ANCIEN TESTAMENT JOUR 446 DE 929

20/03/2020 00:24

ANCIEN TESTAMENT JOUR 446 DE 929

Job 10 de 42

 

Job 10 : 1 À 22

1 ¶  Mon âme est dégoûtée de la vie ! Je donnerai cours à ma plainte, Je parlerai dans l’amertume de mon âme.

2  Je dis à Dieu : Ne me condamne pas ! Fais-moi savoir pourquoi tu me prends à partie !

 

Ne me condamne pas! Il ne s’agit pas ici de la damnation, mais des souffrances physiques, interprétées comme un châtiment. Job ne cachait rien à Dieu (v. #Job 10:1), mais il voulait que Dieu lui explique pourquoi tout cela lui arrivait.

 

3  Te paraît-il bien de maltraiter, De repousser l’ouvrage de tes mains, Et de faire briller ta faveur sur le conseil des méchants ?

 

l’ouvrage de tes mains. Expression biblique pour identifier ce que quelqu’un produisait; ici, il s’agit de l’homme, créé par Dieu (cf. #Job 14:15 ; #Ps 102:26 ; #Hé 1:10).

 

4  As-tu des yeux de chair, Vois-tu comme voit un homme ?

 

10:4-7

comme voit un homme. Job était si convaincu de son innocence qu’il se demandait de façon ironique et quelque peu sarcastique - si les facultés de discernement de Dieu n’étaient pas aussi limitées que celles de ses amis lorsqu’il s’agissait d’estimer sa condition spirituelle. Il conclut que Dieu connaissait son innocence et qu’il n’existait pas de cour d’appel supérieure (v. #Job 10:7).

 

5  Tes jours sont-ils comme les jours de l’homme, Et tes années comme ses années,

6  Pour que tu recherches mon iniquité, Pour que tu t’enquières de mon péché,

7  Sachant bien que je ne suis pas coupable, Et que nul ne peut me délivrer de ta main ?

8 ¶  Tes mains m’ont formé, elles m’ont créé, Elles m’ont fait tout entier …  Et tu me détruirais !

 

10:8-12

Job revint à la question: « Pourquoi suis-je né? » Il exprima sa conviction d’avoir été créé par Dieu dans un langage magnifique, qui souligne que la vie commence dès la conception.

 

9  Souviens-toi que tu m’as façonné comme de l’argile ; Voudrais-tu de nouveau me réduire en poussière ?

10  Ne m’as-tu pas coulé comme du lait ? Ne m’as-tu pas caillé comme du fromage ?

11  Tu m’as revêtu de peau et de chair, Tu m’as tissé d’os et de nerfs ;

12  Tu m’as accordé ta grâce avec la vie, Tu m’as conservé par tes soins et sous ta garde.

13  Voici néanmoins ce que tu cachais dans ton cœur, Voici, je le sais, ce que tu as résolu en toi-même.

 

10:13-16

Job se demandait si Dieu avait prévu dans son plan divin de ne lui montrer aucune compassion.

 

14 ¶  Si je pèche, tu m’observes, Tu ne pardonnes pas mon iniquité.

15  Suis-je coupable, malheur à moi ! Suis-je innocent, je n’ose lever la tête, Rassasié de honte et absorbé dans ma misère.

16  Et si j’ose la lever, tu me poursuis comme un lion, Tu me frappes encore par des prodiges.

17  Tu m’opposes de nouveaux témoins, Tu multiplies tes fureurs contre moi, Tu m’assailles d’une succession de calamités.

 

Tu m’opposes de nouveaux témoins. Job avait l’impression que Dieu lui avait envoyé ses amis dans le seul but de l’accuser, puisque chacun d’eux amenait une nouvelle série d’accusations et un nouveau lot de souffrances.

 

18  Pourquoi m’as-tu fait sortir du sein de ma mère ? Je serais mort, et aucun œil ne m’aurait vu ;

Pourquoi m’as-tu fait sortir du sein de ma mère? Job revint à la question de sa naissance. Cette fois-ci, il ne se contenta pas de la déplorer, mais il exigea que Dieu lui dise pourquoi il avait permis qu’elle survienne.

 

19  Je serais comme si je n’eusse pas existé, Et j’aurais passé du ventre de ma mère au sépulcre.

 

10:20-22

Job demanda à Dieu, puisqu’il était destiné à traverser toutes ces souffrances depuis sa naissance, de lui faire grâce d’au moins quelques minutes pour reprendre sa respiration pendant le bref temps qu’il lui restait à vivre. Il donna à la mort le nom sinistre de « ténèbres ».

 

20  Mes jours ne sont-ils pas en petit nombre ? Qu’il me laisse, Qu’il se retire de moi, et que je respire un peu,

21  Avant que je m’en aille, pour ne plus revenir, Dans le pays des ténèbres et de l’ombre de la mort,

22  Pays d’une obscurité profonde, Où règnent l’ombre de la mort et la confusion, Et où la lumière est semblable aux ténèbres.

 

REVENIR AU JOUR 445   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-445-de-929/

Allez au jour 447   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-447-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/