ANCIEN TESTAMENT JOUR 313 DE 929

08/11/2019 00:15

ANCIEN TESTAMENT JOUR 313 DE 929

1 Rois 22 de 22

 

1 Rois 22 : 1 À 53

1 ¶  On resta trois ans sans qu’il y eût guerre entre la Syrie et Israël.

 

trois ans. Israël vécut en paix pendant trois ans, après les deux années de guerre contre la Syrie décrites en #1R 20:1-34. Au cours de cette paisible période, Ben-Hadad, Achab et dix autres rois formèrent une coalition pour repousser une invasion assyrienne. Les textes assyriens décrivent la bataille principale, livrée à Karkar, sur l’Oronte, en 853 av. J.-C. Bien que l’Assyrie en ait revendiqué la victoire, les événements ultérieurs montrent que son avance vers le sud fut interrompue. La menace assyrienne neutralisée, Achab tourna son attention vers le conflit inachevé avec la Syrie.

 

2  La troisième année, Josaphat, roi de Juda, descendit auprès du roi d’Israël.

 

Josaphat. Roi de Juda en 873-848 av. J.-C. Son règne est décrit aux vv. #1R 22:41-51.

 

3  Le roi d’Israël dit à ses serviteurs: Savez-vous que Ramoth en Galaad est à nous ? Et nous ne nous inquiétons pas de la reprendre des mains du roi de Syrie !

 

Ramoth en Galaad. Ramoth était une ville destinée aux Lévites, à l’est du Jourdain, en Galaad, à la frontière nord de Gad, la patrie de Jephthé (#Jug 11:34). C’était un centre administratif clé sous le règne de Salomon (#1R 4:13). Elle semble avoir fait partie des villes que Ben-Hadad aurait rendues à Israël (#1R 20:34).

 

4  Et il dit à Josaphat : Veux-tu venir avec moi attaquer Ramoth en Galaad ? Josaphat répondit au roi d’Israël : Nous irons, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux.

5  Puis Josaphat dit au roi d’Israël: Consulte maintenant, je te prie, la parole de l’Eternel.

 

Consulte …  la parole de l’Eternel. Josaphat était prêt à aider Achab à combattre la Syrie (v. #1R 22:4), mais il lui rappela la nécessité de chercher la volonté de l’Eternel avant de partir en guerre (cf. #1S 23:1-5, #1S 23:9-13 ; #2S 2:1 ; #2S 5:19-25 ; #2R 3:11-20).

 

6  Le roi d’Israël assembla les prophètes, au nombre d’environ quatre cents, et leur dit : Irai-je attaquer Ramoth en Galaad, ou dois-je y renoncer ? Et ils répondirent : Monte, et le Seigneur la livrera entre les mains du roi.

 

prophètes. Ces 400 prophètes d’Achab n’étaient pas de véritables prophètes de l’Eternel. Ils rendaient leur culte à Béthel, le lieu où Jéroboam avait érigé le veau d’or (#1R 12:28-29), et étaient entretenus par un roi dont la politique religieuse autorisait le culte de Baal. Leurs propos visaient à plaire à Achab (v. #1R 22:8), et ils évitèrent soigneusement d’utiliser l’expression « ainsi parle l’Eternel » ou le nom employé dans le cadre de l’alliance pour désigner le Dieu d’Israël, « Eternel ».

 

7  Mais Josaphat dit : N’y a-t-il plus ici aucun prophète de l’Eternel, par qui nous puissions le consulter ?

 

prophète de l’Eternel. Josaphat reconnut en ces hommes de faux prophètes, et il désira entendre le message d’un vrai prophète de l’Eternel.

 

8  Le roi d’Israël répondit à Josaphat: Il y a encore un homme par qui l’on pourrait consulter l’Eternel ; mais je le hais, car il ne me prophétise rien de bon, il ne prophétise que du mal : c’est Michée, fils de Jimla. Et Josaphat dit : Que le roi ne parle pas ainsi !

