ANCIEN TESTAMENT JOUR 14 DE 929

14/01/2019 00:32

ANCIEN TESTAMENT JOUR 14 DE 929

Genèse 14 de 50

 

GENÈSE 14 : 1 À 24

 1 ¶  Dans le temps d’Amraphel, roi de Schinear, d’Arjoc, roi d’Ellasar, de Kedorlaomer, roi d’Elam, et de Tideal, roi de Gojim,

14:1-12 Attaquer, conquérir et soumettre d’autres rois et districts, tout cela était activité courante dans le Croissant Fertile à l’époque d’Abraham. Ces régions couvraient un territoire allant de Schinear, à l’est (région de Babylone en Mésopotamie), au sud de la mer Salée (mer Morte), en passant par la plaine du Jourdain, le pays de Moab, le sud-ouest de la mer Morte et les montagnes de Séir (plus tard Edom). Les Amalécites n’existaient pas au temps d’Abraham (cf. #Ge 36:12), mais bien lorsque Moïse écrivit. Les Amoréens disséminés dans cette région devinrent des Cananéens. Lorsque des Etats vassaux pensaient pouvoir rejeter en toute impunité le joug de leur suzerain, ils se rebellèrent en ne payant pas le tribut fixé et attendaient la riposte militaire. Cette fois-là, la rébellion entraîna une importante expédition du roi Kedorlaomer et de ses alliés (vv. #Ge 14:5-7); lors de la bataille contre Sodome, Gomorrhe et leurs alliés qui s’ensuivit (vv. #Ge 14:8-10), les vassaux firent de mauvais calculs et perdirent. Lot, qui résidait alors à Sodome, fut fait prisonnier.

2  il arriva qu’ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome, à Birscha, roi de Gomorrhe, à Schineab, roi d’Adma, à Schémeéber, roi de Tseboïm, et au roi de Béla, qui est Tsoar.

3  Ces derniers s’assemblèrent tous dans la vallée de Siddim, qui est la mer Salée.

4  Pendant douze ans, ils avaient été soumis à Kedorlaomer ; et la treizième année, ils s’étaient révoltés.

5  Mais, la quatorzième année, Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui se mirent en marche, et ils battirent les Rephaïm à Aschteroth-Karnaïm, les Zuzim à Ham, les Emim à Schavé-Kirjathaïm,

6  et les Horiens dans leur montagne de Séir, jusqu’au chêne de Paran, qui est près du désert.

7  Puis ils s’en retournèrent, vinrent à En-Mischpath, qui est Kadès, et battirent les Amalécites sur tout leur territoire, ainsi que les Amoréens établis à Hatsatson-Thamar.

8  Alors s’avancèrent le roi de Sodome, le roi de Gomorrhe, le roi d’Adma, le roi de Tseboïm, et le roi de Béla, qui est Tsoar ; et ils se rangèrent en bataille contre eux, dans la vallée de Siddim,

9  contre Kedorlaomer, roi d’Elam, Tideal, roi de Gojim, Amraphel, roi de Schinear, et Arjoc, roi d’Ellasar : quatre rois contre cinq.

10  La vallée de Siddim était couverte de puits de bitume ; le roi de Sodome et celui de Gomorrhe prirent la fuite, et y tombèrent ; le reste s’enfuit vers la montagne.

vallée de Siddim. Il pourrait s’agir de la large avancée de terre à l’est de la mer Morte. A l’époque d’Abram, elle se prolongeait peut-être vers la côte ouest (près de Massada), ainsi l’extrême sud de la mer Morte actuelle formait cette vallée sèche.

puits de bitume. Les puits de goudron fournissaient des produits d’étanchéité destinés à toutes sortes d’usages.

11  Les vainqueurs enlevèrent toutes les richesses de Sodome et de Gomorrhe, et toutes leurs provisions ; et ils s’en allèrent.

12  Ils enlevèrent aussi, avec ses biens, Lot, fils du frère d’Abram, qui demeurait à Sodome ; et ils s’en allèrent.

13 ¶  Un fuyard vint l’annoncer à Abram, l’Hébreu ; celui-ci habitait parmi les chênes de Mamré, l’Amoréen, frère d’Eschcol et frère d’Aner, qui avaient fait alliance avec Abram.

Un fuyard. Un des survivants avait échappé aux envahisseurs et fui dans la montagne (v. #Ge 14:10). Il partit à la recherche de l’oncle de Lot (les gens connaissaient les liens de parenté des uns et des autres). Une personne aussi riche qu’Abram ne devait pas être difficile à trouver, et il était considéré comme apte à intervenir dans le conflit qui avait affecté ses proches parents.

l’Hébreu. Pour la première fois dans le récit biblique, cette appellation ethnique remontant au personnage d’Héber (cf. #Ge 11:15-17) est donnée à Abram. Les étrangers l’utilisaient en parlant des Israélites, et les Israélites l’utilisaient en parlant d’eux-mêmes en présence d’étrangers (cf. #Ge 34:14 ; #Ge 40:15 ; #Ge 43:32).

