ANCIEN TESTAMENT JOUR 12 DE 929

12/01/2019 00:37

ANCIEN TESTAMENT JOUR 12 DE 929

Genèse 12 de 50

 

GENÈSE 12 : 1 À 20

1 ¶  L’Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.

dans le pays. Abram se trouvait encore à Charan (#Ge 11:31) lorsque l’appel d’aller en Canaan fut répété (#Ac 7:2).

12:1-3 L’Eternel dit à Abram. Ce passage contient la promesse dont l’accomplissement, attendu ou réalisé, constitue le fil rouge de toute l’Ecriture jusqu’à #Ap 20. L’alliance conclue avec Abraham est introduite aux vv. #Ge 12:1-3, conclue en #Ge 15:18-21, confirmée en #Ge 17:1-21 puis renouvelée à Isaac (#Ge 26:2-5) et à Jacob (#Ge 28:10-17). C’est une alliance perpétuelle (#Ge 17:7-8 ; #1Ch 16:17 ; #Ps 105:7-12 ; #Esa 24:5) qui compte quatre éléments:

1° une postérité (#Ge 17:2-7 ; cf. #Ga 3:8, #Ga 3:16 où elle est mise en rapport avec Christ);

2° un pays (#Ge 15:18-21 ; #Ge 17:8);

3° une nation (#Ge 12:2 ; #Ge 17:4);

4° la bénédiction et la protection divines (#Ge 12:3).

Cette alliance doit à mon avis être comprise comme inconditionnelle en ce qui concerne son accomplissement ultime: un royaume et le salut pour Israël, mais conditionnelle en ce qui concerne son accomplissement immédiat (cf. #Ge 17:4). Son importance, d’un point de vue national, pour Israël est soulignée par ses nombreuses reprises à travers l’A.T. (cf. #2R 13:23 ; #1Ch 16:15-22 ; #Né 9:7-8). Son importance du point de vue spirituel pour les croyants est exposée par Paul. Etienne cita le v. 1 dans #Ac 7:3.

2  Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.

ton nom grand. La grandeur de la réputation et de l’héritage d’Abram devait se réaliser du point de vue matériel (#Ge 13:2 ; #Ge 24:35), spirituel (#Ge 21:22) et social (#Ge 23:6).

3  Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

je maudirai ceux qui te maudiront. Ceux qui « maudissent » Abram et ses descendants sont ceux qui le traitent à la légère ou avec dédain et le méprisent. La malédiction de Dieu provoquée par un tel manque de respect et un tel mépris implique de sa part le plus sévère des jugements. L’exact opposé s’applique à ceux qui le béniront, lui et son peuple.

 

toutes les familles de la terre seront bénies en toi. Paul verra derrière ces paroles l’annonce de l’Evangile à Abraham (#Ga 3:8).

4 ¶  Abram partit, comme l’Eternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu’il sortit de Charan.

Charan. Ils y demeurèrent un certain temps et y grandirent en nombre, notamment grâce à l’apport de serviteurs.

5  Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, avec tous les biens qu’ils possédaient et les serviteurs qu’ils avaient acquis à Charan. Ils partirent pour aller dans le pays de Canaan, et ils arrivèrent au pays de Canaan.

ils arrivèrent au pays de Canaan. Vers 2090 av. J.-C.

6 ¶  Abram parcourut le pays jusqu’au lieu nommé Sichem, jusqu’aux chênes de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays.

Sichem. Une ville cananéenne située dans la vallée entre les monts Ebal et Garizim (cf. #De 27:4, #De 27:12), à l’ouest du Jourdain et à environ 50 km au nord de Jérusalem. Moré était probablement un habitant de la région.

Les Cananéens étaient alors dans le pays. Moïse écrivait environ 700 ans après l’entrée d’Abram dans le pays (vers 1405 av. J.-C.), peu avant que les Cananéens dont il parlait ne s’opposent à Israël lors de son entrée sur leur territoire.

7  L’Eternel apparut à Abram, et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l’Eternel, qui lui était apparu.

Je donnerai ce pays. Cf. #Ge 13:15 ; #Ge 15:18 ; #Ge 17:7-8 ; #Ga 3:16. Dieu ne fit pas à Abram une promesse qui se limitait à lui; il conclut avec lui une alliance dont les intérêts élevés et sacrés se situaient dans le long terme, dans un pays où sa descendance devrait vivre en tant que peuple élu: les graines de la vérité divine devraient y être semées dans l’intérêt de toute l’humanité. Ce pays fut choisi car il était le plus approprié pour accueillir la révélation et le salut divins pour le monde.

autel à l’Eternel. Par cet acte, Abram fit une confession publique de sa foi, instaura le culte du vrai Dieu et déclara sa confiance dans la promesse divine. Ce fut le premier véritable lieu d’adoration érigé dans le pays promis. Isaac construira plus tard un autel afin de commémorer l’apparition de l’Eternel (#Ge 26:24-25) et Jacob en érigera un à Sichem (#Ge 33:18-20).

