HÉBREUX 3 : 01 À 19 *** + HEBREWS 3 : 01 to 19 + NOTES : JOHN MACARTHUR

24/04/2016 19:12

HÉBREUX 3 : 01 À 19 *** +
 

1 ¶  C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons,

frères saints. Expression qu’on ne trouve qu’ici et en #1Th 5:27, où certains manuscrits omettent le mot « saint ». L’auteur s’adresse aux croyants qui ont une « vocation céleste » (cf. #Ph 3:14). Ailleurs, ils sont décrits comme attendant une patrie « céleste » (#Hé 11:16) et la venue de la « Jérusalem céleste » (#Hé 12:22). Ils sont « saints » dans le sens où ils sont mis à part pour Dieu et identifiés au royaume céleste. Ils sont citoyens du ciel plus que de la terre.

 

vocation. Allusion, comme toujours dans les épîtres du N.T., à l’appel efficace au salut en Christ (cf. #Ro 8:30 ; #1Co 7:21).

 

considérez. L’auteur demande au lecteur une pleine attention et un diligent examen de la supériorité de Jésus-Christ.

 

l’apôtre et le souverain sacrificateur. Un apôtre est un « envoyé » détenteur des droits, du pouvoir et de l’autorité de celui qui l’envoie. C’est par le Père que Jésus a été envoyé (cf. #Jn 3:17, #Jn 3:34 ; #Jn 5:36-38 ; #Jn 8:42). Le thème du sacerdoce de Christ, initié en #Hé 2:17-18 et mentionné une nouvelle fois ici, sera repris plus en détail en #Hé 4:14-10:18. Pour l’heure, l’auteur présente la suprématie de Christ sur Moïse (versets  #Hé 3:1-6), sur Josué (#Hé 4:8) et sur tous les autres héros nationaux et prédicateurs de l’A.T. que les Juifs tenaient en très haute estime. Jésus lui-même insista sur sa supériorité par rapport à Moïse dans le même contexte, lorsqu’il déclara être envoyé par son Père (#Jn 5:36-38, #Jn 5:45-47 ; cf. #Lu 16:29-31). Moïse avait été envoyé par Dieu pour délivrer son peuple de l’Égypte historique et de son oppression (#Ex 3:10); Jésus a été envoyé par Dieu pour délivrer son peuple de l’Égypte spirituelle et de son oppression (#Hé 2:15).

 

que nous professons. Christ est au centre de notre confession de foi dans l’Évangile: c’est en lui que nous croyons et de lui que nous rendons témoignage. Le terme grec est de nouveau utilisé en #Hé 4:14 et en #Hé 10:23 (cf. #2Co 9:13 ; #1Ti 6:12). De ces trois occurrences se dégage une impression d’urgence. S’ils comprenaient la supériorité de la personne et de l’œuvre de Jésus, les lecteurs ne pourraient pas renoncer à leur foi en lui ni tenir pour rien son œuvre en leur faveur.

3:1-6 Cette section démontre la supériorité de Jésus sur Moïse, qui était lui-même tenu en grande estime. Le Seigneur avait parlé à Moïse « face à face, comme un homme parle à son ami » (#Ex 33:11) et lui avait donné la loi (#Né 9:13-14). Pour les Juifs, les priorités suprêmes se trouvaient dans les commandements et les rituels de la loi, et les termes de « Moïse » et de « loi » étaient synonymes. L’A.T. et le N.T. appellent les commandements de Dieu « la loi de Moïse » (#Jos 8:31 ; #1R 2:3 ; #Lu 2:22 ; #Ac 13: 39). Pourtant, si grand qu’ait été Moïse, Jésus était infiniment plus grand.

 

2  Jésus, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison.

maison. Plus qu’un bâtiment, ce terme évoque une famille et les personnes qui la composent (cf. verset #Hé 3:6 ; #1Ti 3:15). La qualité première d’un intendant en charge d’une maison est sa fidélité (#1Co 4:2). Moïse (#No 12:7) et Christ (#Hé 2:17) se sont fidèlement acquittés de leur mission divine en prenant chacun pour leur part soin du peuple de Dieu.

 

3  Car il a été jugé digne d’une gloire d’autant supérieure à celle de Moïse que celui qui a construit une maison a plus d’honneur que la maison même.

celui qui a construit. Moïse n’était qu’un membre de la maison de Dieu, alors que Jésus en est le créateur (cf. #2S 7:13 ; #Za 6:12-13 ; #Ep 2:19-22 ; #1Pi 2:4-5); il est, de ce fait, plus grand que Moïse et égal à Dieu.

