JOUR 127 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

17/12/2018 00:51

JOUR 127 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

 

APOCALYPSE 15 ET 16

 

APOCALYPSE 15 * 1 à 8

1 ¶  Puis je vis dans le ciel un autre signe, grand et admirable : sept anges, qui tenaient sept fléaux, les derniers, car par eux s’accomplit la colère de Dieu.

colère de Dieu. cf. #Ro 1:18-21.

15:1-8 Le ch. #Ap 15 introduit sept coupes de colère, les jugements ultimes de Dieu à la fin des sept ans de tribulation. Les jugements des coupes tomberont sur les hommes d’une manière rapide et les cribleront avec une intensité et une sévérité croissantes. Les coupes sont les dernières plaies consécutives au retentissement de la septième trompette, et elles concluent le septième sceau.

 

2  Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu.

une mer de verre. Le trône céleste de Dieu est installé sur une plate-forme de cristal transparent.

vaincu la bête. Tous les saints de toutes les nations, Israël inclus, triompheront finalement de l’Antichrist de Satan et de son système, grâce à leur foi en Jésus-Christ.

nombre de son nom. Voir la note sur 13: 17 {==> "Ap 13: 17"}.

harpes. Voir la note sur 5:8 {==> "Ap 5:8"}.

 

3  Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant : Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations !

cantique de Moïse. Entonné par le peuple d’Israël immédiatement après le passage de la mer Rouge et la délivrance de l’attaque égyptienne (#Ex 15:1-21 ; cf. #De 32:1-43), c’était un chant de victoire et de salut auquel les rachetés, victorieux de l’Antichrist et de son système, pourront aisément s’identifier.

le cantique de l’Agneau. Voir #Ap 5:8-14. Ces deux chants célèbrent deux grands événements rédempteurs:

1° la délivrance accordée à Israël par Dieu, qui l’a fait sortir d’Égypte par l’intermédiaire de Moïse;

2° la délivrance accordée aux pécheurs par Dieu, qui les a arrachés aux griffes du péché par l’intermédiaire de Christ.

Tes œuvres sont grandes et admirables. Déclaration tirée du cantique de l’Agneau qui célèbre les œuvres puissantes de Dieu dans la création, puisqu’il soutient tout l’univers par sa providence (cf. #Ps 139:14).

tout-puissant. Dieu est omnipotent (cf. #Am 4:13).

roi des nations. Dieu est souverain au-dessus des rachetés de toutes les nations (cf. #Jér 10:7).

 

4  Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint. Et toutes les nations viendront, et se prosterneront devant toi, parce que tes jugements ont été manifestés.

La nature sainte et parfaite de Dieu implique inévitablement son activité de juge (cf. #Ps 19: 9 ; #Na 1:3, #Na 1:6). Une fois son juste jugement rendu, il établira le royaume millénaire de Christ sur la terre. Les élus de chaque nation viendront l’adorer (cf. #Ps 66:4 ; #Esa 66:23 ; #Ph 2:9-11).

 

5 ¶  Après cela, je regardai, et le temple du tabernacle du témoignage fut ouvert dans le ciel.

le temple du tabernacle du témoignage. Allusion à l’emplacement de l’arche de l’alliance dans le lieu très saint, demeure de Dieu;  cf. #No 10:11).

 

6  Et les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple, revêtus d’un lin pur, éclatant, et ayant des ceintures d’or autour de la poitrine.

sept fléaux. Les jugements finals de Dieu, et les plus sévères, décrits dans le ch. #Ap 16 (voir la note sur le v. 1 {==> "Ap 15: 1"}).

lin …  ceintures d’or. Matériaux symbolisant la sainteté et la pureté (#Ap 19: 14). Il s’agit de ceintures ou d’écharpes allant de l’épaule à la taille, que chacun des sept anges porte sur ses habits. Les ceintures symbolisent la richesse, la royauté et une gloire sans tache.

 

7  Et l’un des quatre êtres vivants donna aux sept anges sept coupes d’or, pleines de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles.

quatre êtres vivants. Voir les notes sur 4:6-8 {==> "Ap 4:6"}.

sept coupes d’or. Il s’agit de soucoupes peu profondes, d’usage courant, associées à diverses fonctions dans le culte du temple (#1R 7:50 ; #2R 12:13 ; #2R 25:15), notamment aux libations (#Am 6:6) et aux sacrifices sanglants (#Ex 27:3). Leur faible profondeur illustre avec quelle promptitude les divins jugements se déverseront, noyant ceux qui refusent de boire la coupe du salut.

colère du Dieu. Voir les notes sur 11:18 {==> "Ap 11:18"}; 14:10 {==> "Ap 14: 10"}.

