ESPRIT DE PYTHON

01/04/2017 03:16

ESPRIT DE PYTHON

 

Actes 16 : 16 ¶  Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous,

17  et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait : Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut.

18  Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatigué se retourna, et dit à l’esprit : Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d’elle. Et il sortit à l’heure même.

19  Les maîtres de la servante, voyant disparaître l’espoir de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique devant les magistrats.

20  Ils les présentèrent aux préteurs, en disant : Ces hommes troublent notre ville ; (16-21) ce sont des Juifs,

21  qui annoncent des coutumes qu’il ne nous est permis ni de recevoir ni de suivre, à nous qui sommes Romains.

22  La foule se souleva aussi contre eux, et les préteurs, ayant fait arracher leurs vêtements, ordonnèrent qu’on les battît de verges.

23  Après qu’on les eut chargés de coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement.

24  Le geôlier, ayant reçu cet ordre, les jeta dans la prison intérieure, et leur mit les ceps aux pieds.

25 ¶  Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient.

26  Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus.

27  Le geôlier se réveilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis.

28  Mais Paul cria d’une voix forte : Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici.

29  Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra précipitamment, et se jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas ;

30  il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé ?

31  Paul et Silas répondirent : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.

32  Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui étaient dans sa maison.

33  Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens.

34  Les ayant conduits dans son logement, il leur servit à manger, et il se réjouit avec toute sa famille de ce qu’il avait cru en Dieu.

35 ¶  Quand il fit jour, les préteurs envoyèrent les licteurs pour dire au geôlier : Relâche ces hommes.

36  Et le geôlier annonça la chose à Paul : Les préteurs ont envoyé dire qu’on vous relâchât ; maintenant donc sortez, et allez en paix.

37  Mais Paul dit aux licteurs: Après nous avoir battus de verges publiquement et sans jugement, nous qui sommes Romains, ils nous ont jetés en prison, et maintenant ils nous font sortir secrètement ! Il n’en sera pas ainsi. Qu’ils viennent eux-mêmes nous mettre en liberté.

38  Les licteurs rapportèrent ces paroles aux préteurs, qui furent effrayés en apprenant qu’ils étaient Romains.

39  Ils vinrent les apaiser, et ils les mirent en liberté, en les priant de quitter la ville.

40  Quand ils furent sortis de la prison, ils entrèrent chez Lydie, et, après avoir vu et exhorté les frères, ils partirent.

Comment débusquer l'esprit familier

Publié le 30 août 2007 par Pasteur Christophe Deville

L’esprit familier, quel est t-il ?

 

L’esprit familier est un esprit qui nous donne un certain pouvoir. Nous pensons avoir un certain pouvoir, un certain don, mais c’est en fait au travers l’esprit familier. L’esprit familier est un type spécifique d’esprit méchant. Il est bon d’expliquer pourquoi l’esprit est appelé familier.
sakai.jpg(Peinture de Sachiko ASAI "l'arbre généalogique")



Lorsque nous prenons le livre des actes, au chapitre 16 au verset 16 nous lisons : « Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python et qui, par ses divinations, procurait un grand profit à ses maîtres, vint à notre rencontre. Elle se mit à nous suivre, Paul et nous, et criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul, excédé, se retourna et dit à l'esprit: Je t'ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d'elle. Et il sortit à l'heure même. Les maîtres de la servante, qui voyaient disparaître l'espoir de leur profit, saisirent Paul et Silas et les traînèrent sur la place publique vers les magistrats. Ils les amenèrent aux préteurs... ».

 

Cette servante avait un esprit de python. La Bible lui donne déjà un nom, c’est un esprit familier. Paul dit «je t'ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d'elle. Et il sortit à l'heure même ». Paul a discerné l‘esprit. La raison pour laquelle cet esprit est appelé esprit familier, c’est par ce que :

 

=> C’est un esprit qui communique. L’esprit familier est donc un esprit qui amène une certaine communication,

=> C’est un esprit qui est toujours là, présent, habituel, liant,

=> C’est un esprit qui peut être dans tout un groupe de famille. Par exemple, on peut avoir un couple. Du côté de la femme, on peut retrouver toute une génération de « gadèd’zafè ». C’est là aussi un esprit familier. Un esprit qui peut être dans toute une famille, et parfois sauté une génération ou deux, mais qui a peur ne de pas être constamment là, alors, il revient. C’est ainsi que nous pouvons être en face de personnes qui nous disent « ouii !, Ma mère n’a jamais touché à ce genre de chose, mais ma grand-mère le faisait et on m’a dit que moi aussi, j’ai ce don ».