 

4  Chaque maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu.

5  Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé ;

devait être annoncé. La fidélité de Moïse servit surtout de témoignage de ce qui allait se passer avec Christ (cf. #Hé 11:24-27 ).

 

3:5-6

serviteur …  Fils. Le terme utilisé ici pour « serviteur » implique une position élevée en dignité et un statut d’homme libre, non d’esclave (cf. #Ex 14: 31 ; #Jos 1:2). Cependant, malgré son statut élevé, Moïse ne pouvait endosser le statut de Fils, réservé à Christ seul (cf. #Jn 8:35).

 

6  mais Christ l’est comme Fils sur sa maison ; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions.

 

nous retenions fermement. Cf. verset #Hé 3:14. Il n’est pas question ici de la manière de recevoir et de garder le salut (cf. #1Co 15: 2). La phrase signifie plutôt qu’en persévérant dans la foi on démontre posséder une foi authentique. Celui qui retourne aux rituels du système lévitique dans le but de contribuer à son salut démontre par-là qu’il n’a jamais fait partie de la famille de Dieu, alors que celui qui demeure en Christ prouve qu’il peut en être considéré comme un membre à part entière (cf. #Mt 10:22 ; #Lu 8:15 ; #Jn 8:31 ; #Jn 15:4-6). Dieu promet de nous garder en lui (#1Th 5:24 ; #Jude 24-25).

 

l’espérance. Pour une description plus détaillée de cette espérance, voir #Hé 6:18-19. Elle repose sur Christ lui-même, dont l’œuvre rédemptrice nous vaut le salut (#Ro 5:1-2 ).

 

7 ¶  C’est pourquoi, selon ce que dit le Saint-Esprit : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,

Aujourd’hui. Allusion au moment présent, où les paroles de Dieu sont encore fraîches à l’esprit. Il y a urgence à prêter attention à la voix de Dieu. Cette urgence est soulignée par une triple répétition de l’« aujourd’hui » du #Ps 95:7 (versets #Hé 3:13, #Hé 3:15 ; #Hé 4:7), et elle constitue le thème de l’exposé (cf. #2Co 6:2).

3:7-11 L’auteur cite le #Ps 95:7-11 comme des paroles de l’auteur suprême de ce psaume, le Saint-Esprit (cf. #Hé 4:7 ; #Hé 9:8 ; #Hé 10:15). Ce passage évoque l’errance des Israélites dans le désert suite à leur sortie d’Égypte. En dépit des œuvres miraculeuses de Dieu et de sa fidélité pleine de grâce et providentielle envers eux, ils n’étaient toujours pas engagés envers lui dans la foi (cf. #Ex 17 ; #No 14:22-23 ; #Ps 78:40-53). L’auteur de l’épître expose en trois points le message de ce passage de l’A.T.:

1° il faut veiller à ne pas devenir incrédules (versets  #Hé 3:12-19);

2° il faut craindre d’arriver trop tard (#Hé 4:1-10);

3° il faut s’empresser d’entrer dans le repos (#Hé 4:11-13).

 

Les thèmes inclus dans cet exposé sont l’urgence, l’obéissance (qui inclut la foi), la persévérance et le repos.

 

8  N’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte, Le jour de la tentation dans le désert,

9  Où vos pères me tentèrent Pour m’éprouver, et ils virent mes œuvres Pendant quarante ans.

10  Aussi je fus irrité contre cette génération, et je dis : Ils ont toujours un cœur qui s’égare. Ils n’ont pas connu mes voies.

11  Je jurai donc dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos !

mon repos. Le repos terrestre promis par Dieu était la vie au pays de Canaan, qu’Israël allait recevoir en héritage (#De 12:9-10 ; #Jos 21: 44 ; #1R 8:56). Du fait de sa rébellion contre Dieu, toute une génération d’Israël perdit le privilège d’entrer dans le repos de la terre promise (cf. #De 28:65 ; #La 1:3). Dans un sens figuré, le terme s’applique au repos spirituel dans le Seigneur, avec des précédents dans l’A.T. (cf. #Ps 116:7 ; #Esa 28:12). En recevant le salut, chaque croyant entre dans le vrai repos, le royaume de la promesse spirituelle; il n’a plus besoin de chercher, par ses propres forces, à acquérir une justice qui plaise à Dieu. Dieu aurait souhaité que la génération qu’il avait fait sortir d’Égypte connaisse ces deux formes de repos.

 

12  Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.

frères. Exhortation adressée à ceux qui possédaient, potentiellement, les mêmes caractéristiques que la génération qui périt au désert sans avoir vu la terre promise: les Juifs incroyants mêlés aux « frères saints » (verset #Hé 3:1). L’auteur les encourage à croire avant qu’il ne soit trop tard.

