Il ne lui répondit pas un mot,

12/10/2013 09:31

Il ne lui répondit pas un mot, {#Mt 15:23}

Vous qui cherchez vraiment mais qui n’avez pas encore reçu la bénédiction, soyez réconfortés par le récit qui suit. Le Sauveur n’a pas accordé la bénédiction tout de suite, bien que la femme aie eu une grande foi en Lui. Il avait prévu de la lui donner, mais il attendit un peu. « Il ne lui répondit pas un mot. » Ses prières n’étaient-elles pas bonnes ? Elles n’auraient pas pu être meilleures. Son cas n’était-il pas nécessiteux ? Tristement nécessiteux. Ne ressentait-elle pas suffisamment son besoin ? Elle le ressentait d’une manière accablante. N’était-elle pas assez sérieuse ? Elle l’était intensément. N’avait-elle pas la foi ? Elle en avait tellement que même Jésus s’étonna et dit « Ô femme, ta foi est grande ». Comprends donc que, bien qu’il soit vrai que la foi donne la paix, elle ne la donne pas toujours instantanément. Il peut y avoir des raisons qui nécessitent l’épreuve de la foi, plutôt que la rémunération de la foi. La foi authentique peut se trouver dans l’âme comme une semence cachée, sans avoir encore fait bourgeonner et fleurir la joie et la paix. Bien des âmes en recherche se trouvent confrontées à la pénible épreuve d’un silence douloureux de la part du Seigneur, mais il est plus difficile encore de se voir affliger une réponse tranchante comme celle-ci : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » Nombreux sont ceux qui, s’attendant au Seigneur, trouvent une joie immédiate mais ce n’est pas le cas de tous. Quelques-uns, comme le gardien de la prison, passent en un instant des ténèbres à la lumière, mais d’autres sont des plantes qui poussent plus lentement. Il peut t’être donné une sensation plus forte de péché au lieu d’un sentiment de pardon, et dans ce cas, tu auras besoin de patience pour supporter le coup dur. Ah ! Pauvre cœur, même si Christ te bat et te meurtrit, ou même t’assassine, fais-lui confiance ; même s’il te parlait avec colère, crois en l’amour de son cœur. Je t’ en supplie, n’abandonne pas tes recherches, ni ta confiance dans mon Maître, parce que tu n’as pas encore obtenu la joie consciente dont tu te languis. Fonds-toi en Lui, et dépend de Lui avec persévérance même quand tu ne peux pas espérer joyeusement.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/