ANCIEN TESTAMENT JOUR 41 DE 929

10/02/2019 00:55

ANCIEN TESTAMENT JOUR 41 DE 929

Genèse 41 de 50

 

GENÈSE 41 : 1 À 57

1 ¶  Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.

fleuve. Probablement le Nil qui dominait la vie égyptienne.

2  Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.

3  Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve.

4  Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s’éveilla.

5  Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept épis gras et beaux montèrent sur une même tige.

6  Et sept épis maigres et brûlés par le vent d’orient poussèrent après eux.

7  Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Et Pharaon s’éveilla. Voilà le songe.

8  Le matin, Pharaon eut l’esprit agité, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l’Egypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer à Pharaon.

personne ne put les expliquer. L’analyse conjointe de tous les conseillers du Pharaon et des professionnels du rêve appelés en sa présence ne parvint pas à lui fournir une interprétation. Sans le savoir, ils préparaient le terrain pour l’introduction de Joseph dans l’histoire égyptienne.

9 ¶  Alors le chef des échansons prit la parole, et dit à Pharaon : Je vais rappeler aujourd’hui le souvenir de ma faute.

Alors le chef des échansons. Les souvenirs lui revenant à la mémoire, l’échanson s’excusa pour sa négligence (« le souvenir de ma faute ») et informa Pharaon de l’existence du prisonnier hébreu et de son interprétation exacte des rêves deux ans auparavant (vv. #Ge 41:10-13).

10  Pharaon s’était irrité contre ses serviteurs ; et il m’avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers.

11  Nous eûmes l’un et l’autre un songe dans une même nuit ; et chacun de nous reçut une explication en rapport avec le songe qu’il avait eu.

12  Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous les expliqua.

13  Les choses sont arrivées selon l’explication qu’il nous avait donnée. Pharaon me rétablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers.

14  Pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir en hâte de prison. Il se rasa, changea de vêtements, et se rendit vers Pharaon.

Pharaon fit appeler Joseph. Vu l’urgence de la convocation, Joseph fut conduit devant le Pharaon en un temps record, après avoir été préparé et rasé à la manière égyptienne.

15  Pharaon dit à Joseph : J’ai eu un songe. Personne ne peut l’expliquer ; et j’ai appris que tu expliques un songe, après l’avoir entendu.

16  Joseph répondit à Pharaon, en disant : Ce n’est pas moi ! c’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon.

Ce n’est pas moi! c’est Dieu. Niant toute compétence propre, Joseph avertit d’entrée que la réponse attendue par Pharaon ne pouvait venir que de Dieu.

17 ¶  Pharaon dit alors à Joseph : Dans mon songe, voici, je me tenais sur le bord du fleuve.

18  Et voici, sept vaches grasses de chair et belles d’apparence montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.

19  Sept autres vaches montèrent derrière elles, maigres, fort laides d’apparence, et décharnées : je n’en ai point vu d’aussi laides dans tout le pays d’Egypte.

20  Les vaches décharnées et laides mangèrent les sept premières vaches qui étaient grasses.

21  Elles les engloutirent dans leur ventre, sans qu’on s’aperçût qu’elles y fussent entrées ; et leur apparence était laide comme auparavant. Et je m’éveillai.

22  Je vis encore en songe sept épis pleins et beaux, qui montèrent sur une même tige.

23  Et sept épis vides, maigres, brûlés par le vent d’orient, poussèrent après eux.

24  Les épis maigres engloutirent les sept beaux épis. Je l’ai dit aux magiciens, mais personne ne m’a donné l’explication.

25  Joseph dit à Pharaon : Ce qu’a songé Pharaon est une seule chose ; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.

Dieu a fait connaître. L’interprétation de Joseph orienta les regards sur ce que Dieu avait décidé pour l’Egypte (vv. #Ge 41:28, #Ge 41:32).

26  Les sept vaches belles sont sept années : et les sept épis beaux sont sept années : c’est un seul songe.

27  Les sept vaches décharnées et laides, qui montaient derrière les premières, sont sept années ; et les sept épis vides, brûlés par le vent d’orient, seront sept années de famine.

28  Ainsi, comme je viens de le dire à Pharaon, Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.

29  Voici, il y aura sept années de grande abondance dans tout le pays d’Egypte.

30  Sept années de famine viendront après elles ; et l’on oubliera toute cette abondance au pays d’Egypte, et la famine consumera le pays.

31  Cette famine qui suivra sera si forte qu’on ne s’apercevra plus de l’abondance dans le pays.

32  Si Pharaon a vu le songe se répéter une seconde fois, c’est que la chose est arrêtée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l’exécuter.

33 ¶  Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Egypte.

41:33-36

Après l’interprétation du rêve, Joseph expliqua à Pharaon comment survivre aux 14 prochaines années. Il était incongru qu’un homme à la fois esclave et prisonnier propose une stratégie à long terme pour amasser des réserves afin de subvenir aux besoins futurs et ajoute des conseils sur les compétences requises de l’homme chargé de gérer le projet. Des famines avaient déjà ravagé l’Egypte auparavant, mais cette fois-là l’avertissement divin permit des préparatifs sérieux et soutenus.

34  Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance.

35  Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir ; qu’ils fassent, sous l’autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu’ils en aient la garde.

36  Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d’Egypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine.

37  Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.

41:37-41

Aux yeux du Pharaon et de sa suite, aucun autre candidat n’était aussi qualifié que Joseph pour exécuter ce bon plan, parce qu’ils reconnaissaient qu’il transmettait la révélation de Dieu (v. #Ge 41:39). L’importance reconnue au Seigneur par Joseph lui permit de sortir de prison et d’être rapidement introduit au palais (v. #Ge 41:41).