 

un cœur mauvais. C’est ainsi qu’est le cœur de tout homme à la naissance (#Jér 17: 9). Dans le cas de ces Hébreux, leur cœur mauvais se manifestait par leur refus de croire en l’Évangile, qui les orientait dans une direction opposée à celle de Dieu.

 

13  Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire : Aujourd’hui ! afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.

exhortez-vous les uns les autres chaque jour. Cette responsabilité est à la fois individuelle et collective. Pendant les jours de détresse qu’ils connaissaient et qui pouvaient les inciter à retourner au système lévitique  même s’il s’était révélé inefficace - ils devaient s’encourager mutuellement à s’identifier totalement à Jésus-Christ.

 

s’endurcisse. Le rejet répété de ce qu’affirme l’Évangile au sujet de Jésus finit par produire un cœur de plus en plus endurci et conduit finalement à s’opposer de front à l’Évangile tout entier. Cf. #Hé 6:4-6 ; #Hé 10:26-29 ; #Ac 19: 9.

 

la séduction. Le péché est un menteur qui utilise toutes les ruses et tous les stratagèmes possibles pour induire en erreur (cf. #Ro 7:11 ; #2Th 2:10 ; #Ja 1:14-16). Les Hébreux se mentaient à eux-mêmes quand ils justifiaient leur opposition à Jésus-Christ par leur fidélité à l’ancien système. S’ils s’accrochaient au système lévitique, c’était en réalité pour rejeter la Parole vivante (#Hé 4:12) du « Dieu vivant » (Le péché est un menteur qui utilise toutes les ruses et tous les stratagèmes possibles pour induire en erreur (cf. #Ro 7:11 ; #2Th 2:10 ; #Ja 1:14-16 #Hé 3:12) qui, au travers de Christ, avait ouvert une « route nouvelle et vivante » (#Hé 10:20). Choisir l’incrédulité ne peut mener qu’à la mort (verset #Hé 3:17 ; #Hé 10:26-29 ; cf. #Hé 2:14-15 ; #Jude 5).

 

14  Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement,

Exhortation similaire à celle du verset 6, qui reprend le thème de la persévérance.

 

15  pendant qu’il est dit : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, N’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte.

3:15-19 Reprise de la citation du #Ps 95:7-8 (cf. verset #Hé 3:7). La première citation précédait l’exposé du thème de l’« aujourd’hui » et de l’urgence que véhicule ce mot. Celle-ci introduit le thème de la « révolte » (versets  #Hé 3:15-16). Le thème de l’obéissance est présenté au moyen de son antithèse, la désobéissance. Quatre termes différents pour parler de la rébellion servent à enfoncer le clou: « se révoltèrent » (verset #Hé 3:16), « péchèrent » (verset #Hé 3:17), « avaient désobéi » (verset #Hé 3:18) et « incrédulité » (verset #Hé 3:19). Cette première partie de l’exposé sur le #Ps 95:7-11 est résumée par la conclusion, évidente, que les Israélites qui moururent dans le désert furent victimes de leur propre incrédulité (verset #Hé 3:19).

 

16  Qui furent, en effet, ceux qui se révoltèrent après l’avoir entendue, sinon tous ceux qui étaient sortis d’Égypte sous la conduite de Moïse ?

17  Et contre qui Dieu fut-il irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchaient, et dont les cadavres tombèrent dans le désert ?

18  Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi ?

19  Aussi voyons-nous qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité.

 

HEBREWS 3 : 01 to 19 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Wherefore, holy brethren, partakers of the heavenly calling, consider the Apostle and High Priest of our profession,

 

holy brethren. Expression only found here and in # 1 Thessalonians 5:27, where some manuscripts omit the word "holy." The author addresses the believers who have a "high calling" (cf. #Ph 3:14). Moreover, they are described as waiting for a "heavenly" country (# Heb 11:16) and the coming of the "heavenly Jerusalem" (Heb 12:22 #). They are "saints" in the sense of being set apart for God and identified the celestial kingdom. They are citizens of heaven than on earth.

 

vocation. Allusion, as always in the epistles of N.T., the effective call to salvation in Christ (cf. #Ro 8:30; 1 Cor 7:21 #).

 

consider. The author asks the reader full attention and diligent examination of the superiority of Jesus Christ.

