HÉBREUX 10 : 01 À 39** + HEBREWS 10 : 01 to 39 + NOTES : JOHN MACARTHUR

08/05/2016 14:24

HÉBREUX 10 : 01 À 39** +
 

1 ¶  En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection.

 

ombre. Le grec traduit par « ombre » évoque un pâle reflet, par opposition avec un tracé bien net et distinct. Le terme grec traduit « l’exacte représentation des choses » indique au contraire qu’il s’agit d’une réplique parfaite (cf. #Col 2:17).

 

la perfection. Terme souvent utilisé dans l’épître en rapport avec le salut. Ceux qui vivaient au temps de la loi désiraient certes ardemment rencontrer Dieu, mais le système lévitique ne leur fournissait pas, pour autant, le moyen d’entrer dans sa sainte présence (cf. #Ps 15:1 ; #Ps 16:11 ; #Ps 24:3-4).

10:1-18 Le sacrifice de Christ a servi une fois pour toutes, et il est donc supérieur à tous ceux offerts sous le système lévitique.

 

2  Autrement, n’aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n’auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés ?

 

conscience de leurs péchés. Le même mot est utilisé au v. 22 et en #Hé 9:9 ; #Hé 13:18. Si le péché avait été réellement vaincu par ce système sacrificiel, les croyants de l’A.T. auraient eu leur conscience purifiée de toute culpabilité et de toute condamnation (cf. v. #Hé 10:22). Or, sous l’ancienne alliance, la conscience ne pouvait jouir d’une telle liberté.

 

3  Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices ;

 

souvenir. Non seulement les sacrifices de l’A.T. étaient incapables d’enlever les péchés, mais leur répétition rappelait constamment cette déficience. La promesse de la nouvelle alliance stipulait que le péché serait enlevé et que même Dieu ne s’en souviendrait plus (#Hé 8:12, citant #Jér 31:34).

 

4  car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.

impossible. Le système lévitique n’avait été conçu par Dieu ni pour enlever ni pour pardonner les péchés. Il servait expressément à préparer la venue du Messie (#Ga 3:24) en suscitant son attente chez les hommes (cf. #1Pi 1:10). Il révélait la gravité de la condition des pécheurs, puisque même une expiation qui n’était que temporaire nécessitait le sacrifice d’un animal. Il mettait en évidence la sainteté et la justice de Dieu en signalant que le péché devait être expié. Il révélait enfin qu’un pardon total et complet était indispensable pour que Dieu prenne plaisir à la relation avec son peuple.

 

5  C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps ;

 

tu m’as formé un corps. Le #Ps 40:7 porte « tu m’as ouvert les oreilles ». Cela ne constitue pas une grande différence par rapport au sens du psaume, puisque l’auteur emploie une image parlante pour les lecteurs grec. Les traducteurs grecs considéraient les mots hébreux utilisés ici comme une figure de style  la synecdoque - où l’on parle d’une partie pour désigner un tout. En l’occurrence, façonner les oreilles fait partie du tout que constitue la formation du corps humain. Si les oreilles ont été choisies et ainsi mises en évidence, c’est en tant que symboles de l’obéissance, puisqu’elles sont l’organe qui sert à entendre la Parole et la volonté de Dieu (cf. #1S 15:22). Christ avait besoin d’un corps pour s’offrir en tant que sacrifice définitif (#Hé 2:14).

10:5-6

Tu n’as voulu. Si l’on offrait des sacrifices sans y mettre un cœur sincère, Dieu n’y prenait pas plaisir (cf. #Ps 51:19 ; #Esa 1:11 ; #Jér 6:20 ; #Os 6:6 ; #Am 5:21-25). Offrir un sacrifice seulement pour accomplir un rituel, c’était se moquer de Dieu, et c’était pire que de s’abstenir d’en offrir (cf. #Esa 1:11-18).

10:5-7 Citation du #Ps 40:7-9.

 

6  Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.

7 ¶  Alors j’ai dit : Voici, je viens Dans le rouleau du livre il est question de moi Pour faire, ô Dieu, ta volonté.

 

pour faire ta volonté. Cf. #Mt 26:39, #Mt 26:42.

