JOUR 124 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

14/12/2018 00:26

JOUR 124 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

 

APOCALYPSE 9 ET 10

 

APOCALYPSE 9 * 1 à 21

1 ¶  Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée,

étoile qui était tombée du ciel. Au contraire des autres étoiles qui seront tombées (#Ap 6:13 ; #Ap 8:8), il s’agit ici d’un être angélique (cf. v. #Ap 9:2), probablement de Satan lui-même (v. #Ap 9:4 ; #Ap 12: 7 ).

puits de l’abîme. L’Apocalypse y fait allusion 7 fois, toujours en rapport avec la prison où sont enfermées certaines hordes démoniaques; c’est l’endroit des tourments et de l’isolement les plus pénibles (vv. #Ap 9:1-2, #Ap 9:11 ; #Ap 11:7 ; #Ap 17: 8 ; #Ap 20: 1, #Ap 20: 3 ).

 

2  et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise ; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits.

 

3  De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre ; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre.

sauterelles. Ou « criquets ». Ces insectes volent en essaims si épais qu’ils peuvent voiler le soleil et dénuder des régions entières de toute végétation. En 1950, un vol de criquets dévora toutes les plantes sur une superficie de plusieurs milliers de kilomètres carrés au Moyen-Orient. Cependant, il ne s’agit pas de créatures normales ici, mais d’êtres spécialement conçus pour être la forme physique prise par des démons. De la même façon que les criquets, ils sèmeront la dévastation sur leur passage. Le mot « comme » apparaît 9 fois sous la plume de Jean, car il a du mal à décrire ce qu’il voit d’une manière compréhensible pour ses lecteurs.

scorpions. On trouve ces arachnides dans les régions désertiques; leur queue, dressée à l’arrière de l’abdomen, contient un aiguillon gorgé d’un venin mortel. La victime d’un scorpion se roule souvent de douleur sur le sol, l’écume à la bouche, en grinçant des dents. Les démons qui habitent ces sauterelles sont en mesure d’infliger une douleur physique  et sans doute aussi spirituelle - d’une intensité comparable à celle des scorpions (v. #Ap 9:5).

 

4  Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front.

hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu. C’est-à-dire tous les habitants de la terre, à l’exception des deux groupes mentionnés au ch. #Ap 7: les 144 000 évangélistes juifs et leurs convertis.

 

5  Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois ; et le tourment qu’elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme.

cinq mois. C’est le cycle de vie normal des criquets, le plus souvent de mai à septembre.

 

6  En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas ; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux.

chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas. La volonté tourmentée des hommes ne trouvera pas de repos. Même leurs efforts désespérés pour mettre un terme à leurs tourments par le suicide se révéleront inutiles.

 

7  Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat ; il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes.

visage d’homme. Ces probables créatures démoniaques seront des êtres doués de raison et d’intelligence.

 

8  Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions.

cheveux de femmes. #Jér 51:27 décrit les sauterelles comme hérissés d’antennes aussi nombreuses que des cheveux.

 

dents de lions. Ce sont des êtres sauvages, à la puissance fatale (cf. #Jér 51:27).

 

9  Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat.

cuirasses de fer. Les cuirasses servaient à protéger les organes vitaux des guerriers et à prolonger ainsi leur vie. Ces créatures sont invulnérables.

 

10  Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois.

 

11  Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon.

Abaddon …  Apollyon. Les sauterelles n’ont pas de roi (#Pr 30:27), or ces créatures démoniaques en ont un. Son nom, aussi bien en hébreu qu’en grec, signifie « destructeur ». Il existe une hiérarchie des pouvoirs démoniaques, tout comme parmi les anges. Apparemment, « l’ange de l’abîme » est l’un des chefs les plus éminents de l’armée de Satan, et c’est peut-être Satan lui-même.

 

12  Le premier malheur est passé. Voici il vient encore deux malheurs après cela.

premier malheur. La première des trois trompettes finales.

 

13 ¶  Le sixième ange sonna de la trompette. Et j’entendis une voix venant des quatre cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu,

cornes de l’autel d’or. Les instructions de Dieu pour l’autel des parfums comprenaient de petites cornes à chaque angle (#Ex 30:2 ). Normalement un lieu de grâce, puisque Dieu répondait aux prières de son peuple, il retentira de cris de vengeance.

