ANCIEN TESTAMENT JOUR 338 DE 929

03/12/2019 00:01

ANCIEN TESTAMENT JOUR 338 DE 929

2 Rois 25 de 25

 

2 Rois 25 : 1 À 30

1 ¶  La neuvième année du règne de Sédécias, le dixième jour du dixième mois, Nébucadnetsar, roi de Babylone, vint avec toute son armée contre Jérusalem ; il campa devant elle, et éleva des retranchements tout autour.

 

neuvième année. Suite à la révolte du roi de Juda (#2R 24:20), Nébucadnetsar envoya toute son armée assiéger Jérusalem. Le siège commença la neuvième année du règne de Sédécias, en janvier 588. Les « retranchements » étaient soit des tours en bois plus hautes que les murailles de la ville, soit un rempart de terre entourant la ville.

 

2  La ville fut assiégée jusqu’à la onzième année du roi Sédécias.

 

onzième année. Jérusalem résista jusqu’à la onzième année du règne de Sédécias, en juillet 586 av. J.-C. L’aqueduc d’Ezéchias assurait un approvisionnement en eau fraîche (#2R 20:20). De plus, une incursion égyptienne en Juda accorda un peu de répit à la ville (#Jér 37:5)

 

3  Le neuvième jour du mois, la famine était forte dans la ville, et il n’y avait pas de pain pour le peuple du pays.

 

famine. Après deux ans et demi de siège, la nourriture commença à manquer (#Jér 38:2-3).

 

4  Alors la brèche fut faite à la ville ; et tous les gens de guerre s’enfuirent de nuit par le chemin de la porte entre les deux murs près du jardin du roi, pendant que les Chaldéens environnaient la ville. Les fuyards prirent le chemin de la plaine.

 

la brèche fut faite à la ville. Les « deux murs près du jardin » se trouvaient probablement à l’angle sud-est de la ville, offrant un accès direct à la vallée du Cédron. Cela permit à Sédécias et à ses soldats de fuir vers l’est.

 

5  Mais l’armée des Chaldéens poursuivit le roi et l’atteignit dans les plaines de Jéricho, et toute son armée se dispersa loin de lui.

 

plaines de Jéricho. Sédécias s’enfuit vers la vallée du Jourdain, mais ses poursuivants babyloniens le rattrapèrent au sud de Jéricho, à environ 32 km de Jérusalem.

 

6  Ils saisirent le roi, et le firent monter vers le roi de Babylone à Ribla ; et l’on prononça contre lui une sentence.

 

Ribla. Ville située sur l’Oronte, à environ 290 km au nord de Jérusalem, dont Nébucadnetsar avait fait son quartier général. La nourriture y abondait (cf. #2R 23:33). En tant que traître, le roi de Juda fut conduit auprès du roi de Babylone, qui lui fit crever les yeux après l’avoir obligé à assister à l’exécution de ses fils. La mise à mort des héritiers du trône visait à empêcher toute revendication ou rébellion des descendants de Sédécias. Etant aveugle, lui-même ne pourrait plus se rebeller ni se venger. Jérémie l’avait averti qu’il verrait Nébucadnetsar, et Ezéchiel qu’il ne verrait pas Babylone. Ces deux prophéties s’accomplirent.

 

7  Les fils de Sédécias furent égorgés en sa présence ; puis on creva les yeux à Sédécias, on le lia avec des chaînes d’airain, et on le mena à Babylone.

8 ¶  Le septième jour du cinquième mois, c’était la dix-neuvième année du règne de Nébucadnetsar, roi de Babylone, Nebuzaradan, chef des gardes, serviteur du roi de Babylone, entra dans Jérusalem.

 

septième jour. On était en août 586 av. J.-C., un mois après la brèche faite à la muraille (vv. #2R 25:2-4).

Nebuzaradan. Chef de la garde impériale de Nébucadnetsar, envoyé pour superviser la destruction de Jérusalem, il la démantela et la démolit de façon méthodique.

 

9  Il brûla la maison de l’Eternel, la maison du roi, et toutes les maisons de Jérusalem ; il livra au feu toutes les maisons de quelque importance.

 

Premièrement, les bâtiments les plus importants de Jérusalem furent brûlés.

