JOUR 129 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

19/12/2018 00:58

JOUR 129 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

 

APOCALYPSE 19 ET 20

 

APOCALYPSE 19 * 1 à 21

1 ¶  Après cela, j’entendis dans le ciel comme une voix forte d’une foule nombreuse qui disait : Alléluia ! Le salut, la gloire, et la puissance sont à notre Dieu,

Après cela. C’est un moment clé. On se trouve après la destruction de Babylone, à la fin de la grande tribulation, juste avant que le royaume ne soit établi (ch. #Ap 20). Cette partie sert de transition entre la tribulation et le royaume millénaire.

foule nombreuse. Probablement des anges, puisque les saints se joignent à eux plus tard (vv. #Ap 19: 5; cf. #Ap 5:11-12 ; #Ap 7:11-12). Le retour imminent du Seigneur Jésus-Christ motive ce jaillissement de louanges.

19:1-6

Alléluia. La transcription de ce mot hébreu apparaît 4 fois dans le N.T., et toutes dans ce chapitre (vv. #Ap 19: 1, #Ap 19:3-6). Cette exclamation, qui signifie « louez l’Éternel », apparaît fréquemment dans l’A.T. (cf. #Ps 104:35 ; #Ps 105:45 ; #Ps 106:1 ; #Ps 111:1 ; #Ps 112:1 ; #Ps 113:1 ; #Ps 117:1 ; #Ps 135:1 ; #Ps 146:1). Cinq raisons justifient cette louange:

1° le fait que Dieu a délivré son peuple de ses ennemis (v. #Ap 19: 1);

2° le fait que Dieu rend la justice (v. #Ap 19: 2);

3° l’écrasement définitif de la rébellion humaine par Dieu (v. #Ap 19: 3);

4° la souveraineté de Dieu (v. #Ap 19: 6);

5° la communion de Dieu avec son peuple (v. #Ap 19: 7).

 

2  parce que ses jugements sont véritables et justes ; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, et il a vengé le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main.

jugements. Les saints attendent avec impatience le jour du jugement (cf. #Ap 6:10 ; #Ap 16: 7 ; #Esa 9:6 ; #Jér 23: 5). Ils aiment la justice et détestent le péché, car la justice honore Dieu tandis que le péché le bafoue. Les croyants aspirent à un monde de justice, et celui-ci viendra (v. #Ap 19: 15 ; #Ap 2:27 ; #Ap 12:5).

 

3  Et ils dirent une seconde fois : Alléluia !  … et sa fumée monte aux siècles des siècles.

sa fumée monte. À cause du feu (cf. #Ap 17: 16, #Ap 17: 18 ; #Ap 18:8-9, #Ap 18: 18 ; #Ap 14:8-11).

 

4  Et les vingt-quatre vieillards et les quatre êtres vivants se prosternèrent et adorèrent Dieu assis sur le trône, en disant : Amen ! Alléluia !

vingt-quatre vieillards. Le mieux est d’y voir les représentants de l’Église. Le fait qu’ils gouvernent avec Christ, vêtus de vêtements blancs (#Ap 19:7-8), et qu’ils portent des couronnes d’or (#Ap 2:10) semble indiquer que ces 24 représentent les rachetés (vv. #Ap 4:9 ; #Ap 5:5-14 ; #Ap 7:11-17 ; #Ap 11:16-18 ; #Ap 14: 3 ; #Ap 19: 4). Mais de quels rachetés s’agit-il? Pas d’Israël, puisque cette nation n’est pas encore sauvée, glorifiée et couronnée; cela reste à venir, à ce point de la description des événements futurs. La résurrection et l’entrée en gloire de ce peuple doivent intervenir après les 7 ans de la tribulation (cf. #Da 12:1-3). Les saints de la tribulation ne sont pas encore sauvés (#Ap 7:9-10). Un seul groupe, à ce moment-là, sera complet et glorifié: l’Église. Les vieillards, ou anciens, représentent ici l’Église, qui chante le cantique de la rédemption (#Ap 5:8-10). Ce sont les vainqueurs coiffés de leur couronne, qui vivent à l’endroit qui leur a été préparé et où ils ont rejoint Jésus (cf. #Jn 14:1-4).