 

8  Et le temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance ; et personne ne pouvait entrer dans le temple, jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis.

fut rempli de fumée. Cf. #Ex 19:16-18 ; #Ex 40:34-35 ; #1R 8:10-11 ; #Esa 6:4.

 

APOCALYPSE 16 * 1 à 21

1 ¶  Et j’entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges : Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

 

2  Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image.

Le premier …  un ulcère malin et douloureux. La LXX utilise le même mot grec pour décrire les ulcères frappant les Égyptiens (#Ex 9:9-11) et Job (#Job 2:7). Dans le N.T., il décrit les ulcères ouverts recouvrant le mendiant Lazare (#Lu 16: 21). Dans le monde entier, les hommes seront affligés d’ulcères incurables, purulents et impossibles à cicatriser.

marque de la bête. Seuls les adorateurs de l’Antichrist seront frappés ;  cf. #Ap 14:9-11).

 

3  Le second versa sa coupe dans la mer. Et elle devint du sang, comme celui d’un mort ; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer.

Le second …  tout être vivant mourut …  dans la mer. Cela rappelle la deuxième trompette (#Ap 8:8-9) et la première plaie qui frappa l’Égypte (#Ex 7:20-25). Ce fléau, cependant, aura un impact bien plus large. L’eau des océans deviendra épaisse, sombre, avec l’aspect du sang coagulé d’un cadavre. La mort et la putréfaction de millions de créatures marines ne fera qu’ajouter à l’horreur de ce jugement.

 

4  Le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d’eaux. Et ils devinrent du sang.

Le troisième …  dans les fleuves et dans les sources d’eaux. L’eau douce, déjà rationnée du fait de sécheresses prolongées (#Ap 11:6), subira alors le sort des océans (cf. #Ex 7:19). En plus de souffrir de la soif, les adorateurs de l’Antichrist n’auront plus d’eau propre dans laquelle baigner leurs ulcères.

 

5  Et j’entendis l’ange des eaux qui disait : Tu es juste, toi qui es, et qui étais ; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement.

toi qui es, et qui étais. Par cette expression est réaffirmée l’éternité de Dieu (cf. #Ap 1:4, #Ap 1:8 ; #Ap 4:8 ; #Ap 11:17). Le v. 6 précise que Dieu rendra vraiment la justice, parce qu’ils auront tué les croyants et les prédicateurs de l’Évangile (#Ap 6:9-11 ; #Ap 7:9-17 ; #Ap 11:18 ; #Ap 17: 6 ; #Ap 18: 20). Ce massacre sera sans équivalent dans l’histoire (#Mt 24: 21), tout comme la sévérité de la vengeance divine (cf. #Ro 12:19-21).

 

6  Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire : ils en sont dignes.

tu leur as donné du sang à boire. La substance épaisse, pareille à du sang coagulé, qu’est devenue l’eau potable, voilà tout ce qu’il leur reste à boire (cf. v. #Ap 16: 4).

ils le méritent. L’ange exonère Dieu de toute accusation de sévérité excessive dans ses jugements: la génération extrêmement mauvaise qui vivra alors répandra encore plus de sang que toutes les précédentes, sans épargner les saints (#Ap 6:9 ; #Ap 17: 6) ni les prophètes (#Ap 11:7-10). Le jugement de Dieu est juste et approprié (cf. #Ex 21:25-27 ; #Lé 24:19-20 ; #Hé 10:26-31).

 

7  Et j’entendis l’autel qui disait: Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, tes jugements sont véritables et justes.

l’autel. Dans certains manuscrits, c’est l’autel lui-même qui parle. Cette personnification fait écho aux paroles de l’ange et confirme que Dieu est juste dans toutes ses décisions et tous ses verdicts (#Ap 19:1-2 ; cf. #Ge 18: 25 ; #Ps 51:6 ; #Ro 3:4).

 

8 ¶  Le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu ;

Le quatrième …  le soleil …  le feu. Le soleil qui fournit normalement lumière, chaleur et énergie répandra, au lieu de cela, implacablement la mort. N’ayant plus d’eau potable, les habitants de la terre devront en outre supporter des températures extrêmement élevées. Cette chaleur accablante fera fondre la glace des pôles, ce qui pourrait faire monter de 7 mètres, selon certaines estimations,

le niveau de la mer. Les villes les plus importantes du globe seront donc inondées, entraînant de nouvelles pertes en vies humaines (cf. #Am 9:5-6). Il en résultera un bouleversement des transports maritimes qui rendra encore plus difficile l’acheminement des ressources d’eau et de nourriture de la planète, déjà raréfiées, vers les zones qui en auront besoin.

