Apparition du Ressuscité 2 de 12

02/04/2018 01:28

Apparition du Ressuscité 2 de 12

 aux disciples, sur la route d’Emmaüs

 

Luc 24:13-32

13 ¶ Et voici, ce même jour, deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades ;

deux disciples. De toute évidence, ils ne faisaient pas partie des onze disciples. D’après le v. 18, l’un d’eux s’appelait Cléopas.

Emmaüs. Ce lieu n’est mentionné nulle part ailleurs dans l’Ecriture. Son emplacement exact demeure inconnu, mais selon la tradition, il correspondrait au village actuel d’El-Kubeibeh, à une dizaine de km au nord-ouest de Jérusalem.

soixante stades Presque 10 km.

14 et ils s’entretenaient de tout ce qui s’était passé.

15 Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus s’approcha, et fit route avec eux.

16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

leurs yeux étaient empêchés. Dieu ne permit pas qu’ils le reconnaissent.

17 Il leur dit : De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ?

18 L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci ? — 

Es-tu le seul …  à Jérusalem. La nouvelle de la crucifixion de Jésus s’était déjà tellement répandue autour de Jérusalem qu’ils furent choqués lorsqu’il parut l’ignorer.

 

19 Quoi ? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple,

20 et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l’ont livré pour le faire condamner à mort et l’ont crucifié.

21 Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées.

Nous espérions. Ils s’attendaient à un royaume terrestre qui débuterait immédiatement. Jésus crucifié, ils étaient certainement en proie au doute et se demandaient s’il était bien le Messie qui devait régner. Toutefois, ils le considéraient encore comme un vrai prophète (v. #Lu 24:19).

le troisième jour. Une mince lueur d’espoir transparaît à travers ces mots. Ils avaient déjà entendu des rumeurs concernant sa résurrection (vv. #Lu 24:22-24). Cléopas se souvint peut-être des promesses du Seigneur (#Lu 9:22 ; #Lu 18:33). Il est cependant plus probable qu’il exprimait ainsi sa surprise d’apprendre que l’étranger ne connaissait pas la nouvelle qui était sur toutes les lèvres à Jérusalem depuis trois jours.

 

22 Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont fort étonnés ; s’étant rendues de grand matin au sépulcre

23 et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire que des anges leur sont apparus et ont annoncé qu’il est vivant.

24 Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont point vu.

Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous. Pierre et Jean

mais lui, ils ne l’ont point vu. C’était effectivement le cas. Manifestement, Cléopas et son compagnon n’avaient pas entendu parler de l’apparition de Christ à Marie de Magdala

25 Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes !

26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ?

Ne fallait-il pas. Les prophéties de l’A.T. parlent fréquemment d’un serviteur de l’Eternel caractérisé par la souffrance.

27 Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait.

28 Lorsqu’ils furent près du village où ils allaient, il parut vouloir aller plus loin.

par Moïse et par tous les prophètes. Le v. 44 nomme les trois parties des Ecritures. Ici elles sont signalées sous une forme condensée.

dans toutes les Ecritures. La sagesse insondable de la providence divine n’a pas voulu que le contenu de cet enseignement de Christ au sujet des prophéties messianiques de l’A.T. soit consigné. Cependant, l’essence de ses propos incluait certainement une explication du système sacrificiel de l’A.T., qui comprenait d’innombrables types et symboles de sa souffrance et de sa mort. Il attira probablement leur attention sur les passages prophétiques principaux qui parlaient de sa crucifixion, comme #Ps 16:9-11 ; #Ps 22 ; #Ps 69 ; #Esa 52:13-53:12 ; #Za 12:10 ; #Za 13:7. Il ne manqua certainement pas non plus d’indiquer la vraie signification de passages tels que #Ge 3:15 ; #No 21:6-9 ; #Ps 16:10 ; #Jér 23:5-6 ; #Da 9:26 et d’autres prophéties messianiques majeures, particulièrement celles qui annonçaient sa mort et sa résurrection.

29 Mais ils le pressèrent, en disant : Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin. Et il entra, pour rester avec eux.

30 Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna.

prit le pain. Expression courante qui signifiait prendre un repas (v. #Lu 24:35).

31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux.

leurs yeux s’ouvrirent. Dieu ouvrit leurs yeux. Il les avait, dans sa souveraineté, empêchés de reconnaître Christ jusqu’à cet instant (cf. v. #Lu 24:16). Son corps ressuscité était glorifié et présentait désormais un aspect différent de celui qu’ils avaient connu (voir la description par Jean en #Ap 1:13-16). C’est assurément pour cette raison que même Marie ne le reconnut pas immédiatement (cf. #Jn 20:14-16). Lors de cet événement précis, cependant, Dieu était activement intervenu pour les empêcher de le reconnaître jusqu’au moment de son départ.

il disparut de devant eux. Son corps ressuscité, tout à fait réel et tangible (#Jn 20:27), capable même d’ingérer de la nourriture terrestre (vv. #Lu 24:42-43), n’en possédait pas moins certaines propriétés d’un corps glorifié, changé d’une manière mystérieuse (cf. #1Co 15:35-54 ; #Ph 3:21). Christ pouvait apparaître et disparaître corporellement, comme décrit dans ce texte. Son corps pouvait traverser des objets solides, tels que le linceul dans le tombeau ou les murs et les portes fermées (#Jn 20:19, #Jn 20:26). Il pouvait visiblement franchir de grandes distances en un clin d’œil, puisqu’il apparut à Pierre avant que les disciples ne retournent à Jérusalem (v. #Lu 24:34). Le fait qu’il est monté au ciel corporellement démontre que son corps ressuscité était déjà préparé pour le ciel. Il était pourtant le même que celui qui manquait dans le tombeau: il portait toujours les marques qui permettaient de l’identifier, en particulier les blessures causées par les clous (#Jn 20:25-27). Il n’était ni un fantôme ni un esprit.

32 Et ils se dirent l’un à l’autre : Notre cœur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les Ecritures ?

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/