JOUR 10

24/08/2015 16:35

La lecture du jour

 

 
GENESE 19
 
Dieu détruit la ville de Sodome, mais il sauve Loth
1Vers le soir, les deux anges arrivent à Sodome. Loth est assis à la porte de la ville. Dès qu’il les voit, il se lève pour aller à leur rencontre. Puis il s’incline jusqu’à terre devant eux. 2Il dit : « Je vous en prie, acceptez de venir chez moi qui suis votre serviteur. Vous pourrez vous laver les pieds. Vous passerez la nuit et demain matin, vous continuerez votre chemin. » Les anges répondent à Loth : « Non, nous passerons la nuit dehors, sur la place. » 3Mais Loth insiste beaucoup. Alors ils vont avec lui et ils entrent dans sa maison. Loth leur prépare un repas, il fait cuire des galettes, puis ils mangent.
4Ils ne sont pas encore couchés, quand des hommes de la ville de Sodome entourent la maison. Du plus jeune au plus vieux, tous sont là sans exception. 5Ils appellent Loth et lui disent : « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Fais-les sortir, nous voulons coucher avec eux. »
6Loth sort vers eux à l’entrée de sa maison et il ferme la porte derrière lui. 7Il leur dit : « S’il vous plaît, mes frères, ne faites pas ce mal ! 8J’ai deux filles qui n’ont jamais couché avec un homme. Je vais vous les amener, et vous leur ferez ce que vous voudrez. Mais ne faites rien à ces hommes. Ils sont sous mon toit, et je dois les protéger. »9Les gens de Sodome répondent : « Va-t’en d’ici ! Tu n’es qu’un étranger et tu veux nous faire la leçon ! Eh bien, nous allons te faire plus de mal qu’à eux ! » Ils bousculent Loth avec violence et ils s’approchent de la porte pour l’enfoncer.10Mais les deux anges prennent Loth par la main. Ils le font rentrer avec eux dans la maison et ils ferment la porte. 11Ils rendent aveugles tous ceux qui sont à l’entrée de la porte, du plus petit au plus grand. Alors ces gens ne peuvent plus trouver la porte.
12Les deux anges disent à Loth : « Est-ce que tu as encore ici des gens de ta famille ? Un gendre, des fils, des filles, n’importe quel parent ? Emmène-les loin de la ville.13En effet, nous allons la détruire. Le Seigneur a entendu dire beaucoup de mal des habitants de la ville. C’est pourquoi il nous a envoyés pour la détruire. » 14Loth va trouver ses gendres, ceux qui devaient se marier avec ses filles. Il leur dit : « Vite, partez d’ici ! En effet, le Seigneur va détruire la ville. » Mais les gendres de Loth croient qu’il ne parle pas sérieusement.
15Dès qu’il fait jour, les anges poussent Loth à partir. Ils lui disent : « Debout ! Prends ta femme et tes deux filles qui sont ici. Sinon, vous mourrez avec les habitants de cette ville. Oui, ils vont être punis pour le mal qu’ils ont fait. »16Loth ne se presse pas, mais le Seigneur a pitié de lui. Alors les deux anges le prennent par la main, avec sa femme et ses deux filles. Ils le conduisent en dehors de la ville.
17Après qu’ils les ont fait sortir de la ville, l’un des anges dit à Loth : « Fuis pour sauver ta vie. Ne regarde pas derrière toi, ne t’arrête nulle part dans la plaine. Fuis vers la montagne pour ne pas mourir. » 18Loth répond : « Oh ! non, je t’en prie, ce n’est pas possible. 19C’est vrai, tu as été bon pour moi. Et tu m’as accordé un grand bienfait en me sauvant la vie. Mais moi, je ne peux pas fuir dans la montagne. Le malheur va me toucher avant, et je vais mourir. 20Tu vois cette petite ville ? Elle n’est pas loin, je peux courir jusque-là. De plus, elle est toute petite. Laisse-moi me cacher là-bas. Alors je resterai en vie. » 21L’ange dit à Loth : « D’accord ! J’ai encore pitié de toi. Je ne vais pas détruire cette ville-là. 22Pars vite te cacher là-bas. En effet, je ne peux rien faire avant ton arrivée. » C’est pourquoi on appelle cette ville Soar.
23Quand Loth arrive à Soar, le soleil se lève. 24Alors leSeigneur fait tomber du ciel sur Sodome et Gomorrhe une pluie de feu et de poussière brûlante. 25Il bouleverse ces deux villes, leurs habitants, toute la région et ce qui pousse sur le sol. 26La femme de Loth regarde derrière elle et elle devient une statue de sel.
27Le jour suivant, tôt le matin, Abraham va à l’endroit où il s’est tenu devant le Seigneur28Il regarde dans la direction de Sodome, de Gomorrhe et de toute la région. Il voit une fumée qui monte de la terre. Elle ressemble à la fumée d’un grand feu.
29Quand Dieu a détruit les villes de cette région, il s’est souvenu d’Abraham. Quand Dieu a bouleversé les villes où Loth avait habité, il a sauvé Loth du malheur.
Origine des Ammonites et des Moabites
30Loth a peur d’habiter à Soar. Alors il quitte la ville et il va vivre dans la montagne. Ses deux filles l’accompagnent. Il loge avec elles dans une grotte. 31Un jour, l’aînée dit à la plus jeune : « Notre père est vieux, et il n’y a pas d’homme dans la région pour se marier avec nous, comme cela se fait partout. 32Viens, nous allons faire boire du vin à notre père. Ensuite, nous coucherons avec lui. Alors grâce à nous, des enfants et des petits-enfants naîtront de notre père. » 33Ce soir-là, elles font boire du vin à leur père, et l’aînée vient coucher avec lui. Loth ne se rend compte de rien, ni quand elle se couche, ni quand elle se lève.
34Le jour suivant, l’aînée dit à sa petite sœur : « C’est fait, j’ai couché la nuit dernière avec notre père. Donnons-lui encore du vin à boire cette nuit, et tu iras coucher avec lui. Alors grâce à nous, des enfants et des petits-enfants naîtront de notre père. » 35Ce soir-là, les filles de Loth font encore boire du vin à leur père, et la plus jeune vient coucher avec lui. Loth ne se rend compte de rien, ni quand elle se couche, ni quand elle se lève.
36Les deux filles de Loth deviennent enceintes de leur père. 37L’aînée met au monde un fils. Elle l’appelle Moab. Il est l’ancêtre des Moabites d’aujourd’hui. 38La plus jeune, elle aussi, met au monde un fils. Elle l’appelle Ben-Ammi. Il est l’ancêtre des Ammonites d’aujourd’hui.
 
