JOB 38 : 1 à 41 ** + JOB 38 : 1 to 41 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

15/07/2017 04:29

JOB  38 : 1 à 41 ** +
 

1 ¶  L’Éternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:

38:1-40:2

Dieu apparut enfin, et il soumit Job, qui avait porté des accusations contre lui, à un premier interrogatoire. C’était le moment de mettre les choses au point.

L’Éternel. Dans le prologue du livre, où Job et sa relation avec Dieu étaient présentés au lecteur, c’était ce nom-là, celui du Seigneur de l’alliance, qui avait été utilisé. En revanche, aux ch. #Job 3:1-37:2, il n’était jamais apparu; Dieu y était appelé le Tout-Puissant. Ce changement de nom permettait d’illustrer l’idée qu’il s’était fait distant. Mais la relation est parfaitement restaurée lorsqu’il se révèle à Job sous le nom qu’il adopte dans le contexte de l’alliance.

du milieu de la tempête. Job avait plusieurs fois convoqué Dieu au tribunal pour qu’il constate son innocence. Il vint finalement, mais pour l’interroger à propos de certains des commentaires qu’il avait faits à ses accusateurs. Le Seigneur était venu dans le but de justifier Job, mais il désirait d’abord l’amener à une juste compréhension de lui.

 

2  Qui est celui qui obscurcit mes desseins Par des discours sans intelligence ?

 

Les paroles de Job n’avaient fait qu’apporter encore plus de confusion sur des questions déjà rendues suffisamment confuses par ses vains conseillers.

 

3  Ceins tes reins comme un vaillant homme ; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.

 

je t’interrogerai. En interrogeant Job, Dieu fit taire sa présomption et ses questions répétées. Il est important de relever que l’Éternel ne donna pas la moindre explication à Job sur ses souffrances; il ne lui révéla pas qu’elles provenaient du conflit qui l’opposait à Satan. La seule chose qu’il fit, ce fut de lui demander s’il était aussi éternel, grand, puissant, sage et parfait que lui. Dans le cas contraire, Job aurait mieux fait de se taire et de lui faire confiance.

 

4 ¶  Où étais-tu quand je fondais la terre ? Dis-le, si tu as de l’intelligence.

 

38:4-38

Dieu demanda à son serviteur s’il avait, comme lui-même, contribué à la création du monde. La réponse, évidemment négative, ne pouvait qu’amener Job à l’humilité et au brisement.

38:4-7

Évocation de la création en termes liés à l’industrie du bâtiment.

 

5  Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ?

6  Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire,

7  Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, Et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ?

 

étoiles du matin …  fils de Dieu. Évocation du monde angélique, des esprits au service de Dieu.

 

8  Qui a fermé la mer avec des portes, Quand elle s’élança du sein maternel ;

 

38:8-11

Description du pouvoir de Dieu sur la mer, perceptible dans le fait qu’il éleva les continents au-dessus de ses eaux, de même que les épais nuages qui en tirent la pluie qu’ils déversent ensuite sur la terre.

 

9  Quand je fis de la nuée son vêtement, Et de l’obscurité ses langes ;

10  Quand je lui imposai ma loi, Et que je lui mis des barrières et des portes ;

11  Quand je dis : Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au-delà ; Ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots ?

12 ¶  Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin ? As-tu montré sa place à l’aurore,

 

38:12-13

L’aube se lève, et la lumière qui se répand sur la terre dévoile les actes des méchants, tout comme le fait de secouer un drap en fait tomber la saleté.

 

13  Pour qu’elle saisisse les extrémités de la terre, Et que les méchants en soient secoués ;

14  Pour que la terre se transforme comme l’argile qui reçoit une empreinte, Et qu’elle soit parée comme d’un vêtement ;

 

argile qui reçoit une empreinte. Les documents rédigés sur des tablettes d’argile étaient authentifiés par le fait que leur rédacteur y imprimait son sceau personnel. Le mot hébreu pour « se transforme » contient l’idée de rouler; la terre est présentée comme un sceau cylindrique qu’on déplace sur de l’argile fraîche. On trouvait ce genre de sceaux à Babylone. Cette description évoque la rotation de la terre autour de son axe, une vérité que Dieu seul pouvait révéler aux hommes de l’Antiquité. L’aube tourne autour de la terre à mesure qu’elle tourne sur elle-même.

 

15  Pour que les méchants soient privés de leur lumière, Et que le bras qui se lève soit brisé ?

 

leur lumière. La lumière des méchants, ce sont les ténèbres, car c’est alors qu’ils perpètrent leurs méfaits. L’aube leur en enlève la possibilité et arrête leur bras levé, sur le point de commettre un crime. Job était-il là au moment où Dieu créa la lumière (v. #Job 38:21)?