 

quatre êtres vivants. Un ordre spécial d’êtres angéliques. Ils forment le même groupe que celui de 7:11 et sont fréquemment associés à l’adoration (#Ap 4:8, #Ap 4:11 ; #Ap 5:9-12, #Ap 5:14 ; #Ap 11:16-18).

 

5 ¶  Et une voix sortit du trône, disant : Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands !

petits et grands. Toutes les distinctions et toutes les hiérarchies sont dépassées.

 

6  Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne.

tout-puissant. Ou « omnipotent ». Utilisé 9 fois dans l’Apocalypse comme un titre de Dieu (cf. v. #Ap 19: 15 ; #Ap 1:8 ; #Ap 4:8 ; #Ap 11:17 ; #Ap 15: 3 ; #Ap 16: 7, #Ap 16: 14 ; #Ap 21: 22). La grande louange de la multitude ressemble au bruit de vagues déferlantes.

 

7  Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée,

noces de l’Agneau. Les mariages hébreux se déroulaient en trois étapes:

1° les fiançailles (souvent lorsque les conjoints étaient encore des enfants);

2° la présentation (les festivités, qui duraient souvent plusieurs jours, précédant la cérémonie);

3° la cérémonie (l’échange des vœux). L’Église a été fiancée à Christ par son choix souverain de toute éternité (#Ep 1:4 ; #Hé 13: 20), et elle lui sera présentée lors de l’enlèvement (#Jn 14:1-3 ; #1Th 4:13-18).

Le banquet final signifiera la fin de la cérémonie. Ce repas symbolique commencera au moment de l’établissement du royaume millénaire et durera 1000 ans (cf. #Ap 21: 2). Le terme « épouse » désigne le plus souvent l’Église, et c’est ici le cas (#2Co 11:2 ; #Ep 5:22-24); toutefois, il finit par englober aussi tous les rachetés de tous les âges, ce qui devient clair dans le reste du livre.

 

8  et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.

les œuvres justes des saints. Non pas la justice de Christ qui est imputée aux croyants le jour où ils reçoivent le salut, mais les résultats pratiques de cette justice dans la vie des croyants, c’est-à-dire la manifestation extérieure d’une vertu intérieure.

 

9  Et l’ange me dit : Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau ! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.

Heureux. Voir la note sur 1:3 {==> "Ap 1:3"}.

 

ceux qui sont appelés. Il ne s’agit pas ici de l’épouse (l’Église), mais des invités. L’épouse ne se fait pas inviter, puisque c’est elle qui invite. Il s’agit donc de ceux qui ont été sauvés avant la Pentecôte, de tous les croyants fidèles sauvés par grâce, par le moyen de la foi, avant la naissance de l’Église (#Ac 2:1). Bien qu’ils ne constituent pas l’épouse, ils seront néanmoins glorifiés et régneront avec Christ lors du millénium. C’est plus une différence d’image que de réalité. Parmi ces invités figureront aussi les saints de la tribulation et les croyants qui pénétreront en vie, dans leur corps terrestre, dans le royaume. L’Église est une épouse pure et sainte, jamais une prostituée, comme l’était Israël (voir #Os 2). Ainsi, l’Église est l’épouse pendant les festivités de présentation qui se déroulent au ciel, puis elle viendra sur la terre pour le banquet final (le millénium). Après cela, ce sera l’avènement du nouvel ordre des choses et la consommation du mariage.

les véritables paroles de Dieu. Cela renvoie à tout ce qui a été dit depuis 17:1. Tout est vrai, les noces auront lieu après le jugement.

 

10  Et je tombai à ses pieds pour l’adorer ; mais il me dit: Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. — Car le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie.

Je tombai à ses pieds. Bouleversé par la magnificence de sa vision, Jean tombe en adoration devant l’ange (cf. #Ap 1:17 ; #Ap 22: 8).

Garde-toi de le faire! Cf. #Ap 22:8-9 ; La Bible interdit d’adorer les anges (#Col 2:18-19).

le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie. L’Évangile du Seigneur Jésus-Christ est le thème central aussi bien des prophéties de l’A.T. que de la prédication du N.T.

