ANCIEN TESTAMENT JOUR 305 DE 929

31/10/2019 00:30

ANCIEN TESTAMENT JOUR 305 DE 929

1 Rois 14 de 22

 

1 Rois 14 : 1 À 31

1 ¶  Dans ce temps-là, Abija, fils de Jéroboam, devint malade.

Dans ce temps-là. Probablement peu après les événements du ch. #1R 13.

Abija. Signifiant « l’Eternel est un père », le nom du fils de Jéroboam implique que ce dernier désirait être considéré comme un adorateur de l’Eternel au moment de cette naissance. Le terme d’« enfant » qui lui est appliqué (vv. #1R 14:3, #1R 14:12, #1R 14:17) pouvait être utilisé pour toute la période de l’enfance, jusqu’à la fin de l’adolescence. De toute la famille de Jéroboam, Abija fut le plus réceptif au Seigneur (v. #1R 14:13). Il ne faut pas le confondre avec son homonyme, fils de Roboam

2  Et Jéroboam dit à sa femme : Lève-toi, je te prie, et déguise-toi pour qu’on ne sache pas que tu es la femme de Jéroboam, et va à Silo. Voici, là est Achija, le prophète ; c’est lui qui m’a dit que je serais roi de ce peuple.

déguise-toi. Jéroboam ne voulait pas que ses sujets sachent qu’il consultait un prophète de l’Eternel.

3  Prends avec toi dix pains, des gâteaux et un vase de miel, et entre chez lui ; il te dira ce qui arrivera à l’enfant.

Prends …  dix pains. Ce don fait de nourriture s’ajoutait au déguisement pour évoquer la simplicité (cf. #1S 9:7-8 ; #2R 8:8). Les pains, les gâteaux et le miel représentaient les moyens d’une personne ordinaire, et non ceux d’un membre de la famille royale.

4  La femme de Jéroboam fit ainsi ; elle se leva, alla à Silo, et entra dans la maison d’Achija. Achija ne pouvait plus voir, car il avait les yeux fixes par suite de la vieillesse.

5  L’Eternel avait dit à Achija : La femme de Jéroboam va venir te consulter au sujet de son fils, parce qu’il est malade. Tu lui parleras de telle et de telle manière. Quand elle arrivera, elle se donnera pour une autre.

6  Lorsque Achija entendit le bruit de ses pas, au moment où elle franchissait la porte, il dit : Entre, femme de Jéroboam ; pourquoi veux-tu te donner pour une autre ? Je suis chargé de t’annoncer des choses dures.

7 ¶  Va, dis à Jéroboam : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Je t’ai élevé du milieu du peuple, je t’ai établi chef de mon peuple d’Israël,

8  j’ai arraché le royaume de la maison de David et je te l’ai donné. Et tu n’as pas été comme mon serviteur David, qui a observé mes commandements et qui a marché après moi de tout son cœur, ne faisant que ce qui est droit à mes yeux.

9  Tu as agi plus mal que tous ceux qui ont été avant toi, tu es allé te faire d’autres dieux, et des images de fonte pour m’irriter, et tu m’as rejeté derrière ton dos !

plus mal. Non seulement Jéroboam n’avait pas réussi à vivre selon le standard représenté par David, mais son impiété avait même surpassé celle de Saül et de Salomon. Il avait instauré un système cultuel païen pour toute la population du royaume du nord (cf. #1R 16:25, #1R 16:30 ; #2R 21:11).

10  Voilà pourquoi je vais faire venir le malheur sur la maison de Jéroboam ; j’exterminerai quiconque appartient à Jéroboam, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël, et je balaierai la maison de Jéroboam comme on balaie les ordures, jusqu’à ce qu’elle ait disparu.

11  Celui de la maison de Jéroboam qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel. Car l’Eternel a parlé.

chiens …  oiseaux. La malédiction, prononcée dans le cadre de l’alliance, de #De 28:26 retomba sur les descendants masculins de Jéroboam.

12  Et toi, lève-toi, va dans ta maison. Dès que tes pieds entreront dans la ville, l’enfant mourra.

13  Tout Israël le pleurera, et on l’enterrera ; car il est le seul de la maison de Jéroboam qui sera mis dans un sépulcre, parce qu’il est le seul de la maison de Jéroboam en qui se soit trouvé quelque chose de bon devant l’Eternel, le Dieu d’Israël.

14  L’Eternel établira sur Israël un roi qui exterminera la maison de Jéroboam ce jour-là. Et n’est-ce pas déjà ce qui arrive ?

un roi. C’est-à-dire Baescha (#1R 15:27-30).

