ANCIEN TESTAMENT JOUR 307 DE 929

02/11/2019 00:33

ANCIEN TESTAMENT JOUR 307 DE 929

1 Rois 16 de 22

 

1 Rois 16 : 1 À 34

1 ¶  La parole de l’Eternel fut ainsi adressée à Jéhu, fils de Hanani, contre Baescha:

Jéhu, fils de Hanani. Cf. v. #1R 16:7. Hanani était peut-être le prophète qui donna un avertissement à Asa, le roi de Juda (#2Ch 16:7-9). Comme Achija auparavant (#1R 14:7-16), Jéhu eut à délivrer au roi d’Israël un message de jugement de la part de l’Eternel. Des livres des Rois, il ressort que Dieu recourut à ses prophètes pour confronter les rois d’Israël à leur péché.

2  Je t’ai élevé de la poussière, et je t’ai établi chef de mon peuple d’Israël ; mais parce que tu as marché dans la voie de Jéroboam, et que tu as fait pécher mon peuple d’Israël, pour m’irriter par leurs péchés,

16:2-4

Baescha avait suscité la colère de l’Eternel en suivant les traces de Jéroboam. Il était donc normal qu’il subisse le même jugement humiliant que lui (#1R 14:10-11): aucun de ses héritiers ne lui succéderait, et sa famille serait totalement exterminée. Même si c’était en versant du sang qu’il était parvenu à s’emparer du trône, il y avait accédé avec la permission de Dieu, à qui tous les rois doivent leur autorité.

3  voici, je vais balayer Baescha et sa maison, et je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath.

4  Celui de la maison de Baescha qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui des siens qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel.

5  Le reste des actions de Baescha, ce qu’il a fait, et ses exploits, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

6  Baescha se coucha avec ses pères, et il fut enterré à Thirtsa. Et Ela, son fils, régna à sa place.

7  La parole de l’Eternel s’était manifestée par le prophète Jéhu, fils de Hanani, contre Baescha et contre sa maison, soit à cause de tout le mal qu’il avait fait sous les yeux de l’Eternel, en l’irritant par l’œuvre de ses mains et en devenant semblable à la maison de Jéroboam, soit parce qu’il avait frappé la maison de Jéroboam.

8  La vingt-sixième année d’Asa, roi de Juda, Ela, fils de Baescha, régna sur Israël à Thirtsa. Il régna deux ans.

Ela …  deux ans. De 886 à 885 av. J.-C. environ

9  Son serviteur Zimri, chef de la moitié des chars, conspira contre lui. Ela était à Thirtsa, buvant et s’enivrant dans la maison d’Artsa, chef de la maison du roi à Thirtsa.

10  Zimri entra, le frappa et le tua, la vingt-septième année d’Asa, roi de Juda, et il régna à sa place.

11  Lorsqu’il fut roi et qu’il fut assis sur son trône, il frappa toute la maison de Baescha, il ne laissa échapper personne qui lui appartînt, ni parent ni ami.

parent. Le terme désigne un parent ayant droit de rachat. Cf. #Ru 2:1. Zimri tua non seulement Ela et ses fils, mais aussi tous les parents de Baescha qui auraient pu prêter assistance à sa famille.

12  Zimri détruisit toute la maison de Baescha, selon la parole que l’Eternel avait dite contre Baescha par Jéhu, le prophète,

13  à cause de tous les péchés que Baescha et Ela, son fils, avaient commis et qu’ils avaient fait commettre à Israël, irritant par leurs idoles l’Eternel, le Dieu d’Israël.

14  Le reste des actions d’Ela, et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

15 ¶  La vingt-septième année d’Asa, roi de Juda, Zimri régna sept jours à Thirtsa. Le peuple campait contre Guibbethon, qui appartenait aux Philistins.

sept jours. Zimri (885 av. J.-C.) eut le règne le plus court de tous les rois d’Israël.

16  Et le peuple qui campait apprit cette nouvelle : Zimri a conspiré, et même il a tué le roi ! Et ce jour-là, tout Israël établit dans le camp pour roi d’Israël Omri, chef de l’armée.

Omri. Aussitôt après avoir appris la mort d’Ela, les soldats d’Israël proclamèrent Omri, leur propre chef, comme roi.

17  Omri et tout Israël avec lui partirent de Guibbethon, et ils assiégèrent Thirtsa.

18  Zimri, voyant que la ville était prise, se retira dans le palais de la maison du roi, et brûla sur lui la maison du roi. (16-19) C’est ainsi qu’il mourut,

19  à cause des péchés qu’il avait commis en faisant ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, en marchant dans la voie de Jéroboam, et en se livrant aux péchés que Jéroboam avait commis pour faire pécher Israël.

20  Le reste des actions de Zimri, et la conspiration qu’il forma, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

21  Alors le peuple d’Israël se divisa en deux partis : une moitié du peuple voulait faire roi Thibni, fils de Guinath, et l’autre moitié était pour Omri.

Thibni. Zimri mort (vv. #1R 16:17-18), le royaume revenait automatiquement à Omri. La moitié de la population, l’armée incluse, soutenait Omri, alors que l’autre moitié soutenait Thibni. Nous ne savons rien de plus sur Thibni, mais il fut suffisamment fort pour s’opposer à Omri pendant quatre ans environ (cf. v. #1R 16:15 avec v. 23).

16:21-28

Omri. Il régna sur le royaume du nord de 885 à 874 av. J.-C.