 

11 ¶  Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.

ciel ouvert. Celui qui est monté au ciel (#Ac 1:9-11) et s’est assis à la droite du Père (#Hé 8:1 ; #Hé 10:12 ; #1Pi 3:22) reviendra pour reprendre la terre à celui qui en avait usurpé la propriété et y établir son royaume (#Ap 5:1-10). La nature de cet événement prouve combien il diffère de l’enlèvement de l’Église. Lors de l’enlèvement, Christ vient rencontrer les siens dans les airs, alors que là, il vient avec eux sur la terre. L’enlèvement ne comporte aucun jugement, alors que là, il n’est question que de condamnation. Cet événement-ci est précédé de ténèbres  le soleil s’obscurcit, la lune disparaît, les étoiles tombent du ciel, il y a beaucoup de fumée - avant que Jésus ne se présente dans une gloire aveuglante d’intensité. On ne trouve aucun de ces détails dans les passages décrivant l’enlèvement (#Jn 14:1-3 ; #1Th 4:13-18).

un cheval blanc. Dans les processions romaines célébrant le triomphe des vainqueurs, le général chevauchait son cheval de guerre blanc et remontait la via Sacra jusqu’au temple de Jupiter, sur la colline du Capitole. La première venue de Jésus s’est faite dans l’humilité, sur un âne (#Za 9:9); la vision de Jean le dépeint comme un conquérant monté sur son cheval de guerre: il est venu détruire les méchants, renverser l’Antichrist, vaincre Satan et prendre le contrôle absolu de la terre (cf. #2Co 2:14).

Fidèle et Véritable. Fidèle à sa parole, Jésus reviendra sur terre (#Mt 24:27-31 ; voir la note sur 3:14 {==> "Ap 3:14"}).

il juge …  avec justice. Voir #Ap 20:11-15 ; cf. #Mt 25:31; #Jn 5:25-30 ; #Ac 17: 31.

combat. Cette déclaration surprenante n’apparaît qu’ici et en #Ap 2:16 pour évoquer la colère de Dieu contre les pécheurs (cf. #Ps 7:11). Il ne restera à Dieu plus aucune patience à l’égard de l’humanité pécheresse et rebelle.

 

12  Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même ;

Ses yeux …  une flamme de feu. Rien n’échappe à son regard pénétrant, de sorte que ses jugements sont toujours justes et exacts (voir la note sur 1:14 {==> "Ap 1:14"}).

 

nom …  que personne ne connaît. Jean pouvait voir le nom, mais sans parvenir à en comprendre le sens (cf. #2Co 12:4). La divinité contient des mystères insondables que même les saints glorifiés sont incapables de saisir.

 

13  et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.

vêtement teint de sang. Ce sang ne fait pas suite à la bataille d’Harmaguédon, puisqu’elle ne fait rage qu’à partir du v. 15; il symbolise les victoires que Christ a déjà remportées contre le péché, Satan et la mort, et il s’agit du sang de ses ennemis.

la Parole. Seul Jean utilise ce nom pour le Seigneur (voir l’introduction {==> "Ap 1:1"}, auteur et date {==> "Ap 1:1"}). Jésus est la Parole de Dieu et, à ce titre, il est l’image visible du Dieu invisible (#Col 1:15), l’image de sa propre personne (#Hé 1:3) et la suprême forme de révélation  dans toute sa plénitude - de Dieu (#Hé 1:1-2).

 

14  Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur.

Les armées qui sont dans le ciel. Elles se composent de l’Église (v. #Ap 19: 8), des saints de la tribulation (#Ap 7:13), des croyants de l’A.T. (#Jude 14 ; cf. #Da 12:1-2) et même des anges (#Mt 25:31). Ils reviennent, non pour apporter leur renfort à Jésus pendant la bataille (ils sont sans armes), mais pour régner avec lui, une fois ses ennemis vaincus (#Ap 20: 4 ; #1Co 6:2 ; #2Ti 2:12). Cf. #Ps 149:5-9.

 

15  De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant.

épée aiguë. L’épée symbolise la puissance de Christ pour terrasser ses ennemis (#Ap 1:16 ; cf. #Esa 11:4 ; #Hé 4:12-13). Le fait qu’elle sort de sa bouche indique qu’il gagne la bataille grâce à la force de sa parole. Bien que les saints reviennent avec Christ pour régner et gouverner, ils n’exécutent pas le jugement. Cette tâche est réservée à Jésus et à ses anges (#Mt 13:37-50).

verge de fer. Le règne de Christ dans le royaume sera marqué par la rapidité et la justice de ses jugements. Les croyants auront son autorité en partage (#Ap 2:26 ; #1Co 6:2 ; voir les notes sur 2:27 {==> "Ap 2:27"}; 12:5 {==> "Ap 12:5"}.

foulera la cuve du vin. Illustration frappante du jugement (voir la note sur 14: 19 {==> "Ap 14: 19"}). Cf. #Esa 63:3 ; #Joe 3:13.

