ANCIEN TESTAMENT JOUR 68 DE 929

09/03/2019 00:01

ANCIEN TESTAMENT JOUR 68 DE 929

Exode 18 de 40

 

EXODE 18 : 1 À 27

1 ¶  Jéthro, sacrificateur de Madian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d’Israël, son peuple ; il apprit que l’Eternel avait fait sortir Israël d’Egypte.

Jéthro …  apprit tout. Les capacités d’information qu’avaient les peuples, dans l’Antiquité, ne doivent pas être sous-estimées. Les nouvelles d’événements importants circulaient rapidement d’un pays à l’autre, très souvent par l’intermédiaire des caravanes de marchands qui traversaient le Croissant Fertile, des ambassadeurs ou d’autres contacts officiels entre les nations. Dans le cas de Jéthro, quelle qu’ait été sa source sur les progrès d’Israël, il avait aussi été informé par Séphora et ses fils après que Moïse les avait renvoyés à la maison (v. #Ex 18:2).

2  Jéthro, beau-père de Moïse, prit Séphora, femme de Moïse, qui avait été renvoyée.

3  Il prit aussi les deux fils de Séphora ; l’un se nommait Guerschom, car Moïse avait dit : J’habite un pays étranger ;

4  l’autre se nommait Eliézer, car il avait dit : Le Dieu de mon père m’a secouru, et il m’a délivré de l’épée de Pharaon.

5  Jéthro, beau-père de Moïse, avec les fils et la femme de Moïse, vint au désert où il campait, à la montagne de Dieu.

6  Il fit dire à Moïse : Moi, ton beau-père Jéthro, je viens vers toi, avec ta femme et ses deux fils.

7 ¶  Moïse sortit au-devant de son beau-père, il se prosterna, et il le baisa. Ils s’informèrent réciproquement de leur santé, et ils entrèrent dans la tente de Moïse.

18:7-12

Le témoignage de Moïse suscita des réactions de louange et un sacrifice de la part de Jéthro, preuve de sa foi. De plus, il comprit parfaitement que Yahvé était incomparable (v. #Ex 18:11). Le sacrificateur de Madian (v. #Ex 18:1) n’adorait certainement pas les dieux de son peuple! Puisque les Madianites sont présentés comme des idolâtres (cf. #No 25:17-18 ; #No 31:2-3, #No 31:16), Jéthro devait se distinguer en cela de ses concitoyens; cela est confirmé par le fait qu’Aaron et les anciens adorèrent Dieu et prirent un repas en sa compagnie (v. #Ex 18:12).

8  Moïse raconta à son beau-père tout ce que l’Eternel avait fait à Pharaon et à l’Egypte à cause d’Israël, toutes les souffrances qui leur étaient survenues en chemin, et comment l’Eternel les avait délivrés.

9  Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Eternel avait fait à Israël, et de ce qu’il l’avait délivré de la main des Egyptiens.

10  Et Jéthro dit : Béni soit l’Eternel, qui vous a délivrés de la main des Egyptiens et de la main de Pharaon ; qui a délivré le peuple de la main des Egyptiens !

11  Je reconnais maintenant que l’Eternel est plus grand que tous les dieux ; car la méchanceté des Egyptiens est retombée sur eux.

12  Jéthro, beau-père de Moïse, offrit à Dieu un holocauste et des sacrifices. Aaron et tous les anciens d’Israël vinrent participer au repas avec le beau-père de Moïse, en présence de Dieu.

à Dieu. Puisque, dans le Pentateuque, c’est toujours le nom Yahvé (« l’Eternel ») qui est utilisé en rapport avec les sacrifices prescrits pour Israël, l’emploi du terme Elohim (« Dieu ») ici doit avoir une signification particulière, surtout après que Jéthro lui-même a utilisé le nom Yahvé dans sa réponse à Moïse (v. #Ex 18:10): malgré sa déclaration de foi et sa bonne compréhension des choses, Jéthro était un païen croyant, donc un prosélyte et un étranger. Dans cette situation précise, le Seigneur était en rapport avec le monde israélite et avec le monde païen simultanément, ce qui explique l’emploi d’Elohim au lieu de Yahvé, le nom de l’alliance avec Israël.

13 ¶  Le lendemain, Moïse s’assit pour juger le peuple, et le peuple se tint devant lui depuis le matin jusqu’au soir.

18:13-27

Le sens pratique de Jéthro profita énormément à Moïse et à Israël. Sa façon de déléguer et d’organiser les choses a été citée en exemple par des experts des siècles durant, et elle l’est encore aujourd’hui. Le fait qu’il parlait de Dieu et des vertus des hommes pieux dans ses conseils suscitait le respect: sa foi, somme toute récente, semblait bien intégrée à sa manière de penser. Il reconnaissait en effet que son gendre avait besoin de l’approbation divine pour pouvoir mettre ses conseils en pratique (v. #Ex 18:23). Moïse n’appliqua apparemment pas tout de suite les suggestions de son beau-père, mais attendit que la loi ait été donnée (cf. #De 1:9-15).

14  Le beau-père de Moïse vit tout ce qu’il faisait pour le peuple, et il dit : Que fais-tu là avec ce peuple ? Pourquoi sièges-tu seul, et tout le peuple se tient-il devant toi, depuis le matin jusqu’au soir ?

15  Moïse répondit à son beau-père : C’est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.

16  Quand ils ont quelque affaire, ils viennent à moi ; je prononce entre eux, et je fais connaître les ordonnances de Dieu et ses lois.

17  Le beau-père de Moïse lui dit : Ce que tu fais n’est pas bien.

18  Tu t’épuiseras toi-même, et tu épuiseras ce peuple qui est avec toi ; car la chose est au-dessus de tes forces, tu ne pourras pas y suffire seul.

19  Maintenant écoute ma voix ; je vais te donner un conseil, et que Dieu soit avec toi ! Sois l’interprète du peuple auprès de Dieu, et porte les affaires devant Dieu.

20  Enseigne-leur les ordonnances et les lois ; et fais-leur connaître le chemin qu’ils doivent suivre, et ce qu’ils doivent faire.

21  Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité ; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

Les mêmes qualités spirituelles seraient exigées des responsables à l’époque de l’Eglise primitive (voir #Ac 6:3 ; #1Ti 3:1-7 ; #Tit 1:6-9).

22  Qu’ils jugent le peuple en tout temps ; qu’ils portent devant toi toutes les affaires importantes, et qu’ils prononcent eux-mêmes sur les petites causes. Allège ta charge, et qu’ils la portent avec toi.

23  Si tu fais cela, et que Dieu te donne des ordres, tu pourras y suffire, et tout ce peuple parviendra heureusement à sa destination.

24  Moïse écouta la voix de son beau-père, et fit tout ce qu’il avait dit.

25  Moïse choisit des hommes capables parmi tout Israël, et il les établit chefs du peuple, chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

26  Ils jugeaient le peuple en tout temps ; ils portaient devant Moïse les affaires difficiles, et ils prononçaient eux-mêmes sur toutes les petites causes.

27  Moïse laissa partir son beau-père, et Jéthro s’en alla dans son pays.

 

REVENIR AU JOUR 67   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-67-de-929/

Allez au jour 69   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-69-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/