imrod ; Nemrod

17/02/2020 15:35

Nimrod (SEGOND) ; Nemrod (Français Courant, JÉRUSALEM, T.O.B.), hébreu : rebelle. Fils de Kouch. Grand chasseur, monarque puissant, qui régna d’abord sur Babel, Erek, Akkad, Kalné, villes du pays de Chinear (#Ge 10:8-10 ; #Mi 5:5). Il n’est connu que par l’Ancien Testament et on a cherché à l’assimiler à Gilgamesh, héros babylonien, dont la légende et la poésie ont perpétué le souvenir. Mais rien ne prouve que ce rapprochement soit exact. D’autres se demandent si Nimrod ne serait pas Sargon d’Akkad (environ 2300 avant Jésus-Christ) qui mena des expéditions militaires jusqu’à la Méditerranée et vers l’est jusqu’en Perse. D’autres ont mis la Kouch babylonienne en rapport avec le royaume extrêmement ancien de la ville de Kish, fondée vers 3200 avant Jésus-Christ et d’où les rois de Babylone du 3e millénaire prirent leur titre de « rois du monde ». La dynastie de Kish est la première en liste parmi les dynastie mésopotamiennes établies immédiatement après le déluge ; elle compte 23 rois (cf. Jack Finegan, Light from the Ancient Past, 1946, page 31 ; Thorkild Jacobsen, The sumerian King List, Assyriological Studies XI, Chicago 1939). D’autre part, la manière dont le nom de Nimrod est associé à celui de plusieurs villes de Mésopotamie, semble attester son ancienne popularité (par exemple Birs Nimrud ; Tell Nimrud près de Bagdad ; le Mont de Nimrud, l’ancienne Kalah). Enfin l’art babylonien et assyrien nous a laissé de nombreuses scènes de chasse montrant que Nimrod a très bien pu être le grand chasseur dont parle la Genèse.

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/