ANCIEN TESTAMENT JOUR 73 DE 929

14/03/2019 00:13

ANCIEN TESTAMENT JOUR 73 DE 929

Exode 23 de 40

 

EXODE 23 : 1 À 33

1 ¶  Tu ne répandras point de faux bruit. Tu ne te joindras point au méchant pour faire un faux témoignage.

23:1-9

Cette liste de lois diverses visait à protéger le caractère équitable et impartial de la justice pour tous. Le fait de prononcer un faux témoignage, de suivre sans discernement la majorité, de favoriser l’un par rapport à l’autre ou d’accepter des pots-de-vin contribue à la corruption de la véritable justice. Une attitude impartiale impliquait que l’on secoure un animal sans se demander s’il appartenait à un ami ou à un ennemi. Si l’animal était abandonné à son sort, le moyen de subsistance de son propriétaire risquait d’en être affecté, et c’était une situation que les membres de la communauté ne pouvaient pas tolérer.

2  Tu ne suivras point la multitude pour faire le mal ; et tu ne déposeras point dans un procès en te mettant du côté du grand nombre, pour violer la justice.

3  Tu ne favoriseras point le pauvre dans son procès.

4  Si tu rencontres le bœuf de ton ennemi ou son âne égaré, tu le lui ramèneras.

5  Si tu vois l’âne de ton ennemi succombant sous sa charge, et que tu hésites à le décharger, tu l’aideras à le décharger.

6  Tu ne porteras point atteinte au droit du pauvre dans son procès.

7  Tu ne prononceras point de sentence inique, et tu ne feras point mourir l’innocent et le juste ; car je n’absoudrai point le coupable.

8  Tu ne recevras point de présent ; car les présents aveuglent ceux qui ont les yeux ouverts et corrompent les paroles des justes.

9  Tu n’opprimeras point l’étranger ; vous savez ce qu’éprouve l’étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte.

10 ¶  Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit.

23:10-11

 

la septième. Une année sabbatique de repos après six ans de culture profitait à la fois à la terre et aux pauvres. La jachère semble avoir été un mode de fonctionnement propre à Israël.

11  Mais la septième, tu lui donneras du relâche et tu la laisseras en repos ; les pauvres de ton peuple en jouiront, et les bêtes des champs mangeront ce qui restera. Tu feras de même pour ta vigne et pour tes oliviers.

12  Pendant six jours, tu feras ton ouvrage. Mais le septième jour, tu te reposeras, afin que ton bœuf et ton âne aient du repos, afin que le fils de ton esclave et l’étranger aient du relâche.

13  Vous observerez tout ce que je vous ai dit, et vous ne prononcerez point le nom d’autres dieux : qu’on ne l’entende point sortir de votre bouche.

L’idolâtrie devait absolument être évitée, on ne devait même pas se rappeler le nom des autres dieux. Cette règle servit peut-être aussi d’interdiction aux mariages avec des membres d’autres nations, car dans le contrat du mariage on reconnaissait les divinités des contractants, ce qui aurait équivalu à mettre Dieu au même niveau que les dieux païens.

14  Trois fois par année, tu célébreras des fêtes en mon honneur.

23:14-19

Le fait d’exiger que tous les mâles se présentent au sanctuaire lors de trois fêtes avait pour effet d’unifier la nation d’un point de vue social et religieux. Les hommes devaient croire que le Seigneur protégerait leurs terres pendant leur pèlerinage au tabernacle (cf. #Ex 34:23-24). Les trois fêtes étaient des occasions de réjouissance: une commémoration de l’exode (la fête des pains sans levain), une expression de reconnaissance envers Dieu pour les récoltes qu’il avait accordées (la fête des moissons) et une action de grâces pour les récoltes (la fête de la récolte). D’autres noms apparaissent dans le récit biblique pour les deuxième et troisième fêtes: la fête des semaines (#Ex 34:22) ou des prémices (#Ex 34:22) ou la Pentecôte (#Ac 2:1), et la fête des tabernacles ou des tentes (#Lé 23:33-36). Pour plus de détails, voir #Lé 23:1-24:9 ; #No 28:1-29:2 ; #De 16.

15  Tu observeras la fête des pains sans levain ; pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t’en ai donné l’ordre, car c’est dans ce mois que tu es sorti d’Egypte ; et l’on ne se présentera point à vide devant ma face.

16  Tu observeras la fête de la moisson, des prémices de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs ; et la fête de la récolte, à la fin de l’année, quand tu recueilleras des champs le fruit de ton travail.

17  Trois fois par année, tous les mâles se présenteront devant le Seigneur, l’Eternel.

18  Tu n’offriras point avec du pain levé le sang de la victime sacrifiée en mon honneur ; et sa graisse ne sera point gardée pendant la nuit jusqu’au matin.

19  Tu apporteras à la maison de l’Eternel, ton Dieu, les prémices des premiers fruits de la terre. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

point cuire un chevreau. D’après des fouilles effectuées sur le site de Ras Shamra (ancienne Ougarit), le rite cananéen exigeait de cuire les petits sacrifiés dans du lait, mais le texte ougaritique, endommagé, ne mentionne pas clairement le lait maternel. Si tel était néanmoins le cas, on peut comprendre qu’Israël était ainsi averti de ne pas imiter les rites idolâtriques païens. Selon une autre perspective, l’interdiction était due au fait que le chevreau aurait été cuit dans la substance même qui lui avait donné la vie. En attendant d’autres découvertes archéologiques, la raison religieuse ou culturelle qui préside à cette interdiction reste une supposition.