 

14  et disant au sixième ange qui avait la trompette : Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d’Euphrate.

quatre anges. L’Écriture ne parle jamais des saints anges comme étant liés. Il s’agit donc ici d’anges déchus, une autre partie des forces de Satan que Dieu avait liées, mais qu’il libérera pour exécuter son jugement au moyen de leurs cavaliers (vv. #Ap 9:15-19).

l’Euphrate. L’un des quatre fleuves qui arrosaient le jardin d’Éden. Dès l’épisode de la tour de Babel, cette région a été à l’origine de nombreuses religions païennes.

 

15  Et les quatre anges qui étaient prêts pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent déliés afin qu’ils tuassent le tiers des hommes.

l’heure, le jour, le mois et l’année. Dieu œuvre en conformité avec le plan qu’il a fixé de toute éternité (cf. #Mt 24: 36 ; #Ac 1:7).

 

16  Le nombre des cavaliers de l’armée était de deux myriades de myriades : j’en entendis le nombre.

l’armée. Certains y voient une allusion aux forces qui accompagnent les rois venus de l’Orient (#Ap 16: 12), et donc une armée humaine déferlant de l’Asie. Or, cet événement a trait à la 7e, non à la 6e trompette. Il vaut mieux comprendre qu’une force démoniaque fera la guerre aux habitants de la terre et en exterminera un tiers (v. #Ap 9:15).

 

17  Et ainsi je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions ; et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre.

cuirasses. Les cuirasses servaient à protéger les organes vitaux des guerriers et à prolonger ainsi leur vie. Ces créatures sont invulnérables.

soufre. Roche sulfurique jaune qui accompagne souvent le feu et la fumée dans l’Apocalypse (#Ap 14: 10 ; #Ap 19: 20 ; #Ap 20: 10). Il n’est pas inhabituel, dans la région de la mer Morte, de voir de tels gisements s’enflammer, fondre et produire des fleuves brûlants d’où se dégagent des gaz suffocants.

 

18  Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée, et par le soufre, qui sortaient de leurs bouches.

 

19  Car le pouvoir des chevaux était dans leurs bouches et dans leurs queues ; leurs queues étaient semblables à des serpents ayant des têtes, et c’est avec elles qu’ils faisaient du mal.

queues …  des serpents ayant des têtes. Les démons sont en mesure d’exercer leur puissance destructrice dans toutes les directions.

 

20  Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher ;

démons. Rappelle les commentaires de Paul au sujet de l’idolâtrie, les idoles et les sacrifices qui leur étaient destinés n’avaient aucune signification spirituelle ni aucune puissance en eux-mêmes (cf. #1Co 8:4, #1Co 8:8), mais ils représentaient les forces démoniaques. Si les adeptes du culte païen croient qu’une idole est un dieu, les démons se chargent de jouer le rôle de ce dieu imaginaire (cf. #2Th 2:9-11). L’idole n’est pas la représentation d’un vrai dieu, cependant une force satanique réelle lui est associée (cf. #De 32:17 ; #Ps 106:37).

Les démons prennent la place des idoles de bois et de pierre fabriquées par l’homme.

9:20-21 Dieu dresse la liste de 5 péchés caractéristiques de l’attitude de défi qu’ils affichent envers lui.

 

21  et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols.

et ils ne se repentirent pas. Cf. #Ap 16: 9, #Ap 16: 11, #Ap 16: 21.

 

enchantements. Le mot grec utilisé ici a donné le français « pharmacie ». Dans l’Antiquité, on se servait de drogues pour induire des états propices à des expériences mystiques au cours de séances de spiritisme, de sorcellerie, d’incantations et de contact avec les médiums (#Ap 21: 8 ; #Ap 22: 15).



APOCALYPSE 10 * 1 à 11

 

1 ¶  Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d’une nuée ; au-dessus de sa tête était l’arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu.

un autre ange puissant. Beaucoup de commentateurs y voient Jésus-Christ, mais le mot grec traduit par « autre » désigne quelqu’un du même genre, c’est-à-dire une créature de Dieu. Il ne s’agit pas de l’un des sept anges responsables de sonner de la trompette (#Ap 8:2), mais d’une créature placée au sommet de la hiérarchie, revêtue d’une grande splendeur et d’une force exceptionnelle (cf. #Ap 5:2 ; #Ap 8:3 ; #Ap 18: 1).

arc-en-ciel. Dieu inclut peut-être cet élément pour rappeler à Jean que, même au milieu du jugement, il se souviendra de son alliance avec Noé et que les siens seront sous sa protection.

pieds comme des colonnes de feu. Les pieds et les jambes de cet ange indiquent la ferme détermination avec laquelle il s’exécutera le jour de l’Eternel.

