Ce ne sont pas nos capacités, c’est notre fidélité qui lui est agréable

18/01/2019 00:19

Ce ne sont pas nos capacités, c’est notre fidélité qui lui est agréable

Esaïe 6 :8

« Puis j’entendis la voix du Seigneur, qui disait : Qui enverrai-je et qui sera notre messager ? Et je dis : Me voici, envoie-moi. »

Que les paroles d’Ésaïe sont belles et agréables à entendre : « Me voici, envoie-moi ! » (Ésaïe 6 :8). Point n’est besoin d’avoir un « grand ministère » pour pouvoir servir le Seigneur.

Pensons à quelques-uns de ceux qui, dans la Bible, ont servi humblement, mais qui cependant ont été utiles :

* Le petit Samuel dont le service consistait à ouvrir les portes de la maison de l’Éternel et qui devient prophète de Dieu.

* David venu prendre des nouvelles de ses frères enrôlés dans l’armée d’Israël et qui finalement triompha de Goliath.

* Élisée qui versait de l’eau sur les mains d’Élie le prophète et qui ensuite lui succéda.

* La pauvre veuve dans le temple qui donna une bien modeste offrande. Mais Jésus a remarqué et apprécié son geste à sa juste valeur puisqu’elle donnait le peu qu’elle possédait.

* Le jeune garçon qui a remis à Jésus ses 5 pains et ses 2 poissons… et, entre les mains du Fils de Dieu, le peu est devenu beaucoup, la foule a été nourrie.

* Le neveu de Paul venu l’avertir du complot qui se fomentait contre lui. L’apôtre fut protégé.

* Epaphrodite qui apporta à Paul incarcéré quelques subsides de la part de chrétiens de Philippe. Il fut ainsi pourvu aux besoins de l’apôtre qui était dans un grand dénuement.

Ces exemples nous montrent que personne ne doit se sentir inutile dans l’Église. Chacun a sa place ; chacun a son importance comme il en est dans le corps. Ce que Dieu cherche ce ne sont pas forcément des gens qui ont de grandes capacités, mais plutôt des gens qui soient consacrés, et qui acceptent de mettre leur vie à la disposition du Seigneur. Quant aux capacités, c’est lui qui les communique à chacun selon sa souveraine volonté.

Ce ne sont pas nos capacités, c’est notre fidélité qui lui est agréable.

« Me voici, envoie-moi ! »

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/