15  L’Eternel frappera Israël, et il en sera de lui comme du roseau qui est agité dans les eaux ; il arrachera Israël de ce bon pays qu’il avait donné à leurs pères, et il les dispersera de l’autre côté du fleuve, parce qu’ils se sont fait des idoles, irritant l’Eternel.

Achija annonça le verdict définitif prononcé par Dieu contre Israël pour avoir suivi Jéroboam sur la voie de l’apostasie: frappé par l’Eternel, il oscillerait comme un roseau agité par l’eau; c’était une métaphore biblique pour l’instabilité politique (cf. #Mt 11:7 ; #Lu 7:24). Un jour, le Seigneur déporterait même les Israélites de Canaan pour les exiler à l’est de l’Euphrate. L’accomplissement de cette prophétie est rapporté en #2R 17:23.

16  Il livrera Israël à cause des péchés que Jéroboam a commis et qu’il a fait commettre à Israël.

17  La femme de Jéroboam se leva, et partit. Elle arriva à Thirtsa ; et, comme elle atteignait le seuil de la maison, l’enfant mourut.

Thirtsa. Jéroboam avait apparemment déplacé sa capitale de Sichem à Thirtsa (cf. #1R 12:25). Ville située sur le territoire de Manassé, à environ 11 km au nord-est de Sichem et 56 km au nord de Jérusalem, elle était célèbre pour sa beauté (#Ca 6:4).

18  On l’enterra, et tout Israël le pleura, selon la parole que l’Eternel avait dite par son serviteur Achija, le prophète.

19  Le reste des actions de Jéroboam, comment il fit la guerre et comment il régna, cela est écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël.

20  Jéroboam régna vingt-deux ans, puis il se coucha avec ses pères. Et Nadab, son fils, régna à sa place.

vingt-deux ans. De 931 à 910 av. J.-C.

21 ¶  Roboam, fils de Salomon, régna sur Juda. Il avait quarante et un ans lorsqu’il devint roi, et il régna dix-sept ans à Jérusalem, la ville que l’Eternel avait choisie sur toutes les tribus d’Israël pour y mettre son nom. Sa mère s’appelait Naama, l’Ammonite.

dix-sept ans. De 931 à 913 av. J.-C. environ

22  Juda fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel ; et, par les péchés qu’ils commirent, ils excitèrent sa jalousie plus que ne l’avaient jamais fait leurs pères.

14:22-24

La population de Juda surpassa, en mal, ses ancêtres, provoquant la colère de l’Eternel (v. #1R 14:22). Les signes de pratiques idolâtriques se voyaient partout (vv. #1R 14:23-24). On pratiquait même la prostitution sacrée pour favoriser la fertilité (v. #1R 14:24). Juda s’était engagé sur la pente descendante, rejoignant en cela Israël.

23  Ils se bâtirent, eux aussi, des hauts lieux avec des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert.

24  Il y eut même des prostitués dans le pays. Ils imitèrent toutes les abominations des nations que l’Eternel avait chassées devant les enfants d’Israël.

25  La cinquième année du règne de Roboam, Schischak, roi d’Egypte, monta contre Jérusalem.

cinquième année. 927/926 av. J.-C.

26  Il prit les trésors de la maison de l’Eternel et les trésors de la maison du roi, il prit tout. Il prit tous les boucliers d’or que Salomon avait faits.

27  Le roi Roboam fit à leur place des boucliers d’airain, et il les remit aux soins des chefs des coureurs, qui gardaient l’entrée de la maison du roi.

boucliers d’airain. Ces boucliers remplacèrent les boucliers en or de Salomon, utilisés pour servir de rançon à Schischak. Ce changement de matériau illustre le net déclin survenu entre le règne de Salomon et celui de Roboam.

28  Toutes les fois que le roi allait à la maison de l’Eternel, les coureurs les portaient ; puis ils les rapportaient dans la chambre des coureurs.

29  Le reste des actions de Roboam, et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ?

30  Il y eut toujours guerre entre Roboam et Jéroboam.

toujours guerre. Il y avait eu de nombreux accrochages aux frontières, entre les armées du nord et du sud, lorsqu’elles faisaient des manœuvres ou cherchaient à contrôler un territoire (v. #1R 14:19 ; #1R 15:6). Un conflit plus important devait éclater sous le règne d’Abijam (cf. #2Ch 13:1-20).

31  Roboam se coucha avec ses pères, et il fut enterré avec ses pères dans la ville de David. Sa mère s’appelait Naama, l’Ammonite. Et Abijam, son fils, régna à sa place.

 

REVENIR AU JOUR 304   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-304-de-929/

Allez au jour 306     

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/