PSAUMES 22
Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale. À chanter sur l’air de « La biche au lever du jour ».
2Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
Je crie, mais ton secours ne vient pas.
3Mon Dieu, pendant le jour, je fais appel à toi, mais tu ne réponds pas.
Pendant la nuit, je t’appelle encore et je ne trouve pas le repos.
 
4Pourtant, toi, le Dieu saint, tu es assis sur ton siège royal,
et tu reçois sans cesse les louanges d’Israël !
5Nos ancêtres ont mis leur confiance en toi,
en toi, ils ont mis leur confiance, et tu les as délivrés.
6Vers toi, ils ont crié, et tu les as libérés.
En toi, ils ont mis leur confiance, et ils ne l’ont pas regretté.
 
7Mais moi, je suis comme un ver de terre, je ne suis plus un homme.
Les gens m’insultent et me méprisent.
8Tous ceux qui me voient se moquent de moi.
Ils font des grimaces, ils secouent la tête en disant :
9« Il a fait confiance au Seigneur.
Eh bien, si le Seigneur l’aime, il n’a qu’à le délivrer et le sauver ! »
10Oui, tu m’as fait sortir du ventre de ma mère,
tu m’as mis en sécurité sur sa poitrine.
11On m’a confié à toi dès ma naissance,
depuis le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.
12Ne reste pas loin de moi,
le malheur est proche, je n’ai personne pour m’aider.
 
13Beaucoup d’ennemis m’entourent,
ils sont autour de moi comme des taureaux,
comme les puissants taureaux du Bachan.
14Ils sont comme des lions,
ils ouvrent leur gueule contre moi pour rugir et déchirer.
15Ma force s’en va comme l’eau qui coule,
tous mes os se détachent.
Mon cœur est comme la cire, il fond dans ma poitrine.
16Ma gorge est sèche comme un morceau de terre cuite,
et ma langue reste collée dans ma bouche.
Tu me mets déjà au bord de la tombe.
 
17Un groupe de bandits m’entourent,
ils sont autour de moi comme des chiens.
Ils m’ont percé les mains et les pieds.
18Je suis très maigre : on peut compter tous mes os.
Mes ennemis me fixent attentivement.
19Entre eux, ils partagent mes habits.
Ils tirent au sort pour savoir qui aura mes vêtements.
 
20Mais toi, Seigneur, ne reste pas loin de moi !
Toi qui es ma force, vite, au secours !
21Protège-moi d’une mort violente,
arrache-moi aux griffes des chiens !
22Sauve-moi de la gueule des lions
et de la corne des buffles !
 