 

8  Après avoir dit d’abord : Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché ce qu’on offre selon la loi,

 

10:8-9 C’est encore le #Ps 40:7-9 qui est cité ici, mais de façon condensée cette fois.

 

9  il dit ensuite : Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde.

 

première …  seconde. L’ancien système sacrificiel, caractérisé par la répétition, a été annulé pour faire place au sacrifice nouveau et unique de Christ, qui a accompli dans une entière obéissance la volonté de Dieu (cf. #Hé 5:8 ; #Ph 2:8).

 

10  C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

 

sanctifiés. « Sanctifier » signifie « rendre saint », séparé du péché pour Dieu (cf. #1Th 4:3). En accomplissant pleinement la volonté de Dieu, Christ a acquis au croyant un état permanent de sainteté (#Ep 4:24 ; #1Th 3:13). C’est la sanctification de position du croyant, par opposition à la sanctification progressive qui se développe au fil de la marche quotidienne avec Dieu.

 

corps. Allusion à la mort expiatoire de Christ. Le terme « sang » était souvent utilisé de la même manière (#Hé 9:7, #Hé 9:12, #Hé 9:14, #Hé 9:18, #Hé 9:22). Mentionner le corps de Christ dans une déclaration de ce genre est inhabituel dans le N.T., mais c’est la conséquence logique de la citation du #Ps 40:7.

 

11  Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés,

 

fait …  le service. Littéralement « se tient debout …  en servant ». En #2Ch 6:10, #2Ch 6:12, Salomon est présenté comme assis sur le trône en tant que roi, mais debout près de l’autel lorsqu’il agit à la manière d’un sacrificateur (cf. #De 17:12 ; #De 18:7).

10:11-12 L’auteur établit le contraste entre l’ancien et le nouveau: des milliers de sacrificateurs contre un seul; des sacrificateurs qui se tenaient continuellement debout, alors que le nouveau est maintenant assis; des sacrifices à recommencer sans cesse alors que le nouveau suffit une fois pour toutes; des sacrifices inefficaces qui pouvaient seulement couvrir les péchés, alors que le nouveau est efficace au point d’ôter le péché.

 

12  lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu,

13  attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied.

 

marchepied. C’est une nouvelle allusion au #Ps 110:1. Cette prédiction se réalisera le jour du retour de Christ, où toute la création reconnaîtra sa seigneurie en se prosternant à ses pieds (#Ph 2:10).

 

14  Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

 

perfection. Cela signifie que nous pouvons nous tenir debout devant Dieu, couverts par la justice de Christ.

sanctifiés. « Sanctifier » signifie « rendre saint », séparé du péché pour Dieu (cf. #1Th 4:3). En accomplissant pleinement la volonté de Dieu, Christ a acquis au croyant un état permanent de sainteté (#Ep 4:24 ; #1Th 3:13). C’est la sanctification de position du croyant, par opposition à la sanctification progressive qui se développe au fil de la marche quotidienne avec Dieu

 

15  C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi ; car, après avoir dit:

 

10:15-17 L’auteur confirme son interprétation du #Ps 40:7-9 en reprenant les paroles de #Jér 31:31-34 pour répéter ce qu’il avait déjà cité en #Hé 8:8-12.

 

16  Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute:

17  Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.

18  Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.

19 ¶  Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire

 

frères. Comme précédemment, l’auteur invite ses frères juifs à abandonner le système lévitique et à s’approprier les bénéfices de la nouvelle alliance en Christ.

 

libre entrée. Ou « confiance pour entrer », point important dans cette épître. Du fait du ministère de souverain sacrificateur de Christ et de la perfection de son sacrifice, les Hébreux pouvaient entrer avec assurance dans la présence de Dieu.

10:19-25 Pour la seconde fois (cf. #Hé 8:1-6 pour la première), l’auteur résume les arguments en faveur de la supériorité du ministère sacerdotal de Christ.

