Jésus a-t-il prétendu être Dieu ? 4 de 5

23/07/2017 00:32

Jésus a-t-il prétendu être Dieu ?

4 de 5

Il prétend que Dieu et lui ne font qu’un

Ceux qui écoutaient Jésus pouvaient observer sa perfection morale, et ils le virent accomplir des miracles, se demandèrent s’il était le Messie longtemps promis. Finalement, ses adversaires l’entourèrent au temple, et lui demandèrent :

” Jusqu’à quand tiendras-tu notre esprit en suspens ? Si tu es le Christ, dis-le nous franchement. “

Jésus leur répondit : ” Les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi. ” Il compara ses fidèles à des brebis en disant : ” Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais. ” Il leur révéla alors que ” le Père est plus grand que tous ” et toutes ses œuvres ” viennent du Père “. L’humilité de Jésus doit avoir été désarmante. Mais soudain, Jésus laissa tomber une bombe en leur disant : (Jean 10, 25 à 30)

” Moi et le Père nous sommes un. ”

Si Jésus avait dit qu’il était simplement en harmonie avec Dieu, il n’y aurait pas eu trop de réaction. Mais, les Juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider. Jésus leur demanda alors : ” Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père : pour laquelle me lapidez-vous ? ”

Ils lui répondirent : ” Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu. ” (Jean 10, 33).

Quand Jésus préparait ses disciples à sa mort prochaine sur la croix et à son départ, Thomas voulait savoir où il s’en allait et comment y aller. Jésus répondit à Thomas :

” Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. ” (Jean 14, 5 à 9)

Ils étaient perplexes. Philippe demanda alors à Jésus : ” Montre-nous le Père “. Jésus répondit à Philippe avec ces paroles choquantes :

” Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ! “

En fait, Jésus disait : ” Philippe, si tu veux voir le Père, regarde-moi ! ” Au chapitre 17 de l’Évangile de Jean, Jésus révèle que son union avec son Père a existé depuis l’éternité, ” avant que le monde fût créé “. D’après Jésus, il n’y a jamais eu une époque où il ne partageait pas la gloire et l’essence même de Dieu.

L’autorité de Dieu

Les Juifs considéraient toujours Dieu comme l’autorité ultime. Le terme ” autorité ” était bien compris en Israël sous l’occupation romaine. En ce temps, un édit de César pouvait envoyer instantanément des légions à la guerre, condamner ou faire grâce aux criminels, et établir des lois et règlements de gouvernement. En fait, l’autorité de César était telle qu’il se réclamait lui-même d’être d’essence divine.

Avant de quitter la terre, Jésus expliqua l’étendue de son autorité :

” Jésus parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. ” (Matthieu 28, 18 Bible Louis Segond, 1910).

Avec ces paroles remarquables, Jésus revendique l’autorité suprême, non seulement sur la terre, mais aussi au ciel.  John Piper fait remarquer :

” …Les amis et les ennemis de Jésus trébuchaient continuellement sur ce qu’il disait et faisait. Il marchait tranquillement le long de la route, apparemment semblable à n’importe quel autre homme, puis il se retournait et disait quelque chose du genre : ‘Avant Abraham, je suis.’ Ou : ‘Si tu m’as vu, tu as vu le Père.’ Ou encore, très calmement, après avoir été accusé de blasphème, il disait : ‘Le Fils de l’Homme possède l’autorité sur terre de pardonner les péchés.’ S’adressant aux morts, il disait simplement : ‘Viens’ ou : ‘Lève-toi’. Et ils obéissaient. Aux tempêtes de la mer, il disait : ‘Calme-toi.’ Et à une miche de pain, il disait : ‘Multiplie-toi par milliers.’ Et cela se réalisait instantanément. “[14]

Certains pourraient prétendre que, puisque l’autorité vient de son Père, cela n’a rien à voir avec le fait que Jésus est Dieu ou non. Mais Dieu ne délègue jamais son autorité à un être créé pour que celui-ci soit adoré. Cela serait contraire à son commandement.

Il reçoit l’adoration

Rien n’est plus fondamental aux Écritures hébraïques que le fait que Dieu seul doit être adoré. En fait, le premier des dix commandements dit :

” Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. ” (Exode 20, 3 Bible Louis Segond, 1910).

Donc, le péché le plus terrible qu’un Juif pouvait commettre était d’adorer une autre créature en dehors de Dieu, ou de recevoir lui-même l’adoration. Alors, si Jésus n’est pas Dieu, cela serait du blasphème s’il acceptait l’adoration.

Après la résurrection de Jésus, les disciples dirent à Thomas qu’ils avaient vu le Seigneur vivant (Jean 20, 24 à 29). Thomas se moqua, leur disant qu’il ne croirait que s’il pouvait mettre ses doigts sur les blessures laissées par les clous sur les mains de Jésus et sur la blessure de son côté. Huit jours plus tard, les disciples étaient tous ensemble dans une salle fermée à clé quand Jésus apparut soudain devant eux. Jésus regarda Thomas et lui dit : ” Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté. ”

Thomas avait besoin de davantage de preuve. Il crut immédiatement, s’exclamant à Jésus :

” Mon Seigneur et mon Dieu ! “

Thomas adora Jésus comme Dieu ! Si Jésus n’était pas Dieu, il aurait sûrement réprimandé Thomas à ce moment-là. Mais, au lieu de réprimander Thomas pour l’adorer comme Dieu, Jésus le félicita en lui disant :

” Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux sont ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! “

Jésus accepta l’adoration en neuf occasions dont nous avons le témoignage. Dans le contexte de la foi juive, l’acceptation de l’adoration par Jésus est très explicite sur sa revendication de divinité. Mais ce ne fut qu’après que Jésus monta au ciel que ses disciples comprirent véritablement. Avant que Jésus ne quitte la terre, il dit à ses disciples : ” Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ” (Matthieu 28, 19), plaçant à la fois le Saint Esprit et lui-même au même niveau que le Père.[15]

 

SOUVENEZ-VOUS TOUJOURS DE HÉBREUX 1 : 6

  Et lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent !

 

.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/