dévoua par interdit, eux et leurs villes ; et l’on nomma ce lieu Horma.

On les dévoua par interdit. Les Israélites jurèrent à l’Eternel que, s’il leur accordait la victoire sur Arad, ils les détruiraient complètement, sans réclamer une part du butin. L’Eternel répondit positivement à ce vœu.

4 ¶  Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge, pour contourner le pays d’Edom. Le peuple s’impatienta en route,

par le chemin de la mer Rouge. Cf. #De 2:1. Puisqu’il était impossible de traverser le pays d’Edom, Israël le contourna et se dirigea vers Elath, sur la côte du golfe d’Akaba. Cette longue route sinueuse suscita l’impatience et la frustration parmi le peuple.

21:4-9

Après sa victoire sur Arad, Israël montra à nouveau son manque d’obéissance envers l’Eternel.

5  et parla contre Dieu et contre Moïse : Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Egypte, pour que nous mourions dans le désert ? car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture.

cette misérable nourriture. L’impatience les poussa à mépriser la manne (cf. #No 11:6).

6  Alors l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.

serpents brûlants. Ainsi appelés parce que leur morsure provoquait une inflammation brûlante.

7  Le peuple vint à Moïse, et dit : Nous avons péché, car nous avons parlé contre l’Eternel et contre toi. Prie l’Eternel, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple.

Nous avons péché. Le peuple confessa sa faute et demanda à être délivré du jugement de Dieu.

8  L’Eternel dit à Moïse : Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche ; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie.

9  Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie.

un serpent d’airain. Celui qui voulait être guéri et vivre devait regarder ce serpent, dans un acte précis de volonté. Voir le recours typologique à cet incident en #Jn 3:14-15.

10 ¶  Les enfants d’Israël partirent, et ils campèrent à Oboth.

21:10-20

Israël contourna Edom et Moab et campa au nord de la rivière appelée Arnon, sur le territoire des Amoréens.

11  Ils partirent d’Oboth et ils campèrent à Ijjé-Abarim, dans le désert qui est vis-à-vis de Moab, vers le soleil levant.

12  De là ils partirent, et ils campèrent dans la vallée de Zéred.

13  De là ils partirent, et ils campèrent de l’autre côté de l’Arnon, qui coule dans le désert en sortant du territoire des Amoréens ; car l’Arnon est la frontière de Moab, entre Moab et les Amoréens.

14  C’est pourquoi il est dit dans le livre des Guerres de l’Eternel :  … Vaheb en Supha, et les torrents de l’Arnon,

le livre des Guerres de l’Eternel. C’était apparemment un livre de chants de victoire connu à l’époque de Moïse, peut-être écrit par lui-même ou par un contemporain. L’allusion à cette œuvre vise à prouver que l’Arnon marquait bel et bien la frontière nord de Moab.

15  et le cours des torrents, qui s’étend du côté d’Ar et touche à la frontière de Moab.

16  De là ils allèrent à Beer. C’est ce Beer, où l’Eternel dit à Moïse : Rassemble le peuple, et je leur donnerai de l’eau.

Beer. Littéralement « puits ». Dieu fournit de l’eau à Israël. En réponse, Israël loua l’Eternel avec un chant qui provenait peut-être du « livre des Guerres de l’Eternel » (vv. #No 21:17-18).

17  Alors Israël chanta ce cantique : Monte, puits ! Chantez en son honneur !

18  Puits, que des princes ont creusé, Que les grands du peuple ont creusé, Avec le sceptre, avec leurs bâtons !

19  Du désert ils allèrent à Matthana ; de Matthana, à Nahaliel ; de Nahaliel, à Bamoth ;

20  de Bamoth, à la vallée qui est dans le territoire de Moab, au sommet du Pisga, en regard du désert.

