ÉZÉKIEL 18: 1-2-3-4 ***

02/01/2014 09:30
 

 

ÉZÉKIEL 18: 1-2-3-4 ***

1 ¶  La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots:

2  Pourquoi dites-vous ce proverbe dans le pays d’Israël : Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées ?

3  Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, vous n’aurez plus lieu de dire ce proverbe en Israël.

4  Voici, toutes les âmes sont à moi ; l’âme du fils comme l’âme du père, l’une et l’autre sont à moi ; l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra.

NOTES JOHN MACARTHUR

18:1-32 L’un des principes fondamentaux des Ecritures (enseigné aussi en #De 24:16 ; #2R 14:6) est présenté dans ce ch.: le jugement est déterminé par la foi et le comportement de chacun pris individuellement. Si un châtiment national était annoncé, c’étaient les péchés commis par chacun qui en étaient la cause (cf. #Ez 3:16-21, #Ez 14:12-20 ; #Ez 33:1-20).

18:2

mangé des raisins verts. Les Judéens ne voulaient pas reconnaître leur culpabilité, qui les rendait passibles de jugement. Ils s’étaient eux-mêmes montrés méchants et idolâtres, mais ils rendaient leurs ancêtres responsables de leur triste condition (cf. #2R 21:15). Cette tentative de se justifier était exprimée par une maxime (cf. #Jér 31:29) qui signifie en substance: « Nos ancêtres ont péché, et c’est nous qui en héritons l’amertume. »

18:3

plus lieu de dire ce proverbe. Dieu refusait cette façon de rejeter la faute sur autrui et d’essayer d’échapper à leurs responsabilités.

18:4

l’âme qui pèche …  mourra. Dieu ne faisait pas de favoritisme, mais c’était avec justice qu’il rendait chacun responsable de son propre péché. La mort dont il est question est la mort physique qui, pour nombre de personnes, débouche sur la mort éternelle.

 

EZEKIEL 18 : 1-2-3-4 ***

1 ¶ The word of the LORD came unto me , saying :
2 Why do you say this proverb concerning the land of Israel , The fathers have eaten sour grapes, and the children's teeth are set on edge ?
3 I am alive! says the Lord God , you will not any more to use this proverb in Israel.
4 Behold, all souls are mine: the soul of the son as the soul of the father, and the other one is mine: the soul who sins shall die .


NOTES JOHN MACARTHUR


18:1-32 One of the fundamental principles of Scripture ( as taught in # De 24:16 ; # 2R 14:6 ) is presented in this ch: the judgment is determined by faith and the behavior of each individual . . If a national punishment was announced , it was the sins of everyone who were the cause (cf. Ez 3:16-21 # , # Ez 14:12-20 ; # Ez 33:1-20 ) .
18.2
eaten sour grapes. Judah did not want to admit their guilt , which made them liable to judgment. They themselves were wicked and idolatrous shown, but they made ​​their ancestors responsible for their plight (cf. 2R # 21: 15). This attempt to justify himself was expressed by a maxim (cf. Jer 31:29 # ) which essentially means : "Our ancestors have sinned , and it is we who inherit bitterness. "
18:3
more to use this proverb . God refused this way of blaming others and try to escape their responsibilities.
18:4
the soul that sins ... die. God did not favoritism , but it was with justice that made ​​everyone responsible for his own sin . The death in question is physical death , for many people , leads to eternal death.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/