Apocalypse 14 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR + Revelation 14 : 1 TO 20

14/12/2016 00:14

PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES

 

Apocalypse 14 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR +

 

1 ¶  Je regardai, et voici, l’agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts.

l’Agneau. Alors qu’il vient d’entendre rugir un lion, Jean se retourne et se trouve en présence d’un agneau (littéralement un « agnelet »). Dieu exigeait que les Juifs fasse vivre l’agneau de la Pâque pendant 4 jours dans leur maison, pour qu’il puisse devenir un animal domestique avant d’être immolé avec violence (#Ex 12:3, #Ex 12:6). Il s’agit ici du véritable agneau de la Pâque, le Fils de Dieu (cf. #Esa 53:7 ; #Jér 11:19 ; #Jn 1:29).

montagne de Sion. Jérusalem, la ville où le Messie posera les pieds lors de son retour (cf. #Ps 2 ; #Ps 48:2-3 ; #Esa 24:23).

cent quarante-quatre mille. Il s’agit d’un groupe missionnaire de Juifs rachetés qui seront les outils du salut de nombreux Juifs et païens pendant la tribulation (vv. #Ap 7:9-17). Ils seront les prémices de l’Israël racheté (v. #Ap 7:4 ; #Za 12:10). Finalement, Israël deviendra la nation témoin qu’il avait refusé d’être dans l’A.T. de toutes les tribus des fils d’Israël. Par son élection souveraine, Dieu mettra son sceau sur 12 000 hommes tirés de chacune des 12 tribus; il leur assurera sa protection pendant l’accomplissement de leur mission.

nom. La contrepartie de la marque de la bête, qui permettra de distinguer les 144 000 appartenant à Dieu.

 

2  Et j’entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d’un grand tonnerre ; et la voix que j’entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes.

harpes. Ces anciens instruments à cordes accompagnaient non seulement les chants du peuple de Dieu (#1Ch 25:6 ; #Ps 33:2), mais aussi les prophéties (cf. #1S 10:5). Les 24 vieillards, représentants de l’Église rachetée, jouent de la harpe pour rendre à Dieu des actions de grâces et pour indiquer symboliquement que tout ce que les prophètes avaient annoncé est sur le point de s’accomplir.

 

3  Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n’est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.

cantique nouveau. C’est le chant de la rédemption, entonné par tous les saints rachetés, réunis en une chorale gigantesque. Ils se réjouissent de l’accomplissement parfait de l’œuvre rédemptrice de Dieu avant le retour de Christ (cf. #Ps 33:1-3 ; #Ps 40:4 ; #Ps 96:1 ; #Ps 144:9-10 ; #Ps 149 ; #Lu 15:10 ).

les quatre êtres vivants  Ce sont les chérubins, des anges auxquels il est souvent fait allusion dans l’A.T. en rapport avec la présence, la puissance et la sainteté de Dieu. Bien que cette description par Jean diffère de celle d’Ézéchiel, tous deux évoquent les mêmes êtres surnaturels impossibles à décrire avec des mots humains (#Ps 80:2 ; #Ps 99:1).

vieillards Le fait qu’ils gouvernent avec Christ, vêtus de vêtements blancs (#Ap 19:7-8), et qu’ils portent des couronnes d’or (#Ap 2:10) semble indiquer que ces 24 représentent les rachetés (vv. #Ap 4:9 ; #Ap 5:5-14 ; #Ap 7:11-17 ; #Ap 11:16-18 ; #Ap 14:3 ; #Ap 19:4). Mais de quels rachetés s’agit-il? Pas d’Israël, puisque cette nation n’est pas encore sauvée, glorifiée et couronnée; cela reste à venir, à ce point de la description des événements futurs. La résurrection et l’entrée en gloire de ce peuple doivent intervenir après les 7 ans de la tribulation (cf. #Da 12:1-3). Les saints de la tribulation ne sont pas encore sauvés (#Ap 7:9-10). Un seul groupe, à ce moment-là, sera complet et glorifié: l’Église. Les vieillards, ou anciens, représentent ici l’Église, qui chante le cantique de la rédemption (#Ap 5:8-10). Ce sont les vainqueurs coiffés de leur couronne, qui vivent à l’endroit qui leur a été préparé et où ils ont rejoint Jésus (cf. #Jn 14:1-4).