 

20  par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,

 

route …  vivante. C’est la route qui mène à la vie éternelle, et pourtant elle n’a pas été ouverte par la vie sans péché de Christ: il a fallu qu’il meure. Les Hébreux étaient invités à prendre cette voie, caractérisée par la vie éternelle du Fils de Dieu qui les aimait et s’était donné lui-même en sacrifice pour eux (cf. #Jn 14:6 ; #Ga 2:20). La foi chrétienne était connue comme « la voie » parmi les Juifs de Jérusalem (#Ac 9:2, traduit « nouvelle doctrine »), mais aussi chez les païens. Les destinataires de cette épître comprenaient clairement que l’auteur les invitait à devenir chrétiens, à rejoindre ceux qui avaient été persécutés pour leur foi. Les vrais croyants parmi eux souffraient déjà de la persécution, et ceux qui ne s’étaient pas encore engagés sérieusement étaient ainsi invités à devenir la cible de ces mêmes persécutions.

 

nouvelle. Ce mot grec signifiait à l’origine « récemment tué », mais il était compris dans le sens de « récent » à l’époque de la rédaction de l’épître. Cette voie est nouvelle car l’alliance l’est aussi. Elle n’a pas été fournie dans le cadre du système lévitique.

 

voile …  chair. Quand la chair de Jésus a été déchirée le jour de sa crucifixion, il en est allé de même du voile du temple qui symbolisait la séparation entre Dieu et les hommes (#Mt 27:51). Quand le souverain sacrificateur, le jour des expiations, pénétrait dans le lieu très saint, le peuple attendait son retour à l’extérieur. Quand Christ est entré dans le temple céleste, il n’est pas revenu vers nous. Au lieu de cela, il a déchiré le voile pour ouvrir le lieu très saint et nous permettre de le suivre à l’intérieur. Ici, le mot « chair » est employé dans le même sens que « corps » au v. 10 et « sang » en #Hé 9:7, #Hé 9:12, #Hé 9:14, #Hé 9:18, #Hé 9:22: il évoque la mort sacrificielle du Seigneur Jésus.

 

21  et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,

22  approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.

 

approchons-nous. C’était le cœur de l’invitation adressée à ceux de l’assemblée qui n’étaient pas venus à Christ, sur la base de ce qui avait déjà été exposé. On trouve la même invitation dans le premier livre du N.T. à avoir été écrit (#Ja 4:8), où Jacques révèle le corollaire du rapprochement avec Dieu: Dieu se rapprochera de vous. Asaph enseignait qu’il est bon de se rapprocher de Dieu (#Ps 73:28). La pleine restauration d’Israël dans la bénédiction divine dépend de sa volonté à se rapprocher de lui (#Jér 30:18-22). En d’autres termes, c’est une invitation d’ordre eschatologique qui vient « dans ces derniers temps » (#Hé 1:2). Ce v. donne la liste des conditions pour entrer dans la présence de Dieu (cf. #Ps 15): sincérité, sécurité, salut et sanctification.

 

sincère. Le mot grec évoque la sincérité, l’authenticité et l’absence d’idée derrière la tête (cf. #Jér 24:7 ; #Mt 15:8). Ces Hébreux-là manquaient d’un engagement authentique envers Christ.

 

plénitude de la foi. Ce qui est indiqué ici, c’est le besoin d’une confiance totale dans les promesses de Dieu. Le résultat d’une telle confiance sera une assurance de cœur et une sécurité spirituelle qui permettront de persévérer malgré les épreuves à venir. C’est le premier volet d’un triptyque familier: la foi, l’espérance (v. #Hé 10:23) et l’amour (v. #Hé 10:24).

 

eau pure. L’image est tirée des cérémonies sacrificielles de l’ancienne alliance: on procédait à une aspersion de sang en signe de purification, et les sacrificateurs se lavaient sans cesse dans des bassins remplis d’eau pure, où ils nettoyaient aussi leurs ustensiles. Il n’y a pas ici une allusion au baptême chrétien, mais au Saint-Esprit qui purifie notre vie au moyen de la Parole de Dieu (cf. #Ep 5:25-26 ; #Tit 3:5). C’est une image typique de la nouvelle alliance (#Jér 31:33 ; #Ez 36:25-26).

 

23  Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.

 

Retenons. La persévérance des saints, c’est la face humaine de la sécurité éternelle. Il ne s’agit pas d’un moyen de conserver le salut, mais plutôt d’une preuve de son authenticité.