 

L’esprit familier, tant qu’il n’a pas été chassé, ne quittera pas la famille ! Il est là. Cet esprit est aussi appelé par certains chrétiens « esprit de générations ». C’est la raison pour laquelle, lors de relation d’aide, il est important de laisser parler les gens de leur famille. Au travers de ce qui est dit, ce n’est pas le désir de fouiller les vies, mais c’est pour discerner d’où vient cet esprit qui trouble la personne, et comment le chasser. Nous comprenons pourquoi la Bible nous dit de ne pas faire de généalogie. Vous remarquez que déjà, dans la généalogie de Jésus-Christ, il y a Rahab, la prostituée, il y a des adultères, des personnes en dehors du peuple juif etc. C’est déjà bien assez  d’esprits pour nous ! Pourquoi en rajouter ? ! Mais ce qui est merveilleux, c’est que Jésus, s’en est occupé. Et si je dis que je suis un enfant de Dieu, que je descends de la généalogie de Jésus-Christ ; sachant que Jésus-Christ s’en est occupé ; alors je n’ai pas besoin d’aller ailleursC’est particulièrement flagrant de voir comment les anciens, aux Antilles demandent parfois aux plus jeunes de quelle famille ils sont, quelle commune etc., comme pour établir une généalogie et mettre une étiquette (ou un esprit) sur une personne.

 

La Bible nous dit de ne pas nous préoccuper de généalogie. Si je le fais, je risque de découvrir des choses pas très jolies certes, mais dans ma recherche, je risque aussi d’aller quérir des choses qui étaient passées. Certains philosophes et hommes de lettres de notre génération qui écrivent des ouvrages comme « racines » peuvent induire ceux qui lisent ces livres en malédiction. Ils demandent, par exemple à la jeune génération noire de croire dans leurs racines. Sans le vouloir, ils peuvent ouvrir des portes à la malédiction d'un point de vu spirituel (mais ce n'est pas spécifique à notre situation aux Antilles... l'intérêt généalogique se décline maintenant au niveau national). C’est pourquoi, la cure d’âme ou la relation d’aide est faite sous la direction d’un responsable ou par un pasteur. En faisant cela, vous êtes couverts. Le ministère vous couvre. Ces choses sont là pour être démasquées, jetées au dehors ; comme Paul l’a fait pour cette femme qui avait un esprit de Python ! Mais, elles ne sont plus là pour que vous puissiez les engranger comme dans les généalogies. En agriculture, lorsqu’on libère les racines... elles produisent des rejetons. Soyons donc vigilants.

 

 

 

444444

Dans le verset 16  nous retenons deux mots : python et  voyant. Python nous fait penser au serpent qui a menti à Adam et Ève en leur disant qu'ils ne  mourraient pas.

Python vient de pythie. C'est le nom d'une prophétesse de la mythologie grecque. Son rôle consistait à parler à la place du Dieu Apollon ou Delphes qui donnaient des oracles, donc  Ils sont la source et l’origine de la divination. Cette servante porte le nom d'une prêtresse pythienne. « Devinant », c'est-à-dire qu'elle agissait comme un voyant, guidée par cet esprit, elle avait la capacité de deviner, de voir dans la vie des personnes. Mais elle recevait des pensées, des paroles soufflées par cet esprit de divination. D’autre version disent : un esprit divinateur, ou un esprit qui permet de deviner l’avenir.

Voilà de quel esprit familier était animée cette servante. Certainement que beaucoup de personnes venaient consulter, puisque ces maîtres en tiraient  un grand profit. Bien sûr, cet esprit savait discerner les serviteurs du Dieu Très-Haut. Tout comme l’esprit, qui, dans la synagogue de Nazareth, s'adressant à Jésus à Jésus, lui dit : tu es Jésus de Nazareth. Marc 1-24. N’oubliions pas qu’avant de devenir des démons, ils étaient des anges qui vivaient auprès de Dieu. Pendant ce temps ils ont connu Jésus.

Jésus lui a ordonné de se taire et de quitter cet homme. Paul a agi de la même manière en ordonnant à cet esprit de quitter cette servante, dans le nom de Jésus. La raison pour laquelle cet esprit est appelé familier de divination, c'est qu'il communique des vérités, mais aussi de fausses vérités, bien sûr. Comme tout ce qui prend son origine dans l'arbre de la connaissance du bien et du mal, il y a du vrai, mais aussi du mensonge.

