3 CONTROVERSES SUR LE SABBAT ET RETRAIT

25/10/2013 10:07

LE MINISTÈRE DE CHRIST EN GALILÉE

CONTROVERSES SUR LE SABBAT ET RETRAIT

3 DE 10

 

GUÉRISONS D`UN PARALYTIQUE UN JOUR DE SABBAT

 

    JEAN 5 : 1  ¶  Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.
2  Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.
3  Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l’eau ;
4  car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau ; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie.
5  Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans.
6  Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri ?
7  Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.
8  Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche.
9  Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha. (5-10) C’était un jour de sabbat.

TENTATIVE DE TUER JÉSUS POUR N`AVOIR PAS RESPECTÉ LE SABBAT ET

POUR S`ÊTRE FAIT L`ÉGAL DE DIEU

 

    JEAN 5 : 10  ¶   Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : C’est le sabbat ; il ne t’est pas permis d’emporter ton lit.
11  Il leur répondit : Celui qui m’a guéri m’a dit : Prends ton lit, et marche.
12  Ils lui demandèrent : Qui est l’homme qui t’a dit: Prends ton lit, et marche ?
13  Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était ; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu.
14  Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : Voici, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.
15  Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri.
16  C’est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu’il faisait ces choses le jour du sabbat.
17 ¶  Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis.
18  A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.

 

DISCOURT POUR DÉMONTRER L`ÉGALITÉ DU FILS AVEC LE PÈRE

    JEAN 5 : 19 ¶   Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement.
20  Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’étonnement.
21  Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut.
22  Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils,
23  afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé.
24  En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.
25  En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront.
26  Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même.
27  Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme.
28  Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix,
29  (5-28) et en sortiront. (5-29) Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement.30  Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j’entends, je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.
31 ¶  Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai.
32  Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai.
33  Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité.
34  Pour moi ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage ; mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés.
35  Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière.
36  Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé.
37  Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face,
38  et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé.
39  Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi.
40  Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !
41  Je ne tire pas ma gloire des hommes.42  Mais je sais que vous n’avez point en vous l’amour de Dieu.
43  Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.
44  Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?
45  Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance.
46  Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi.
47  Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ?

 

CONTROVERSE SUR LA PRISE DE GRAINS DE BLÉ PAR LES DISCIPLES UN JOUR DE SABBAT

    MATT. 12 : 1 ¶  En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger.
2  Les pharisiens, voyant cela, lui dirent : Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat.
3  Mais Jésus leur répondit : N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ;
4  comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls ?
5  Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables ?
6  Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple.
7  Si vous saviez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents.
8  Car le Fils de l’homme est maître du sabbat.

 

    MARC 2 : 23 ¶ Il arriva, un jour de sabbat, que Jésus traversa des champs de blé. Ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
24  Les pharisiens lui dirent : Voici, pourquoi font-ils ce qui n’est pas permis pendant le sabbat ?
25  Jésus leur répondit : N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans la nécessité et qu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ;
26  comment il entra dans la maison de Dieu, du temps du souverain sacrificateur Abiathar, et mangea les pains de proposition, qu’il n’est permis qu’aux sacrificateurs de manger, et en donna même à ceux qui étaient avec lui !
27  Puis il leur dit : Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat,
28  de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat.

 

    LUC 6 : 1 ¶  Il arriva, un jour de sabbat appelé second-premier, que Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans leurs mains.
2  Quelques pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat ?
3  Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ;
4  comment il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de proposition, en mangea, et en donna à ceux qui étaient avec lui, bien qu’il ne soit permis qu’aux sacrificateurs de les manger ?
5  Et il leur dit : Le Fils de l’homme est maître même du sabbat.

 

GUÉRISON D`UN HOMME À LA MAIN SÈCHE UN JOUR DE SABBAT

    MATT. 12 : 9 ¶ Etant parti de là, Jésus entra dans la synagogue.
10  Et voici, il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus : Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat ? C’était afin de pouvoir l’accuser.
11  Il leur répondit : Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer ?
12  Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat.
13  Alors il dit à l’homme : Etends ta main. Il l’étendit, et elle devint saine comme l’autre.
14 ¶  Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr.

 

    MARC 3 : 1 ¶  Jésus entra de nouveau dans la synagogue. Il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche.
2  Ils observaient Jésus, pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat : c’était afin de pouvoir l’accuser.
3  Et Jésus dit à l’homme qui avait la main sèche : Lève-toi, là au milieu.
4  Puis il leur dit : Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer ? Mais ils gardèrent le silence.
5  Alors, promenant ses regards sur eux avec indignation, et en même temps affligé de l’endurcissement de leur cœur, il dit à l’homme : Etends ta main. Il l’étendit, et sa main fut guérie.
6  Les pharisiens sortirent, et aussitôt ils se consultèrent avec les hérodiens sur les moyens de le faire périr.

 

   LUC 6 : 6 ¶  Il arriva, un autre jour de sabbat, que Jésus entra dans la synagogue, et qu’il enseignait. Il s’y trouvait un homme dont la main droite était sèche.
7  Les scribes et les pharisiens observaient Jésus, pour voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat : c’était afin d’avoir sujet de l’accuser.
8  Mais il connaissait leurs pensées, et il dit à l’homme qui avait la main sèche : Lève-toi, et tiens-toi là au milieu. Il se leva, et se tint debout.
9  Et Jésus leur dit : Je vous demande s’il est permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer.
10  Alors, promenant ses regards sur eux tous, il dit à l’homme : Etends ta main. Il le fit, et sa main fut guérie.
11  Ils furent remplis de fureur, et ils se consultèrent pour savoir ce qu’ils feraient à Jésus.

 

 RETRAIT VERS LA MER DE GALILÉE AVEC UNE FOULE VENUE DE PARTOUT

    MATT. 12 : 15 Mais Jésus, l’ayant su, s’éloigna de ce lieu. Une grande foule le suivit. Il guérit tous les malades,
16  et il leur recommanda sévèrement de ne pas le faire connaître,
17  afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète:
18  Voici mon serviteur que j’ai choisi, Mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, Et il annoncera la justice aux nations.
19  Il ne contestera point, il ne criera point, Et personne n’entendra sa voix dans les rues.
20  Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point le lumignon qui fume, Jusqu’à ce qu’il ait fait triompher la justice.
21  Et les nations espéreront en son nom.

 

    MATT. 4 : 25   Une grande foule le suivit, de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et d’au delà du Jourdain.

 

    MARC 3 : 7 ¶ Jésus se retira vers la mer avec ses disciples. Une grande multitude le suivit de la Galilée ; (3-8) et de la Judée,
8  et de Jérusalem, et de l’Idumée, et d’au delà du Jourdain, et des environs de Tyr et de Sidon, une grande multitude, apprenant tout ce qu’il faisait, vint à lui.
9  Il chargea ses disciples de tenir toujours à sa disposition une petite barque, afin de ne pas être pressé par la foule.
10  Car, comme il guérissait beaucoup de gens, tous ceux qui avaient des maladies se jetaient sur lui pour le toucher.
11  Les esprits impurs, quand ils le voyaient, se prosternaient devant lui, et s’écriaient : Tu es le Fils de Dieu.
12  Mais il leur recommandait très sévèrement de ne pas le faire connaître.




 


 

 

 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/