 

9  et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

ils ne se repentirent pas. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les non-croyants s’entêteront dans leur refus de se repentir (cf. vv. #Ap 16: 11, #Ap 16: 21). Ils blasphémeront même de plus belle contre le Dieu qui, ils en auront la certitude, se trouvera à l’origine de leurs malheurs.

 

10  Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête. Et son royaume fut couvert de ténèbres ; et les hommes se mordaient la langue de douleur,

Le cinquième …  le trône de la bête. Allusion au trône sur lequel la bête siégera à ce moment-là ou à sa capitale, mais aussi à tout son domaine. Peu importe où commencera la descente des ténèbres sur son royaume, il finira par y être entièrement plongé.

couvert de ténèbres. Ailleurs, l’état de ténèbres généralisées est associé au jugement de Dieu (cf. #Esa 60:2 ; #Joe 2:2 ; #Mr 13:24-25).

se mordaient la langue. Tentative désespérée de soulager la douleur provoquée par les ulcères, la pénurie d’eau et la chaleur torride.

 

11  et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs œuvres.

ils blasphémèrent. Signe qu’ils continueront à accorder leur allégeance à l’Antichrist et qu’ils en voudront à Dieu de leur avoir fait endurer les malheurs des cinq premières coupes.

Dieu du ciel. Ce titre de Dieu, fréquent dans l’A.T., n’apparaît qu’ici et en #Ap 11:13 dans le N.T.

leurs ulcères. Les effets durables de la première coupe sont à l’origine de leurs blasphèmes.

 

12 ¶  Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé.

l’Euphrate. Cinq fois dans l’Écriture (cf. #Ap 9:14 ; #Ge 15: 18 ; #De 1:7 ; #Jos 1:4) on appelle « grand fleuve » le cours d’eau qui prend sa source sur les pentes du mont Ararat et coule sur 2600 km jusqu’au golfe Persique. Il marque la frontière orientale du pays promis par Dieu à Israël (#Ge 15: 18 ; #De 1:7 ; #De 11:24 ; #Jos 1:4). Son cours sera déjà considérablement réduit à cause des sécheresses prolongées et intensifiées par la chaleur, mais Dieu l’asséchera surnaturellement pour permettre aux nations confédérées de l’Est d’atteindre Israël (#Esa 11:15).

rois qui viennent de l’Orient. Dans sa providence, Dieu attirera ces rois et leurs armées afin de les détruire lors de la bataille d’Harmaguédon (v. #Ap 16: 14). Peut-être viendront-ils dans un esprit de rébellion contre l’Antichrist, dont la popularité aura été singulièrement écornée par son incapacité à soulager les douleurs du monde. On peut aussi supposer que ces armées déferleront dans une tentative ultime et féroce de détruire Israël, en représailles aux fléaux déclenchés par son Dieu. Puisque le soleil aura déjà fait fondre le glacier du mont Ararat, les vallées de l’Euphrate seront inondées lorsque le fleuve débordera de ses rives, emportant tous les ponts et recouvrant les terres environnantes. Il faudra alors que Dieu les assèche providentiellement pour attirer les armées orientales dans le piège d’Harmaguédon.

 

13  Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.

trois esprits impurs. Désignation des démons courante dans le N.T. (cf. #Mt 12:43 ; #Mr 1:23 ; #Lu 8:29).

semblables à des grenouilles. Cette comparaison souligne leur impureté. En effet, d’après les règles alimentaires de l’A.T. (#Lé 11:10-11, #Lé 11:41), les grenouilles étaient des animaux impurs. La mythologie perse les décrivait comme des animaux propagateurs de fléaux. Les démons sont donc dépeints comme des êtres détestables, vivant dans la fange et agissant de sang-froid.

dragon …  bête …  faux prophète. C’est une « trinité diabolique » formée de Satan (le dragon; voir la note sur 12:3 {==> "Ap 12:3"}), de l’Antichrist (la bête; voir la note sur 11:7 {==> "Ap 11:7"}) et de son associé (le faux prophète; voir la note sur 13: 11 {==> "Ap 13: 11"}) qui sera à l’origine de ce fléau.