Que nous dit la Bible en ce qui concerne l'esprit de divination ?

Lévitique 20 -- 27 : Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort ; on les lapidera : leur sang retombera sur eux. Ici divination signifie : Celui qui prédit, diseurs de bonne aventure, celui qui a un esprit de fausses prophéties. Actes de sorcellerie.

Dans ce verset nous constatons que cette personne, concernées par l'esprit de divination, est mise au même rang que ceux qui ont en eux, l'esprit  d’un mort ou pratique la nécromancie. Ils seront punis de mort et leur sang se reprendra sur eux.

Pourquoi ?

L'esprit familier de divination est un esprit de communication. Il va chercher à « consoler » tout comme un animal familier. Il donne une forme de puissance ou de pouvoir à celui qui est sous sa domination. Il communique et donne de la connaissance à la personne qu’il détient. Ensuite il communique cette connaissance à d’autres personnes qui écoutent les paroles qui sortent de la bouche de la personne qu’il détient. Cette personne recevra de la satisfaction, même  financière. Cette personne en éprouve de la joie, de la satisfaction, de la gloire, à cause de la puissance qu'elle manifeste et à cause de l'influence qu'elle répand autour d'elle. En quelque sorte  cette personne construit son propre empire, tout en étant un agent du royaume des ténèbres. Par ces paroles et ses agissements, elle travaille à l'extension du royaume des ténèbres, tout en faisant rentrer d’autres personnes dans le royaume des ténèbres. Les personnes qui viennent la consulter, ou écoute ses paroles se retrouvent avec lien de « fidélité » ou d’esclavage qui œuvre comme le filet de l’oiseleur

Pour quel royaume agissait cette servante des actes ?

Pour le royaume des ténèbres, sans doute à son insu. Ses paroles représentent des semences plantées dans le royaume des ténèbres, et dans la vie des personnes qui l'écoutent ou recherche des solutions, des directives pour leur propre vie ou pour leur famille. Elles goûtent, mangent des semences des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. C'est-à-dire une nourriture pernicieuse, mélangée, empoisonnée qui souvent donnent une satisfaction à la chair quelque temps. C'est normal puisque cette servante flattait, séduisait, attirait à elle, communiquait certaines vérités. Elle s'élevait, s'opposaient à l'instauration de la croissance du royaume de Dieu. D'où l'affrontement qu'on subit Paul et Silas. La nous assistons à une confrontation de royaume,  jusqu'au jour où Paul reçu la révélation, le nom de cet esprit qui détournait, sous des apparences de vérité, les personne mises sur la route de Paul et Silas. Alors Paul et Silas étaient venus dans cette ville, pour annoncer l’évangile

Apocalypse 12 -- 17 : En colère contre la femme, le dragon s’en alla faire la guerre au reste de sa descendance, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui portent le témoignage de Jésus.

Le dragon ou le diable n'est pas omniprésent comme Dieu, alors il utilise des hommes, des femmes pour faire la guerre à ceux qui retiennent le témoignage de Christ.

 Pourquoi Jésus a-t-il ordonné, dans la synagogue de Nazareth, à l'esprit de se taire et de sortir de l'homme qu'il détenait ?

Posons-nous la même question avec Paul et Silas qui se retrouvent dans la même situation que Jésus  avec l'esprit qui parle par la bouche de  la servante et les poursuit. Dans les deux cas l’esprit livre des vérités : je sais qui tu es : le Saint de Dieu, de même avec Paul et Silas, elle (la servante) criait : ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut. C'est vrai et nous ne pouvons qu'approuver.

D'une part, Dieu n'a pas besoin des paroles ou du service des anges déchus, devenu des démons et serviteurs de Satan, pour se révéler. Un des principes du royaume de Dieu c’est que tout homme ou toute femme le découvre en le recherchant, car Dieu aime se laisser trouver. Il veut se révéler lui-même à toute personne, et que les hommes ou les femmes discernent eux-mêmes qui est le vrai Dieu, ou qui est Jésus : à travers la lecture de sa parole, en écoutant des témoignages, des prédications, des enseignements, ou des expériences personnelles, ils les invitent à avoir une relation personnelle avec lui, sans intermédiaire, surtout pas des démons. Ces supports doivent amener la foi, la révélation. Notre Dieu est un Dieu de révélation ensuite le Saint-Esprit travaille le coeur ou donne  vie à la Parole. Elle s’incarne, prend ou donne vie, comme avec Jésus dans le sein de Marie. Dieu désire une relation et non une connaissance, surtout quand elle a une autre source que sa parole.

