ANCIEN TESTAMENT JOUR 260 DE 929

16/09/2019 00:56

ANCIEN TESTAMENT JOUR 260 DE 929

1 Samuel 24 de 36

 

1 Samuel 24 : 1 À 22

1 ¶  (24-2) Lorsque Saül fut revenu de la poursuite des Philistins, on vint lui dire : Voici, David est dans le désert d’En-Guédi.

2  (24-3) Saül prit trois mille hommes d’élite sur tout Israël, et il alla chercher David et ses gens jusque sur les rochers des boucs sauvages.

trois mille hommes d’élite. Voir #1S 26:2. Il s’agissait des meilleurs soldats.

rochers des boucs sauvages. Cet emplacement est inconnu, mais l’expression indique le caractère inaccessible de la caverne (cf. #Job 39:4). Voir #Ps 57:1 ; #Ps 142:1, qui pourraient aussi renvoyer à #1S 22:1.

3  (24-4) Il arriva à des parcs de brebis, qui étaient près du chemin ; et là se trouvait une caverne, où il entra pour se couvrir les pieds. David et ses gens étaient au fond de la caverne.

se couvrir les pieds. C’est un euphémisme pour « faire ses besoins », car la personne s’accroupit et laisse tomber son vêtement sur ses pieds.

4  (24-5) Les gens de David lui dirent : Voici le jour où l’Eternel te dit : Je livre ton ennemi entre tes mains ; traite-le comme bon te semblera. David se leva, et coupa doucement le pan du manteau de Saül.

le jour où l’Eternel te dit. Les hommes de David croyaient sans doute que Dieu avait providentiellement placé Saül dans la même caverne qu’eux afin que David puisse le tuer. L’Eternel n’avait cependant donné aucune révélation dans ce sens.

5  (24-6) Après cela le cœur lui battit, parce qu’il avait coupé le pan du manteau de Saül.

le cœur lui battit. David parvint à couper un morceau du manteau de Saül sans être découvert. Cependant, comme le fait de toucher un vêtement équivalait à toucher la personne qui le portait, sa conscience fut troublée.

6  (24-7) Et il dit à ses gens : Que l’Eternel me garde de commettre contre mon seigneur, l’oint de l’Eternel, une action telle que de porter ma main sur lui ! car il est l’oint de l’Eternel.

l’oint de l’Eternel. David reconnaissait que l’Eternel lui-même avait établi Saül roi. Ainsi, c’était à Dieu que le jugement et le retrait de Saül devaient être laissés.

7  (24-8) Par ces paroles David arrêta ses gens, et les empêcha de se jeter sur Saül. Puis Saül se leva pour sortir de la caverne, et continua son chemin.

8  (24-9) Après cela, David se leva et sortit de la caverne. Il se mit alors à crier après Saül : O roi, mon seigneur ! Saül regarda derrière lui, et David s’inclina le visage contre terre et se prosterna.

9 ¶  (24-10) David dit à Saül : Pourquoi écoutes-tu les propos des gens qui disent, Voici, David cherche ton malheur ?

10  (24-11) Tu vois maintenant de tes propres yeux que l’Eternel t’avait livré aujourd’hui entre mes mains dans la caverne. On m’excitait à te tuer ; mais je t’ai épargné, et j’ai dit : Je ne porterai pas la main sur mon seigneur, car il est l’oint de l’Eternel.

11  (24-12) Vois, mon père, vois donc le pan de ton manteau dans ma main. Puisque j’ai coupé le pan de ton manteau et que je ne t’ai pas tué, sache et reconnais qu’il n’y a dans ma conduite ni méchanceté ni révolte, et que je n’ai point péché contre toi. Et toi, tu me dresses des embûches, pour m’ôter la vie !

ni méchanceté ni révolte. Si David avait été un rebelle opposé au règne de Saül, comme ce dernier l’affirmait (#1S 22:8, #1S 22:13), il l’aurait tué lorsqu’il en avait eu l’occasion. Le pan du manteau était la preuve, pour Saül, que David n’était pas son ennemi.

12  (24-13) L’Eternel sera juge entre moi et toi, et l’Eternel me vengera de toi ; mais je ne porterai point la main sur toi.

L’Eternel sera juge. David s’en remettait à l’Eternel lui-même, le seul juge juste et impartial (cf. #Jug 11:27), qui déciderait du sort de chacun d’eux (aussi v. 16).

13  (24-14) Des méchants vient la méchanceté, dit l’ancien proverbe. Aussi je ne porterai point la main sur toi.

proverbe. Un dicton qui affirmait, de façon concise, que les mauvaises actions sont perpétrées uniquement par des hommes mauvais. Les remarques de Jésus en #Mt 7:16, #Mt 7:20 soulignent la même vérité.

14  (24-15) Contre qui le roi d’Israël s’est-il mis en marche ? Qui poursuis-tu ? Un chien mort, une puce !

Un chien mort, une puce! David exprimait ainsi son humilité et sa volonté de soumettre sa cause à Dieu, le seul juge et le seul, habilité à exercer la vengeance.

15  (24-16) L’Eternel jugera et prononcera entre moi et toi ; il regardera, il défendra ma cause, il me rendra justice en me délivrant de ta main.

16 ¶  (24-17) Lorsque David eut fini d’adresser à Saül ces paroles, Saül dit : Est-ce bien ta voix, mon fils David ? Et Saül éleva la voix et pleura.

17  (24-18) Et il dit à David : Tu es plus juste que moi ; car tu m’as fait du bien, et moi je t’ai fait du mal.

Tu es plus juste que moi. En entendant le témoignage de son gendre, Saül fut ému et admit que ce dernier était plus juste que lui. En reconnaissant la justice de David, il reconnut aussi la légitimité de ses prétentions à la royauté.

18  (24-19) Tu manifestes aujourd’hui la bonté avec laquelle tu agis envers moi, puisque l’Eternel m’avait livré entre tes mains et que tu ne m’as pas tué.

19  (24-20) Si quelqu’un rencontre son ennemi, le laisse-t-il poursuivre tranquillement son chemin ? Que l’Eternel te récompense pour ce que tu m’as fait en ce jour !

20  (24-21) Maintenant voici, je sais que tu régneras, et que la royauté d’Israël restera entre tes mains.

je sais que tu régneras. Saül admit carrément que David serait le roi d’Israël. Il avait déjà appris de Samuel que Dieu lui retirerait le royaume et le donnerait à un homme selon son cœur (#1S 13:14 ; #1S 15:28). Jonathan avait confirmé que Saül s’attendait à voir David régner (#1S 23:17). Cela ne signifiait pas, cependant, qu’il était prêt à lui laisser la place.

21  (24-22) Jure-moi donc par l’Eternel que tu ne détruiras pas ma postérité après moi, et que tu ne retrancheras pas mon nom de la maison de mon père.

22  (24-23) David le jura à Saül. Puis Saül s’en alla dans sa maison, et David et ses gens montèrent au lieu fort.

David le jura à Saül. Par un serment solennel, David accepta de préserver la famille de Saül et son nom. Même si la plupart des membres de la famille de Saül seraient tués plus tard (#2S 21:8-9), ce serment serait respecté en la personne de Mephiboscheth.

 

REVENIR AU JOUR 259

Allez au jour 261     

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/