JOUR 11 DE 929

11/01/2019 00:07

Genèse 11 de 50

 

GENÈSE 11 : 1 À 32

1 ¶  Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.

une seule langue et les mêmes mots. L’homme était la seule créature avec laquelle Dieu pouvait parler (#Ge 1:28), et Dieu allait prendre ce don du langage pour diviser l’humanité, car le culte apostat de Babel indiquait que, dans son orgueil, l’homme s’était révolté contre Dieu (vv. #Ge 11:8-9).

2  Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.

ils étaient partis de l’orient. Dieu avait répété aux hommes son commandement d’être féconds, de se multiplier et de remplir la terre (#Ge 9:7). C’est au cours de cette expansion que les événements de ce ch. se déroulèrent.

3  Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.

11:3-4 des briques …  une ville et une tour …  un nom. Alors qu’ils se dispersaient, une partie de ces hommes postdiluviens décidèrent, sous la conduite du puissant Nimrod (#Ge 10:8-10), de faire halte et de construire une ville pour exalter leur orgueil et leur réputation. Même si elle faisait partie de ce plan, la tour n’était pas un acte particulier de rébellion; le problème venait de l’orgueil qui poussait ces hommes à défier Dieu. Ils refusèrent de se disperser pour remplir la terre, selon les instructions reçues. Cela correspondait à une volonté affichée, de la part de Nimrod et de ces hommes, de désobéir au commandement donné par Dieu en #Ge 9:1 et de faire échec au projet divin. Il leur fallut faire des briques car il y avait peu de pierres dans cette plaine.

4  Ils dirent encore : Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

dont le sommet touche au ciel. Ils étaient conscients que la tour n’atteindrait pas la demeure de Dieu et que son sommet ne représenterait pas les cieux, mais ils voulaient que ce monument soit haut pour qu’il rende hommage à leurs capacités et contribue à étendre bien loin leur renommée. Ils désobéissaient ainsi à Dieu et tentaient de lui voler sa gloire.

5 ¶  L’Eternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.

6  Et l’Eternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté.

rien ne les empêcherait. Ils étaient si unis qu’ils feraient tout ce qu’ils désiraient faire.

7  Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres.

8  Et l’Eternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville.

les dispersa loin. Dieu s’attaqua à leur rébellion orgueilleuse dès son premier acte. Ils avaient choisi de s’installer, il les força à se disperser. Ce récit explique comment il se fait que les familles humaines aient peuplé la terre « selon la langue de chacun » (#Ge 10:5) et se soient « répandues sur la terre après le déluge » (#Ge 10:32).

9  C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Eternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Eternel les dispersa sur la face de toute la terre.

on l’appela du nom de Babel. Le nom « Babel » est lié à un verbe hébreu signifiant « confondre ». Ce récit permettait à Israël de comprendre non seulement la raison de l’existence de tant de nations, peuples et langues, mais aussi les origines, caractérisées par la rébellion, de la puissance qui allait devenir leur ennemi archétypal, Babylone (cf. #Ge 10:5, #Ge 10:20, #Ge 10:31).

les dispersa. Comme ils ne voulaient pas remplir la terre conformément à ses ordres, Dieu brouilla leurs langages, et ils durent se séparer pour se rassembler dans des régions où leur propre langue était parlée.

10 ¶  Voici la postérité de Sem. Sem, âgé de cent ans, engendra Arpacschad, deux ans après le déluge.

11:10-26 Sem …  Abram. La descendance de Sem (v. #Ge 11:10). En écoutant la lecture de ce passage, Israël apprit comment la génération qui survécut au déluge était liée à son propre ancêtre, Abram (v. #Ge 11:26), plus tard connu sous le nom d’Abraham (cf. #Ge 17:5). L’espérance de vie était déjà plus courte.

11  Sem vécut, après la naissance d’Arpacschad, cinq cents ans ; et il engendra des fils et des filles.

12  Arpacschad, âgé de trente-cinq ans, engendra Schélach.

13  Arpacschad vécut, après la naissance de Schélach, quatre cent trois ans ; et il engendra des fils et des filles.

14  Schélach, âgé de trente ans, engendra Héber.

Héber. Ancêtre des Hébreux (c’est-à-dire descendants d’Héber).

15  Schélach vécut, après la naissance d’Héber, quatre cent trois ans ; et il engendra des fils et des filles.

16  Héber, âgé de trente-quatre ans, engendra Péleg.

17  Héber vécut, après la naissance de Péleg, quatre cent trente ans ; et il engendra des fils et des filles.

18  Péleg, âgé de trente ans, engendra Rehu.

19  Péleg vécut, après la naissance de Rehu, deux cent neuf ans ; et il engendra des fils et des filles.

20  Rehu, âgé de trente-deux ans, engendra Serug.

21  Rehu vécut, après la naissance de Serug, deux cent sept ans ; et il engendra des fils et des filles.

22  Serug, âgé de trente ans, engendra Nachor.

23  Serug vécut, après la naissance de Nachor, deux cents ans ; et il engendra des fils et des filles.

24  Nachor, âgé de vingt-neuf ans, engendra Térach.

25  Nachor vécut, après la naissance de Térach, cent dix-neuf ans ; et il engendra des fils et des filles.

26  Térach, âgé de soixante-dix ans, engendra Abram, Nachor et Haran.

soixante-dix ans. C’est à cet âge que Térach commença à avoir des enfants. Térach avait 130 ans à la naissance d’Abram (vers 2165 av. J.-C.). #Ge 11:32 avec #Ge 12:4.

27 ¶  Voici la postérité de Térach. Térach engendra Abram, Nachor et Haran. — Haran engendra Lot.

Abram. Son nom signifie « père élevé ». Cf. #Ge 17:5.

11:27-25:11 La descendance de Térach (v. #Ge 11:27).

28  Et Haran mourut en présence de Térach, son père, au pays de sa naissance, à Ur en Chaldée. — 

Ur en Chaldée. Une ville prospère et très peuplée de la Mésopotamie.

29  Abram et Nachor prirent des femmes: le nom de la femme d’Abram était Saraï, et le nom de la femme de Nachor était Milca, fille d’Haran, père de Milca et père de Jisca.

30  Saraï était stérile : elle n’avait point d’enfants.

31  Térach prit Abram, son fils, et Lot, fils d’Haran, fils de son fils, et Saraï, sa belle-fille, femme d’Abram, son fils. Ils sortirent ensemble d’Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan. Ils vinrent jusqu’à Charan, et ils y habitèrent.

d’Ur …  jusqu’à Charan. Cf. #Ac 7:2-4 ; #Hé 11:8-10. Abram longea l’Euphrate jusqu’à la ville de Charan, un carrefour commercial au nord de la Mésopotamie ou en Syrie; c’était la meilleure route à emprunter pour descendre au pays de Canaan et éviter de traverser le grand désert avec toutes ses populations et ses animaux (voir #Ge 12:4).

32  Les jours de Térach furent de deux cent cinq ans ; et Térach mourut à Charan.

 

REVENIR AU JOUR 10  www.chercherjesus-christ.com/news/jour-10-de-929/

Allez au jour 12  www.chercherjesus-christ.com/news/jour-12-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/