Habitante des jardins ! Des amis prêtent l’oreille à ta voix. Daigne me la faire entendre !

01/11/2013 08:01

Habitante des jardins ! Des amis prêtent l’oreille à ta voix. Daigne me la faire entendre ! {#Ca 8:13}

Mon Seigneur Jésus se souvient bien du jardin de Gethsémané, et bien qu’il ait quitté ce jardin, il demeure maintenant dans le jardin de son église : et là, il ouvre son cœur à ceux qui apprécient sa compagnie bénie. Cette voix d’amour avec laquelle il parle à sa bien-aimée est plus musicale que les harpes du ciel. Il y a une profondeur d’amour mélodieux en lui qui laisse toute musique humaine bien loin derrière. Des dizaines de milliers sur terre, et des millions au-dessus, sont sous le charme de ses accents harmonieux. Certains que je connais bien, et que j’envie grandement, écoutent en ce moment sa voix bien-aimée. Ô que je puisse être participant de leurs joies ! Il est vrai que certains d’entre-eux sont pauvres, d’autres sont alités, et d’autres sont proches des portes de la mort, mais Ô mon Seigneur, je jeûnerais gaiement avec eux, je souffrirais avec eux, ou je mourrais avec eux, si je pouvais seulement entendre ta voix. Jadis j’ai souvent entendu cette voix, mais j’ai chagriné ton Esprit. Reviens à moi dans ta compassion, et une fois encore dis-moi : « Je suis ton salut ». Nulle autre voix ne peut me satisfaire ; Je connais ta voix, et ne je ne peux pas être trompé par une autre, laisse-moi l’entendre, je t’en prie. Je ne sais pas ce que tu as à me dire, et je ne pose aucune condition, Ô mon Bien-aimé, permets seulement que je t’entende parler, et si c’est une réprimande je t’en bénirai. Peut-être que pour faire entendre mon oreille paresseuse il y a besoin d’une opération très douloureuse pour la chair, mais peu importe le coût, je ne veux pas me détourner de ce désir dévorant, celui d’entendre ta voix. Réveille de nouveau mon oreille ; perce mon oreille avec tes notes les plus stridentes, ne permets pas que je continue à rester sourd à ton appel. Ce soir, Seigneur, écoute la supplication de celui qui est à toi, car je suis à toi, tu m’as acheté avec ton sang, malgré mon indignité. Tu m’as ouvert les yeux pour te voir, et cette vision m’a sauvé. Seigneur, ouvre maintenant mon oreille. J’ai lu dans ton cœur, que je puisse maintenant entendre tes lèvres.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/