2 ENSEIGNEMENT SUR LE LEVAIN DES PHARISIENS, DES SADDUCÉENS ET DES HÉRODIENS

28/02/2014 15:31

LE MINISTÈRE DE CHRIST DANS LES ENVIRONS DE LA GALILÉE

ENSEIGNEMENT SUR LE LEVAIN DES PHARISIENS,

DES SADDUCÉENS ET DES HÉRODIENS

2 DE 5

Conflit sur la tradition des souillures rituelles

MATT. 15 : 1 – 20

1 ¶  Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent:

2  Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas.

3  Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?

4  Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.

5  Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu,

6  (15-5) n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. (15-6) Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.

7  Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit:

8  Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.

9  C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.

10 ¶  Ayant appelé à lui la foule, il lui dit : Ecoutez, et comprenez.

11  Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme.

12  Alors ses disciples s’approchèrent, et lui dirent : Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu’ils ont entendues ?

13  Il répondit : Toute plante que n’a pas plantée mon Père céleste sera déracinée.

14  Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.

15  Pierre, prenant la parole, lui dit : Explique-nous cette parabole.

16  Et Jésus dit : Vous aussi, êtes-vous encore sans intelligence ?

17  Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets ?

18  Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c’est ce qui souille l’homme.

19  Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.

20  Voilà les choses qui souillent l’homme ; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme.

MARC 7 : 1 à 23

1 ¶  Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, s’assemblèrent auprès de Jésus.

2  Ils virent quelques-uns de ses disciples prendre leurs repas avec des mains impures, c’est-à-dire, non lavées.

3  Or, les pharisiens et tous les Juifs ne mangent pas sans s’être lavé soigneusement les mains, conformément à la tradition des anciens ;

4  et, quand ils reviennent de la place publique, ils ne mangent qu’après s’être purifiés. Ils ont encore beaucoup d’autres observances traditionnelles, comme le lavage des coupes, des cruches et des vases d’airain.

5  Et les pharisiens et les scribes lui demandèrent : Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens, mais prennent-ils leurs repas avec des mains impures ?

6  Jésus leur répondit : Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.

7  C’est en vain qu’ils m’honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.

8  Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes.

9  Il leur dit encore : Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition.

10  Car Moïse a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.

11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère: Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire, une offrande à Dieu,

12  vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère,

13  annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. Et vous faites beaucoup d’autres choses semblables.

14  Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il lui dit : Ecoutez-moi tous, et comprenez.

15  Il n’est hors de l’homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller ; mais ce qui sort de l’homme, c’est ce qui le souille.

16  Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende.

17  Lorsqu’il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l’interrogèrent sur cette parabole.

18  Il leur dit : Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller ?

19  Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments.

20  Il dit encore : Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme.

21  Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres,

22  les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.

23  Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme.

JEAN 7 : 1

1 ¶  Après cela, Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas séjourner en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le faire mourir.

 

Ministère en faveur d`une femme païenne de la région de Tyr et Sidon

MATT. 15 : 21 – 28

21 ¶  Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon.

22  Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon.

23  Il ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s’approchèrent, et lui dirent avec instance : Renvoie-la, car elle crie derrière nous.

24  Il répondit : Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël.

25  Mais elle vint se prosterner devant lui, disant : Seigneur, secours-moi !

26  Il répondit : Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens.

27  Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres.

28  Alors Jésus lui dit : Femme, ta foi est grande ; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

MARC 7 : 24 à 30

24 ¶  Jésus, étant parti de là, s’en alla dans le territoire de Tyr et de Sidon. Il entra dans une maison, désirant que personne ne le sût ; mais il ne put rester caché.

25  Car une femme, dont la fille était possédée d’un esprit impur, entendit parler de lui, et vint se jeter à ses pieds.

26  Cette femme était grecque, syro-phénicienne d’origine. Elle le pria de chasser le démon hors de sa fille.

27  (7-26) Jésus lui dit : (7-27) Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens.

28  Oui, Seigneur, lui répondit-elle, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des enfants.

29  Alors il lui dit : à cause de cette parole, va, le démon est sorti de ta fille.

30  Et, quand elle rentra dans sa maison, elle trouva l’enfant couchée sur le lit, le démon étant sorti.

 

Guérisons dans la Décapole

MATT. 15 : 29 – 31

29 ¶  Jésus quitta ces lieux, et vint près de la mer de Galilée. Etant monté sur la montagne, il s’y assit.

30  Alors s’approcha de lui une grande foule, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d’autres malades. On les mit à ses pieds, et il les guérit ;

31  en sorte que la foule était

MARC 7 : 31 à 37

31 ¶  Jésus quitta le territoire de Tyr, et revint par Sidon vers la mer de Galilée, en traversant le pays de la Décapole.

32  On lui amena un sourd, qui avait de la difficulté à parler, et on le pria de lui imposer les mains.

33  Il le prit à part loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et lui toucha la langue avec sa propre salive ;

34  puis, levant les yeux au ciel, il soupira, et dit : Ephphatha, c’est-à-dire, ouvre-toi.