 

fermement. Il ne s’agit pas de suivre n’importe quelle inclination personnelle qui nous ramènerait à l’ancienne alliance. Dans d’autres textes anciens, le même terme grec est utilisé à propos de l’endurance face à la torture. La persécution viendra (#2Ti 3:12), mais Dieu est fidèle. Les tentations vont abonder, mais Dieu est fidèle pour donner un moyen d’en sortir (cf. #1Co 10:13). Les promesses de Dieu sont fiables (#1Co 10:13 ; #1Th 5:24 ; #Jude 24-25). Fort de cette confiance, le croyant est en mesure de persévérer.

 

la profession de notre espérance. C’est l’affirmation du salut.

 

24  Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.

 

Veillons. Le même verbe est employé à propos de Jésus en #Hé 3:1 (traduit « considérez »). Il faut répondre individuellement à l’invitation, mais la réponse a aussi une dimension collective. Certains membres de la communauté des Hébreux étaient en danger de voir s’effriter leur amour pour Christ. Cela faisait quelque temps qu’ils envisageaient de retourner au système lévitique du judaïsme pour éviter les persécutions (cf. #Jn 12:42-43). Il est crucial de nous encourager mutuellement à nous engager totalement envers Dieu.

 

exciter. Le mot français « paroxysme » dérive du terme grec utilisé ici. Dans ce contexte, il signifie stimuler ou inciter quelqu’un à faire quelque chose.

 

à l’amour et aux bonnes œuvres. L’Église de Corinthe donnait un bon exemple d’un tel effort mutuel au milieu de la persécution (cf. #2Co 8:1-7).

 

25  N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.

 

N’abandonnons pas notre assemblée. L’adoration collective et communautaire constitue une part essentielle de la vie spirituelle. Il y a ici un avertissement à ne pas tomber dans l’apostasie dans un contexte eschatologique (cf. #2Th 2:1), avec l’allusion au « jour » qui approche (la seconde venue de Christ; cf. #Ro 13:12 ; #1Co 3:13 ; #1Th 5:4).

 

exhortons-nous. L’exhortation peut prendre la forme de l’encouragement, du réconfort, de l’avertissement ou de l’affermissement. Il existe une urgence eschatologique à l’exhortation qui nécessite une activité toujours plus grande au fur et à mesure qu’approche le retour de Jésus (cf. #Hé 3:13 ; cf. #1Th 4:18).

 

26  Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,

27  mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.

28  Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ;

29  de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?

30  Car nous connaissons celui qui a dit: À moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple.

31  C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

32  Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances,

33  d’une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, et de l’autre, vous associant à ceux dont la position était la même.

34  En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours.

35  N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.

36  Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.

37  Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas.

38  Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

39  Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.

 

HEBREWS 10 : 01 to 39 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

 

1 ¶ In fact, the law having a shadow of good things to come, not the very image of the things, can never with those sacrifices which they offer continually year continually make the comers to perfection.

 

shadow. The Greek translated "shadow" evokes a pale reflection, in contrast with a sharp and distinct path. The Greek word translated "the exact representation of things" indicates the contrary it is a perfect replica (see #Col 2:17).

 

perfection. Often used in the letter related to salvation. Those were in the days of the law certainly longed to meet God, but the Levitical system does not provide them, so far, the way to enter His holy presence (cf. #PS 15: 1; 4:11 p.m. #PS; #ps 24: 3-4).

10: 1-18 Christ's sacrifice served once and for all, and is therefore superior to those offered under the Levitical system.

 

2 Otherwise, would they not ceased to be offered, because those that the worshipers once purged, would have had no more consciousness of sins?

 

consciousness of sins. The same word is used in verse. Hey # 22 and 9: 9; # Hey 1:18 p.m.. If sin had actually been defeated by this sacrificial system, believers of A.T. would have purified their consciousness of guilt and any sentence (cf. v. # Heb 10:22). However, under the old covenant, consciousness could not enjoy such freedom.