21 ¶  Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, pour lui dire :

21:21-32

Comme avec Edom (#No 20:14-19), Israël sollicita l’autorisation de traverser le pays de Sihon, roi des Amoréens. Puisque, contrairement à ce qui s’était passé avec Edom, l’Eternel n’avait pas interdit la guerre contre les Amoréens, Sihon fut attaqué et vaincu par le peuple lorsqu’il sortit avec son armée. Israël s’empara ainsi d’un territoire qui s’étendait, du sud au nord, de la rivière appelée Arnon à celle appelée Jabbok et, d’est en ouest, du pays des Ammonites à la mer Morte et au Jourdain.

22  Laisse-moi passer par ton pays ; nous n’entrerons ni dans les champs, ni dans les vignes, et nous ne boirons pas l’eau des puits ; nous suivrons la route royale, jusqu’à ce que nous ayons franchi ton territoire.

23  Sihon n’accorda point à Israël le passage sur son territoire ; il rassembla tout son peuple, et sortit à la rencontre d’Israël, dans le désert ; il vint à Jahats, et combattit Israël.

24  Israël le frappa du tranchant de l’épée et s’empara de son pays depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, jusqu’à la frontière des enfants d’Ammon ; car la frontière des enfants d’Ammon était fortifiée.

25  Israël prit toutes les villes, et s’établit dans toutes les villes des Amoréens, à Hesbon et dans toutes les villes de son ressort.

26  Car Hesbon était la ville de Sihon, roi des Amoréens ; il avait fait la guerre au précédent roi de Moab, et lui avait enlevé tout son pays jusqu’à l’Arnon.

27  C’est pourquoi les poètes disent : Venez à Hesbon ! Que la ville de Sihon soit rebâtie et fortifiée !

les poètes. Les propos qui suivent provenaient d’hommes sages (littéralement « les parlant en proverbes »), probablement des Amoréens. Les vv. #No 21:27-30 décrivent la victoire de leur peuple sur les Moabites installés au nord de l’Arnon. Les Amoréens s’étaient emparés du territoire de Moab, et les Israélites le leur avaient repris. La citation de ce texte par Moïse visait à légitimer le droit d’Israël sur ce territoire. En effet, selon les ordonnances divines, les Israélites ne devaient pas s’emparer du territoire des Moabites parce que ces derniers descendaient de Lot (#De 2:9). Cependant, ce qui appartenait aux Amoréens leur avait été promis, et ils pouvaient donc s’en emparer.

28  Car il est sorti un feu de Hesbon, Une flamme de la ville de Sihon ; Elle a dévoré Ar-Moab, Les habitants des hauteurs de l’Arnon.

29  Malheur à toi, Moab ! Tu es perdu, peuple de Kemosch ! Il a fait de ses fils des fuyards, Et il a livré ses filles captives A Sihon, roi des Amoréens.

30  Nous avons lancé sur eux nos traits : De Hesbon à Dibon tout est détruit ; Nous avons étendu nos ravages jusqu’à Nophach, Jusqu’à Médeba.

31  Israël s’établit dans le pays des Amoréens.

32  Moïse envoya reconnaître Jaezer ; et ils prirent les villes de son ressort, et chassèrent les Amoréens qui y étaient.

33  Ils changèrent ensuite de direction, et montèrent par le chemin de Basan. Og, roi de Basan, sortit à leur rencontre, avec tout son peuple, pour les combattre à Edréï.

21:33-35

Le territoire situé au nord du torrent de Jabbok était sous le contrôle d’Og, un autre roi amoréen. Og attaqua Israël et subit une sanglante défaite. Ainsi, toute la Transjordanie, depuis l’Arnon jusqu’aux hauteurs du Basan, passa en mains israélites.

34  L’Eternel dit à Moïse : Ne le crains point ; car je le livre entre tes mains, lui et tout son peuple, et son pays ; tu le traiteras comme tu as traité Sihon, roi des Amoréens, qui habitait à Hesbon.

35  Et ils le battirent, lui et ses fils, et tout son peuple, sans en laisser échapper un seul, et ils s’emparèrent de son pays.

 

REVENIR AU JOUR 137   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-137-de-929/

Allez au jour 139    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-139-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/