 

4  Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges ; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ;

pas souillés avec des femmes. Illustration de la capacité qu’a Dieu de garder les croyants remarquablement purs, au milieu des circonstances les plus pénibles. Les 144 000 évangélistes juifs auront non seulement réussi à résister au système pervers de l’Antichrist, mais aussi à se préserver des relations sexuelles illégitimes. Cf. #2Co 11:2.

suivent l’Agneau. C’est le signe qu’il s’agit de partisans de Christ. Les 144 000 vainqueurs lui voueront une fidélité indéfectible, quel qu’en soit le prix (cf. #Mt 16:24 ; #Mr 10:21 ; #Lu 9:23 ; #Jn 10:27 ; #Jn 12:26 ; #Jn 14:15).

prémices. Pareils aux offrandes de premiers fruits mentionnées dans l’A.T., ces hommes seront mis à part afin d’exercer un ministère spécial pour Dieu (cf. #De 26:1-11). Certains voient dans les prémices le premier grand groupe des rachetés d’Israël, sauvés beaucoup plus tôt et représentant un bien plus grand nombre de convertis à venir (cf. #Ro 16:5 ; #1Co 16:15), les prémices d’un Israël racheté (#Ro 11:1-5, #Ro 11:11-15, #Ro 11:25-27).

 

5  et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles.

point …  de mensonge. Les 144 000 proclament avec exactitude et précision la vérité divine, sans aucune exagération ni aucune atténuation (cf. #Sop 3:13).

irréprochables. Non pas sans péchés, mais sanctifiés (voir #Ep 1:4 ; #Ep 5:27 ; #Col 1:22).

 

6 ¶  Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple.

au milieu du ciel. Traduit un mot grec (« méridien ») qui désignait le point du ciel où le soleil est à son zénith. C’est le point le plus haut et le plus brillant, celui où tous peuvent voir et entendre.

Évangile éternel. L’ange prêche la bonne nouvelle relative à la vie éternelle et à l’entrée dans le royaume de Dieu (cf. #Mt 24:14 ; #1Co 15:1-10). Il invite les habitants du monde à mettre sans tarder fin à leur allégeance envers la bête pour se tourner vers l’Agneau. On l’appelle aussi, dans le N.T., Évangile de la gloire de Dieu, bonne nouvelle de la grâce de Dieu, de Jésus-Christ ou du royaume. C’est la bonne nouvelle qui affirme que Dieu sauve en pardonnant les péchés et ouvre son royaume à tous ceux qui se repentent et croient. Le monde entier entendra ce message grâce aux anges, lorsque Dieu appellera les hommes à saisir ce salut gratuit.

 

7  Il disait d’une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux.

Craignez Dieu. Il faut craindre Dieu, et non pas Satan ni l’Antichrist. C’est le thème des Écritures, qui appellent les hommes à rendre honneur, gloire, adoration et révérence à Dieu (cf. #Pr 23:17 ; #1Pi 2:17).

l’heure de son jugement est venue. Le dernier moment pour se repentir et croire approche, avant que la colère de Dieu ne se déchaîne. C’est la première fois que l’Apocalypse emploie le mot « jugement », terme qui a le même sens que « colère » (voir #Ap 6:17 ; #Ap 12:12).

a fait le ciel, la terre. La création est la preuve la plus évidente de l’existence de Dieu, et c’est à elle que les prédicateurs feront appel pour appuyer leurs exhortations à se repentir et à adorer le Seigneur (cf. #Ap 4:11 ; #Ap 10:6 ; #Jn 1:9 ; #Ac 14:15-17 ; #Ac 17:23-28).