 

16  Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

sur sa cuisse. Jésus portera en travers de son vêtement et le long de sa cuisse une bannière où figurera son titre, qui souligne sa souveraineté absolue sur tous les dirigeants humains (voir la note sur 17: 14 {==> "Ap 17: 14"}).

 

17  Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu,

grand festin de Dieu. Cf. #Ez 39:17. Appelé aussi « combat du grand jour du Dieu tout-puissant » (#Ap 16: 14), il commencera par l’appel d’un ange aux oiseaux pour qu’ils aillent se repaître des cadavres de ceux qui auront été massacrés (cf. #Mt 24:27-28). Dieu déclarera la victoire avant même que la bataille soit livrée. L’A.T. parle souvent de l’indignité des charognards qui se nourrissent des morts humains (#De 28:26 ; #Ps 79:2 ; #Esa 18: 6 ; #Jér 7:33 ; #Jér 16: 4 ; #Jér 19: 7 ; #Jér 34:20 ; #Ez 29:5).

19:17-21 Ces versets décrivent un holocauste effarant, le pire de toute l’histoire humaine: la bataille d’Harmaguédon, l’apogée du jour de l’Éternel. Ce ne sera pas tant une bataille qu’une exécution en bonne et due forme, car tous les rebelles qui resteront seront détruits par le Seigneur Jésus (v. #Ap 19: 21 ; voir les notes sur 14:19-20 {==> "Ap 14: 19"};  cf. #Ps 2:1-9 ; #Esa 66:15-16 ; #Ez 39:1; #Joe 3:12; #Mt 24:1-25:2 ; #2Th 1:7-9). Esaïe (#Esa 66:15-16) eut une vision du jour de l’Éternel, de même que Joël (#Joe 3:12-21), Ézéchiel (#Ez 39:1-4, #Ez 39:17-20), Paul (#2Th 1:6 ; #2Th 2:8) et notre Seigneur (#Mt 25:31-46).

 

18  afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.

rois de la terre. Voir #Ap 17:12-17.

leurs armées. Voir #Ap 16:13-14.

son armée. Zacharie décrit cette armée de l’Éternel en employant l’expression « tous ses saints » (#Za 14: 5).

 

19  Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée.

 

20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.

la bête fut prise …  le faux prophète. En un instant, les armées du monde perdent leurs chefs. La bête est l’Antichrist (voir les notes sur 13:1-8 {==> "Ap 13: 1"}), le faux prophète son escorte religieuse (voir les notes sur 13:11-17 {==> "Ap 13: 11"}).

jetés vivants. Le corps de la bête et du faux prophète sera transformé, et ils seront bannis pour tomber directement dans l’étang de feu (#Da 7:11). Ils seront ainsi les premiers de millions d’hommes non régénérés (#Ap 20: 15) et d’anges déchus (cf. #Mt 25:41) à arriver dans cet endroit horrible. Le fait que ces deux-là réapparaissent 1000 ans plus tard contredit la thèse de l’anéantissement ou de l’immortalité conditionnelle (cf. #Ap 14: 11 ; #Esa 66:24 ; #Mt 25:41 ; #Mr 9:48 ; #Lu 3:17 ; #2Th 1:9).

l’étang ardent. L’enfer ultime, le lieu de punition éternelle pour tous les rebelles non repentants, qu’ils soient angéliques ou humains (cf. #Ap 20: 10, #Ap 20: 15). Le N.T. parle beaucoup du châtiment éternel (cf. #Ap 14:10-11 ; #Mt 13:40-42 ; #Mt 25:41 ; #Mr 9:43-48 ; #Lu 3:17 ; #Lu 12:47-48).

de feu et de soufre. Voir la note sur 9:17 {==> "Ap 9:17"}. Ces deux éléments sont fréquemment associés au jugement divin (#Ap 14: 10 ; #Ap 20: 10 ; #Ap 21: 8 ; #Ge 19: 24 ; #Ps 11:6 ; #Esa 30:33 ; #Ez 38:22 ; #Lu 17:29).