 

3 But the memory of sins every year by these sacrifices;

 

memory. Not only the sacrifices of the A.T. were unable to take away sins, but their repetition constantly reminded that deficiency. The promise of the new covenant stipulated that sin would be removed and that even God would remember most (# Heb 8:12, citing # Jer 31:34).

 

4 For it is impossible that the blood of bulls and goats to take away sins.

 

impossible. The Levitical system had been designed by God or to remove or to forgive sins. It specifically used to prepare the coming of the Messiah (3:24 #Ga) by raising his expectation among men (cf. 1 Peter 1:10 #). It revealed the severity of the condition of sinners, since even a sin that was only temporary required the sacrifice of an animal. He highlighted the holiness and justice of God by saying that sin had to be atoned. He finally revealed that a total and complete forgiveness was essential that God takes pleasure in the relationship with his people.

 

5 Therefore, when Christ came into the world, said: You did not desire sacrifice and offering, but you have a body for me;

 

you formed me a body. The #PS 40: 7 carries "You have opened my ears." This is not a big difference in the direction of the psalm, since the author uses a vivid picture for Greek readers. The Greek translators regarded the Hebrew words used here as a figure of speech synecdoche - where one speaks of a part to designate a whole. In this case, shape the ears is part of everything that constitutes the formation of the human body. If the ears have been selected and thus revealed is as symbols of obedience, since they are the body that is used to hear the Word and will of God (cf. # 1S 3:22 p.m. ). Christ needed a body to offer as a final sacrifice (# Heb 2:14).

10: 5-6

You've wanted. If the sacrifices were offered without putting a sincere heart, God had no pleasure (cf. #PS 51:19; #Esa 1:11 # Jer 6:20; #Os 6: 6; #AM 5: 21-25). Sacrifice only to perform a ritual, it was mocking God, and it was worse than refrain from offering (cf. #Esa 1: 11-18).

10: 5-7 Quote of #PS 40: 7-9.

 

6 You have burnt offerings and sacrifices for sin.

7 ¶ Then I said: Here I am In the book it is written of me to do, O God, thy will.

 

to do your will. See #Mt 26:39, 26:42 #Mt.

 

8 After first said: You did not want you and hast had no sacrifices or offerings, nor burnt offerings and sacrifices for sin which are offered by the law,

 

10: 8-9 This is still the #PS 40: 7-9 is quoted here, but in condensed form this time.

 

9 Then said he, Lo, I come to do your will. He taketh away the first to establish the second.

 

first ... second. The ancient sacrificial system, characterized by repetition, was canceled to make way for new and unique sacrifice of Christ, who has completed a full obedience of God's will (cf. # Heb 5: 8; #Ph 2: 8 ).

 

10 By the which will we are sanctified through the offering of the body of Jesus Christ once for all.

 

sanctified. "Sanctify" means "to make holy" separated from sin to God (# 1 Thessalonians 4: 3). Fully fulfilling the will of God, Christ has acquired the believer a permanent state of holiness (#EP 4:24; 1 Thessalonians 3:13 #). This is the position of sanctification of the believer, as opposed to progressive sanctification that develops over the daily walk with God.

 

body. Referring to the atoning death of Christ. The term "blood" was often used in the same way (Hey # 9: 7, # Heb 9:12, 9:14 # Hey, Hey 9:18 #, # Heb 9:22). Mention the body of Christ in a statement of this kind is unusual in the N.T., but it is the logical consequence of the quotation from #PS 40: 7.

 

11 And every priest stands daily ministering and offering oftentimes the same sacrifices, which can never take away sins

 

Actually ... the service. Literally "standing ... with". In # 2Ch 6:10 # 2Ch 6:12 Solomon is presented as sitting on the throne as king, but standing at the altar when it acts as a priest (see # of 17 : 12; # of 18: 7).

10: 11-12 The author establishes the contrast between the old and the new: thousands of priests against one; priests who were constantly standing, while the new is now sitting; sacrifices to recommence the new ceases enough once and for all; ineffective sacrifices could only cover sin, while the new is efficient to the point of take away sin.

 

12 he, having offered one sacrifice for sins, sat down at the right hand of God,

13 henceforth expecting till his enemies be made his footstool.

