DEUTÉRONOME 25 : 1 à 19 *** + DEUTERONOMY 25 : 1 to 19 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

27/02/2016 09:34

DEUTÉRONOME 25 : 1 à 19 *** +
 

1 ¶  Lorsque des hommes, ayant entre eux une querelle, se présenteront en justice pour être jugés, on absoudra l’innocent, et l’on condamnera le coupable.

25:1-3 La punition corporelle pour une faute devait être juste, exécutée en présence des juges et limitée à 40 coups.

 

2  Si le coupable mérite d’être battu, le juge le fera étendre par terre et frapper en sa présence d’un nombre de coups proportionné à la gravité de sa faute.

3  Il ne lui fera pas donner plus de quarante coups, de peur que, si l’on continuait à le frapper en allant beaucoup au-delà, ton frère ne fût avili à tes yeux.

4  Tu n’emmuselleras point le bœuf, quand il foulera le grain.

Un ouvrier devait pouvoir jouir des fruits de son propre labeur (cf. #1Co 9:9 ; #1Ti 5:18 ; #2Ti 2:6).

 

5 ¶  Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l’un d’eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l’épousera comme beau-frère.

25:5-10 La loi du lévirat (du latin levir, « beau-frère ») prescrivait à un homme d’épouser la veuve de son frère mort sans enfants afin de lui donner un héritier. L’homme pouvait refuser, mais la pression était forte lorsqu’il partageait la même propriété que le défunt. De toute évidence, il fallait qu’il ne soit pas marié et désire conserver les biens au sein de sa famille en les passant à un fils. Cf. #Lé 18: 16 ; #Lé 20: 21 où l’adultère avec la femme d’un frère en vie est proscrit. Sans être obligatoire, ce mariage reflétait l’affection fraternelle. Si un frère célibataire refusait de se conformer à cette pratique, il subissait le mépris et l’humiliation des anciens. La perpétuation de son nom comme membre du peuple de l’alliance était un témoignage de la dignité de l’individu. Puisque #No 27:4-8 accorda aux filles le droit d’hériter lorsqu’il n’y avait aucun fils dans la famille, il est raisonnable de lire « sans laisser d’enfants » plutôt que « sans laisser de fils » au verset 5. Cf. Tamar en #Ge 38:8-10 et le mariage de Boaz avec Ruth en #Ru 4:1-17.

25:5 Cf. #Mt 22: 24 ; #Mr 12:19 ; #Lu 20: 28.

 

6  Le premier-né qu’elle enfantera succédera au frère mort et portera son nom, afin que ce nom ne soit pas effacé d’Israël.

7  Si cet homme ne veut pas prendre sa belle-sœur, elle montera à la porte vers les anciens, et dira : Mon beau-frère refuse de relever en Israël le nom de son frère, il ne veut pas m’épouser par droit de beau-frère.

8  Les anciens de la ville l’appelleront, et lui parleront. S’il persiste, et dit : Je ne veux pas la prendre,

9  alors sa belle-sœur s’approchera de lui en présence des anciens, lui ôtera son soulier du pied, et lui crachera au visage. Et prenant la parole, elle dira : Ainsi sera fait à l’homme qui ne relève pas la maison de son frère.

10  Et sa maison sera appelée en Israël la maison du déchaussé.

11  Lorsque des hommes se querelleront ensemble, l’un avec l’autre, si la femme de l’un s’approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le frappe, si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses,

25:11-12 C’est le seul exemple de punition par mutilation dans le Pentateuque.

 

12  tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié.

13 ¶  Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit.

25:13-16 Les poids et mesures utilisés dans le commerce devaient être justes afin que personne ne soit trompé. L’obéissance dans ce domaine assurerait aux Israélites des années de prospérité.

 

14  Tu n’auras point dans ta maison deux sortes d’épha, un grand et un petit.

15  Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

16  Car quiconque fait ces choses, quiconque commet une iniquité, est en abomination à l’Éternel, ton Dieu.

17  Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d’Égypte,

25:17-19 Moïse répéta à la nouvelle génération l’ordre de se souvenir de la trahison des Amalécites. Voir la suite donnée à ce commandement en #1S 15.