14  Dès qu’Abram eut appris que son frère avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan.

braves serviteurs. La milice privée d’Abram, constituée de membres de sa famille élargie (« nés dans sa maison »), comptait 318 hommes. C’étaient des gardes du corps très bien formés et la force protectrice de ses biens. Abram et ses alliés (vv. #Ge 14:13, #Ge 14:24) partirent à la poursuite des ravisseurs militaires, de peur que les prisonniers ne soient emmenés à l’est, vers Schinear (désignation ancienne de la Mésopotamie), ou plus loin vers Elam.

15  Il divisa sa troupe, pour les attaquer de nuit, lui et ses serviteurs ; il les battit, et les poursuivit jusqu’à Choba, qui est à la gauche de Damas.

14:15-16 divisa …  battit …  poursuivit …  ramena. Abram, en homme sage au fait des stratégies militaires, poursuivit l’ennemi sur plus de 240 km (nord de Damas) et vainquit la coalition, obtenant un succès total dans son entreprise.

16  Il ramena toutes les richesses ; il ramena aussi Lot, son frère, avec ses biens, ainsi que les femmes et le peuple.

17 ¶  Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi.

vallée de Schavé. Le roi de Sodome ainsi libéré vint rencontrer Abram près de Jérusalem.

18  Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut.

Melchisédek, roi de Salem. Le manque de détails biographiques et généalogiques sur ce roi, dont le nom signifiait « roi de justice » et qui était sacrificateur dans la Jérusalem antique, a permis à la révélation ultérieure de le présenter comme une figure de Christ (cf. #Ps 110:4 ; #Hé 7:17, #Hé 7:21). A l’époque d’Abram, son statut supérieur est confirmé

1° par le roi de Sodome, le premier à rencontrer Abram après sa victoire, qui s’en remet à Melchisédek avant de présenter sa requête (vv. #Ge 14:17, #Ge 14:21) et

2° par Abram qui, sans faire d’objection, accepte sa bénédiction et lui donne la dîme (vv. #Ge 14:19-20). Cf. #Hé 7:1-2.

sacrificateur du Dieu Très-Haut. L’emploi de l’hébreux El-Elyon pour Dieu indique que Melchisédek, qui utilise par 2 fois cette appellation (vv. #Ge 14:18, #Ge 14:19), n’adorait, ne servait et ne représentait aucune divinité cananéenne, mais bien le Dieu qu’Abram appelait Yahvé El-Elyon (« l’Eternel, le Dieu Très-Haut », v. 22). La description supplémentaire « maître du ciel et de la terre » le confirme, car elle est utilisée à la fois par Abram et par Melchisédek (vv. #Ge 14:19, #Ge 14:22).

19  Il bénit Abram, et dit : Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre !

20  Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout.

qui a livré tes ennemis entre tes mains. L’honneur de la victoire sur une coalition militaire plus puissante revenait tout naturellement au Dieu souverain (El-Elyon), et non aux prouesses d’Abram. La suite logique, pour Melchisédek comme pour Abram, est l’adoration sincère du vrai Dieu.

la dîme. Première mention dans l’Ecriture d’un don représentant 10% des biens (cf. #Ge 28:22). Cette offrande était tout à fait volontaire et ne concernait peut-être que le dixième du meilleur, et non du total. Elle n’équivaut pas à la dîme exigée d’Israël par la loi mosaïque.

21 ¶  Le roi de Sodome dit à Abram : Donne-moi les personnes, et prends pour toi les richesses.

14:21-24 Si Abram avait accepté la proposition du roi de Sodome, il aurait permis à ce méchant roi d’imputer sa richesse à sa propre générosité, portant ainsi atteinte au témoignage pourtant clair de la bénédiction de l’Eternel sur sa vie. Accepter un tel paiement aurait nui à sa confiance en Dieu. Les alliés d’Abram restaient, quant à eux, libres de prendre leur propre décision. Abram estima que la nourriture prise sur le butin était une compensation suffisante pour ses serviteurs. Sa réaction et son témoignage durent balayer en grande partie, auprès de ses serviteurs, les impressions négatives laissées par la récente fuite d’Egypte (voir #Ge 12:20).

22  Abram répondit au roi de Sodome : Je lève la main vers l’Eternel, le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre:

23  je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas : J’ai enrichi Abram. Rien pour moi !

24  Seulement, ce qu’ont mangé les jeunes gens, et la part des hommes qui ont marché avec moi, Aner, Eschcol et Mamré: eux, ils prendront leur part.

 

 

REVENIR AU JOUR 13  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-13-de-929/

Allez au jour 15  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-15-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/