 

21  Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.

l’épée. Voir v. 15; cf. #Za 14:1-13.

 

les oiseaux se rassasièrent de leur chair. Les derniers pécheurs qui restaient auront tous été exécutés, et les oiseaux pourront se gorger de la chair des cadavres.

 


APOCALYPSE 20 * 1 à 15

1 ¶  Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main.

l’abîme. Le lieu d’incarcération des démons, dans l’attente de leur condamnation finale, où ils seront jetés dans l’étang de feu.

20:1-22:21 Le ch. #Ap 19 se terminait sur la bataille d’Harmaguédon et la seconde venue de Christ, événements qui marqueront la fin de la tribulation. Les événements du ch. #Ap 20  Satan lié, le royaume de mille ans de Christ sur terre, le sursaut de rébellion de Satan et le jugement du grand trône blanc - prennent place entre la fin de la tribulation et la création des nouveaux cieux et de la nouvelle terre, décrite aux ch. #Ap 21:1-22:2.

 

2  Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.

Il saisit. Cet acte concerne non seulement Satan, mais aussi les démons. Leur emprisonnement changera spectaculairement la face du monde pendant le royaume, puisque leur influence destructrice dans tous les domaines de la vie humaine sera annulée.

dragon. La comparaison de Satan avec un dragon souligne sa férocité et sa cruauté (voir la note sur 12:3 {==> "Ap 12:3"}).

le serpent ancien. Allusion à la première apparition de Satan dans le jardin d’Éden (#Ge 3:1), où il parvint à tromper Ève (cf. #2Co 11:3 ; #1Ti 2:14).

le diable et Satan. Voir la note sur 12:9 {==> "Ap 12:9"}.

mille ans. C’est la première de 6 allusions à la durée du royaume millénaire (cf. vv. #Ap 20:3-7). Il existe trois interprétations principales au sujet de la durée et de la nature de cette période.

1° Les prémillénaristes y voient une période de 1000 ans au sens littéral, pendant laquelle Jésus-Christ régnera sur la terre, accomplissant de nombreuses prophéties de l’A.T. (p. ex. #2S 7:12-16 ; #Ps 2 ; #Esa 11:6-12 ; #Esa 24: 23 ; #Os 3:4-5 ; #Joe 3:9-21 ; #Am 9:8-15 ; #Mi 4:1-8 ; #Sop 3:14 ; #Za 14:1-11 ; #Mt 24:29-31, #Mt 24:36-44). Le fait d’utiliser les mêmes principes généraux d’interprétation pour tous les passages, prophétiques ou non, conduit naturellement au prémillénarisme. En outre  autre argument en faveur de cette interprétation - de nombreuses prophéties bibliques se sont déjà accomplies de façon littérale, si bien que l’on peut s’attendre au même type d’accomplissement pour les prophéties relatives à l’avenir.

2° Les postmillénaristes pensent que cette période de 1000 ans n’est qu’une représentation symbolique d’un âge d’or, une époque de justice et de prospérité spirituelle. Commencée avec l’expansion de l’Évangile pendant l’ère de l’Église, elle prendra fin lors du retour de Jésus. Selon cette interprétation, les allusions au règne de Christ sur la terre désignent surtout son règne spirituel dans le cœur des croyants, au sein de l’Église.

3° L’amillénarisme comprend cette période de 1000 ans comme symbolisant simplement une longue période. Selon ce point de vue, les prophéties de l’A.T. relatives au millénium se réalisent déjà aujourd’hui, de façon spirituelle, dans l’Église (que ce soit sur la terre ou dans le ciel) ou sont en rapport avec l’état éternel.

Comme déjà précisé, l’emploi systématique des principes d’interprétation littérale, historique et grammaticale, comme pour déterminer le sens normal du langage, débouche sur la conclusion incontournable que le Christ reviendra et régnera au sein d’un royaume concret sur la terre pendant 1000 ans. À mon avis, rien dans le texte ne permet de conclure que ces 1000 ans soient symboliques. Dans les Écritures, il n’existe aucun cas où le mot « an » employé avec un nombre doive être pris dans un sens non littéral.