38  Et Pharaon dit à ses serviteurs : Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu ?

l’Esprit de Dieu. Les Egyptiens ne savaient rien de la troisième personne de la Trinité. Ils reconnurent simplement que Dieu avait aidé Joseph; ainsi il vaudrait probablement mieux mettre un « e » minuscule à « Esprit ».

39  Et Pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.

40  Je t’établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m’élèvera au-dessus de toi.

41  Pharaon dit à Joseph : Vois, je te donne le commandement de tout le pays d’Egypte.

commandement de tout le pays d’Egypte. Il est fréquemment fait mention de la vaste juridiction  tout le pays - accordée à Joseph (vv. #Ge 41:43-44, #Ge 41:46, #Ge 41:55 ; #Ge 42:6 ; #Ge 45:8).

42  Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph ; il le revêtit d’habits de fin lin, et lui mit un collier d’or au cou.

anneau …  habits …  collier d’or. Les emblèmes de sa fonction et une récompense constituée d’habits et de bijoux adaptés à son nouveau rang accompagnèrent la nomination de Joseph comme premier ministre ou commandant en second (v. #Ge 41:40 ; #Ge 45:8, #Ge 45:26). Le fait de porter le sceau royal à son doigt l’autorisait à régler les affaires de l’Etat au nom du Pharaon.

43  Il le fit monter sur le char qui suivait le sien ; et l’on criait devant lui : A genoux ! C’est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d’Egypte.

le char qui suivait le sien. Il désignait ainsi aux yeux de tous Joseph comme commandant en second.

41:43-45

D’autres distinctions honorifiques liées à la promotion furent aussi accordées à Joseph: un moyen de transport officiel et reconnaissable (v. #Ge 41:43), un nom égyptien (v. #Ge 41:45) et une épouse égyptienne (v. #Ge 41:45). De plus, la population reçut l’ordre de respecter son premier ministre (v. #Ge 41:43: « à genoux »). Dieu avait choisi de révéler toute cette série de rêves, dans une des rares manifestations de la vérité au milieu des païens, pour que Joseph soit établi chef en Egypte et que, ainsi élevé, il puisse protéger son peuple lorsque la famine surviendrait en Canaan. C’est ainsi que Dieu prit soin de son peuple et accomplit sa promesse

44  Il dit encore à Joseph : Je suis Pharaon ! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Egypte.

45  Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath-Paenéach ; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On. Et Joseph partit pour visiter le pays d’Egypte.

Tsaphnath-Paenéach. Ce nom signifie probablement « celui qui nourrit deux pays, le vivant » mais d’autres propositions ont été émises (p. ex. « Dieu parle et vit »; voir la note marginale); son sens précis est incertain. C’est un fait avéré que des étrangers reçurent un nom égyptien.

46 ¶  Joseph était âgé de trente ans lorsqu’il se présenta devant Pharaon, roi d’Egypte ; et il quitta Pharaon, et parcourut tout le pays d’Egypte.

trente ans. Vers 1884 av. J.-C. Treize ans s’étaient écoulés depuis son départ involontaire du « pays des Hébreux » (cf. #Ge 40:15). Joseph avait 17 ans au début du récit (#Ge 37:2).

47  Pendant les sept années de fertilité, la terre rapporta abondamment.

48  Joseph rassembla tous les produits de ces sept années dans le pays d’Egypte ; il fit des approvisionnements dans les villes, mettant dans l’intérieur de chaque ville les productions des champs d’alentour.

49  Joseph amassa du blé, comme le sable de la mer, en quantité si considérable que l’on cessa de compter, parce qu’il n’y avait plus de nombre.

50  Avant les années de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On.

On. L’une des quatre grandes villes égyptiennes, appelée aussi Héliopolis, où était adoré le dieu soleil, Râ, à environ 30 km au nord de l’antique Memphis.

51  Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, car, dit-il, Dieu m’a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père.

41:51-52

Manassé …  Ephraïm. Ces noms (« qui fait oublier » et « fécond ») ainsi que leur explication montrent que Dieu était constamment au centre de la vie de Joseph. Des années de souffrance, un entourage païen et la séparation d’avec sa famille n’avaient pas ébranlé sa foi.

52  Et il donna au second le nom d’Ephraïm, car, dit-il, Dieu m’a rendu fécond dans le pays de mon affliction.

53  Les sept années d’abondance qu’il y eut au pays d’Egypte s’écoulèrent.

54  Et les sept années de famine commencèrent à venir, ainsi que Joseph l’avait annoncé. Il y eut famine dans tous les pays ; mais dans tout le pays d’Egypte il y avait du pain.

41:54-57

L’emploi hyperbolique de « tout » et « tous » (vv. #Ge 41:54, #Ge 41:56-57) souligne que l’étendue des ravages de la famine dépassait les frontières. L’Egypte était en fait devenu « le panier à pain » du monde antique.

55  Quand tout le pays d’Egypte fut aussi affamé, le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Pharaon dit à tous les Egyptiens : Allez vers Joseph, et faites ce qu’il vous dira.

41:55-56

Allez vers Joseph. Sept ans plus tard, l’autorité de Joseph était restée intacte, et le Pharaon avait toujours pleinement confiance en son premier ministre. Il distribua les réserves de nourriture en les vendant aux Egyptiens et aux autres (v. #Ge 41:57).

56  La famine régnait dans tout le pays. Joseph ouvrit tous les lieux d’approvisionnements, et vendit du blé aux Egyptiens. La famine augmentait dans le pays d’Egypte.

57  Et de tous les pays on arrivait en Egypte, pour acheter du blé auprès de Joseph ; car la famine était forte dans tous les pays.

 

 

REVENIR AU JOUR 40  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-40-de-929/

Allez au jour 42  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-42-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/