35  Aussitôt ses oreilles s’ouvrirent, sa langue se délia, et il parla très bien.

36  Jésus leur recommanda de n’en parler à personne ; mais plus il le leur recommanda, plus ils le publièrent.

37  Ils étaient dans le plus grand étonnement, et disaient : Il fait tout à merveille ; même il fait entendre les sourds, et parler les muets.

 

Multiplication des pains pour les 4000 dans la Décapole

MATT. 15 : 32 – 38

32  Jésus, ayant appelé ses disciples, dit : Je suis ému de compassion pour cette foule ; car voilà trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, de peur que les forces ne leur manquent en chemin.

33  Les disciples lui dirent : Comment nous procurer dans ce lieu désert assez de pains pour rassasier une si grande foule ?

34  Jésus leur demanda : Combien avez-vous de pains ? Sept, répondirent-ils, et quelques petits poissons.

35  Alors il fit asseoir la foule par terre,

36  prit les sept pains et les poissons, et, après avoir rendu grâces, il les rompit et les donna à ses disciples, qui les distribuèrent à la foule.

37  Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient.

38  Ceux qui avaient mangé étaient quatre mille hommes, sans les femmes et les enfants.

MARC 8 : 1 à 9

1 ¶  En ces jours-là, une foule nombreuse s’étant de nouveau réunie et n’ayant pas de quoi manger, Jésus appela les disciples, et leur dit:

2  Je suis ému de compassion pour cette foule ; car voilà trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n’ont rien à manger.

3  Si je les renvoie chez eux à jeun, les forces leur manqueront en chemin ; car quelques-uns d’entre eux sont venus de loin.

4  Ses disciples lui répondirent: Comment pourrait-on les rassasier de pains, ici, dans un lieu désert ?

5  Jésus leur demanda : Combien avez-vous de pains ? Sept, répondirent-ils.

6  Alors il fit asseoir la foule par terre, prit les sept pains, et, après avoir rendu grâces, il les rompit, et les donna à ses disciples pour les distribuer ; et ils les distribuèrent à la foule.

7  Ils avaient encore quelques petits poissons, et Jésus, ayant rendu grâces, les fit aussi distribuer.

8  Ils mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient.

9  Ils étaient environ quatre mille. Ensuite Jésus les renvoya.

 

Retour en Galilée et confirmation avec les pharisiens et les sadducéens

MATT. 15 : 39 et_16 : 4

39  Ensuite, il renvoya la foule, monta dans la barque, et se rendit dans la contrée de Magadan.

4  Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla.

MARC 8 : 10 à 12

10 ¶  Aussitôt il monta dans la barque avec ses disciples, et se rendit dans la contrée de Dalmanutha.

11  Les pharisiens survinrent, se mirent à discuter avec Jésus, et, pour l’éprouver, lui demandèrent un signe venant du ciel.

12  Jésus, soupirant profondément en son esprit, dit : Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ? Je vous le dis en vérité, il ne sera point donné de signe à cette génération.

 

Avertissement contre les erreurs des pharisiens, des sadducéens et des hérodiens

MATT. 16 : 5 – 12

5 ¶  Les disciples, en passant à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains.

6  Jésus leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens.

7  Les disciples raisonnaient en eux-mêmes, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas pris de pains.

8  Jésus, l’ayant connu, dit: Pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, gens de peu de foi, sur ce que vous n’avez pas pris de pains ?

9  Etes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés,

10  ni les sept pains des quatre mille hommes et combien de corbeilles vous avez emportées ?

11  Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas au sujet de pains que je vous ai parlé ? Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens.

12  Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens.

MARC 8 : 13 à 21

13  Puis il les quitta, et remonta dans la barque, pour passer sur l’autre bord.

14  Les disciples avaient oublié de prendre des pains ; ils n’en avaient qu’un seul avec eux dans la barque.

15  Jésus leur fit cette recommandation : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode.

16  Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas de pains.

17  Jésus, l’ayant connu, leur dit : Pourquoi raisonnez-vous sur ce que vous n’avez pas de pains ? Etes-vous encore sans intelligence, et ne comprenez-vous pas ? (8-18) Avez-vous le cœur endurci ?

18  Ayant des yeux, ne voyez-vous pas ? Ayant des oreilles, n’entendez-vous pas ? Et n’avez-vous point de mémoire ?

19  Quand j’ai rompu les cinq pains pour les cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés ? Douze, lui répondirent-ils.

20  Et quand j’ai rompu les sept pains pour les quatre mille hommes, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées ? Sept, répondirent-ils.

21  Et il leur dit : Ne comprenez-vous pas encore ?

 

Guérison d`un aveugle à Bethsaïda

MARC 8 : 22 à 26

22 ¶  Ils se rendirent à Bethsaïda ; et on amena vers Jésus un aveugle, qu’on le pria de toucher.

23  Il prit l’aveugle par la main, et le conduisit hors du village ; puis il lui mit de la salive sur les yeux, lui imposa les mains, et lui demanda s’il voyait quelque chose.

24  Il regarda, et dit : J’aperçois les hommes, mais j’en vois comme des arbres, et qui marchent.

25  Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux ; et, quand l’aveugle regarda fixement, il fut guéri, et vit tout distinctement.

26  Alors Jésus le renvoya dans sa maison, en disant : N’entre pas au village.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/