 Dieu aime se révéler et non asséner des vérités. D'ailleurs le résultat est toujours le même : le tumulte autour de Paul et Silas, et la prison. La colère du souverain sacrificateur et ce qui va suivre quand Jésus, contraint de répondre à sa question : je t'adjure par le Dieu vivant de dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus était bien,  répétons le contraint de répondre au souverain sacrificateur. Pour les Juifs, ne pas répondre à sa question, quand  il employait cette formule : je t'adjure par le Dieu vivant...  étaient considérés comme un péché. Jésus ne pouvait pas se permettre de pécher, sinon il aurait raté sa mission et il serait mort pour son propre péché.

Matthieu 26 : 62 à 67 : Le souverain sacrificateur se leva, et lui dit : Ne réponds tu rien ? Qu’est ce que ces hommes déposent contre toi ?

  Jésus garda le silence. Et le souverain sacrificateur, prenant la parole, lui dit : Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu.

  Jésus lui répondit : Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.

 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant : Il a blasphémé ! Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous venez d’entendre son blasphème. Que vous en semble ?

Ils répondirent : Il mérite la mort.

 Là–dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets en disant : Dis nous qui t’a frappé ?

Il en est de même pour nous, quand nous assénant ou martelant des vérités dans la vie de des personnes, nous retardons ou nous annulons l'œuvre de Dieu.

Prenons un exemple dans le naturel, pour mieux comprendre. Lorsqu’une est desséchée à la suite d’une grande sécheresse, elle devient dure comme un caillou. S’il survient un orage libérant brutalement de grande quantité d’eau, celle-ci va rouler sur la terre sans la pénétrer. Cette pluie est inutile pour cette terre, il en est de même pour toute vérité assénée.

Au début de ce message, dans la définition du mot divination, nous avons retenu : Celui qui a un esprit de fausses prophéties...

Quand est-il dans les églises ou dans les milieux chrétiens aujourd'hui ?

Tout d'abord disons que certains chrétiens aiment bien recevoir des prophéties ou des paroles concernant l'avenir, même certains en sont très friands et cours après le prophète. Car c'est plus facile de recevoir une parole, que de chercher la volonté de Dieu dans sa parole. Nous ne rejetons pas la parole prophétique, donnée sous l'onction du Saint Esprit mais nous dénonçons les abus. Car malheureusement nous assistons et constatons des dérapages à cause de prophétie charnelle diabolique, ou fausse prophétie.

 En voici quelques exemples. Il existe des personnes qui donnent des prophéties, dans les églises où le groupe de prières, mais en aparté, jamais devant les responsables, comme si elles avaient quelque chose à cacher. Cela se passe toujours dans la cour de l'église, dans une allée de l'église ou chez elle. Cette fausse prophétesse ou ce faux prophète choisi sa proie et l’aborde par les paroles suivantes : Dieu m'a dit pour toi !... Que voulez-vous répondre à « Dieu m'a dit » un jour, un de ses modèles de fausse prophétesse s'adresse à un couple ayant largement dépassé la quarantaine, et leur dit : vous allez avoir un enfant. Le couple se réjouit, psychologiquement se prépare, notamment l'épouse pour accueillir cette naissance. Aujourd'hui se couple  est à la retraite et l'enfant n'est toujours pas né. Imaginons la déception.

Citons un autre exemple : un pasteur qui recherche la volonté de Dieu pour trouver une solution dans la situation où il se trouve. Il n'y a rien à dire que cela. Il parcourt 1200 km pour consulter un prophète. Au cours de l'entretien le prophète lui dit : je vois que tu vois que tu vas voyager et que tu vas enfanter de nouveau. Sur le plan naturel de ce pasteur a dépassé la cinquantaine, il vit séparé  de son épouse. Cet homme est très émotionnel, il reçoit la parole prophétique dans la chair. Il comprend qu'il va se remarier et avoir un enfant avec sa nouvelle épouse. Il en est tout réjouit. À cette époque il était logé, épisodiquement, dans une famille. Il s'amourache de la fille de cette famille. Cette jeune fille le considère comme un père et non comme un mari potentiel.  25 d'âge les sépare. A Cela il rétorque aujourd'hui cette différence ne compte plus. Quand cette jeune fille rentre dans sa destinée, celle de Dieu, peu de temps après. Cet homme est déchiré, pleure, prétend que cette jeune fille désobéit à Dieu ou qu'elle n'est pas dans la volonté de Dieu.