 

8  Et un autre, un second ange suivit, en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité !

elle est tombée, Babylone. L’absence de réponse favorable au message du premier ange entraîne le jugement prononcé par un deuxième ange. Babylone représente le monde entier, le royaume politique, économique et religieux de l’Antichrist (cf. #Ap 16:17-19, à propos de la chute de cette ville). La Babylone ancienne était la ville où se développa l’idolâtrie; c’est là que fut érigée la tour de Babel, monument à la gloire de la rébellion et de la fausse religion. Cette idolâtrie se répandit ensuite, lorsque Dieu confondit les langages des hommes pour les disperser sur toute la surface du globe (cf. #Ge 11:1-9).

vin de la fureur de sa débauche. Image de Babylone en train de contaminer le monde avec ses pratiques de luxure et de se livrer à une orgie de rébellion, de haine et d’idolâtrie contre Dieu. La débauche, c’est la prostitution spirituelle au système pervers de l’Antichrist, qui s’écroulera en raison de son péché.

 

9  Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte: Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main,

adore la bête. Le faux prophète et l’Antichrist tromperont de nouveau le monde par une imitation bien orchestrée de Christ, qui reviendra plus tard pour régner en montant sur le vrai trône de Jérusalem.  cf. #Ap 13:8.

 

10  il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau.

vin de la fureur de Dieu. Tout homme fidèle à l’Antichrist et à son royaume pâtira du déchaînement de la colère divine. Accumulée depuis longtemps, elle s’abattra sur lui avec toute la force du courroux divin et de sa rétribution, sans aucun espoir de circonstances atténuantes (cf. #Ps 75:9 ; #Esa 51:17 ; #Jér 25:15-16). La colère divine n’est pas un déchaînement impulsif d’animosité dirigé sans discernement contre ceux que Dieu n’aimerait pas. C’est la réponse déterminée, délibérée, dépourvue de grâce et de compassion, du Dieu juste au péché.

le feu et le soufre. Deux éléments souvent associés, dans l’Écriture, aux tourments du châtiment divin (#Ge 19:24-25 ; #Esa 34:8-10). Il est ici fait allusion à l’enfer, à l’étang de feu (cf. #Ap 19:20 ; #Ap 20:10 ; #Ap 21:8). Il s’agit d’une variété inflammable de soufre .

 

11  Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles ; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom.

leur tourment monte aux siècles des siècles. Allusion à l’éternité de l’enfer (cf. #Mt 3:12 ; #Mt 13:41-42 ; #Mt 25:41 ; #Mr 9:48). Le tourment, c’est une douleur intolérable infligée sans cesse (cf. #Lu 16:23-24). Il est prescrit à l’encontre de tous ceux qui sont fidèles au chef satanique.

 

12  C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus.

Il y a ici une preuve scripturaire de la doctrine de la persévérance. Celle-ci assure à tous les authentiques croyants qu’ils garderont la foi. Les saints régénérés persévéreront sans relâche, jusqu’au bout, en obéissant à la vérité envers et contre tout  cf. #Jér 32:40 ; #Mt 24:13 ; #Jn 6:35-40 ; #Jn 10:27-30 ; #1Jn 5:4, #1Jn 5:11-13, #1Jn 5:20).

 

13 ¶  Et j’entendis du ciel une voix qui disait : Écris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent.

14  Je regardai, et voici, il y avait une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, ayant sur sa tête une couronne d’or, et dans sa main une faucille tranchante.

fils d’homme. L’image du Seigneur sur un nuage vient de #Da 7:13-14. Elle souligne sa majesté et sa magnificence (cf. #Ap 1:7 ; #Mt 24:30 ; #Mt 26:64 ; #Ac 1:9-11).

couronne d’or. C’est la couronne du vainqueur, couronne de lauriers portée par ceux qui célébraient leur victoire au combat ou dans une compétition sportive. Christ porte désormais cette couronne particulière, faite, en ce cas, de feuilles en or. C’est un conquérant triomphant, qui quitte le ciel pour dominer ses ennemis.

faucille. Outil de moisson, composé d’une lame de fer ou d’acier tranchante comme un rasoir, en forme de croissant de lune, et d’une poignée en bois. Les agriculteurs de l’Antiquité l’utilisaient communément pour récolter les céréales. Elle évoque un jugement rapide et dévastateur.

 

15  Et un autre ange sortit du temple, criant d’une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne ; car l’heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre.

moisson de la terre. Le blé  en l’occurrence les habitants corrompus de ce monde - est prêt pour la moisson et le jugement.

 

16  Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée.