 

Michée. Littéralement « qui est comme l’Eternel? ».

 

9  Alors le roi d’Israël appela un eunuque, et dit : Fais venir de suite Michée, fils de Jimla.

10  Le roi d’Israël et Josaphat, roi de Juda, étaient assis chacun sur son trône, revêtus de leurs habits royaux, dans la place à l’entrée de la porte de Samarie. Et tous les prophètes prophétisaient devant eux.

 

trône. Siège portatif en bois avec un haut dossier, des accoudoirs et un tabouret séparé pour les pieds.

 

11  Sédécias, fils de Kenaana, s’était fait des cornes de fer, et il dit : Ainsi parle l’Eternel : Avec ces cornes tu frapperas les Syriens jusqu’à les détruire.

 

Sédécias. C’était le porte-parole des faux prophètes. Contrairement au v. 6, il utilisa la formule d’introduction des messages de l’Eternel et le nom de Dieu lié à l’alliance.

 

12  Et tous les prophètes prophétisaient de même, en disant : Monte à Ramoth en Galaad ! tu auras du succès, et l’Eternel la livrera entre les mains du roi.

13  Le messager qui était allé appeler Michée lui parla ainsi : Voici, les prophètes, d’un commun accord, prophétisent du bien au roi ; que ta parole soit donc comme la parole de chacun d’eux ! annonce du bien !

14  Michée répondit : L’Eternel est vivant ! j’annoncerai ce que l’Eternel me dira.

15 ¶  Lorsqu’il fut arrivé auprès du roi, le roi lui dit : Michée, irons-nous attaquer Ramoth en Galaad, ou devons-nous y renoncer ? Il lui répondit : Monte ! tu auras du succès, et l’Eternel la livrera entre les mains du roi.

 

Monte! tu auras du succès. Michée répéta le message des faux prophètes, comme on le lui avait demandé (v. #1R 22:13), mais d’un ton suffisamment ironique pour qu’Achab saisisse clairement le sarcasme et exige la vérité (v. #1R 22:16).

 

16  Et le roi lui dit : Combien de fois me faudra-t-il te faire jurer de ne me dire que la vérité au nom de l’Eternel ?

17  Michée répondit : Je vois tout Israël dispersé sur les montagnes, comme des brebis qui n’ont point de berger ; et l’Eternel dit : Ces gens n’ont point de maître, que chacun retourne en paix dans sa maison !

 

des brebis qui n’ont point de berger. La présentation du roi comme berger et de son peuple comme brebis est une image bien connue (#No 27:16-17 ; #Za 13:7). Michée annonçait que le berger d’Israël, le roi Achab, serait tué, et son armée dispersée.

 

18  Le roi d’Israël dit à Josaphat : Ne te l’ai-je pas dit ? Il ne prophétise sur moi rien de bon, il ne prophétise que du mal.

19  Et Michée dit : Ecoute donc la parole de l’Eternel ! J’ai vu l’Eternel assis sur son trône, et toute l’armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche.

20  Et l’Eternel dit : Qui séduira Achab, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse ? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre.

21  Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit : Moi, je le séduirai.

22  (22-21) L’Eternel lui dit : Comment ? (22-22) Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi !

 

un esprit de mensonge. Il doit s’agir de Satan, à qui l’Eternel avait permis de parler par l’intermédiaire des 400 démons qui habitaient les 400 faux prophètes.

 

23  Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi.

24  Alors Sédécias, fils de Kenaana, s’étant approché, frappa Michée sur la joue, et dit : Par où l’esprit de l’Eternel est-il sorti de moi pour te parler ?

 

frappa …  sur la joue. Le chef des faux prophètes (v. #1R 22:6) réprimanda Michée pour l’insolence qu’il avait perçue et pour ses prétentions de transmettre le véritable message de Dieu. La question qu’il posa ensuite était sarcastique.