Nous avons connu dans un groupe de prières une jeune femme, jolie séduisante et séductrice qui attire à elle beaucoup de personnes.  Elle aime Jésus. Nous croyons sincèrement que  Dieu l'appelait dans la voie prophétique. Mais dans sa vie il y avait un mélange entre sa chair et son esprit. Sa vie avait besoin d'être purifiée. Après chaque réunion  du groupe de prières elle  donnait des paroles prophétiques aux uns et aux autres, sans discontinus. Même les responsables du groupe de prières étaient ébahis, sous son charme. Elle attirait les personnes vers elle, les éblouissait, et les séduisait. Même  certaines personnes allaient la consulter chez elle. Même si elle ne recevait pas de rémunération, disons tout de suite que les paroles qui sortaient de sa bouche ne venaient pas toute du Saint Esprit, mais bien d'un esprit familier de divination. Combien de personnes ont été infectées par cette semence ? C'est d'autant plus douloureux que ces personnes vivaient déjà dans la confusion, ignorante, pour la plupart, de la parole de Dieu.

 

« Je ne le sens pas » combien de personnes, dominées par leurs émotions ou leurs sentiments, vous tiendront ces propos en réponse au conseil que vous demandez, ou quand une tierce personne à effectué un choix de vie sans les consulter. Ils pourront également s'exprimer par ces paroles « je ne le sens pas dans mon coeur » souvent dans ce cas-là le coeur se nomme, tout simplement, sens où sentiments. Dieu n'a jamais dit qu'il nous conduirait par les sens où l’odorat. Dieu ne discerne pas avec le nez. Comme le dit, si bien un pasteur, que nous aimons et respectons : si tu veux ou si vous voulez sentir mettez le nez sous vos aisselles, là vous sentirez, surtout en fin de journée et plus particulièrement en été par les jours de grande chaleur.

À travers ses paroles « je ne le sens pas » exprimée devant une personne qui vient de prendre une décision ou sur le point de prendre une décision, consiste tout simplement à exprimer du contrôle, de la manipulation, de l'intimidation. Ses paroles trouvent leur racine dans le royaume des ténèbres. Elles  sont « soufflées » par un esprit de divination qui s'exprime à travers la chair, le sens, les sentiments, les émotions du moment. Les personnes qui les expriment sèment dans le royaume des ténèbres. Les dégâts sont importants dans la vie des personnes qui se laissent conduire ou influencer par ce genre de propos. Elle ne rentre pas dans le plan de Dieu pour leur vie. Satan s'en réjouit. C'est pourquoi Dieu dit : Mon peuple périt faute de connaissances ou fautes de révélation du Saint Esprit.

Nous sommes toujours en danger quand nous nous retrouvons face à de telle personne, qui croit agir pour Dieu alors qu’elle est sous la domination d'un esprit de divination et communique leurs sensations sous forme de paroles négatives ou positives. Souvenons-nous que tout ce qu'il ne tire pas son origine dans l'arbre de vie, la trouve dans l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Mais la personne qui accueille ce genre de propos tombe dans la confusion et un jour ou l'autre elle se révoltera contre Dieu.  Les personnes qui expriment ou sèment ce genre de propos sont également dans la confusion, le mensonge.

 " Dieu m'a dit » qui d'entre nous n'a jamais entendu ce genre de parole sortir de la bouche d’une personne assurée d'avoir une intimité privilégiée avait Dieu ? Souvent cette personne ajoute, comme pour donner plus d'importance à ces propos : Au cours de la nuit.

Cette personne vous décrit avec tellement de précision ce qu'elle dit recevoir de Dieu, que vous en avez le souffle coupé ! Quoi répondre lorsque nous nous entendons de tels propos ?

Rien puisque c'est Dieu qui le dit. Nous ne pouvons qu’avoir de la crainte de pour Dieu, de l'admiration  pour cette personne. Et parfois un brin de jalousie monte au coeur. En voici des exemples : selon « Dieu m'a dit », une personne avait reçu un projet professionnel, très précis, quand au lieu géographique, et précis par rapport à la date de la réalisation. Nous en avions le souffle coupé. Aujourd'hui, dix ans après avoir tenu ces propos cette personne n'a toujours pas réalisé ce projet. Cette personne semble l'avoir oublié. Ou plutôt d'autres « Dieu m'a dit » sont venu effacer ce projet initial.