 

14  Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant.

prodiges. Il s’agit de signes surnaturels (cf. #Ap 13:12-15) visant à tromper les rois des nations (cf. #Ap 19: 20 ; #1R 22:20-23 ; #Mr 13: 22) et à les inciter à envahir la région d’Israël. Ils auront un tel impact qu’ils réussiront à convaincre les rois de se lancer dans cette aventure en dépit de leurs ulcères, de la sécheresse, de l’obscurité et de la chaleur.

rois de toute la terre. Il ne s’agit plus seulement de la confédération orientale; dorénavant c’est le monde entier qui se rassemble dans la région pour livrer la bataille finale, la plus grande de toutes (#Ps 2:2-3 ; #Joe 3:2-4 ; #Za 14:1-3).

combat du grand jour du Dieu tout-puissant. C’est-à-dire la bataille d’Harmaguédon (v. #Ap 16: 16). C’est la grande guerre livrée par Dieu et par Christ ;  cf. #Joe 2:11 ; #Joe 3:2, #Joe 3:4). Elle prendra fin au moment de l’avènement de Christ (#Ap 19:17-20).

 

15  Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte !

Heureux. Voir la note sur 1:3 {==> "Ap 1:3"}.

qui veille, et qui garde ses vêtements. Notre Seigneur souligne la nécessité de nous tenir toujours prêts pour son retour (cf. #1Jn 2:28). C’est l’image d’un soldat prêt à livrer bataille ou d’un propriétaire toujours en alerte au cas où surviendrait un voleur (voir aussi 3:3; #1Th 5:2, #1Th 5:4 ; #2P 3:10).

 

16  Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.

Harmaguédon. Nom hébreu pour le mont Meguiddo, à une centaine de km au nord de Jérusalem. La bataille fera rage dans les plaines avoisinantes, site de la victoire de Barak sur les Cananéens (#Jug 4) et de celle de Gédéon sur les Madianites (#Jug 7). Napoléon appela cette vallée le plus grand champ de bataille qu’il ait jamais vu. La bataille d’Harmaguédon, cependant, ne se limitera pas aux plaines de Meguiddo: elle englobera la région d’Israël tout entière.

 

17 ¶  Le septième versa sa coupe dans l’air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C’en est fait !

Le septième …  C’en est fait! Cette coupe marquera le comble de la colère divine (excepté le jugement final contre la rébellion de la fin du millénium, 20:7-10) et précédera immédiatement la seconde venue de Christ. Elle fera s’abattre sur le monde la pire calamité de son histoire. La voix qui vient du temple céleste ne peut être que celle de Dieu. « C’en est fait » peut aussi être traduit « C’est fait, et il n’y a plus à le refaire » (cf. #Jn 19: 30). Dieu ponctuera l’achèvement de sa colère par un tremblement de terre dévastateur, le plus grave que la terre ait jamais connu (cf. vv. #Ap 16:19-21).

 

18  Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu’il n’y avait jamais eu depuis que l’homme est sur la terre, un aussi grand tremblement.

19  Et la grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent, et Dieu, se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère.

la grande ville. Cf. #Ap 11:13 ; #Ap 21: 10 ; . Jérusalem sera divisée en trois parties (#Za 14: 4), non en guise de jugement (cf. #Ap 11:13), mais plutôt en vue d’une amélioration. Son nouvel approvisionnement en eau (#Za 14: 8) et des changements topographiques (#Za 14:4-5) la prépareront à jouer le rôle central qui sera le sien pendant le royaume millénaire. Jérusalem sera la seule ville à être épargnée par le jugement (cf. #1Ch 23:25 ; #Ps 125:1-2 ; #Mi 4:7), et elle n’aura jamais été si belle (#Ps 48:3), du fait de sa repentance (voir #Ap 11:13).

villes des nations. Le plan de Dieu est tout à fait différent pour les autres villes du monde: elles doivent être détruites.

Babylone. Capitale de l’empire de l’Antichrist, elle recevra une portion particulièrement généreuse de la colère divine, comme le prophétise #Esa 13:6-13. Les ch. #Ap 17:1-18:2 précisent les détails de son anéantissement.

 

20  Et toutes les îles s’enfuirent, et les montagnes ne furent pas retrouvées.

les îles s’enfuirent, et les montagnes …  pas retrouvées. Ce gigantesque tremblement de terre changera radicalement la topographie de la terre pour la préparer à la venue du royaume millénaire. Cf. #Ap 6:12-14 ; #Esa 40:4-5 ; #Jér 4:23-27.

 

21  Et une grosse grêle, dont les grêlons pesaient un talent, tomba du ciel sur les hommes ; et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était très grand.

un talent. Le poids le plus élevé qu’un homme de force normale puisse porter (environ 50 kg). La taille énorme des grêlons est le signe d’une convulsion atmosphérique sans précédent. Des morceaux de glace d’une telle dimension sèmeront la mort et la dévastation.


 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/