 

25  Michée répondit : Tu le verras au jour où tu iras de chambre en chambre pour te cacher.

26  Le roi d’Israël dit : Prends Michée, et emmène-le vers Amon, chef de la ville, et vers Joas, fils du roi.

27  Tu diras : Ainsi parle le roi : Mettez cet homme en prison, et nourrissez-le du pain et de l’eau d’affliction, jusqu’à ce que je revienne en paix.

28  Et Michée dit : Si tu reviens en paix, l’Eternel n’a point parlé par moi. Il dit encore : Vous tous, peuples, entendez !

 

Si tu reviens. Se fondant sur #De 18:21-22, Michée souligna à Achab que, s’il revenait vivant du combat, ce serait la preuve que sa propre prophétie était fausse.

 

29 ¶  Le roi d’Israël et Josaphat, roi de Juda, montèrent à Ramoth en Galaad.

30  Le roi d’Israël dit à Josaphat : Je veux me déguiser pour aller au combat ; mais toi, revêts-toi de tes habits. Et le roi d’Israël se déguisa, et alla au combat.

 

me déguiser. Rejetant et craignant à la fois la prophétie de Michée, Achab décida de ne pas porter ses vêtements officiels, mais la cuirasse d’un simple soldat.

 

31  Le roi de Syrie avait donné cet ordre aux trente-deux chefs de ses chars: Vous n’attaquerez ni petits ni grands, mais vous attaquerez seulement le roi d’Israël.

 

seulement le roi d’Israël. Achab avait épargné la vie de Ben-Hadad, le roi de Syrie (#1R 20:34), mais ce dernier prononça une sentence de mort contre lui, sans manifester aucune gratitude.

 

32  Quand les chefs des chars aperçurent Josaphat, ils dirent : Certainement, c’est le roi d’Israël. Et ils s’approchèrent de lui pour l’attaquer. Josaphat poussa un cri.

 

Josaphat poussa un cri. Selon #2Ch 18:31, c’était une prière par laquelle il demandait à l’Eternel de le délivrer. Ce « cri » révéla aux Syriens qu’il n’était pas Achab.

 

33  Les chefs des chars, voyant que ce n’était pas le roi d’Israël, s’éloignèrent de lui.

34  Alors un homme tira de son arc au hasard, et frappa le roi d’Israël au défaut de la cuirasse. Le roi dit à celui qui dirigeait son char : Tourne, et fais-moi sortir du champ de bataille, car je suis blessé.

 

au hasard. Le tireur syrien tira sur un soldat israélite, sans savoir qu’il s’agissait du roi. La flèche pénétra entre la cuirasse et l’armure flexible qui recouvrait le bas du ventre et les cuisses. Instantanément, Achab s’effondra dans son char, mortellement blessé à l’estomac et saignant à mort.

 

35  Le combat devint acharné ce jour-là. Le roi fut retenu dans son char en face des Syriens, et il mourut le soir. Le sang de la blessure coula dans l’intérieur du char.

36  Au coucher du soleil, on cria par tout le camp : Chacun à sa ville et chacun dans son pays !

37  Ainsi mourut le roi, qui fut ramené à Samarie ; et on enterra le roi à Samarie.

38  Lorsqu’on lava le char à l’étang de Samarie, les chiens léchèrent le sang d’Achab, et les prostituées s’y baignèrent, selon la parole que l’Eternel avait prononcée.

 

les prostituées s’y baignèrent. Lors de sa mort, Achab, le prostitué spirituel (c’est-à-dire l’idolâtre), fut associé aux prostituées physiques.

selon la parole que l’Eternel avait prononcée. La mort d’Achab accomplit les prophéties prononcées par Elie (#1R 21:19), puis Michée (v. #1R 22:17).

 

39  Le reste des actions d’Achab, tout ce qu’il a fait, la maison d’ivoire qu’il construisit, et toutes les villes qu’il a bâties, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

 

maison d’ivoire. Le palais d’Achab à Samarie avait des panneaux intérieurs fortifiés et incrustés d’ivoire, signe de la prospérité économique du royaume.

villes qu’il a bâties. Les fouilles archéologiques nous apprennent qu’Achab avait renforcé les fortifications de Samarie, Meguiddo et Hatsor.