Tu m’as répondu !
23J’annoncerai ton nom à mes frères et à mes sœurs.
Au milieu de l’assemblée, je chanterai ta louange.
24– Vous qui respectez le Seigneur, chantez sa louange !
Tous les fils de Jacob, rendez-lui gloire,
tous les fils d’Israël, tremblez devant lui !
 
25Le Seigneur n’a pas méprisé le malheureux dans son malheur,
il ne l’a pas rejeté, il n’a pas détourné son visage de lui.
Le malheureux a crié vers le Seigneur, et le Seigneurl’a écouté.
 
26Grâce à toi, Seigneur,
je peux chanter ta louange dans la grande assemblée.
Devant ceux qui te respectent, je ferai ce que j’ai promis.
27Les pauvres mangeront, ils n’auront plus faim.
Ceux qui cherchent le Seigneur chanteront sa louange.
Qu’ils vivent pour toujours !
 
28Toute la terre se souviendra du Seigneur et reviendra vers lui,
toutes les familles des peuples l’adoreront.
29Oui, le Seigneur est roi,
il gouverne les peuples.
30Ceux qui sont pleins de vie mangent et l’adorent.
Tous ceux qui vont mourir, ceux qui ne peuvent rester en vie,
se mettront à genoux devant lui.
31Leurs enfants le serviront.
On parlera du Seigneur à la génération d’aujourd’hui.
32À ceux qui vont naître,
on racontera ce qu’il a fait pour sauver son peuple.
 
MATTHIEU 12
Les épis de blé et le sabbat
V. 1-8: cf. (Mc 2:23-28. Lu 6:1-5.) Mt 11:30.
1 En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. 2Les pharisiens, voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. 3Mais Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui;
4 comment il entra dans la maison de Dieu, et mangeales pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls? 5Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables?6Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple. 7Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. 8Car le Fils de l’homme est maître du sabbat.
L’homme qui a la main sèche
V. 9-15: cf. Mc 3:1-6. Lu 6:6-11.
9 Étant parti de là, Jésus entra dans la synagogue. 10Et voici, il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus: Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat? C’était afin de pouvoir l’accuser. 11Il leur répondit: Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer?
12 Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat.13Alors il dit à l’homme: Étends ta main. Il l’étendit, et elle devint saine comme l’autre. 14Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr. 15Mais Jésus, l’ayant su, s’éloigna de ce lieu.
V. 16-21: cf. Mc 3:7-12. (És 42:1-4.)
Une grande foule le suivit. Il guérit tous les malades, 16et il leur recommanda sévèrement de ne pas le faire connaître,17afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète:
18 Voici mon serviteur que j’ai choisi,
Mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir.
Je mettrai mon Esprit sur lui,
Et il annoncera la justice aux nations.
19Il ne contestera point, il ne criera point,
Et personne n’entendra sa voix dans les rues.
20Il ne brisera point le roseau cassé,
Et il n’éteindra point le lumignon qui fume,
Jusqu’à ce qu’il ait fait triompher la justice.
21Et les nations espéreront en son nom.
Le démoniaque aveugle et muet. Attaque des pharisiens et réponse de Jésus. — Le péché contre le Saint-Esprit
V. 22-37: cf. (Mc 3:20-30. Lu 11:14-26.) Hé 6:4-8; 10:26-29.
22 Alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait. 23Toute la foule étonnée disait: N’est-ce point là le Fils de David?24Les pharisiens, ayant entendu cela, dirent: Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. 25Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister.
26 Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même; comment donc son royaume subsistera-t-il? 27Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. 28Mais, si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.29Ou, comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort? Alors seulement il pillera sa maison.30Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. 31C’est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. 32Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. 33Ou dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon, ou dites que l’arbre est mauvais et que son fruit est mauvais; car on connaît l’arbre par le fruit. 34Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes chose, méchants comme vous l’êtes? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. 35L’homme bon tire de bonnes choses de son bon trésor, et l’homme méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor. 36Je vous le dis:au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée. 37Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.
Un miracle refusé
V. 38-45: cf. Lu 11:29-32, 24-28. (Mt 16:1-4; 11:20-24; 23:32-38.)
38 Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent: Maître, nous voudrions te voir faire un miracle. 39Il leur répondit: Une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas.
40 Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. 41Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas; et voici, il y a ici plus que Jonas. 42La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon.43Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point.44Alors il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée.45Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération méchante.
La mère et les frères de Jésus
V. 46-50: cf. (Mc 3:31-35. Lu 8:19-21.) Hé 2:11-13.
46 Comme Jésus s’adressait encore à la foule, voici, sa mère et ses frères, qui étaient dehors, cherchèrent à lui parler. 47Quelqu’un lui dit: Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler. 48Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait: Qui est ma mère, et qui sont mes frères? 49Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit:Voici ma mère et mes frères.
50 Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère.
 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/