 

the apostle and high priest. An apostle is a "sent" holder of rights, power and authority of the one who sent him. It is the Father that Jesus was sent (cf. #Jn 3:17 #Jn 3:34; #Jn 5: 36-38; #Jn 8:42). The theme of the priesthood of Christ, initiated in # Heb 2: 17-18 and again mentioned here, will be taken up in detail # Heb 4: 14-10: 18. For now, the author presents Christ's supremacy over Moses (verses # Heb 3: 1-6), on Joshua (# Heb 4: 8) and all other national heroes and preachers of the A.T. that the Jews held in very high esteem. Jesus himself emphasized his superiority to Moses in the same context when he claimed to be sent by his Father (#Jn 5: 36-38, #Jn 5: 45-47; cf. #Lu 4:29 p.m. -31). Moses was sent by God to deliver His people from Egypt and the history of its oppression (#Ex 3:10); Jesus was sent by God to deliver His people from spiritual Egypt and its oppression (# Heb 2:15).

 

we profess. Christ is the center of our confession of faith in the Gospel: it is in him that we believe in him and that we bear witness. The Greek word is used again in # # Hey Hey 4:14 ET in 10:23 (cf. 2 Cor 9:13 #; # 1 Tim 6:12). Of these three occurrences exudes a sense of urgency. If they understood the superiority of the person and work of Jesus, readers would not renounce their faith in him nor take anything for his work in their favor.

 

3: 1-6 This section demonstrates the superiority of Jesus over Moses, who himself was held in high esteem. The Lord spoke to Moses "face to face, as a man speaks to his friend" (#Ex 33:11) and gave him the law (Born # 9: 13-14). For Jews, the highest priorities were in the commandments and rituals of the law, and the terms of "Moses" and "law" were synonymous. The A.T. N.T. and call God's commandments "the law of Moses" (8:31 #Jos; # 1R 2: 3; #Lu 2:22; #AC 13: 39). Yet so great may have been Moses, Jesus was infinitely greater.

 

2 Jesus, who was faithful to him who appointed him, as also was Moses in all his house.

House. More than a building, this term refers to a family and the persons composing (see verse 3 Hey # 6; # 1 Tim 3:15). The first quality of a responsible steward of a house is its fidelity (# 1 Corinthians 4: 2). Moses (#No 12: 7) and Christ (# Heb 2:17) have faithfully fulfilled their divine mission by taking care each for their part of the people of God.

 

3 For he was counted worthy of more glory far greater than Moses as the builder of a house has more honor than the house.

 

the builder. Moses was a member of the house of God, as Jesus is the Creator (cf. # 2S 7:13; #Za 6: 12-13; #EP 2: 19-22; 1 Peter # 2: 4-5); it is, therefore, greater than Moses and equal with God.

 

4 For every house is built by someone, but he that built all things is God.

 

5 Moses indeed was faithful in all God's house as a servant, for a testimony of what was to be announced;

 

was to be announced. The loyalty of Moses served mostly testimony of what would happen with Christ (cf. Heb # 11: 24-27).

3: 5-6

 

servant ... Son. The word used here for "servant" implies a high position in dignity and status as a free man, not a slave (cf. #Ex 14: 31; #Jos 1: 2). However, despite its high status, Moses could not endorse the status of Son, reserved for Christ alone (cf. #Jn 8:35).

 

6 But Christ as a son over his house; and his house are we, if we hold firm to the end the confidence and hope of rejoicing.

 

we hold firmly. Cf. verse # Heb 3:14. It is not about how to receive and keep the salvation (cf. # 1 Cor 15: 2). The sentence means rather than persevering in the faith we have demonstrated a genuine faith. Whoever returns to the rituals of the Levitical system in order to contribute to its salvation demonstrates by then it was never part of God's family, while he who abides in Christ proves that he can be considered as a full member (cf. #Mt 10:22; #Lu 8:15; #Jn 8:31; #Jn 15: 4-6). God promises to keep us in it (# 1 Thessalonians 5:24; #Jude 24-25).

hope. For a more detailed description of this hope, see # Heb 6: 18-19. It is based on Christ himself, whose redemptive work is our salvation (#Ro 5: 1-2).

 

7 ¶ Therefore, according to what the Holy Spirit: Today, if you hear his voice,

 

Today. Referring to the present moment, where God's words are still fresh in mind. It is urgent to pay attention to the voice of God. This urgency is underlined by triple repetition of "today" of #PS 95: 7 (# Hey verses 3:13, 3:15 # Hey, Hey # 4: 7), and it is the theme of presentation (see # 2 Corinthians 6: 2).