 

16  As-tu pénétré jusqu’aux sources de la mer ? T’es-tu promené dans les profondeurs de l’abîme ?

17  Les portes de la mort t’ont-elles été ouvertes ? As-tu vu les portes de l’ombre de la mort ?

18  As-tu embrassé du regard l’étendue de la terre ? Parle, si tu sais toutes ces choses.

19  Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière ? Et les ténèbres, où ont-elles leur demeure ?

20  Peux-tu les saisir à leur limite, Et connaître les sentiers de leur habitation ?

21  Tu le sais, car alors tu étais né, Et le nombre de tes jours est grand !

22  Es-tu parvenu jusqu’aux amas de neige ? As-tu vu les dépôts de grêle,

 

amas …  dépôts. C’est-à-dire les nuages.

 

23  Que je tiens en réserve pour les temps de détresse, Pour les jours de guerre et de bataille ?

24  Par quel chemin la lumière se divise-t-elle, Et le vent d’orient se répand-il sur la terre ?

25 ¶  Qui a ouvert un passage à la pluie, Et tracé la route de l’éclair et du tonnerre,

26  Pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants, Sur un désert où il n’y a point d’hommes ;

27  Pour qu’elle abreuve les lieux solitaires et arides, Et qu’elle fasse germer et sortir l’herbe ?

28  La pluie a-t-elle un père ? Qui fait naître les gouttes de la rosée ?

29  Du sein de qui sort la glace, Et qui enfante le frimas du ciel,

30  Pour que les eaux se cachent comme une pierre, Et que la surface de l’abîme soit enchaînée ?

31  Noues-tu les liens des Pléiades, Ou détaches-tu les cordages de l’Orion ?

 

38:31-32

Pléiades …  Orion …  signes du zodiaque …  Grande Ourse. Constellations stellaires (cf. #Job 9:9).

 

32  Fais-tu paraître en leur temps les signes du zodiaque, Et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits ?

33  Connais-tu les lois du ciel ? Règles-tu son pouvoir sur la terre ?

 

les lois du ciel. Allusion aux lois et forces qui régulent les corps célestes.

 

34  Élèves-tu la voix jusqu’aux nuées, Pour appeler à toi des torrents d’eaux ?

35  Lances-tu les éclairs ? Partent-ils ? Te disent-ils : Nous voici ?

36  Qui a mis la sagesse dans le cœur, Ou qui a donné l’intelligence à l’esprit ?

 

sagesse …  intelligence. On arrive au cœur de la véritable question: la sagesse de Dieu, qui avait créé et soutenait l’univers, était aussi à l’œuvre au travers des souffrances de Job. Voir aussi 39:20.

 

37  Qui peut avec sagesse compter les nuages, Et verser les outres des cieux,

38  Pour que la poussière se mette à ruisseler, Et que les mottes de terre se collent ensemble ?

39  (39-1) Chasses-tu la proie pour la lionne, Et apaises-tu la faim des lionceaux,

 

39:1-33

Dieu posa à son serviteur une question humiliante: était-il en mesure de s’occuper du règne animal? Job devait ressentir de plus en plus péniblement sa petitesse par rapport à Dieu.

 

40  (39-2) Quand ils sont couchés dans leur tanière, Quand ils sont en embuscade dans leur repaire ?

41  (39-3) Qui prépare au corbeau sa pâture, Quand ses petits crient vers Dieu, Quand ils sont errants et affamés ?

 

JOB  38 : 1 to 41 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 And the LORD answered Job in the midst of the tempest, and said,

38: 1-40: 2

God at last appeared, and he submitted Job, who had made accusations against him, to an initial interrogation. It was time to put things right.

The Lord. In the prologue of the book, where Job and his relationship with God were presented to the reader, it was that name, that of the Lord of the Covenant, that had been used. On the other hand, #Job 3: 1-37: 2, he never appeared; God was called the Almighty. This change of name made it possible to illustrate the idea that he had become distant. But the relationship is perfectly restored when it reveals itself to Job under the name it adopts in the context of the alliance.

From the middle of the storm. Job had summoned God several times to court to see his innocence. He finally came, but to question him about some of the comments he had made to his accusers. The Lord had come to justify Job, but he wanted first to bring him to a just understanding of him.

 

2 Who is he that obscures my designs by speech without intelligence?

 

Job's words had merely added confusion to questions already made confusing by his vain counselors.

 

3 Gird up thy loins as a valiant man; I will ask you, and you will instruct me.

 

I will ask you. In questioning Job, God silenced his presumption and repeated questions. It is important to note that the Lord did not give Job any explanation of his sufferings; He did not reveal to him that they came from the conflict which opposed him to Satan. The only thing he did was ask him if he was as eternal, great, powerful, wise and perfect as he. Otherwise, Job would have done better to keep quiet and trust him.

