Canaan, héritage terrestre des hébreux.

06/04/2020 00:01

UN PEU D'HISTOIRE

Canaan, héritage terrestre des hébreux.

Le peuple d'Israël est toujours sujet à contestation, en tant que peuple et surtout en tant que nation établie dans un territoire.

C'est pour répondre à certaines questions que je présente cette étude sans autre prétention que d'établir, selon la Bible, parole de Dieu, le bien fondé de l'héritage terrestre que l'Éternel leur a donné, le pays des Cananéens.

Dès le commencement, lorsque l'Éternel appela Abram, il le conduisit dans cette contrée, qu'il promit de donner au peuple qui sortira de lui.

Genèse 13.14/17  Le SEIGNEUR dit à Abram, après que Loth se fut séparé de lui : Lève les yeux, je te prie, et regarde, depuis le lieu où tu es, vers le nord, vers le sud, vers l’est et vers l’ouest ;

Tout le pays que tu vois, je te le donnerai, à toi et à ta descendance, pour toujours.

Je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les grains de poussière de la terre : si l’on pouvait compter les grains de poussière de la terre, alors on pourrait aussi compter ta descendance.

Parcours le pays en long et en large : je te le donnerai.

Dans une  étude précédente, j'explique comment les descendants d'Abraham, par Isaac et Jacob sont devenus le peuple de l'Éternel.

Ici, je vais m'efforcer d'expliquer pourquoi l'Éternel a donné le pays de Canaan à Israël.

Avant même de former le peuple d'Israël, l'Éternel lui avait destiné un pays. Un bon pays fertile et confortable.

Déjà sachons que la terre, toute la terre, appartient à Dieu, le créateur, et qu'il a lui-même fixé les limites ou les frontières de chaque nation.

Deutéronome 32:8 Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations, Quand il sépara les enfants des hommes, Il fixa les limites des peuples D’après le nombre des enfants d’Israël,

Actes 17:26 Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure;

C'est en tenant compte de ce principe  qu'il a choisi le pays qu'Il donnerait à Israël et qu'il en a fixé les frontières.

Bien avant que Moïse arrive avec son peuple aux frontières de Canaan, le pays avait été habité par des peuplades et tribus venues de différents contrées.

La région recèle de nombreux vestiges néolithiques. La ville de Er Riha (Jéricho), habitée dès le VIIIe millénaire avant JC, est l'une des plus vieilles du monde. Au ~IIIe millénaire, la civilisation cananéenne se fonde sur un système de cités-États faites d'agriculteurs sédentaires et de pasteurs semi-nomades. L'existence de la cité cananéenne Ourousalim (rebaptisée Yéroushalayim, Jérusalem, lorsqu'elle sera finalement conquise par David vers ~1000) est évoquée dans des écrits datant de 2000 avant JC.

La civilisation cananéenne fut tour à tour sous l'influence des Mésopotamiens venus de Chaldée au ~XVIIIe siècle, et des Égyptiens (~XVIe-~XIIIe s.), et pris fin lors de l'invasion de la zone côtière de Gaza par les Philistins originaires de la mer Égée (qui laissèrent leur nom - «peuples de la mer» - à la Palestine) en ~1175.

Les philistins, envahisseurs venus de l'île de Crête, se fixèrent dans la partie maritime du pays, (Aujourd'hui le territoire de Gaza), tandis que d'autre peuples s'établirent dans toute la contrée.

La Bible nous donne le nom de ces différents groupes qui habitaient Canaan lorsque les hébreux sous la conduite de Moïse, se présentèrent à la frontière pour en faire la conquête selon les ordres de Dieu. Sa volonté était d'exterminer tous ces peuple dont la conduite était devenue abominable, selon les termes de la Parole de Dieu, pour donner le pays à son peuple Israël, selon un dessein révélé à Abraham, plus de 400 ans avant.

Genèse 15.13/16 Et l’Éternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans.

Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses.

Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse.

A la quatrième génération, ils reviendront ici; car l’iniquité des Amorces n’est pas encore à son comble.

Au moment où Israël arriva à la frontière de Canaan, le temps du jugement de Dieu sur les habitants de la région  était venu. Ils  avaient corrompu leur voies de manière abominable et se trouvaient ainsi sous le coup du jugement divin, même si pendant un temps assez long la patience de Dieu se prolongeait.

Déjà, les villes de Sodome et Gomorrhe, ainsi que les environs avaient subi le châtiment de Dieu, à cause de leur mauvaise conduite, un péché insupportable

Dieu visait un double but en commandant de détruire complètement les Cananéens et de les expulser.

. les châtier Genèse 15.16; Lévitique 18.25; Deutéronome 9.3, 4; 18.12

. empêcher la contagion du mal Exode 23.31-33; 34.12-16; Deutéronome 7.2-4

Il s’agissait de punir l’inouïe perversité des Cananéens et d’éviter qu’ils ne contaminent moralement le peuple de Dieu.

Les Cananéens idolâtres se livraient à des vices infâmes, des cultes abominables, et surpassaient d’autres nations dans la pratique des sacrifices humains.

Dans ses jugements, Dieu tient compte de la responsabilité des individus aussi bien que de celle des nations et les traite en conséquence.

Il condamna les nations cananéennes à l’extermination, pour les châtier de leur perversité et pour les empêcher de séduire son peuple.

Au temps de Noé, Dieu avait anéanti, par le déluge, la race humaine corrompue.

Un cataclysme de feu et de souffre avait englouti Sodome et Gomorrhe, les iniques cités de la plaine.

Pharaon et son armée avaient été précipités dans la mer Rouge.

Un tremblement de terre et un incendie firent disparaître Koré et sa bande de rebelles.

Ici, au lieu d’employer les forces de la nature, Dieu se servit de son peuple  Israël  comme justicier.

Dieu fit solennellement comprendre aux Israélites qu’ils allaient être les instruments de sa justice.

C’est pourquoi, la destruction des Cananéens par les Israélites se justifie et le choix de ces derniers dans un tel but était conforme à la morale.

Selon le dessein de Dieu, ce jugement équitable devait s’exercer dans l’intérêt du peuple et de l’humanité.

Par la suite, en ne sachant pas toujours retrancher cette gangrène qui le menaçait, Israël finit par se laisser contaminer et par attirer sur lui le jugement de Dieu.

L'Éternel avait informé Abraham, que lorsque le péché des peuples de Canaan serait à son comble, alors il les détruirait et donnerait leur pays à Israël

Nous devons aussi savoir que ce n'est pas le peuple d'Israël qui a conquis et pris lui-même ce territoire. Son armée n'a été que l'instrument de Dieu, pour exécuter son dessein.

Toute les victoires d'Israël contre les Cananéens, ont été acquises par l'intervention des armées de l'Éternel.

Si des erreurs et des négligences n'avaient pas été commises par les enfants d'Israël, la conquête aurait été plus rapide et plus complète.

Malgré tout sous la conduite de Josué, Israël prit possession de l'héritage que Dieu lui a légué : le pays de Canaan, devenu Ertz Israël : la terre d'Israël.

https://www.pasteurweb.org/index.htm

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/