17  Et un autre ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant, lui aussi, une faucille tranchante.

temple. Désigne le lieu de résidence céleste de Dieu, non le temple de la tribulation à Jérusalem (cf. #Ap 11:1).

 

18  Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l’autel, et s’adressa d’une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant : Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre ; car les raisins de la terre sont mûrs.

autre ange, qui avait autorité sur le feu. Cet ange-là est associé au feu sur l’autel, qui représente les prières des saints (#Ap 6:9-11 ; #Ap 8:3-5). Le « feu » désigne le brasier constamment entretenu sur l’autel d’airain du temple de Jérusalem. Deux fois par jour, le sacrificateur brûlait des parfums sur ce feu et les offrait dans le lieu saint comme symbole des prières du peuple. L’ange descend de l’autel céleste pour s’assurer que toutes les prières de tous les saints demandant le jugement et la venue du royaume sont effectivement exaucées. Il demande l’ouverture du jugement.

 

19  Et l’ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu.

grande cuve. Cette image très parlante évoque un horrible massacre, un bain de sang (cf. #Esa 63:2-3 ; #La 1:15 ; #Joe 3:13). Cela correspond ici à la destruction de tous les ennemis de Dieu encore vivants lors de la bataille d’Harmaguédon, la dernière à être livrée contre eux, qui se déroulera dans la plaine de Jizreel. Le jus frais des grappes foulées aux pieds, coulant de la cuve supérieure à la cuve inférieure d’un pressoir de pierre, fait penser à du sang.

 

20  Et la cuve fut foulée hors de la ville ; et du sang sortit de la cuve, jusqu’aux mors des chevaux, sur une étendue de mille six cents stades.

hors de la ville. Dieu fera en sorte que ce bain de sang se déroule en dehors de Jérusalem, comme s’il voulait protéger la ville du carnage. #Za 14:1-5 dit clairement que Jérusalem sera attaquée, mais non détruite: elle sera épargnée pour la gloire du royaume, et un reste de croyants sera sauvé, car le Seigneur les défendra, eux et la ville, contre les assauts des nations. Ils s’échapperont par une vallée qu’il créera spécialement ce jour-là. Il mettra la touche finale à son jugement contre les nations et établira définitivement son royaume.

jusqu’aux mors des chevaux. La sévérité de ce massacre est indiquée par la description du niveau atteint par le sang de ceux qui seront tués pendant la bataille d’Harmaguédon: il montera à un niveau aussi haut (environ 1,20 m) que le mors des chevaux. Si la bataille a effectivement lieu près de la plaine centrale d’Israël, le volume du sang répandu pourrait facilement former des caniveaux de plus d’1,20 m à certains endroits. Cet événement est clairement décrit en #Ap 19:11-21. #Ez 39:8-16 décrit peut-être les opérations de nettoyage.

mille six cents stades. Un stade équivalait à environ 185 m. C’est la distance approximative entre Harmaguédon, au nord d’Israël, et Édom au sud. Cette grande bataille fera rage dans toute la région et débordera même un peu.

 

Revelation 14 : 1 TO 20

 

1 ¶ I beheld, lo, a Lamb stood on the mount Sion, and with him an hundred forty and four thousand, having his name and his Father's name written on their foreheads.

the Lamb. So he just heard a lion roar, Jean turns and is in the presence of a lamb (literally a "lamb"). God required that Jews do live the Passover lamb for 4 days in their house, so he can become a pet before being slain with violence (#Ex 12: 3, #Ex 12: 6). This is the true Passover lamb, the Son of God (cf. #Esa 53: 7; Jer 11:19 #; #Jn 1:29).

Mount Zion. Jerusalem, the city where the Messiah will pose feet on his return (cf. #PS 2; #PS 48: 2-3; 24:23 #Esa).

one hundred forty-four miles. This is a missionary group of Jews who redeemed will be the tools of salvation many Jews and Gentiles during the tribulation (vv #Ap. 7: 9-17). They will be the first fruits of the redeemed Israel (v #Ap 7: 4; 12:10 #Za.). Finally, Israel will become the nation witness he had refused to be in the OT of all the tribes of Israel son. By his sovereign election, God will put His seal on 12,000 men drawn from each of the 12 tribes; it will ensure their protection during the performance of their mission.

name. The consideration for the mark of the beast, that will distinguish the 144,000 belonging to God.

