ANCIEN TESTAMENT JOUR 277 DE 929

03/10/2019 00:43

ANCIEN TESTAMENT JOUR 277 DE 929

2 Samuel 10 de 24

 

2 Samuel 10 : 1 À 19

1 ¶  Après cela, le roi des fils d’Ammon mourut, et Hanun, son fils, régna à sa place.

le roi …  d’Ammon. C’est-à-dire Nachasch

10:1-9

Voir #1Ch 19:1-19.

2  David dit : Je montrerai de la bienveillance à Hanun, fils de Nachasch, comme son père en a montré à mon égard. Et David envoya ses serviteurs pour le consoler au sujet de son père. Lorsque les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des fils d’Ammon,

montrerai de la bienveillance à Hanun. Puisque Nachasch était un ennemi de Saül, il était considéré comme un ami et un partisan de David. Il semble y avoir eu une sorte d’alliance entre eux, alliance que David désirait perpétuer avec son fils Hanun.

3  les chefs des fils d’Ammon dirent à Hanun, leur maître : Penses-tu que ce soit pour honorer ton père que David t’envoie des consolateurs ? N’est-ce pas pour reconnaître et explorer la ville, et pour la détruire, qu’il envoie ses serviteurs auprès de toi ?

la ville. C’est-à-dire Rabba

4  Alors Hanun saisit les serviteurs de David, leur fit raser la moitié de la barbe, et fit couper leurs habits par le milieu jusqu’au haut des cuisses. Puis il les congédia.

leur fit raser la moitié de la barbe. C’était une insulte et un signe de soumission (cf. #Esa 7:20).

couper leurs habits …  cuisses. On portait de longs vêtements à l’époque. L’obligation de montrer leurs cuisses était une honte que l’on infligeait aux prisonniers de guerre (cf. #Esa 20:4). Cela explique peut-être en partie la réaction de Mical vis-à-vis des danses de David (voir #2S 6:14, #2S 6:20).

5  David, qui fut informé, envoya des gens à leur rencontre, car ces hommes étaient dans une grande confusion ; et le roi leur fit dire : Restez à Jéricho jusqu’à ce que votre barbe ait repoussé, et revenez ensuite.

Jéricho. C’était la première ville à l’ouest du Jourdain que les serviteurs de David pouvaient atteindre à leur retour de Rabba.

6 ¶  Les fils d’Ammon, voyant qu’ils s’étaient rendus odieux à David, firent enrôler à leur solde vingt mille hommes de pied chez les Syriens de Beth-Rehob et chez les Syriens de Tsoba, mille hommes chez le roi de Maaca, et douze mille hommes chez les gens de Tob.

Beth-Rehob. Un district araméen situé au sud-ouest de Tsoba (cf. #No 13:21 ; #Jug 18:28).

Maaca. Région au nord du lac Houla, au nord de la Galilée (#De 3:14 ; #Jos 13:11-13).

Tob. Ville située à l’est du Jourdain, à environ 70 km au nord-est de Rabba (#Jug 11:3, #Jug 11:5).

10:6-11

L’armée ammonite était dans la ville, prête à se défendre, et les mercenaires syriens se trouvaient à une certaine distance, dans la campagne qui environnait la ville. Joab divisa ses troupes pour affronter les deux groupes.

7  A cette nouvelle, David envoya contre eux Joab et toute l’armée, les hommes vaillants.

8  Les fils d’Ammon sortirent, et se rangèrent en bataille à l’entrée de la porte ; les Syriens de Tsoba et de Rehob, et les hommes de Tob et de Maaca, étaient à part dans la campagne.

9  Joab vit qu’il avait à combattre par devant et par derrière. Il choisit alors sur toute l’élite d’Israël un corps, qu’il opposa aux Syriens ;

10  et il plaça sous le commandement de son frère Abischaï le reste du peuple, pour faire face aux fils d’Ammon.

11  Il dit : Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours ; et si les fils d’Ammon sont plus forts que toi, j’irai te secourir.

12  Sois ferme, et montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l’Eternel fasse ce qui lui semblera bon !

Sois ferme …  que l’Eternel fasse ce qui lui semblera bon! Contraint de combattre sur deux fronts, Joab encouragea certes ses soldats à faire preuve de vaillance, mais il reconnut aussi que l’issue de la bataille dépendait, en fin de compte, du Seigneur (cf. #2S 15:26). C’était une guerre légitime et inévitable, qui était imposée aux Israélites, de sorte qu’ils pouvaient espérer recevoir la bénédiction divine, et ce fut effectivement le cas (vv. #2S 10:13-14).

13  Joab, avec son peuple, s’avança pour attaquer les Syriens, et ils s’enfuirent devant lui.

14  Et quand les fils d’Ammon virent que les Syriens avaient pris la fuite, ils s’enfuirent aussi devant Abischaï et rentrèrent dans la ville. Joab s’éloigna des fils d’Ammon et revint à Jérusalem.

Joab s’éloigna. Il n’essaya pas d’assiéger la ville et de s’en emparer, parce que ce n’était pas la bonne saison pour cela. Cf. #2S 12:26-29.

15 ¶  Les Syriens, voyant qu’ils avaient été battus par Israël, réunirent leurs forces.

16  Hadarézer envoya chercher les Syriens qui étaient de l’autre côté du fleuve ; et ils arrivèrent à Hélam, ayant à leur tête Schobac, chef de l’armée d’Hadarézer.

Hélam. Lieu de la bataille, situé à environ 11 km au nord de Tob.

17  On l’annonça à David, qui assembla tout Israël, passa le Jourdain, et vint à Hélam. Les Syriens se préparèrent à la rencontre de David, et lui livrèrent bataille.

18  Mais les Syriens s’enfuirent devant Israël. Et David leur tua les troupes de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; il frappa aussi le chef de leur armée, Schobac, qui mourut sur place.

19  Tous les rois soumis à Hadarézer, se voyant battus par Israël, firent la paix avec Israël et lui furent assujettis. Et les Syriens n’osèrent plus secourir les fils d’Ammon.

firent la paix avec Israël. Tous les petits royaumes syriens furent soumis à David et n’osèrent plus prêter assistance aux Ammonites contre Israël.

 

REVENIR AU JOUR 276   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-276-de-929/

Allez au jour 278     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-278-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/