 

18  comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même.

19  Lorsque l’Éternel, ton Dieu, après t’avoir délivré de tous les ennemis qui t’entourent, t’accordera du repos dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous les cieux : ne l’oublie point.

 

DEUTERONOMY 25 : 1 to 19 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ When men, having had a quarrel between, will present in court for trial, they justify the righteous, and condemn the wicked.

25: 1-3 Corporal punishment for a crime should be fair, performed in the presence of judges and limited to 40 shots.

2 If the guilty deserves to be beaten, the judge shall cause him to lie down and hit her in the presence of a number of strokes proportionate to the gravity of his fault.

3 He will not give him more than forty lashes, afraid that if they continued to beat him by going much beyond your brother should seem vile unto thee.

4 Thou shalt not muzzle the ox when it treads out the grain.

A worker should be able to enjoy the fruits of his own labor (see # 1 Corinthians 9: 9; 1 Tim 5:18 #; # 2 Timothy 2: 6).

5 ¶ If brethren dwell together, and one of them dies and has no son, the wife of the dead shall not marry without unto a stranger: her husband's brother shall go to her, take a wife, and marry her brother-like.

25: 5-10 The law of levirate (the levir Latin for "brother") prescribed for a man to marry the widow of his brother died childless in order to give him an heir. The man could refuse, but the pressure was strong when he shared the same property as the deceased. Obviously, he must not be married and wants to keep property within the family by passing them a son. # See Lev 18: 16; # Lev 20: 21 where adultery with the wife of a brother in life is prohibited. While not mandatory, marriage reflected the brotherly affection. If an unmarried brother refused to comply with this practice, he suffered the scorn and humiliation of old. The perpetuation of his name as a member of the covenant people was a witness to the dignity of the individual. Since #No 27: 4-8 gave girls the right to inherit when there was no son in the family, it is reasonable to read "childless" rather than "no son" in verse 5. See Tamar #Ge 38: 8-10 and the marriage of Boaz with Ruth #Ru 4: 1-17.

25: 5 See #Mt 22: 24; 12:19 #Mr; #Lu 20: 28.

6 The firstborn whom she bears shall succeed to the dead brother and bear his name, so that the name be not put out of Israel.

7 If the man does not want his sister-wife go up to the gate unto the elders and say, My husband's brother refuses to Israel in the name of his brother, he does not want to marry me by law brother.

8 The elders of his city shall call him and speak to him. If he persists, saying, I do not want to take it,

9 then his brother's wife shall come to him before the elders, and loose his shoe from the foot, and spit in his face. And speaking, she will say: Thus will be done to the man who is outside the house of his brother.

10 And his name shall be called in Israel the house barefoot.

11 When men strive together one with another, and the wife of the one draws near to rescue her husband from the hand of him who strikes him, and puts forth her hand, and taketh him by shameful parts,

25: 11-12 This is the only example of punishment by mutilation in the Pentateuch.

12 you shall cut off her hand, you do not it shall thine eye pity.

13 ¶ Thou shalt not have in your bag differing weights, a large and a small.

25: 13-16 The weights and measures used in trade must be fair so that nobody is deceived. Obedience in this area would provide the Israelites years of prosperity.

14 Thou shalt not have in thine house divers measures, a large and a small.

15 You shall have a perfect and just weight, you will have a perfect and just ephah, that your days may be long upon the land which the LORD thy God giveth thee.

16 Anyone who does these things, do unrighteously, are an abomination unto the LORD thy God.

17 Remember what Amalek did to you on the way, when you came out of Egypt,

25: 17-19 Moses repeated to the new generation about to remember the betrayal of the Amalekites. See the response to this command by # 1S 15.

18 How he met thee by the way, and without any fear of God, fell on you from behind, all that were feeble the last, when thou wast faint and weary thyself.

19 When the LORD your God has given you rest from all your enemies around you, give you rest in the land which the LORD thy God giveth thee for an inheritance to possess, you shall blot out the remembrance of Amalek from under heaven; not forget it.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/