ANCIEN TESTAMENT JOUR 448 DE 929

22/03/2020 00:35

ANCIEN TESTAMENT JOUR 448 DE 929

Job 12 de 42

 

Job 12 : 1 À 25

1 ¶  Job prit la parole et dit:

 

12:1-14:22

Pour se défendre, Job utilisa des paroles fortes, complétant ainsi le premier cycle de discours.

 

2  On dirait, en vérité, que le genre humain c’est vous, Et qu’avec vous doit mourir la sagesse.

 

12:2-4

le genre humain c’est vous …  avec vous doit mourir la sagesse. Job répondit avec mordant à ses amis qui croyaient tout savoir (v. #Job 12:2). Il leur rappela ensuite qu’il comprenait les principes qu’ils avaient exposés (v. #Job 12:3), même s’ils ne s’appliquaient pas à sa situation. Le comble du malheur, pour lui, c’était de devenir un objet de dérision pour ses amis, malgré son innocence (v. #Job 12:4).

 

3  J’ai tout aussi bien que vous de l’intelligence, moi, Je ne vous suis point inférieur ; Et qui ne sait les choses que vous dites ?

4  Je suis pour mes amis un objet de raillerie, Quand j’implore le secours de Dieu ; Le juste, l’innocent, un objet de raillerie !

 

le juste, l’innocent. Il ne faut voir aucune présomption de la part de Job dans l’emploi de ces termes, puisque Dieu lui-même l’avait appelé ainsi (#Job 1:8 ; #Job 2:3).

 

5  Au malheur le mépris ! c’est la devise des heureux ; A celui dont le pied chancelle est réservé le mépris.

 

Au malheur le mépris! c’est la devise des heureux. Ou « une lampe est méprisée dans la pensée de celui qui va bien ». Job pouvait se comparer, pour ses amis, à la lampe d’un voyageur nocturne: comme tout allait bien pour eux, ils n’avaient pas besoin de lui, c’est pourquoi ils se permettaient même de se moquer de lui.

 

6 ¶  Il y a paix sous la tente des pillards, Sécurité pour ceux qui offensent Dieu, Pour quiconque se fait un dieu de sa force.

 

sécurité pour ceux qui offensent Dieu. Job réfuta l’idée simpliste que la prospérité est immanquablement réservée aux justes, et la souffrance aux méchants, en rappelant que Dieu permet aux voleurs et aux pécheurs d’être prospères et de vivre en sécurité. Pourquoi ne pas imaginer, par conséquent, qu’il laisse aussi souffrir les justes?

 

7  Interroge les bêtes, elles t’instruiront, Les oiseaux du ciel, ils te l’apprendront ;

 

12:7-10

Tous ces éléments (animaux, oiseaux, plantes et poissons) de la création sont évoqués pour illustrer le fait que les violents prospèrent et vivent en sécurité (v. #Job 12:6). Dieu a voulu que même les pires méchants survivent.

 

8  Parle à la terre, elle t’instruira ; Et les poissons de la mer te le raconteront.

9  Qui ne reconnaît chez eux la preuve Que la main de l’Eternel a fait toutes choses ?

10  Il tient dans sa main l’âme de tout ce qui vit, Le souffle de toute chair d’homme.

11  L’oreille ne discerne-t-elle pas les paroles, Comme le palais savoure les aliments ?

12 ¶  Dans les vieillards se trouve la sagesse, Et dans une longue vie l’intelligence.

 

Dans les vieillards se trouve la sagesse. La valeur interrogative du v. précédent permet de comprendre aussi cette déclaration comme une question. Le v. 12 devient alors un trait d’une cinglante ironie contre les amis âgés de Job et leurs conseils insensés (cf. #Job 15:10), eux qui n’entendaient que ce qui leur convenait pour lui donner les réponses qui les arrangeaient (v. #Job 12:11).

 

13  En Dieu résident la sagesse et la puissance. Le conseil et l’intelligence lui appartiennent.

 

12:13-13:3

Cette section donne une définition frappante de la sagesse, la puissance et la souveraineté de Dieu (v. #Job 12:13). Malgré ses interrogations concernant la souffrance, Job pouvait affirmer que la puissance de Dieu était visible dans la nature, la société humaine, les questions religieuses et les affaires nationales ou internationales. Cependant, il s’exprima dans des termes qui reflétaient un désespoir plein de fatalisme. Il savait déjà tout cela, et cela ne lui était d’aucun secours (#Job 13:1-2); il ne souhaitait plus par conséquent discuter avec ses amis, mais seulement porter son cas devant Dieu lui-même (#Job 13:3).

 

14  Ce qu’il renverse ne sera point rebâti, Celui qu’il enferme ne sera point délivré.

15  Il retient les eaux et tout se dessèche ; Il les lâche, et la terre en est dévastée.

16  Il possède la force et la prudence ; Il maîtrise celui qui s’égare ou fait égarer les autres.

17  Il emmène captifs les conseillers ; Il trouble la raison des juges.

18  Il délie la ceinture des rois, Il met une corde autour de leurs reins.

19  Il emmène captifs les sacrificateurs ; Il fait tomber les puissants.

20  Il ôte la parole à ceux qui ont de l’assurance ; Il prive de jugement les vieillards.

21  Il verse le mépris sur les grands ; Il relâche la ceinture des forts.

22  Il met à découvert ce qui est caché dans les ténèbres, Il produit à la lumière l’ombre de la mort.

23  Il donne de l’accroissement aux nations, et il les anéantit ; Il les étend au loin, et il les ramène dans leurs limites.

24  Il enlève l’intelligence aux chefs des peuples, Il les fait errer dans les déserts sans chemin ;

25  Ils tâtonnent dans les ténèbres, et ne voient pas clair ; Il les fait errer comme des gens ivres.

 

REVENIR AU JOUR 447   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-447-de-929/

Allez au jour 449   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-449-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/