 

4 Where were you when I founded the earth? Say it, if you have intelligence.

 

38: 4-38

God asked his servant if he had, like himself, contributed to the creation of the world. The answer, evidently negative, could only bring Job to humility and brokenness.

38: 4-7

Evocation of creation in terms related to the building industry.

 

5 Who has fixed its dimensions, do you know? Or who stretched out the line?

6 What is its basis? Or who laid the cornerstone,

7 As the morning stars burst forth with songs of joy, and all the sons of God shouted for joy?

 

Stars of the morning ... son of God. Evocation of the angelic world, of the spirits in the service of God.

 

8 Who hath shut the sea with doors, when she hurled herself from her mother's womb;

 

38: 8-11

Description of the power of God over the sea, perceptible in the fact that he raised the continents above his waters, as well as the thick clouds which draw rain from them and then pour them on the earth.

 

9 When I made the garment of the cloud, and of the darkness its swaddling clothes;

10 When I imposed my law on him, and I set barriers and doors for him;

11 When I say, Thou shalt come hither, thou shalt not go beyond; Here will you stop the pride of your waves?

12 ¶ Since thou existed, hast thou commanded in the morning? Have you shown his place at dawn,

 

38: 12-13

The dawn rises, and the light that spreads over the earth reveals the acts of the wicked, just as shaking a sheet makes the dirt fall.

 

13 That it may seize the ends of the earth, and let the wicked be shaken;

14 That the earth may be transformed as the clay which receives an imprint, and that it be adorned as a garment;

 

Clay that receives an impression. Documents written on clay tablets were authenticated by the fact that their editor printed his personal seal. The Hebrew word for "transforms" contains the idea of ​​rolling; The earth is presented as a cylindrical seal that is moved over fresh clay. This kind of seal was found in Babylon. This description evokes the rotation of the earth around its axis, a truth which only God could reveal to the men of antiquity. The dawn revolves around the earth as it turns on itself.

 

15 That the wicked may be deprived of their light, and that the rising of the arm be broken?

 

Their light. The light of the wicked is darkness, for it is then that they perpetrate their misdeeds. Dawn takes away the possibility and stops their raised arms, about to commit a crime. Was Job there at the moment when God created the light (v. #Job 38:21)?

 

16 Have you penetrated to the springs of the sea? Have you walked in the depths of the abyss?

17 Have the gates of death been opened to you? Have you seen the doors of the shadow of death?

18 Have you kissed the expanse of the earth? Speak, if you know all these things.

19 Where is the way that leads to the abode of light? And the darkness, where do they dwell?

20 Can you seize them at their limit, and know the paths of their habitation?

21 Thou knowest, for thou wast born, and the number of thy days is great.

22 Have you reached the heaps of snow? Have you seen the hail deposits,

 

Clusters ... deposits. That is, the clouds.

 

23 That I hold in reserve for the times of trouble, for the days of war and battle?

24 By what way is light divided? And is the east wind spreading on the earth?

25 ¶ Who hath opened a passage in the rain, and traced the way of lightning and thunder,

26 That the rain may fall on a land without inhabitants, On a desert where there are no men;

27 That it may water the solitary and arid places, and cause the grass to sprout and emerge?

28 Does the rain have a father? Who gives birth to the drops of dew?

29 Of the bosom of which the ice comes forth, And bare the frost of heaven,

30 That the waters may hide like a stone, and that the surface of the abyss be chained together?

31 Do you knot the bonds of the Pleiades, or do you take the ropes of the Orion?

 

38: 31-32

Pleiades ... Orion ... signs of the zodiac ... Great Bear. Stellar constellations (see #Job 9: 9).

 

32 Do you show the signs of the zodiac in their time, and lead the Great Bear with its little ones?

33 Do you know the laws of heaven? Do you rule over the earth?

 

The laws of heaven. Allusion to the laws and forces that regulate the celestial bodies.

 

34 Do you lift up your voice to the clouds, To call you torrents of water?

35 Are you throwing lightning? Are they leaving? Are they saying to you: Here we are?

36 Who put wisdom in the heart, or who gave intelligence to the spirit?

 

Wisdom ... intelligence. We arrive at the heart of the real question: the wisdom of God, who had created and sustained the universe, was also at work through the sufferings of Job. See also 39:20.

 

37 Who can wisely count the clouds, and pour the skins of the heavens,

38 So that the dust may slip, And the clumps of earth stick together?

39 (39-1) Do you cast out the prey for the lioness, and appease the hunger of the lion cubs,

 

39: 1-33

God asked his servant a humiliating question: was he in a position to take care of the animal kingdom? Job had to feel more and more painfully his smallness in relation to God.

 

40 (39-2) When they are lying in their lair, when they lie in wait in their lair?

41 (39-3) Who prepares the raven for his food, When his little ones shout to God, When they are wandering and hungry?

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/