 

footstool. This is another allusion to #PS 110: 1. This prediction will come true on the day of Christ's return, when all creation will recognize his lordship by bowing at his feet (#Ph 2:10).

 

14 For by one offering he hath perfected for ever them that are sanctified.

 

perfection. This means that we can stand up before God covered by Christ's righteousness.

sanctified. "Sanctify" means "to make holy" separated from sin to God (# 1 Thessalonians 4: 3). Fully fulfilling the will of God, Christ has acquired the believer a permanent state of holiness (#EP 4:24; 1 Thessalonians 3:13 #). This is the position of sanctification of the believer, as opposed to progressive sanctification that develops over the daily walk with God

 

15 This is what the Holy Spirit also testifies to us; for when he said:

 

10: 15-17 The author confirms its interpretation of #PS 40: 7-9 with the words of # Jer 31: 31-34 to repeat what he had already cited Hey # 8: 8-12.

 

16 This is the covenant I will make with them after those days, saith the Lord: I will put my laws into their hearts, and I will write them on their minds, he adds:

17 And I will remember their sins and their iniquities.

18 Now where there is forgiveness of sins, there are more offering for sin.

¶ 19 Therefore, brothers, since we have, by the blood of Jesus, to enter into the sanctuary

 

brothers. As before, the author invites his Jewish brethren to abandon the Levitical system and appropriating the benefits of the new covenant in Christ.

 

free admission. Or "confidence to enter" important point in this epistle. Because of the high priest of the ministry of Christ and the perfection of his sacrifice, the Hebrews could enter boldly into God's presence.

10: 19-25 For the second time (see # 8 Hey: 1-6 for the first), the author summarizes the arguments for the superiority of the priestly ministry of Christ.

 

20 by a new and living way opened for us through the veil, that is to say, his flesh;

 

road ... alive. This is the road that leads to eternal life, and yet it has not been opened by Christ's sinless life: he had to die. The Hebrews were invited to take this path, characterized by eternal life of the Son of God who loved them and had given himself in sacrifice for them (cf. #Jn 14: 6; #Ga 2:20). The Christian faith was known as "the way" among the Jews of Jerusalem (#AC 9: 2, translated "new thinking"), but also among the Gentiles. The recipients of this epistle clearly understood that the author asked them to become Christians, to join those who were persecuted for their faith. The believers among them were suffering from persecution, and those who had not yet engaged seriously and were invited to become the target of these persecutions.

 

new. This Greek word originally meant "killed recently," but it was understood in the sense of "recent" at the time of writing the letter. This way is new because the alliance is too. She was not provided in the Levitical system.

 

sailing ... flesh. When Jesus' flesh was torn on the day of his crucifixion, he went to the same veil of the temple that symbolized the separation between God and man (#Mt 27:51). When the high priest, the Day of Atonement entered the most holy place, the people waited his return outside. When Christ entered the heavenly temple, he did not return to us. Instead, he ripped open the veil to the most holy place and allow us to follow him inside. Here the word "flesh" is used in the same sense as "body" in v. 10 and "blood" in # Heb 9: 7, 9:12 # Hey, Hey # 9:14, 9:18 # Hey, Hey # 9:22: he evokes the sacrificial death of the Lord Jesus.

 

21 and since we have a great priest over the house of God,

22 Let us draw near with a true heart in full assurance of faith, having our hearts sprinkled from an evil conscience and our bodies washed with pure water.

 

Let us draw near. It was the heart of the invitation to the meeting of those who had not come to Christ, based on what had already been exposed. We find the same invitation in the first book to be written N.T. (#Ja 4: 8), where Jacques reveals the corollary of reconciliation with God, God will approach you. Asaph taught that it is good to draw closer to God (#PS 73:28). Full restoration of Israel in the divine blessing depends on its willingness to approach him (# Jer 30: 18-22). In other words, it is an order of invitation eschatological coming "in recent times" (# Heb 1: 2). This v. lists the conditions to enter into the presence of God (cf. #PS 15): sincerity, safety, salvation and sanctification.

 

sincere. The Greek word evokes sincerity, authenticity and lack of ulterior motive (see # Jer 24: 7; #Mt 15: 8). These Hebrews here lacked a genuine commitment to Christ.

