DISPENSATIONS bibliques 3

13/04/2017 00:03

DISPENSATIONS 3

 

 

3). Le Gouvernement Humain  Genèse 6:5 à 22 et 8 à 11  (Noah)

Le déluge eut lieu 1556 ans après la chute de l`homme, année qui correspond à la 600ième année de la vie de Noé  (Genèse 7 : 11)

Noé vécût 950 ans de 1056 à 2006 après Adam et Ève, il était la 10eme génération après Adam,(Genèse 9 : 29)

Limites : Du déluge à la confusion des langues à la tour de Babel.

Durée : 427 ans.

Conditions : Après le déluge, Dieu confie l’administration du monde à l’homme, mais celui-ci faillit de nouveau.

Noé a terminé une dispensation et a commencé cette « dispensation » et fut le premier gouverneur de cette nouvelle humanité.  (Genèse 8 : 20 et 21)

a.    L’humanité a un nouveau commencement. 
b.    A Noé sont donnés les mêmes privilèges qu’à Adam, de gouverner et de posséder la terre. Mais le verdict   Adamique est maintenu et la mort de l’homme est maintenue.
c.     A partir de cet instant certains hommes deviendront chefs, juges et rois pour gouverner les autres hommes.

Responsabilité : Noé et ses successeurs devront gouverner la terre pour Dieu.

Cette nouvelle responsabilité n’a jamais cessé et ne cessera que lorsque Christ prendra en main le gouvernement de l’humanité JUSTE AVANT millénium. (1 Pierre. 2 : 13 et 14 et Romains. 13 : 1 à 17)

Établissement de la peine de mort (Genèse 6 : 6 ) L’homme étant créé à l’image de Dieu. Si un homme tue un autre homme, c’est qu’il tuerait Dieu s’il le pouvait (1 Jean 4 : 21 et 3 à 15) D’autre part, cette mesure est limitative.  Voir (Genèse 4 : 23 et 24)

Cette  dispensation de la recréation ou la procréation du monde par Dieu Genèse 8 :21-22 les pensées du cœur de l’homme  Genèse 9 :17-19  alliance. C’est la dispensation qui a marqué la fin du 1er monde au temps de Noé Genèse 7 :23-24   Genèse 8 :17 mêmes paroles Genèse 1-28Tour de Babel  Genèse 1:11-9

Après le déluge, Dieu introduit quelque chose de nouveau. Pour freiner la violence qui conduit au meurtre, Il confie le gouvernement à l'homme. Celui-ci devient responsable de mettre à mort le meurtrier : « Qui aura versé le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé ; car à l'image de Dieu, il a fait l'homme » (Gen. 9 : 6). Dieu permet à l'homme de manger de la chair, mais lui donne l'interdiction de la manger avec le sang (9 : 3-4), interdiction répétée dans la loi de Moïse et dans le christianisme (Lév. 7 : 26-27 ; Act. 15 : 20, 29).

            À part ces quelques traits distinctifs, cette période est identique à la précédente, la responsabilité des hommes étant augmentée par le fait qu'ils ont connu le jugement de Dieu lors du déluge, ce qui devrait les amener à le craindre. 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/