 

3  Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.

l’abîme. Les 7 fois que ce terme apparaît dans l’Apocalypse, il désigne l’endroit où les anges déchus et les esprits mauvais sont retenus prisonniers en attendant d’être précipités dans l’étang de feu, l’enfer final préparé pour eux (#Mt 25: 41).

délié pour un peu de temps. Satan sera libéré pour que Dieu puisse mettre définitivement un terme au péché avant d’établir les nouveaux cieux et la nouvelle terre. Tous ceux qui auront survécu à la tribulation et entreront dans le royaume millénaire seront des croyants. Malgré cela et en dépit de la présence et du gouvernement du Seigneur Jésus-Christ, beaucoup de leurs descendants refuseront de croire. Satan rassemblera ces incroyants autour de lui dans une dernière tentative de rébellion contre Dieu. Elle sera rapidement et définitivement écrasée, et suivie par le jugement du grand trône blanc et l’établissement de l’état éternel.

 

4  Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.

les âmes de ceux qui avaient été décapités. Il s’agit des martyrs de la tribulation (cf. #Ap 6:9 ; #Ap 18: 24 ; #Ap 19: 2). Le mot grec traduit par « décapités » était devenu un terme général pour désigner toutes les formes d’exécution, sans nécessairement renvoyer à un mode particulier.

la marque. Voir la note sur 13: 16 {==> "Ap 13: 16"}. Les martyrs de la tribulation seront exécutés pour avoir refusé de porter la marque de la bête.

régnèrent. Les croyants de la tribulation, de même que les rachetés du temps de l’A.T. comme du N.T., régneront avec Christ (#1Co 6:2 ; #2Ti 2:12) pendant le millénium.

 

5  Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection.

Les autres morts. Le corps des non-croyants de tous les temps ne ressuscitera pas avant le jugement du grand trône blanc (vv. #Ap 20:12-13).

première résurrection. L’Écriture enseigne qu’il existe deux sortes de résurrection: la résurrection « pour la vie » et la résurrection « pour le jugement » (#Jn 5:29 ; cf. #Da 12:2 ; #Ac 24: 15). On décrit la première comme la résurrection « des justes » (#Lu 14: 14), de ceux qui « appartiennent à Christ, lors de son avènement » (#1Co 15: 23), et comme une « meilleure résurrection » (#Hé 11:35). Elle ne concerne que les rachetés du temps de l’Église (#1Th 4:13-18), de l’A.T. (#Da 12:2) et de la tribulation (v. #Ap 20: 4). Ils entreront dans le royaume avec un corps de résurrection, en compagnie des croyants qui auront survécu à la tribulation. La seconde résurrection sera celle des incroyants; ils recevront alors leur corps définitif, conçu pour endurer les tourments de l’enfer.

 

6  Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

Heureux. Ceux qui meurent dans le Seigneur (#Ap 14: 13) auront le privilège d’entrer dans son royaume (voir la note sur 1:3 {==> "Ap 1:3"}).

La seconde mort. La première mort n’est que physique, la seconde est spirituelle et éternelle et prend place dans l’étang de feu, l’enfer définitif et éternel (v. #Ap 20: 14). Peut-être existe-t-il déjà, pour le moment inoccupé, en dehors de l’univers créé que nous connaissons, en dehors de l’espace-temps (voir la note sur 19: 20 {==> "Ap 19: 20"}).

pendant mille ans. Voir la note sur le v. 2 {==> "Ap 20: 2"}.

 

7  Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.

Satan sera relâché. Cette libération a pour but d’apporter direction et cohésion à tous les rebelles issus des croyants entrés dans le royaume au début. Elle révélera la nature de ceux qui devront faire face à l’ultime jugement: des pécheurs qui rejettent Christ.

 

8  Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer.

Gog et Magog. Nom donné à l’armée de rebelles et à son chef à la fin du millénium. C’était le nom d’anciens ennemis du Seigneur. Magog était le petit-fils de Noé (#Ge 10:2) et le fondateur d’un royaume localisé au nord de la mer Noire et de la mer Caspienne. Gog est apparemment le chef d’une armée rebelle, connue collectivement sous le nom de Magog. La bataille dépeinte aux vv. #Ap 20:8-9 ressemble à celle d’#Ez 38:1-39:2 ; la meilleure interprétation consiste à considérer qu’elle a lieu à la fin du millénium.

 

9  Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.

la ville bien-aimée. Jérusalem (cf. #Ps 78:68 ; #Ps 87:2), la capitale du royaume millénaire de Christ (#Jér 3:17). Les saints vivront aux alentours de la ville sur laquelle Christ régnera (cf. #Esa 24: 23, #Jér 3:17 ; #Za 14:9-11).