 

10  Toute l’armée des Chaldéens, qui était avec le chef des gardes, démolit les murailles formant l’enceinte de Jérusalem.

 

Deuxièmement, l’armée babylonienne s’attaqua aux murailles, principal moyen de défense de la ville.

 

11  Nébuzaradan, chef des gardes, emmena captifs ceux du peuple qui étaient demeurés dans la ville, ceux qui s’étaient rendus au roi de Babylone, et le reste de la multitude.

 

25:11-12

Troisièmement, Nébuzaradan emmena de force à Babylone un dernier groupe d’exilés. Parmi eux figuraient les survivants de Jérusalem et ceux qui s’étaient soumis aux Babyloniens avant l’invasion de la ville. Il laissa seulement les cultivateurs les plus pauvres et les moins compétents pour qu’ils s’occupent des vignobles et des champs.

 

12  Cependant le chef des gardes laissa comme vignerons et comme laboureurs quelques-uns des plus pauvres du pays.

13  Les Chaldéens brisèrent les colonnes d’airain qui étaient dans la maison de l’Eternel, les bases, la mer d’airain qui était dans la maison de l’Eternel, et ils en emportèrent l’airain à Babylone.

 

25:13-17

Quatrièmement, les éléments du temple confectionnés avec des métaux précieux furent emportés à Babylone.

 

14  Ils prirent les cendriers, les pelles, les couteaux, les tasses, et tous les ustensiles d’airain avec lesquels on faisait le service.

15  Le chef des gardes prit encore les brasiers et les coupes, ce qui était d’or et ce qui était d’argent.

16  Les deux colonnes, la mer, et les bases, que Salomon avait faites pour la maison de l’Eternel, tous ces ustensiles d’airain avaient un poids inconnu.

17  La hauteur d’une colonne était de dix-huit coudées, et il y avait au-dessus un chapiteau d’airain dont la hauteur était de trois coudées ; autour du chapiteau il y avait un treillis et des grenades, le tout d’airain ; il en était de même pour la seconde colonne avec le treillis.

18  Le chef des gardes prit Séraja, le souverain sacrificateur, Sophonie, le second sacrificateur, et les trois gardiens du seuil.

 

Séraja. Petit-fils de Hilkija (#2R 22:4, #2R 22:8 ; #1Ch 6:13-14) et ancêtre d’Esdras (#Esd 7:1), il fut exécuté, et ses fils déportés (#1Ch 6:15).

25:18-21

Cinquièmement, Nébuzaradan emmena le reste des chefs à Ribla, où Nébucadnetsar les fit mettre à mort pour les empêcher de fomenter une nouvelle rébellion contre Babylone.

 

19  Et dans la ville il prit un eunuque qui avait sous son commandement les gens de guerre, cinq hommes qui faisaient partie des conseillers du roi et qui furent trouvés dans la ville, le secrétaire du chef de l’armée qui était chargé d’enrôler le peuple du pays, et soixante hommes du peuple du pays qui se trouvèrent dans la ville.

20  Nébuzaradan, chef des gardes, les prit, et les conduisit vers le roi de Babylone à Ribla.

21  Le roi de Babylone les frappa et les fit mourir à Ribla, dans le pays de Hamath. (25-22) Ainsi Juda fut emmené captif loin de son pays.

22 ¶  Et Nébucadnetsar, roi de Babylone, plaça le reste du peuple, qu’il laissa dans le pays de Juda, sous le commandement de Guédalia, fils d’Achikam, fils de Schaphan.

 

Juda …  emmené captif. L’exil était la sanction suprême en cas de désobéissance à l’alliance mosaïque (cf. #Lé 26:33 ; #De 28:36, #De 28:64). Le livre des Lamentations rapporte la souffrance de Jérémie face à la destruction de Jérusalem.

Guédalia. Cherchant à maintenir une certaine stabilité politique, Nébucadnetsar désigna un gouverneur issu d’une famille judéenne importante (voir ses activités en #Jé 40:7-41:18). Le grand-père de Guédalia, Schaphan, avait joué un rôle actif dans les réformes de Josias, roi de Juda (#2R 22:3). Son père Achikam avait fait partie de la délégation envoyée par le roi vers Hulda (#2R 22:14), et c’était un partisan du prophète Jérémie (#Jér 26:24).