 

fullness of faith. What is stated here is the need for complete confidence in God's promises. The result of such a trust will be a heart assurance and spiritual security that will persevere through trials ahead. This is the first part of a triptych familiar: faith, hope and love (v # Heb 10:23.) (V # Heb 10:24.).

 

pure water. The image is from the sacrificial ceremonies of the old covenant: they proceeded to a blood sprinkling in a sign of purification, and the priests washed themselves constantly in basins filled with pure water, where they also cleaning their utensils. There is not here an allusion to Christian baptism, but the Holy Spirit purifies our life through the Word of God (cf. #EP 5: 25-26; #Tit 3: 5). This is a typical picture of the new covenant (# Jer 31:33; #Ez 36: 25-26).

 

23 Let us hold fast the confession of our hope, for he who promised is faithful.

 

Retain. Perseverance of the saints, it is the human face of eternal security. It is not a way to keep salvation, but rather a proof of its authenticity.

 

firmly. This does not track any personal inclination would bring us back to the old covenant. In other ancient texts, the same Greek word is used about endurance face torture. The persecution will come (# 2Ti 3:12), but God is faithful. Temptations will abound, but God is faithful to give a way out (see # 1 Cor 10:13). God's promises are reliable (# 1 Corinthians 10:13; 1 Thessalonians 5:24 #; #Jude 24-25). With this faith, the believer is able to persevere.

 

the confession of our hope. It is the affirmation of salvation.

 

24 And let us consider one another to provoke unto love and to good works.

 

Make sure. The same verb is used about Jesus # Heb 3: 1 (translated "consider"). We must individually respond to the invitation, but the answer has a collective dimension. Some members of the Hebrew community were in danger of crumbling their love for Christ. It was some time they plan to return to the Levitical system of Judaism to avoid persecution (cf. #Jn 12: 42-43). It is crucial to encourage each other to commit ourselves totally to God.

 

excite. The French word "climax" derives from the Greek term used here. In this context, it means to stimulate or encourage someone to do something.

 

to love and good works. The Church of Corinth gave a good example of such a mutual effort in the midst of persecution (see # 2 Cor 8: 1-7).

 

25 Do not give up meeting together, as the manner of some is; but exhorting one another: and so much the more as you see the Day approaching.

 

Do not give up meeting together. The collective and community adoration is an essential part of the spiritual life. Here there is a warning not to fall into apostasy in an eschatological context (see # 2 Thess 2: 1), with the reference to "day" approaching (the second coming of Christ; cf. 13 #Ro : 12; # 1 Corinthians 3:13; 1 Thessalonians # 5: 4).

 

exhorting. The exhortation may take the form of encouragement, comfort, the warning or the consolidation. There is an eschatological urgency to exhortation that requires ever greater activity as and as we approach the return of Jesus (cf. Heb 3:13 #; # cf. 1 Thessalonians 4:18).

 

26 For if we sin willfully after receiving the knowledge of the truth, there remains no more sacrifice for sins,

27 but a fearful expectation of judgment and fiery indignation, which shall devour the adversaries.

28 He who has violated the law of Moses dies without mercy on the testimony of two or three witnesses;

29 How much worse punishment do you think will be thought worthy, who hath trodden under foot the Son of God, who hath counted the blood of the covenant by which he was sanctified, and has insulted the Spirit of Grace ?

30 For we know him who said, Vengeance is mine, I will repay! and again, The Lord will judge his people.

31 It is a fearful thing to fall into the hands of the living God.

32 Remember the former days, when, after being enlightened, you endured a great fight of afflictions;

33 one hand, exposed as a spectacle to reproaches and tribulations, and another, partnering with those whose position was the same.

34 For you had compassion on the prisoners, and you joyfully accepted the plundering of your goods, knowing that you have a better and an enduring substance.

35 Cast not away therefore your confidence, which hath great recompense of reward.

36 For you have need of patience, that having done the will of God, ye might receive the promise you.

37 A little more, a little time he who is coming will come and will not delay.

38 Now the just shall live by faith; but if he draw back, my soul has no pleasure in him.

39 But we are not of those who shrink back to destruction, but of those who have faith and are saved.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/