Connaître Dieu...

14/11/2019 00:48

Connaître Dieu...

Comment vivre sans aucune connaissance de Dieu ? Ne sommes-nous pas en proie au désespoir et à la mort si nous ne la possédons pas (Osée 4.6) ? En effet, sans connaître les intentions de Dieu à notre égard, pourquoi vivrions-nous ? Vanité des vanités, tout est vanité dit l'Ecclésiaste (Ecclésiaste 1.2). Dans ce monde si cruel où la souffrance est le lot de chacun, quel espoir pourrions-nous donc bien avoir ? Seul au monde et sans espérance (Éphésiens 2.12), telle pourrait être notre pensée : Mangeons et buvons car demain nous mourrons (1 Corinthiens 15.32).

Pourtant, Dieu ne nous laisse pas sans révélation. Dieu a mis dans nos cœurs sa loi, et Il nous a laissé Sa Parole afin que nous apprenions à Le connaître. Par Sa Parole, notre Dieu nous enseigne quelle est Sa volonté (Romains 12.2), ce en quoi Il prend plaisir mais également quelles sont les relations qu'Il désire établir avec l'homme, Sa créature. Ainsi par le témoignage qu'apportent les Écritures nous obtenons instruction (Romains 15.4) et sommes enseignés afin que nous devenions sages à salut (2 Timothée 3.15). Non, la volonté de Dieu n'est pas que nous demeurions dans l'ignorance (Actes 17.30). Toute Sa Parole nous révèle Son caractère. Ainsi, nous découvrons notamment que Dieu est amour (1 Jean 4.8), juste (Esdras 9.15), saint (Josué 24.19), bon (Psaume 52.3), miséricordieux (Psaume 136.26), fidèle (Psaume 57.11), ou encore compatissant (Psaume 145.9). Alors que nous nous nourrissons de la Parole de Dieu (Matthieu 4.4), un fait marquant vient nous frapper : depuis Adam jusqu'à nos jours, l'homme n'a jamais été abandonné. Dieu a toujours voulu établir une relation avec lui. Malheureusement, depuis l'aube de l'histoire de l'humanité jusqu'à son crépuscule, l'homme s'est montré infidèle (Éphésiens 2.1-2) et incapable de se soumettre avec obéissance sous l'autorité de Dieu pour sa propre bénédiction. L'homme est pécheur par nature (Romains 5.12) et ne peut se soumettre de lui-même aux exigences du Tout-Puissant (Romains 8.7).

Cependant, là n'est pas la fin de l'histoire ! La miséricorde triomphe du jugement, nous enseignent les Écritures (Jacques 2.13). Aussi, dans les derniers jours, Dieu nous a-t-Il parlé par Son Fils Jésus-Christ (Hébreux 1.2). Par Lui sont venues la grâce et la vérité (Jean 1.17). La Bible affirme qu'Il est l'image du Dieu invisible (Colossiens 1.15) mais aussi que Lui et le Père sont un (Jean 10.30). C'est ainsi que le Seigneur Jésus a pu dire à Philippe que celui qui L'a vu a vu le Père (Jean 14.9)!

Maintenant, l'âme craintive et fatiguée trouve en Jésus-Christ un parfait repos (Matthieu 11.28). En Lui, elle est assurée de la bienveillance de Dieu et peut enfin trouver la paix (Jean 14.27). En effet, pourquoi Dieu a-t-Il envoyé Son Fils (Jean 7.16) ? Quel motif avait-Il pour cela?

Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle (Jean 3.16).

Nous trouvons donc la réponse à nos interrogations concernant la pensée du Créateur à notre égard. Nous sommes des pécheurs coupables et passibles de condamnation (Jean 3.36). Pourtant, en Jésus-Christ, Dieu ne nous impute pas nos péchés (2 Corinthiens 5.19) mais Il nous justifie gratuitement (Romains 3.24) pour prix de notre foi en Lui (1 Pierre 1.9) et en l'efficace de Son sang pour nous purifier de nos souillures (Hébreux 9.14). Quel repos et quelle paix lorsque ces vérités sont attestées dans nos cœurs et que l'Amour de Dieu y est répandu par le Saint-Esprit (Romains 8.16) !

Il est donc d'une importance capitale, vitale même, de chercher à connaître Dieu. "Cherchez et vous trouverez" exhorte le Seigneur Jésus (Matthieu 7.7)! Nous sommes tous invités à puiser gratuitement de l'eau de la vie (Apocalypse 21.6) afin que nos âmes soient désaltérées. Ne nous en privons donc pas !

Notre tendance naturelle nous pousse à fuir, comme l'ont fait Adam (Genèse 3.10) ou encore Caïn, car nous savons bien que nous sommes répréhensibles et nous désirons de nous cacher de devant la face de Dieu (Genèse 3.8). Néanmoins, ce serait une véritable folie ! Qui pourra, en effet se dérober à Son regard (Hébreux 4.13) ? De plus, le pardon ne se trouve qu'auprès de Dieu afin qu'on Le craigne (Psaume 130.4). Où donc ira le fugitif puisque nul ne peut pardonner sinon Dieu (Marc 2.7) ? Par conséquent, nous sommes vivement encouragés à placer toute notre confiance en Dieu, en Sa bonté (Psaume 36.8), et à croire qu'Il est Celui qui justifie l'impie (Romains 4.5) ! Avec humilité (Proverbe 22.4) et conscients de notre misère, notre part est de vivre de foi toute notre vie (Habakuk 2.4). La plus grande erreur serait de nous détourner de Dieu car sans foi nul ne peut Lui être agréable (Hébreux 11.6). En effet, il est écrit que Dieu ne prend pas plaisir en de telles personnes (Hébreux 10.38).

Oui, le monde court à sa ruine et il ne se trouve en lui aucune espérance. Pourtant, béni soit le Seigneur, par Sa Parole qui est la vérité (Jean 17.17), Il se révèle à nous pour nous offrir une espérance vivante (1 Pierre 1.3) et nous révéler Son amour en la Personne de notre Seigneur Jésus-Christ (Romains 8.39). Abreuvons donc abondamment nos âmes de la Parole de Dieu afin que notre foi en Lui soit affermie (Romains 10.17). Avant qu’il ne soit trop tard.

La véritable richesse consiste donc en la connaissance de Dieu (Jérémie 9.24). Elle est plus désirable que tout l'or et tout l'argent que le monde saurait nous offrir. Toutes choses sont comme de la boue en comparaison de la connaissance de Jésus-Christ (Philippiens 3.8) ! Assoiffés d'amour et de vérité, n'attendez plus, approchez-vous du Fils de Dieu qui s'est livré Lui-même pour vous (Galates 2.20). En Lui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance (Colossiens 2.3). Il saura parfaitement combler chacun de vos besoins ! Gloire à Dieu !

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/