25:22-30

C’est ce bref épilogue qui conclut les livres des Rois. Malgré les châtiments infligés par l’Eternel à Israël et à Juda, le peuple persistait dans sa rébellion (vv. #2R 25:22-26). Néanmoins, par la grâce de Dieu, la famille de David subsistait (vv. #2R 25:27-30). C’est donc sur une note d’espoir que se termine la narration.

 

23  Lorsque tous les chefs des troupes eurent appris, eux et leurs hommes, que le roi de Babylone avait établi Guédalia pour gouverneur, ils se rendirent auprès de Guédalia à Mitspa, savoir Ismaël, fils de Néthania, Jochanan, fils de Karéach, Séraja, fils de Thanhumeth, de Néthopha, et Jaazania, fils du Maacathien, eux et leurs hommes.

 

Mitspa. Située à 13 km environ au nord de Jérusalem, Mitspa devint le nouveau centre politique de Juda. Peut-être, était-ce l’une des rares villes non détruites par les Babyloniens.

 

24  Guédalia leur jura, à eux et à leurs hommes, et leur dit : Ne craignez rien de la part des serviteurs des Chaldéens ; demeurez dans le pays, servez le roi de Babylone, et vous vous en trouverez bien.

 

jura. En tant que gouverneur, Guédalia promit aux membres du peuple restants qu’un comportement loyal aux Babyloniens garantirait leur sécurité.

 

25  Mais au septième mois, Ismaël, fils de Néthania, fils d’Élischama, de la race royale, vint, accompagné de dix hommes, et ils frappèrent mortellement Guédalia, ainsi que les Juifs et les Chaldéens qui étaient avec lui à Mitspa.

 

au septième mois. En octobre 586 av. J.-C., deux mois après la destruction de Jérusalem (cf. v. #2R 25:8).

Ismaël. Elischama, le grand-père d’Ismaël, avait officié comme secrétaire sous Jojakim (#Jér 36:12 ; #Jér 41:1). Etant de sang royal (cf. #Jér 41:1), Ismaël assassina probablement Guédalia parce qu’il désirait rétablir la monarchie en Juda en s’asseyant lui-même sur le trône.

 

26  Alors tout le peuple, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, et les chefs des troupes, se levèrent et s’en allèrent en Egypte, parce qu’ils avaient peur des Chaldéens.

 

allèrent en Egypte. Par crainte des représailles babyloniennes, le peuple s’enfuit en Egypte.

 

27  La trente-septième année de la captivité de Jojakin, roi de Juda, le vingt-septième jour du douzième mois, Évil-Mérodac, roi de Babylone, dans la première année de son règne, releva la tête de Jojakin, roi de Juda, et le tira de prison.

 

La trente-septième année. En mars 561 av. J.-C. Jojakin avait environ 55 ans (cf. #2R 24:8).

Evil-Mérodac. Fils et successeur de Nébucadnetsar, il régna de 562 à 560 av. J.-C. Pour gagner la faveur des Juifs, il libéra Jojakin de prison et lui accorda certains privilèges.

 

28  Il lui parla avec bonté, et il mit son trône au-dessus du trône des rois qui étaient avec lui à Babylone.

 

25:28-30

lui parla avec bonté. Ces propos bienveillants du roi de Babylone à un survivant de la famille de David évoquent, en conclusion, le souvenir de la bienveillante promesse de Dieu à David. Puisque la dynastie davidique avait survécu à la malédiction de l’exil, il restait l’espoir de voir s’accomplir la prophétie relative à la postérité chargée de construire le temple de Dieu et d’établir son royaume éternel (cf. #2S 7:12-16). Le deuxième livre des Rois avait commencé avec l’enlèvement d’Elie au ciel, destination de toutes les personnes fidèles à Dieu. Il se termine avec l’enlèvement d’Israël, puis de Juda, vers des territoires païens pour cause d’infidélité à Dieu.

 

29  Il lui fit changer ses vêtements de prison, et Jojakin mangea toujours à sa table tout le temps de sa vie.

30  Le roi pourvut constamment à son entretien journalier tout le temps de sa vie.

 

REVENIR AU JOUR 337   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-337-de-929/

Allez au jour 339    www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-339-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/