4 Enseignement lors de la fête de la délivrance

05/06/2014 08:48

8. LA SUITE DU MINISTÈRE DE CHRIST EN JUDÉE

Enseignement lors de la fête de la délivrance

4 DE 4

Guérison d`un aveugle-né

JEAN 9 : 1 à 7  1 ¶  Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.

2  Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ?
3  Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.
4  Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé ; la nuit vient, où personne ne peut travailler.
5  Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.
6  Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle,
7  et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé, nom qui signifie envoyé. Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair.
 
Réaction des proches de l`aveugle
 
JEAN 9 : 8 à 12  8 ¶  Ses voisins et ceux qui auparavant l’avaient connu comme un mendiant disaient : N’est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait ?
9  Les uns disaient : C’est lui. D’autres disaient : Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait: C’est moi.
10  Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ?
11  Il répondit : L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m’a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé, et j’ai recouvré la vue.
12  Ils lui dirent : Où est cet homme ? Il répondit : Je ne sais.
 
Examen et excommunication de l`aveugle par les pharisiens
 
JEAN 9 : 13 à 34
 
13 ¶  Ils menèrent vers les pharisiens celui qui avait été aveugle.
14  Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux.
15  De nouveau, les pharisiens aussi lui demandèrent comment il avait recouvré la vue. Et il leur dit : Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois.
16  Sur quoi quelques-uns des pharisiens dirent : Cet homme ne vient pas de Dieu, car il n’observe pas le sabbat. D’autres dirent : Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles ? (9-17) Et il y eut division parmi eux.
17  Ils dirent encore à l’aveugle : Toi, que dis-tu de lui, sur ce qu’il t’a ouvert les yeux ? Il répondit: C’est un prophète.
18  Les Juifs ne crurent point qu’il eût été aveugle et qu’il eût recouvré la vue jusqu’à ce qu’ils eussent fait venir ses parents.
19  Et ils les interrogèrent, disant: Est-ce là votre fils, que vous dites être né aveugle ? Comment donc voit-il maintenant ?
20  Ses parents répondirent : Nous savons que c’est notre fils, et qu’il est né aveugle ;
21  mais comment il voit maintenant, ou qui lui a ouvert les yeux, c’est ce que nous ne savons. Interrogez-le lui-même, il a de l’âge, il parlera de ce qui le concerne.
22  Ses parents dirent cela parce qu’ils craignaient les Juifs ; car les Juifs étaient déjà convenus que, si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue.
23  C’est pourquoi ses parents dirent : Il a de l’âge, interrogez-le lui-même.
24  Les pharisiens appelèrent une seconde fois l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : Donne gloire à Dieu ; nous savons que cet homme est un pécheur.
25  Il répondit : S’il est un pécheur, je ne sais ; je sais une chose, c’est que j’étais aveugle et que maintenant je vois.
26  Ils lui dirent : Que t’a-t-il fait ? Comment t’a-t-il ouvert les yeux ?
27  Il leur répondit : Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté ; pourquoi voulez-vous l’entendre encore ? Voulez-vous aussi devenir ses disciples ?
28  Ils l’injurièrent et dirent : C’est toi qui es son disciple ; nous, nous sommes disciples de Moïse.
29  Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; mais celui-ci, nous ne savons d’où il est.
30  Cet homme leur répondit: Il est étonnant que vous ne sachiez d’où il est ; et cependant il m’a ouvert les yeux.
31  Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, c’est celui là qu’il exauce.
32  Jamais on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle-né.
33  Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire.
 
 
Reconnaissance de l`identité de Jésus par l`aveugle
 
JEAN 9 : 35 à 38
 
35 ¶  Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé ; et, l’ayant rencontré, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu ?
36  Il répondit : Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui ?
37  Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui.
38  Et il dit : Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui.
 
Aveuglement spirituel des pharisiens
 
JEAN 9 : 39 à 41
 
39 ¶  Puis Jésus dit : Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles.
40  Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent : Nous aussi, sommes-nous aveugles ?
41  Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste.
 
Allégorie du bon berger et du voleur
 
JEAN 10 : 1 à 18

 

1 ¶  En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand.
2  Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
3  Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors.
4  Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.
5  Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.
6  Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
7  Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.
8  Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés.
9  Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.
10  Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.
11  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
12  Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse.
13  Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis.
14  (10-13) Je suis le bon berger. (10-14) Je connais mes brebis, et elles me connaissent,
15  comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
16  J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.
17  Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre.
18  Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.
 
Nouvelle division parmi le juifs
 
JEAN 10 : 19 à 21
 
19 ¶  Il y eut de nouveau, à cause de ces paroles, division parmi les Juifs.
20  Plusieurs d’entre eux disaient: Il a un démon, il est fou ; pourquoi l’écoutez-vous ?
21  D’autres disaient : Ce ne sont pas les paroles d’un démoniaque ; un démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles ?
 
Nouvelle tentative de lapider ou d`arrêter Jésus pour blasphème
 
JEAN 10 : 22 à 39
 
22 ¶  On célébrait à Jérusalem la fête de la Dédicace. C’était l’hiver.
23  Et Jésus se promenait dans le temple, sous le portique de Salomon.
24  Les Juifs l’entourèrent, et lui dirent : Jusques à quand tiendras-tu notre esprit en suspens ? Si tu es le Christ, dis-le nous franchement.
25  Jésus leur répondit : Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi.
26  Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis.
27  Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent.
28  Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.
29  Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père.
30  Moi et le Père nous sommes un.
31  Alors les Juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider.
32  Jésus leur dit : Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père : pour laquelle me lapidez-vous ?
33  Les Juifs lui répondirent : Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu.
34  Jésus leur répondit : N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ?
35  Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie,
36  celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu.
37  Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas.
38  Mais si je les fais, quand même vous ne me croyez point, croyez à ces œuvres, afin que vous sachiez et reconnaissiez que le Père est en moi et que je suis dans le Père.
39 ¶  Là-dessus, ils cherchèrent encore à le saisir, mais il s’échappa de leurs mains.
 
 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/