10:1-11:14 Ces versets font office d’interlude entre les 6e et 7e trompettes (#Ap 11:15). Un semblable interlude intervient aussi entre les 6e et 7e jugements des sceaux et des coupes (#Ap 7:1-17 ; #Ap 16: 15). L’intention de Dieu est d’encourager et de réconforter son peuple au milieu de ce déchaînement de fureur et de rappeler qu’il reste souverain, qu’il se souvient des siens et que la victoire finale lui appartient.

 

2  Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre ;

petit livre ouvert. Le livre aux sept sceaux, le titre de propriété de la terre, sera entièrement ouvert, et les derniers jugements seront manifestes pour tous.

son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre. Satan a temporairement usurpé la terre et la mer, mais cet acte symbolique démontre que toute la création appartient au Seigneur et qu’il règne sur elle avec une souveraine autorité.

 

3  et il cria d’une voix forte, comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix.

sept tonnerres. cf. #Ap 6:1 ; #Ap 8:5.

 

4  Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j’allais écrire ; et j’entendis du ciel une voix qui disait : Scelle ce qu’ont dit les sept tonnerres, et ne l’écris pas.

Scelle. Dieu ordonne à Jean de cacher le message des sept tonnerres jusqu’au temps décidé par lui (cf. #Ap 22: 10 ; #Da 8:26-27 ; #Da 12: 9).

 

5  Et l’ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel,

leva sa main. Le verbe grec apparaît souvent au sens technique de lever la main pour faire un serment ou prononcer des vœux solennels (cf. #Da 12:7 ). La main est levée vers le ciel car c’est là que Dieu réside. L’ange prononce ici un serment.

 

6  et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu’il n’y aurait plus de temps,

plus de délai. Ce serment marque le début des derniers fléaux du jour de l’Éternel (#Ap 11:15) et indique l’avènement du temps que les disciples avaient tant attendu (#Mt 24: 3 ; #Ac 1:6). Les prières des saints seront exaucées (#Ap 6:9-11 ; #Mt 6:10).

 

7  mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.

le mystère. Dans le N.T., un « mystère » est une vérité cachée par Dieu mais révélée à travers Christ et ses apôtres; ( cf. #Ro 16: 25). Le mystère concerne ici la consommation finale de toute chose, le moment où Dieu détruit les pécheurs et établit son royaume de justice sur la terre.

il l’a annoncé. Ce mystère avait été révélé, bien que partiellement seulement, aux prophètes (cf. #Am 3:7).

 

8 ¶  Et la voix, que j’avais entendue du ciel, me parla de nouveau, et dit : Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l’ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre.

 

9  Et j’allai vers l’ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit : Prends-le, et avale-le ; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel.

avale-le. Cet acte illustre ce que signifie s’imprégner de la Parole de Dieu. Les réactions physiques de Jean montrent comment chaque croyant devrait réagir face au jugement de Dieu (cf. #Ez 3:1): anticiper avec joie la gloire de Dieu et notre victoire tout en considérant avec amertume la colère de Dieu répandue sur ceux qui rejettent son Fils.

il sera amer à tes entrailles. Au moment de digérer vraiment ce que le sceau, la trompette et la coupe des jugements ont en réserve pour le pécheur, Jean en a la nausée.

dans ta bouche il sera doux comme du miel. La victoire finale de Dieu et la manière dont il exerce la justice représentent de douces réalités pour le croyant.

 

10  Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je l’avalai ; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eus avalé, mes entrailles furent remplies d’amertume.

 

11  Puis on me dit : Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois.

prophétises de nouveau. Appel lancé à Jean: il doit avertir les hommes des jugements de la 7e trompette et des sept coupes qui les menacent.

de peuples, de nations, de langues, et de rois. C’est-à-dire de tous les groupes ethniques de la terre.



 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/