 

feu. Élément fréquemment associé, dans les Écritures, au jugement divin contre les méchants (#Ge 19: 24 ; #2R 1:10, #2R 1:12, #2R 1:14 ; #Lu 9:54 ; #Lu 17: 29).

 

10  Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

séduisait. Tout comme ses démons attireront les armées du monde dans la bataille d’Harmaguédon, Satan les entraînera dans une attaque suicidaire contre Christ et contre son peuple (#Ap 16:13-14).

l’étang de feu et de soufre. Voir la note sur 19: 20 {==> "Ap 19: 20"}.

tourmentés jour et nuit. Voir la note sur 14: 11 {==> "Ap 14: 11"}. Un tourment permanent et continu, tel est l’état final réservé à Satan, aux anges déchus et aux hommes non rachetés.

 

11 ¶  Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.

grand trône blanc. Il y a presque 50 mentions d’un trône dans l’Apocalypse. C’est un trône de jugement, élevé, pur et saint. Dieu y siège en qualité de juge (cf. #Ap 4:2-3, #Ap 4:9 ; #Ap 5:1, #Ap 5:7, #Ap 5:13 ; #Ap 6:16 ; #Ap 7:10, #Ap 7:15) dans la personne du Seigneur Jésus-Christ. Voir #Ap 21:5-6 ; #Jn 5:22-29 ; #Ac 17: 31.

La terre et le ciel s’enfuirent. Jean voit la disparition de l’univers corrompu. Pierre décrit ce moment en #2P 3:10-13 . Notre univers va « passer » (#Mt 24: 35).

20:11-15 Ces versets décrivent le jugement final de tous les incroyants de tous les temps (#Mt 10:15 ; #Mt 11:22, #Mt 11:24 ; #Mt 12:36, #Mt 12:41-42 ; #Lu 10:14 ; #Jn 12:48 ; #Ac 17: 31 ; #Ac 24: 25 ; #Ro 2:5, #Ro 2:16 ; #Hé 9:27 ; #2P 2:9 ; #2P 3:7 ; #Jude 6). Notre Seigneur a fait allusion à cet événement en parlant de résurrection « pour le jugement » (#Jn 5:29). Ce jugement se déroule dans le vide indescriptible entre la fin de l’univers actuel (v. #Ap 20: 11) et la création de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre (#Ap 21: 1).

 

12  Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres.

se tenaient devant le trône. Il s’agit d’une comparution au sens judiciaire: ils sont là en tant que prisonniers coupables et condamnés par la justice divine. Il ne reste plus de pécheurs à détruire, puisque tous ont déjà été tués et que tous les croyants ont été glorifiés.

livres. Ces livres contiennent toutes les pensées, les actions et les paroles des pécheurs; tout y est enregistré par l’omniscience divine,  passage à la source de ce texte). Ils fourniront les preuves nécessaires pour la condamnation éternelle. Cf. #Ap 18:6-7.

livre de vie. Il contient le nom de chaque racheté (#Da 12:1 ; voir la note sur 3:5 {==> "Ap 3:5"}).

jugés selon leurs œuvres. Leurs pensées (#Lu 8:17 ; #Ro 2:16), leur paroles (#Mt 12:37), et leurs actions (#Mt 16: 27) seront comparées à la norme sainte et parfaite de Dieu (#Mt 5:48 ; #1Pi 1:15-16), et elles seront trouvées légères (#Ro 3:23). Cette expression indique aussi qu’il y aura des degrés de punition différents en enfer (cf. #Mt 10:14-15 ; #Mt 11:22 ; #Mr 12:38-40 ; #Lu 12:47-48 ; #Hé 10:29).

 

13  La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres.

la mort et le séjour des morts. Voir la note sur 1:18 {==> "Ap 1:18"}. Ces deux termes décrivent l’état de mort. Tous les morts qui n’auront pas passé par la justification comparaîtront devant le grand trône blanc; aucun ne pourra y échapper. Tous les lieux qui recèlent le cadavre de tels morts rendront des corps nouveaux, conçus pour l’enfer.

 

14  Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu.

la seconde mort. Voir la note sur le v. 6 {==> "Ap 20: 6"}.

 

15  Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

l’étang de feu. Voir la note sur 19: 20 {==> "Ap 19: 20"}.



 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/