Dieu s'est-il trompé avec cette personne, ou a-t-il changé d'avis, ou a-t-il trouvé un autre plan, pour cette personne après maintes réflexions ? Non bien sûr, car en lui il n'y a pas l'ombre de variation.

Lorsque vous rencontrez ce genre de personne quelques années plus tard, elle vous dit j'ai pris mes pensées porter parole venant de Dieu. Bien que quelques temps après, cette même personne vous sort le même : « Dieu m'a dit » nous pourrions citer d’autres exemple avec le mariage, la conversion d’un être cher.

En fait  ces personnes sont tout simplement manipulées comme des marionnettes, entre les mains d'un esprit familier de divination. Sur le coup elle éprouve de la joie, de la satisfaction, elle suscite l'admiration... Tout au moins quelques temps. Ensuite elle devient  la risée de son entourage.

Certaines personnes pensent avoir un « don », mais en réalité elles agissent à travers un esprit familier qui se transmet de générations en générations

Ce don s'exprime par la guérison de certaine maladie,  la conjuration de brûlures par exemple. Souvent ces personnes qui expriment ces dons l’ont reçu d’un parent ou d’un ami, avec une prière secrète. Par exemple nous avons rencontré une personne qui disait-t-elle avait  le pouvoir d'arrêter les hémorragies, avec une prière adressée à Juda. Oui officiellement ces personnes ont en main une prière secrète à laquelle elles sont très attachées. En réalité ce n'est pas la prière qui agit dans ces circonstances, mais bien un esprit familier. Ces personnes, en général sont très attachées « au don »  qu’elles ont reçu. Elle en éprouve de la fierté, cela leur donne de l'importance, même de l'influence. En réalité elles sont captives par cet esprit familier. De même elles sont liées à la personne qui leur a indiqué ce dont. Comme ce donateur est décédé elles sont en alliance avec un mort.

Ces personnes sont persuadées de pratiquer le bien, de soulager les souffrances. En réalité elle propage cet esprit familier dans la vie des personnes pour qui elle prit. Autrement dit : Elles ensemencent dans le royaume des ténèbres et pour le royaume des ténèbres. Elles sont devenues, chacune d'elles un agent du royaume des ténèbres, ainsi que les personnes «  bénéficiaire ». De leurs prières.

Ces personnes sont difficiles à évangéliser. Le jour où elle accepte de Jésus comme Seigneur de leur vie, elles ont beaucoup de difficultés pour abandonner « leur don » Elles tiennent cet argument : je rends service, je soulage. Elles ont beaucoup de difficultés à se repentir.  Elles ont l'impression de perdre leur identité. Elles ont le sentiment de trahir la personne qui leur a légué ce don. Elles sont en alliance de mort avec cette personne, c'est-à-dire avec un mort.

D’où viennent les esprits de divination ? Souvent par héritage ancestral, il se renouvelle de génération en génération, jusqu’au jour ou un descendant chrétien prendra conscience de la situation et décidera de se repentir et de renoncer.

La recherche de pouvoir ou d’influencer les autres peut ouvrir la porte à un esprit de divination.

D’autres au cours de consultation auprès d’une voyante s’entendre dire vous avez un don, une disposition pour la divination. La tentation vient et l’esprit de divination rentre. Il se transmet aux générations suivantes et devient familier.

Un passé occulte dont on est pas pleinement libéré, délivré, dispose un terrain pour la divination.

 

 Jésus dit : Je suis la lumière du monde, dans le royaume de Dieu tout est lumière, vérité, pureté, amour : Aimons la lumière, la parole de Dieu

Hébreux 4 -- 12 : Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

En Dieu il n'y pas de mélange, pas de gris. Dieu  haït en nous tout ce qui vient de la chair, des ténèbres, par contre il aime, affectionne tout ce qui vient de l'esprit, du Saint Esprit. Nous sommes appelés, à l'image et à la ressemblance de Jésus à devenir à notre tour des arbres de vie selon :

Ezéchiel 47 -- 12 : Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n’auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède.

Nous ne sommes pas des agents du royaume des ténèbres ou des marionnettes manipulées par Satan ou ses démons.

Cueille-t-on des mauvais fruits sur un bon arbre, ou des bons sur un mauvais arbre ?

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/