22  Ceux qui suivaient Omri l’emportèrent sur ceux qui suivaient Thibni, fils de Guinath. Thibni mourut, et Omri régna.

23  La trente et unième année d’Asa, roi de Juda, Omri régna sur Israël. Il régna douze ans. Après avoir régné six ans à Thirtsa,

douze ans. Omri régna (environ 885-874 av. J.-C.) de la 27e (v. #1R 16:15) à la 38e année du règne d’Asa (v. #1R 16:29). Cette mention du début de son règne lors de la 31e année d’Asa doit renvoyer au moment où il commença à régner seul.

24  il acheta de Schémer la montagne de Samarie pour deux talents d’argent ; il bâtit sur la montagne, et il donna à la ville qu’il bâtit le nom de Samarie, d’après le nom de Schémer, seigneur de la montagne.

Samarie. La montagne de Samarie, du nom de son propriétaire Schémer, se trouvait à 11 km au nord-ouest de Sichem. C’était une colline d’environ 100 m de haut, isolée bien qu’étant entourée d’autres montagnes, ce qui obligeait les assaillants à la gravir de tous les côtés. Cette nouvelle capitale allait devenir, au nord, l’équivalent de Jérusalem. Son emplacement, central, offrait un accès facile aux Israélites.

25  Omri fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, et il agit plus mal que tous ceux qui avaient été avant lui.

26  Il marcha dans toute la voie de Jéroboam, fils de Nebath, et se livra aux péchés que Jéroboam avait fait commettre à Israël, irritant par leurs idoles l’Eternel, le Dieu d’Israël.

27  Le reste des actions d’Omri, ce qu’il a fait, et ses exploits, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

28  Omri se coucha avec ses pères, et il fut enterré à Samarie. Et Achab, son fils, régna à sa place.

29 ¶  Achab, fils d’Omri, régna sur Israël, la trente-huitième année d’Asa, roi de Juda. Achab, fils d’Omri, régna vingt-deux ans sur Israël à Samarie.

16:29-22:40

Achab …  vingt-deux ans. De 874 à 853 av. J.-C. environ;

Achab était roi d’Israël. Josaphat organisa le mariage de son fils (cf. #2Ch 21:6) avec Athalie, la fille de ce roi impie, puis conclut une alliance militaire avec lui. Ce comportement insensé eut des conséquences tragiques:

1° Josaphat s’attira la colère de Dieu (#2Ch 19:2);

2° après la mort de Josaphat, Athalie devint reine et exécuta presque tous les descendants de David pour s’emparer du pouvoir (#2Ch 22:10ss);

3° en digne fille d’Achab, elle introduisit les idoles d’Israël en Juda, ce qui provoqua finalement la destruction et l’exil à Babylone.

La tendance de Josaphat à s’appuyer sur d’autres rois est manifeste dans le récit de son alliance avec Achab (v. #2Ch 18:1). Voir aussi 20:35-37 pour une alliance avec Achazia (av. J.-C.).

30  Achab, fils d’Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, plus que tous ceux qui avaient été avant lui.

mal …  plus que tous ceux qui avaient été avant lui. Avec Achab, le déclin spirituel d’Israël atteignit son point le plus bas. Il se comporta de façon pire encore que son père, Omri, qui avait déjà eu une conduite plus impie que tous ses prédécesseurs (v. #1R 16:25). La faute d’Achab consista à perpétuer tous les péchés de Jéroboam et à encourager le culte de Baal en Israël (vv. #1R 16:31-32). De tous les rois d’Israël, il fut celui qui insulta le plus l’Eternel (v. #1R 16:33).

31  Et comme si c’eût été pour lui peu de chose de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, fille d’Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui.

Jézabel. L’abominable épouse d’Achab devint le symbole de la corruption entraînée par les fausses religions (cf. #Ap 2:20).

Ethbaal. Littéralement « Baal est vivant ». Le père de Jézabel était le roi de la Phénicie (territoire englobant Tyr et Sidon). Il avait assassiné son prédécesseur. Selon Flavius Josèphe, il officiait comme prêtre de Melkart (ou Melqart) et Astarté.

16:31-32

Baal. Littéralement « maître, propriétaire ». Divinité suprême des Cananéens, Baal était le dieu de l’orage, supposé envoyer la pluie nécessaire à la fertilité du sol. Son culte était très répandu en Canaan, avec différentes manifestations locales et différents noms. Ainsi, les Tyriens l’appelaient Baal-Melkart. Ce culte avait pénétré en Israël bien avant l’époque d’Achab (#Jug 2:11, #Jug 2:13 ; #Jug 3:7 ; #Jug 10:6, #Jug 10:10 ; #1S 12:10), mais ce fut lui qui l’introduisit officiellement en Samarie en édifiant un temple en son honneur (voir #2R 3:2). De même que David s’était emparé de Jérusalem avant que son fils Salomon y construise un temple dédié à l’Eternel, de même Omri bâtit Samarie, et ce fut son fils Achab qui y éleva un temple à Baal.

32  Il éleva un autel à Baal dans la maison de Baal qu’il bâtit à Samarie,

33  et il fit une idole d’Astarté. Achab fit plus encore que tous les rois d’Israël qui avaient été avant lui, pour irriter l’Eternel, le Dieu d’Israël.

34  De son temps, Hiel de Béthel bâtit Jéricho ; il en jeta les fondements au prix d’Abiram, son premier-né, et il en posa les portes au prix de Segub, son plus jeune fils, selon la parole que l’Eternel avait dite par Josué, fils de Nun.

Hiel de Béthel bâtit Jéricho. Après avoir détruit miraculeusement Jéricho, Dieu avait interdit de fortifier à nouveau cette ville. Josué avait prédit qu’un homme et ses fils enfreindraient cet ordre divin, et effectivement deux des fils de Hiel moururent lorsqu’il chercha à relever Jéricho.

 

REVENIR AU JOUR 306   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-306-de-929/

Allez au jour 308     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-308-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/