 

40  Achab se coucha avec ses pères. Et Achazia, son fils, régna à sa place.

41 ¶  Josaphat, fils d’Asa, régna sur Juda, la quatrième année d’Achab, roi d’Israël.

 

quatrième année. Allusion au début du règne de Josaphat, après le temps de corégence avec son père Asa, en 870 av. J.-C.

 

42  Josaphat avait trente-cinq ans lorsqu’il devint roi, et il régna vingt cinq ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Azuba, fille de Schilchi.

 

vingt-cinq ans. De 873 à 848 av. J.-C.

 

43  Il marcha dans toute la voie d’Asa, son père, et ne s’en détourna point, faisant ce qui est droit aux yeux de l’Eternel. (22-44) Seulement, les hauts lieux ne disparurent point ; le peuple offrait encore des sacrifices et des parfums sur les hauts lieux.

 

faisant ce qui est droit. Josaphat suivit fidèlement les traces de son père Asa, faisant ce qui plaisait à l’Eternel. Sa seule faute majeure, comme pour son père, fut son incapacité à supprimer les hauts lieux.

 

44  (22-45) Josaphat fut en paix avec le roi d’Israël.

 

en paix. En #2Ch 19:2, le prophète Jéhu réprimanda Josaphat pour cette alliance avec le roi d’Israël.

 

45  (22-46) Le reste des actions de Josaphat, ses exploits et ses guerres, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ?

 

ses guerres. Voir #2R 3:7-27 ; #2Ch 17:11 ; #2Ch 20:1-30.

 

46  (22-47) Il ôta du pays le reste des prostitués, qui s’y trouvaient encore depuis le temps d’Asa, son père.

47  (22-48) Il n’y avait point de roi en Edom : c’était un intendant qui gouvernait.

 

22:48-50

Josaphat contrôlait Edom, ce qui lui donna accès à Etsjon-Guéber. Il chercha à égaler la flotte et la richesse de Salomon (#1R 9:26-28), mais sans y parvenir. Selon #2Ch 20:36-37, l’Eternel détruisit sa flotte à cause de l’alliance qu’il avait conclue, pour la construire, avec le roi d’Israël. Le v. 50 renvoie apparemment à une tentative d’Achazia de poursuivre ce partenariat après le désastre.

 

48  (22-49) Josaphat construisit des navires de Tarsis pour aller à Ophir chercher de l’or ; mais il n’y alla point, parce que les navires se brisèrent à Etsjon-Guéber.

49  (22-50) Alors Achazia, fils d’Achab, dit à Josaphat : Veux-tu que mes serviteurs aillent avec les tiens sur des navires ? Et Josaphat ne voulut pas.

50  (22-51) Josaphat se coucha avec ses pères, et il fut enterré avec ses pères dans la ville de David, son père. Et Joram, son fils, régna à sa place.

51  (22-52) Achazia, fils d’Achab, régna sur Israël à Samarie, la dix-septième année de Josaphat, roi de Juda. Il régna deux ans sur Israël.

 

Achazia …  deux ans. De 853 à 852 av. J.-C.

 

52  (22-53) Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, et il marcha dans la voie de son père et dans la voie de sa mère, et dans la voie de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël.

53  (22-54) Il servit Baal et se prosterna devant lui, et il irrita l’Eternel, le Dieu d’Israël, comme avait fait son père.

Il servit Baal. Achazia continua à promouvoir officiellement le culte de Baal (cf. #1R 16:31-32). Le premier livre des Rois se termine au milieu du règne d’Achazia, dont l’histoire se poursuit en #2R 1:1-18. L’explication de cette coupure inhabituelle se trouve dans l’introduction, titre.

 

REVENIR AU JOUR 312   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-312-de-929/

Allez au jour 314     www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-314-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/