2 And I heard a voice from heaven, like the sound of many waters, like the sound of loud thunder; and the voice I heard was like that of harpists playing their harps.

harps. These ancient string instruments accompanied not only the songs of the people of God (# 1Ch 25: 6; #PS 33: 2), but also the prophecies (see # 1S 10: 5). The 24 elders, redeemed Church representatives play the harp to give to God thanksgiving, and to indicate symbolically that all the prophets had announced was about to be fulfilled.

3 And they sing a new song before the throne and before the four living creatures and the elders. And no one could learn the song except the hundred and forty and four thousand, which were redeemed from the earth.

new song. It is the song of redemption sung by all the redeemed saints, gathered in a huge choir. They rejoice in the perfect fulfillment of the redemptive work of God before the return of Christ (cf. #PS 33: 1-3; #PS 40: 4; #PS 96: 1; #PS 144: 9-10 ; #PS 149; #Lu 15:10).

That the four beasts are the cherubs, angels whom he is often alluded to in the AT in connection with the presence, power and holiness of God. Although this description by Jean differs from that of Ezekiel, both evoke the same supernatural beings impossible to describe in human words (#PS 80: 2; #PS 99: 1).

The old men that they rule with Christ, clothed in white garments (#Ap 19: 7-8), and they wear crowns of gold (#Ap 2:10) suggests that these 24 represent the redeemed ( vv #Ap 4: 9; #Ap. 5: 5-14; #Ap 7: 11-17; #Ap 11: 16-18; #Ap 14: 3; #Ap 19: 4). But what is it bought? Not Israel because that nation is not yet saved, glorified and crowned; it remains to come, at this point in the description of future events. The resurrection and the coming in glory of this nation must take place after 7 years of tribulation (cf. #Da 12: 1-3). The saints of the tribulation are not yet saved (#Ap 7: 9-10). Only one group at that time, will be complete and glorified Church. The old men or old, here are the Church sings the song of redemption (#Ap 5: 8-10). These are the winners wearing their crowns, which live in the place that was prepared for them and where they joined Jesus (cf. #Jn 14: 1-4).

4 These are they which were not defiled with women, for they are virgins; they follow the Lamb wherever he goes. These were redeemed from among men, being the firstfruits unto God and to the Lamb

not defiled with women. Illustration of the ability of God to keep remarkably pure believers in the midst of the most trying circumstances. The 144,000 Jewish evangelists have not only managed to resist the perverse system of the Antichrist, but also to preserve illegitimate sexual relations. # Cf. 2 Cor 11: 2.

follow the Lamb. This is a sign that they are Christ followers. The 144,000 winners voueront him unwavering loyalty, regardless of the price (cf. 16:24  #Mt; #Mr 10:21; #Lu 9:23; #Jn 10:27; 12:26 #Jn; #Jn 14:15).

firstfruits. Similar to the first fruit offerings mentioned in the OT, these men will be set apart to exercise a special ministry for God (cf. # of 26: 1-11). Some see the beginnings of the first large group of Israel redeemed, saved much earlier and representing a much larger number of converts come (cf. #Ro 16: 5; 1 Cor 16:15 #), the beginnings of a redeemed Israel (#Ro 11: 1-5, #Ro 11: 11-15, #Ro 11: 25-27).

5 and in their mouth was found is not a lie, for they are spotless.

... the point of lying. The 144,000 proclaim accurately and precisely divine truth, without any exaggeration or no attenuation (see #Sop 3:13).

irreproachable. Not without sin, but sanctified (see #EP 1: 4; 5:27 #EP; #Col 1:22).

6 ¶ And I saw another angel flying in mid heaven, having the everlasting gospel to preach to the inhabitants of the earth, to every nation, and kindred, and tongue, and people.

in the sky. Translates a Greek word ("Meridian") which designated the point in the sky where the sun is at its zenith. This is the highest and most brilliant point, one where all can see and hear.