20 ¶  Voici, j’envoie un ange devant toi, pour te protéger en chemin, et pour te faire arriver au lieu que j’ai préparé.

21  Tiens-toi sur tes gardes en sa présence, et écoute sa voix ; ne lui résiste point, parce qu’il ne pardonnera pas vos péchés, car mon nom est en lui.

22  Mais si tu écoutes sa voix, et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l’ennemi de tes ennemis et l’adversaire de tes adversaires.

23  Mon ange marchera devant toi, et te conduira chez les Amoréens, les Héthiens, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et je les exterminerai.

Mon ange. Habituellement considéré comme l’ange de l’Eternel, différent de Dieu puisque celui-ci parle de lui comme d’une autre personne. Pourtant, il est aussi identifié à lui par la mention du pardon des péchés et du nom de l’Eternel qui est en lui (v. #Ex 23:21). Ni Moïse ni un quelconque messager ou guide ne correspond à de telles descriptions. La clé de la victoire, dans la conquête du pays promis, ne résiderait pas dans les capacités militaires d’Israël mais dans la présence de cet ange, qui était le Christ préincarné.

24  Tu ne te prosterneras point devant leurs dieux, et tu ne les serviras point ; tu n’imiteras point ces peuples dans leur conduite, mais tu les détruiras, et tu briseras leurs statues.

statues. La présence de statues de pierre sur les lieux de pèlerinage païens serait absolument intolérable, une fois le pays pris aux peuples cités précédemment.

25  Vous servirez l’Eternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et vos eaux, et j’éloignerai la maladie du milieu de toi.

23:25-26

L’exercice du véritable culte serait porteur de récompenses: non seulement de bonnes récoltes et un bon approvisionnement en eau, mais aussi la santé, la fertilité et des grossesses sans problèmes.

26  Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours.

27  J’enverrai ma terreur devant toi, je mettrai en déroute tous les peuples chez lesquels tu arriveras, et je ferai tourner le dos devant toi à tous tes ennemis.

28  J’enverrai les frelons devant toi, et ils chasseront loin de ta face les Héviens, les Cananéens et les Héthiens.

les frelons. Cette métaphore de la puissance de Dieu et de ses capacités de créer la panique est parallèle à « ma terreur » (v. #Ex 23:27). Cette panique serait l’œuvre évidente de « mon ange » ouvrant la voie aux conquérants (v. #Ex 23:23). Avant la conquête du pays promis, Israël reçut un nouveau rappel que la victoire dépendait de Dieu et non de ses propres efforts. La peur et la panique jouèrent un rôle stratégique dans les victoires en Transjordanie et en Canaan (#No 22:3 ; #Jos 2:9, #Jos 2:11 ; #Jos 5:1 ; #Jos 9:24). Selon une autre interprétation, il y a ici un renvoi au fait que l’abeille ou la guêpe était un symbole héraldique des Pharaons égyptiens. Année après année, ceux-ci lancèrent contre Canaan des raids militaires que Dieu utilisait pour affaiblir la région avant son invasion par Israël.

29  Je ne les chasserai pas en une seule année loin de ta face, de peur que le pays ne devienne un désert et que les bêtes des champs ne se multiplient contre toi.

23:29-30

L’occupation se ferait petit à petit afin d’assurer un contrôle efficace du pays qui autrement, en cas de guerre généralisée et destructrice, serait laissé à l’abandon. La mention de la multiplication des bêtes sauvages si le pays était abandonné souligne la fertilité de la terre et ce qu’elle pouvait donner.

30  Je les chasserai peu à peu loin de ta face, jusqu’à ce que tu augmentes en nombre et que tu puisses prendre possession du pays.

31  J’établirai tes limites depuis la mer Rouge jusqu’à la mer des Philistins, et depuis le désert jusqu’au fleuve ; car je livrerai entre vos mains les habitants du pays, et tu les chasseras devant toi.

J’établirai tes limites. Dieu donnait une description plus détaillée du pays. La détermination des frontières suffisait à souligner toute l’étendue de leur territoire, puisqu’il devait s’étendre du golfe d’Akaba à la Méditerranée et du désert du Néguev jusqu’au fleuve situé au nord.

32  Tu ne feras point d’alliance avec eux, ni avec leurs dieux.

feras point d’alliance. La diplomatie internationale, avec ses traités d’égalité ou de suzeraineté, ne représentait pas une option pour Israël: il ne pourrait pas traiter avec les peuples vivant à l’intérieur des frontières du pays promis (#De 7:1-2). Comme tous ces traités mentionnaient les noms des dieux des peuples, il était compréhensible que Dieu interdise de conclure un traité (une alliance) avec eux et de servir leurs dieux païens. Pour les nations situées à l’extérieur du pays, la situation était différente (cf. #De 20:10-18).

33  Ils n’habiteront point dans ton pays, de peur qu’ils ne te fassent pécher contre moi ; car tu servirais leurs dieux, et ce serait un piège pour toi.

 

REVENIR AU JOUR 72   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-72-de-929/

Allez au jour 74   www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-74-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/