8  Il se transporta de là vers la montagne, à l’orient de Béthel, et il dressa ses tentes, ayant Béthel à l’occident et Aï à l’orient. Il bâtit encore là un autel à l’Eternel, et il invoqua le nom de l’Eternel.

Béthel …  Aï. Béthel, au nord de Jérusalem, fut ainsi nommée par Jacob (#Ge 28:19). Josué attaquera plus tard Aï, à 3 km à l’est de Béthel (#Jos 7:1-8:2).

9  Abram continua ses marches, en s’avançant vers le midi.

vers le midi. Abram se dirigea vers le Néguev, une région moins propice aux cultures mais convenant mieux à sa vocation d’éleveur. Peut-être, exerçait-il aussi une activité commerciale.

10 ¶  Il y eut une famine dans le pays ; et Abram descendit en Egypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays.

une famine dans le pays. La famine n’était pas un phénomène inhabituel en Canaan; deux autres sont signalées pendant la période patriarcale (#Ge 26:1 ; #Ge 41:56-57). La gravité et le moment de celle-ci forcèrent Abram, peu après son arrivée dans le pays promis (vv. #Ge 12:5-9), à émigrer en Egypte, où la nourriture abondait en général. Respectant la promesse de Dieu, il ne retourna pas à Ur malgré sa situation extrêmement difficile (cf. #Hé 11:15).

11  Comme il était près d’entrer en Egypte, il dit à Saraï, sa femme : Voici, je sais que tu es une femme belle de figure.

femme belle de figure. A 65 ans, elle était encore jeune et très attirante vu qu’elle n’en était qu’à la moitié de sa vie (elle mourut à l’âge de 127 ans). Les patriarches vécurent longtemps; Abram avait 175 ans lorsqu’il mourut.

12  Quand les Egyptiens te verront, ils diront : C’est sa femme ! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.

12:12-13 Abram eut peur que Saraï ne soit enlevée par Pharaon et que lui-même ne soit tué. C’est pourquoi, il masqua la nature véritable de sa relation avec elle (cf. #Ge 20:13). Il chercha à prendre en mains son avenir, croyant pouvoir aider Dieu à accomplir ses promesses.

13  Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.

sœur. C’est une demi-vérité, puisque Saraï était la demi-sœur d’Abram (#Ge 20:12).

14 ¶  Lorsque Abram fut arrivé en Egypte, les Egyptiens virent que la femme était fort belle.

15  Les grands de Pharaon la virent aussi et la vantèrent à Pharaon ; et la femme fut emmenée dans la maison de Pharaon.

emmenée dans la maison de Pharaon. Les fonctionnaires égyptiens remarquèrent Saraï et informèrent leur monarque de sa beauté. Le résultat fut sans surprise: elle finit dans le harem du Pharaon!

16  Il traita bien Abram à cause d’elle ; et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux.

17  Mais l’Eternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram.

l’Eternel frappa de grandes plaies Pharaon. La situation de séparation d’Abram et de Saraï était assez critique pour susciter l’intervention personnelle et énergique de l’Eternel. Abram avait imaginé ce stratagème afin de se protéger (v. #Ge 12:13 « que mon âme vive »), apparemment sans trop penser à Saraï; mais Dieu intervint pour protéger Saraï.

18  Alors Pharaon appela Abram, et dit : Qu’est-ce que tu m’as fait ? Pourquoi ne m’as-tu pas déclaré que c’est ta femme ?

12:18-19 Qu’est-ce que tu m’as fait? …  prends-la, et va-t’en. Nous ignorons de quelle manière les plaies révélèrent la tromperie d’Abram. Le monarque d’Egypte humilia Abram avec ses questions et l’expulsa de son pays en montrant plus de caractère que ne lui en supposait le patriarche.

19  Pourquoi as-tu dit : C’est ma sœur ? Aussi l’ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends-la, et va-t-en !

20  Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.

le renvoyer. A cause de son mensonge, Abram fut obligé de quitter l’Egypte avec sa famille élargie, couvert de honte. Les serviteurs parlèrent forcément de ce départ entre eux et, à leurs yeux, Abram dut perdre un peu de son intégrité et de sa réputation.

 

 

 

REVENIR AU JOUR 11  www.chercherjesus-christ.com/news/jour-11-de-929/

Allez au jour 13  www.chercherjesus-christ.com/news/ancien-testament-jour-13-de-929/

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/