Everlasting gospel. The angel preaches the good news concerning eternal life and entrance into the kingdom of God (cf. 24:14 #Mt; # 1 Corinthians 15: 1-10). It invites citizens of the world to immediately end their allegiance to the beast and turn to the Lamb. It is also called, in the New Testament, Gospel of the glory of God, good news of the grace of God, Jesus Christ or the kingdom. That is the good news which says that God saves by forgiving sins and opens his kingdom to all who repent and believe. The whole world will hear this message through angels when God calls men to enter this free salvation.

7 Saying with a loud voice, Fear God and give him glory, because the hour of his judgment is come; and worship him that made heaven, and earth, and the sea, and the fountains of waters.

Fear God. We must fear God, not Satan or the Antichrist. This is the theme of the Scriptures, which call men to give honor, glory, adoration and reverence to God (cf. 23:17  #Pr; 1 Peter 2:17 #).

the hour of his judgment is come. The last time to repent and believe approach before the wrath of God is unleashed. This is the first time the Apocalypse uses the word "judgment", a term which has the same meaning as "anger" (see #Ap 6:17; #Ap 12:12).

made the heaven, the earth. Creation is the most obvious proof of the existence of God and it is to her that the preachers will use to support their exhortations to repent and to worship the Lord (cf. #Ap 4:11; #Ap 10 : 6; #Jn 1: 9; #AC 14: 15-17; #AC 17: 23-28).

8 And another, a second angel followed, saying, Babylon is fallen, is fallen, Babylon the great, who made all nations drink of the wine of the wrath of her fornication!

is fallen, Babylon. The absence of a favorable response to the first angel's message causes the judgment of a second angel. Babylon represents the world, the political realm, economic and religious of the Antichrist (cf. #Ap 16: 17-19, about the fall of that city). Ancient Babylon was the city where idolatry is developed; it is there that was erected the tower of Babel, a monument to the glory of rebellion and false religion. This then spread idolatry when God confounded the languages ​​of men to disperse over the entire surface of the globe (see #Ge 11: 1-9).

wine of the wrath of her fornication. Image of Babylon trying to contaminate the world with its lust practices and engaging in orgies rebellion, hatred and idolatry against God. Debauchery is spiritual prostitution perverse system of the Antichrist, which will collapse because of its sin.

9 And the third angel followed them, saying with a loud voice: If anyone worships the beast and his image and receives his mark on his forehead or on his hand,

worship the beast. The False Prophet and the Antichrist will deceive the world again by a well-orchestrated imitation of Christ, who will come back later to rule on ascending the throne of Jerusalem true. cf. #Ap 13: 8.

10 he himself shall also drink of the wine of the wrath of God poured out without mixture into the cup of his anger, and he shall be tormented with fire and brimstone before the holy angels and before the Lamb.

wine of the wrath of God. Every man faithful to the Antichrist and his kingdom will suffer the fury of God's wrath. Accumulated for a long time, it will fall upon him with all the force of divine wrath and retribution, with no hope of mitigating circumstances (see #PS 75: 9; 51:17 #Esa; # Jer 25: 15-16 ). God's wrath is not an impulsive outburst of animosity directed indiscriminately against those whom God would not like. It is the determined response, deliberately devoid of grace and compassion of God just to sin.

fire and brimstone. Two elements often associated, in Scripture, the torment of divine punishment (#Ge 19: 24-25; #Esa 34: 8-10). It is here alluded to hell in the lake of fire (cf. #Ap 19:20 , 20:10  #Ap; #Ap 21: 8). This is a flammable variety of sulfur.

11 And the smoke of their torment ascends forever and ever; and they have no rest day nor night, who worship the beast and his image, and whoever receives the mark of his name.

their torment rises for ever and ever. Referring to the eternity of hell (cf. #Mt 3:12; #Mt 13: 41-42; 25:41 #Mt; #Mr 9:48). The torment is intolerable pain inflicted ever (cf. #Lu 16: 23-24). It is used against all those who are loyal to satanic leader.

12 Here is the perseverance of the saints who keep the commandments of God and the faith of Jesus.

Here there is a scriptural proof of the doctrine of perseverance. This ensures that all true believers that they will keep the faith. The regenerated saints persevere relentlessly until the end, in obedience to the truth against all odds cf. # Jer 32:40; #Mt 24:13; #Jn 6: 35-40; #Jn 10: 27-30; # 1 Jn 5: 4, # 1 John 5: 11-13, 1 John 5:20 #).

