Et tu as effacé la peine de mon péché.

19/09/2013 17:35

Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité ; J’ai dit : J’avouerai mes transgressions à l’Éternel ! Et tu as effacé la peine de mon péché.

{#Ps 32:5}

Le chagrin de David pour avoir péché était amer. Ses effets étaient visibles sur toute son apparence : « ses os ont vieilli » ; sa sève s’est transformée en sécheresse de l’été. Il ne pouvait trouver aucun remède, jusqu’à ce qu’il ait fait une confession entière devant le trône de la grâce céleste. Il nous dit que pour un temps il a gardé le silence, et son cœur est devenu de plus en plus rempli de chagrin : comme un petit lac de montagne dont le déversoir est bouché, son âme s’est enflée avec des torrents de peine. Il a trouvé des excuses ; il a tenté de détourner ses pensées, mais cela sans aucun résultat ; comme une plaie envenimée son angoisse a grandie, et tant qu’il n’a pas utilisé le scalpel de la confession, son esprit était rempli de tourment, et ne connaissait pas le repos. Enfin il est venu à cela, il doit revenir à son Dieu dans une humble pénitence, ou mourir complètement ; il s’est donc hâté vers le propitiatoire, et a ouvert là le livre de ses iniquités devant le Dieu omniscient, reconnaissant tout le mal de ses voies dans un langage tel que celui que vous avez pu lire dans le Psaume 51 et les autres Psaumes de contrition. Ayant fait ceci, une chose bien simple et pourtant si difficile à faire pour un orgueilleux, il a reçu immédiatement le signe du pardon divin ; les os qui avaient été brisés ont pu de nouveau se réjouir, et David est revenu de sa chambre pour chanter la béatitude de l’homme dont la transgression est pardonnée. Voyez la valeur de ce qu’apporte la grâce de la confession du péché ! Ceci n’a pas de prix, car à chaque fois qu’il y a une confession authentique, la miséricorde est librement donnée, non pas parce que le repentir et la confession méritent la miséricorde, mais pour l’amour de Christ. Béni soit Dieu, il y a toujours une guérison pour le cœur brisé ; la fontaine coule en permanence pour nous purifier de nos péchés. Vraiment, Ô Seigneur, tu es un Dieu « prêt à pardonner » ! Et donc nous reconnaissons nos iniquités.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/