 

3: 7-11 The author cites the #PS 95: 7-11 as the words of the supreme author of this psalm, the Holy Spirit (cf. Hey # 4: 7; Heb # 9: 8; Heb # 10:15). This passage evokes the Israelites wandering in the desert after their exodus from Egypt. Despite the miraculous works of God and of full fidelity and providential grace towards them, they were still not committed to him in faith (cf. #Ex 17; #No 14: 22-23; 78 #PS: 40-53). The author of the letter outlines three-point message of this passage of A.T .:

1 must be careful not to become unbelievers (vv Hey # 3: 12-19);

2 ° he must fear of arriving too late (Hey # 4: 1-10);

3 ° he must hasten to enter the rest (# Heb 4: 11-13).

The topics included in this presentation are urgent, obedience (which includes faith), perseverance and rest.

 

8 Do not harden your hearts as in the rebellion, in the day of temptation in the wilderness,

 

9 When your fathers tempted me proved me, and saw my works forty years.

 

10 Therefore I was angry against this generation, and I said: They always have a heart that wanders. They have not known my ways.

 

11 so I swore in my wrath, if they shall enter into my rest

 

my rest. The rest land promised by God was life in Canaan, Israel would inherit (# of 12: 9-10; #Jos 21: 44; # 1R 8:56). Because of his rebellion against God, a generation of Israel lost the privilege of entering the rest of the promised land (see # of 28:65; #The 1: 3). In a figurative sense, the term applies to the spiritual rest in the Lord, with precedents in A.T. (See #PS 116: 7; 28:12 #Esa). Receiving salvation, every believer into the true rest, the realm of spiritual promise; he no longer needs to seek, by his own strength to gain justice pleasing to God. God wished that the generation that had brought out of Egypt know these two forms of rest.

 

12 Take heed, brethren, that in any of you an evil heart of unbelief, in falling away from the living God.

 

brothers. Exhortation to those with potentially the same characteristics as the generation that perished in the desert without seeing the promised land: the unbelieving Jews mingled with the "holy brethren" (verse # Heb 3: 1). The author encourages them to think before it's too late.

 

a bad heart. Thus was the heart of every person at birth (# Jer 17: 9). In the case of the Hebrews, their bad heart manifested by their refusal to believe in the Gospel, that oriented them in a direction opposite to that of God.

 

13 But exhort one another daily, while it is called Today! lest any of you be hardened through the deceitfulness of sin.

 

exhort one another every day. This responsibility is both individual and collective. During the days of distress they knew and could encourage them to return to the Levitical system even if it had been ineffective - they should encourage each other to identify themselves completely to Jesus Christ.

 

be hardened. The repeated rejection of the assertions the gospel about Jesus eventually produce a heart becoming hardened and eventually led to opposition front in the entire Gospel. See # Heb 6: 4-6; # Heb 10: 26-29; #AC 19: 9.

 

seduction. Sin is a liar who uses every trick and every trick to mislead (cf. #Ro 7:11; # 2Th 2:10; #Ja 1: 14-16). The Hebrews were lying to themselves when they justified their opposition to Jesus Christ by their loyalty to the old system. If they clung to the Levitical system, it was actually to reject the Living Word (# Heb 4:12) the "living God" (Sin is a liar who uses every trick and every trick to induce into error (cf. #Ro 7:11; # 2Th 2:10; #Ja 1: 14-16 # Heb 3:12) which, through Christ, had opened "a new and living way" (Heb 10 # .: 20) Select unbelief can only lead to death (verse # Heb 3:17; # Heb 10: 26-29; cf. # Heb 2: 14-15; #Jude 5).

 

14 For we are made partakers of Christ if we hold firmly till the end the confidence we had at the beginning,

 

Exhortation similar to verse 6, which takes up the theme of perseverance.

 

15 While it is said, Today if you hear his voice, harden not your hearts as in the rebellion.

 

3: 15-19 Resumed quotation of #PS 95: 7-8 (cf. verse Hey # 3: 7). The first quote preceded the presentation of the theme of "today" and that emergency vehicle that word. This introduces the theme of "revolt" (verses Hey # 3: 15-16). The theme of obedience is presented by its antithesis, disobedience. Four different terms to talk of rebellion are used to drive the point home: "revolted" (verse # Heb 3:16), "sinned" (verse # Heb 3:17), "disobeyed" (verse 3:18 Hey # ) and "unbelief" (# Hey verse 3:19). This first part of the presentation on the #PS 95: 7-11 is summarized by the conclusion, obvious, that the Israelites who died in the wilderness were victims of their own unbelief (verse # Heb 3:19).

 

16 Who were, in fact, those who rebelled after hearing it, not all who came out of Egypt led by Moses?

 

17 And against whom was he angry forty years, if not against those who sinned, whose carcases fell in the wilderness?

 

18 And to whom did he swear that they would not enter into his rest, but to those who were disobedient?

 

19 So we see that they could not enter because of their unbelief.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/