13 ¶ And I heard a voice from heaven saying, Write, Blessed are the dead which die in the Lord! Yes, says the Spirit, that they may rest from their labors; and their works do follow them.

14 I looked, and behold, a white cloud, and upon the cloud one sat like a son of man, having on his head a golden crown, and in his hand a sharp sickle.

son of man. The image of the Lord on a cloud just #Da 7: 13-14. It emphasizes its majesty and magnificence (see #Ap 1: 7; 24:30 #Mt; #Mt 26:64; #AC 1: 9-11).

golden crown. This is the crown of the winner, laurel crown worn by those who were celebrating their victory in battle or in a sports competition. Christ now bears that particular crown, made in this case of gold leaves. It is a triumphant conqueror, leaving the sky to dominate his enemies.

sickle. Harvest tool, consisting of a plate of iron or steel as a sharp razor, crescent moon, and a wooden handle. Ancient farmers commonly used to harvest grain. It evokes a quick and devastating judgment.

15 And another angel came out of the temple, crying with a loud voice to him that sat on the cloud, Thrust in thy sickle and reap; for the hour to reap has come, because the harvest of the earth is ripe.

harvest of the earth. The wheat in this case the corrupt people of this world - is ready for harvest and judgment.

16 And he that sat on the cloud thrust in his sickle on the earth. And the earth was reaped.

17 And another angel came out of the temple which is in heaven, and he too had a sharp sickle.

temple. Means the place of heavenly residence of God, not the temple of the tribulation in Jerusalem (cf. #Ap 11: 1).

18 And another angel, who had power over fire, came from the altar, and with a loud voice to him that had the sharp sickle, saying, Thrust in thy sharp sickle, and gather the clusters of the vine of the earth ; for her grapes are fully ripe.

Another angel, who had power over fire. This angel is then associated with the fire on the altar, representing the prayers of the saints (#Ap 6: 9-11; #Ap 8: 3-5). The "fire" denotes the blaze constantly maintained on the brazen altar of the temple of Jerusalem. Twice a day the priest burned incense on the fire and offered them to the shrine as a symbol of the prayers of the people. The angel descends from the heavenly altar to ensure that all the prayers of all the saints asking for the judgment and the coming of the kingdom are effectively answered. It requests the opening of the judgment.

19 And the angel thrust in his sickle on the earth. And gathered the vine of the earth and threw the grapes into the great winepress of the wrath of God.

large tank. This very vivid picture evokes a horrible massacre, a bloodbath (see #Esa 63: 2-3; #The 1:15; #Joe 3:13). This corresponds by the destruction of all God's enemies still alive at the battle of Armageddon, the last to be delivered against them, which will take place in the plain of Jezreel. Fresh juice of grapes trodden underfoot, flowing from the upper tank to the lower tank of a stone wine press, is reminiscent of the blood.

20 And the winepress was trodden without the city; and blood came out of the winepress, even unto the horse bridles, for a distance of 1600 stadia.

out of the city. God will make sure that this bloodbath takes place outside of Jerusalem, as if to protect the city from bloodshed. #Za 14: 1-5 says clearly that Jerusalem will be attacked, but not destroyed: it will be saved for the glory of the kingdom, and a remnant of believers will be saved, for the Lord will defend them and the city, against the onslaught of nations. They escape by a valley that create specially that day. It will finalize its judgment against the nations and definitively establish his kingdom.

unto the horse bridles. The severity of this massacre is indicated by the description of the level reached by the blood of those who are slain in the Battle of Armageddon: it will rise to a level as high (about 1.20 m) that the horse bridles. If the fight does occur near the central plain of Israel, the volume of bloodshed could easily form gutters more than 1.20 m in places. This event is clearly described in #Ap 19: 11-21. #Ez 39: 8-16 describes perhaps the cleaning operations.

1600 stadiums. A stadium equaled about 185 m. That is the approximate distance between Armageddon in northern Israel and Edom to the south. This great battle will rage throughout the region and spill over a little.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/