Apparition du Ressuscité 4 de 12

12/04/2018 13:20

Apparition du Ressuscité 4 de 12

 

 

Aux disciples réunis ( sans Thomas / avec Thomas )

LUC 24:36 à 43

36 ¶  Tandis qu’ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !

lui-même se présenta au milieu d’eux. Les portes étaient fermées (#Jn 20:19).

37  Saisis de frayeur et d’épouvante, ils croyaient voir un esprit.

38  Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s’élèvent-elles dans vos cœurs ?

39  Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ; touchez-moi et voyez : un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai.

Voyez mes mains et mes pieds. Jésus leur montra les plaies laissées par les clous afin de leur prouver qu’il était bien celui qu’ils avaient connu. Cf. #Jn 20:27.

40  Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds.

41  Comme, dans leur joie, ils ne croyaient point encore, et qu’ils étaient dans l’étonnement, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ?

Dieu ouvrit leurs yeux. Il les avait, dans sa souveraineté, empêchés de reconnaître Christ jusqu’à cet instant. Son corps ressuscité était glorifié et présentait désormais un aspect différent de celui qu’ils avaient connu. C’est assurément pour cette raison que même Marie ne le reconnut pas immédiatement. Lors de cet événement précis, cependant, Dieu était activement intervenu pour les empêcher de le reconnaître jusqu’au moment de son départ.

Son corps ressuscité, tout à fait réel et tangible, capable même d’ingérer de la nourriture terrestre, n’en possédait pas moins certaines propriétés d’un corps glorifié, changé d’une manière mystérieuse. Christ pouvait apparaître et disparaître corporellement, comme décrit dans ce texte. Son corps pouvait traverser des objets solides, tels que le linceul dans le tombeau ou les murs et les portes fermées. Il pouvait visiblement franchir de grandes distances en un clin d’œil, puisqu’il apparut à Pierre avant que les disciples ne retournent à Jérusalem. Le fait qu’il est monté au ciel corporellement démontre que son corps ressuscité était déjà préparé pour le ciel. Il était pourtant le même que celui qui manquait dans le tombeau: il portait toujours les marques qui permettaient de l’identifier, en particulier les blessures causées par les clous. Il n’était ni un fantôme ni un esprit.

 

42  Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel.

43  Il en prit, et il mangea devant eux.

 

Jean 20 : 19 à 23 / 24 à 29

19 ¶  Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !

les portes …  étant fermées. Le grec indique que les portes étaient verrouillées par crainte des Juifs. Comme les autorités venaient d’exécuter leur chef, il était légitime que les disciples craignent de subir le même sort que lui.

La paix soit avec vous! Les salutations de Jésus complètent son « tout est accompli », car son œuvre à la croix a établi la paix entre Dieu et son peuple (#Ro 5:1 ; #Ep 2:14-17).

 

20  Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.

Jésus prouva que celui qui leur apparaissait était bien celui qui avait été crucifié (cf. #Lu 24:39).

21  Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.

Cette mission repose sur 17:18. Voir #Mt 28:19-20

22  Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit.

Puisque les disciples ne reçurent pas le Saint-Esprit avant la Pentecôte, environ 40 jours plus tard (#Ac 1:8 ; #Ac 2:1-3), cette déclaration doit être comprise comme une promesse faite par Christ que son Esprit viendrait sur eux.

23  Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

Ce verset ne donne pas aux chrétiens l’autorité de pardonner les péchés. Ce que dit Jésus, c’est que le croyant est en mesure de déclarer avec certitude que le pécheur a été pardonné par l’œuvre du Fils, dans la mesure où il s’est repenti et a prêté foi à l’Evangile. le croyant peut, avec la même certitude, affirmer à ceux qui ne répondent pas par la foi en Christ au message du pardon de Dieu que, par conséquent, leurs péchés ne sont pas pardonnés.

 

 

24  Thomas, appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint.

20:24-26 Thomas a déjà été décrit comme fidèle mais pessimiste. Jésus ne lui reprochera pas son manque de foi, il lui offrira, au contraire, avec compassion les preuves de sa résurrection. Christ vient avec amour à la rencontre du disciple là où il a une faiblesse (#2Ti 2:13). La réaction de Thomas indique qu’il a dû recourir à des arguments frappants pour convaincre ses propres partisans de sa résurrection; ils n’étaient donc pas des hommes crédules, prédisposés à croire en n’importe quoi. Les disciples furent si réticents à croire, malgré toutes les preuves qu’ils avaient sous les yeux, qu’ils ne risquaient pas d’avoir été victimes d’hallucinations ou d’avoir truqué la résurrection.

25  Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.

26 ¶  Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous !

27  Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois.

28  Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu !

Mon Seigneur et mon Dieu! Par ces paroles, Thomas déclare sa croyance ferme en la résurrection et, par conséquent, en la divinité de Jésus, le Messie et le Fils de Dieu (#Tit 2:13). C’est la confession la plus extraordinaire qu’il soit possible de faire pour un homme. La confession de Thomas fonctionne comme une conclusion appropriée avant la mention par Jean de l’objectif de son Evangile (voir vv. #Jn 20:30-31).

29  (20-28) Jésus lui dit : (20-29) Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !

Jésus anticipe le moment où des preuves aussi tangibles que celles offertes à Thomas ne seront plus disponibles. Dès son ascension définitive vers le Père, tous ceux qui ont cru ont dû le faire sans voir de leurs yeux le Seigneur ressuscité. Jésus formule une bénédiction particulière sur ceux qui croient sans avoir eu la chance de Thomas (#1Pi 1:8-9).

 

1Corrinthiens 15 : 5

5 et qu’il est apparu à Céphas, puis aux douze.


https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/