JOUR 130 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

20/12/2018 00:59

JOUR 130 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

 

APOCALYPSE 21 ET 22

 

APOCALYPSE 21 * 1 à 27

1 ¶  Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.

Au moment où s’ouvre ce chapitre, tous les pécheurs de tous les âges, les démons comme les hommes, y compris Satan, la bête et le faux prophète, se trouvent pour toujours dans l’étang de feu. L’univers entier a été détruit, et Dieu crée un nouvel univers pour en faire la résidence éternelle des rachetés.

un nouveau ciel et une nouvelle terre. L’univers entier tel que nous le connaissons sera détruit (#2P 3:10-13) et remplacé par une nouvelle création qui durera pour toujours. C’est une réalité annoncée par l’A.T. (#Ps 102:25-26 ; #Esa 65:17 ; #Esa 66:22) aussi bien que par le N.T. (#Lu 21: 33 ; #Hé 1:10-12). Voir la note sur 20:11-15 {==> "Ap 20: 11"}.

la mer n’était plus. Actuellement, la terre est au 3/4 recouverte d’eau, mais ce ne sera plus le cas dans le nouvel environnement; les conditions climatiques seront entièrement différentes des nôtres. Voir les notes sur 22:1-2 {==> "Ap 22: 1"}.

 

2  Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.

la nouvelle Jérusalem. Cf. #Ap 3:12 ; #Hé 11:10 ; #Hé 12:22-24 ; #Hé 13: 14. C’est la capitale du ciel, un lieu de sainteté parfaite. Le fait qu’on la voit « descendre du ciel » indique qu’elle existait avant; elle descend désormais dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre depuis son emplacement, situé dans les lieux très hauts. C’est la ville qu’habiteront tous les saints (cf. #Jn 14:1-3).

une épouse. Importante métaphore du N.T. pour l’Église (cf. #Mt 25:1-13 ; #Ep 5:25-27). La description que fait Jean reprend des éléments de la troisième partie des mariages juifs, la cérémonie proprement dite. Les croyants (l’épouse) viennent à la rencontre de Christ (l’époux) pour la cérémonie finale de l’histoire de la rédemption (voir la note sur 19: 7 {==> "Ap 19: 7"}). La ville entière, occupée par tous les croyants, porte le nom d’épouse, si bien que tous les saints sont finalement inclus dans l’image de l’épouse et dans la bénédiction reçue à ce titre. Dieu a donné une épouse à son Fils bien-aimé. Tous les saints habitent avec Christ dans la maison du Père (promesse formulée avant même que l’Église n’existe; #Jn 14: 2).

21:2-22: 5 A ce moment-là dans la chronologie de l’Apocalypse, les saints de l’A.T., ceux de la tribulation et ceux qui se seront convertis pendant le millénium seront incorporés à l’épouse rachetée ultime, et ils habiteront la nouvelle Jérusalem. Jean décrit la consommation de toutes choses en Christ et l’intégration de la nouvelle Jérusalem à l’état éternel (cf. #Ap 19: 7 ; #Ap 20: 6 ; #1Co 15: 28 ; #Hé 12:22-24).

 

3  Et j’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

tabernacle de Dieu. Le mot traduit par « tabernacle » désigne un abri, un lieu d’habitation. C’est la maison de Dieu, l’endroit où il réside (cf. #Lé 26:11-12 ; #De 12:5).

 

4  Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

essuiera toute larme. Le fait qu’aucune larme ne sera versée au paradis indique que rien n’y sera triste, décevant, déficient ou mauvais (cf. #Esa 53:4-5 ; #1Co 15:54-57).

 

5  Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables.

certaines et véritables. Cf. #Ap 3:14 ; #Ap 19: 11. Dieu dit toujours la vérité (#Jn 17: 17).

 

6  Et il me dit : C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. À celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.

Je suis l’alpha et l’oméga. Voir la note sur 1:8 {==> "Ap 1:8"}.

l’eau de la vie. Cf. #Ap 7:17 ; #Ap 22: 1, #Ap 22: 17. C’est l’eau spirituelle éternelle dont parlait Jésus (#Jn 4:13-14 ; #Jn 7:37-38 ; cf. #Esa 55:1-2).

celui qui a soif. Le ciel appartient à ceux qui, conscients que leur âme est gangrenée par le péché, ont activement recherché la satisfaction du salut et de la vie éternelle (cf. #Ps 42:2-3 ; #Esa 55:1-2 ; #Jn 7:37-38).

 

7  Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

Celui qui vaincra. Cf. #1Jn 5:4-5. L’expression désigne toute personne qui place sa foi, la foi qui sauve, en Jésus-Christ (voir la note sur 2:7 {==> "Ap 2:7"}).

héritera. L’héritage spirituel que recevront tous les croyants (#1Pi 1:4 ; cf. #Mt 25:23), ce sera la plénitude de la nouvelle création. Cf. #Ro 8:16-17.

 

8  Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Avertissement solennel, grave, qui énumère le genre de personnes exclues des nouveaux cieux et de la nouvelle terre et jetées dans l’étang de feu. Le N.T. va souvent plus loin que la mention de la seule incrédulité, lorsqu’il décrit la personnalité et le style de vie caractéristiques des perdus, de façon à ce que les croyants puissent les identifier (#1Co 6:9-10 ; #Ga 5:19 ; cf. #Jn 8:31).

magiciens. Voir la note sur 9:21 {==> "Ap 9:21"}.

l’étang ardent de feu. Voir la note sur 19: 20 {==> "Ap 19: 20"}.

de soufre. Voir la note sur 9:17 {==> "Ap 9:17"}.

la seconde mort. Voir la note sur 20: 6 {==> "Ap 20: 6"}.

 

9 ¶  Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau.

sept coupes. Voir la note sur 15: 7 {==> "Ap 15: 7"}.

sept derniers fléaux. Voir la note sur 15:1-8 {==> "Ap 15: 1"}.

21:9-10

la femme de l’Agneau. La nouvelle Jérusalem prend le caractère de ses habitants, les rachetés (voir les notes sur le v. 2 {==> "Ap 21: 2"}; 19:7-9 {==> "Ap 19: 7"}).

 

10  Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu,

en esprit. Voir la note sur 1:10 {==> "Ap 1:10"}.

 

11  (21-10) ayant la gloire de Dieu. (21-11) Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.

jaspe. Il s’agit d’une transcription, et non d’une traduction, du mot grec Plutôt que le jaspe moderne, qui est opaque, il désigne un diamant d’une grande clarté, une pierre précieuse parfaite d’où la lumière éblouissante de Dieu jaillit pour se répandre sur les nouveaux cieux et la nouvelle terre (cf. #Ap 4:3).

 

12  Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël:

haute muraille. Voir le v. 16 pour les dimensions de la ville, et donc de son enceinte.

 

13  à l’orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes, et à l’occident trois portes.

 

14  La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’agneau.

 

15  Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes et sa muraille.

roseau d’or. Long d’environ 3 m, le roseau constituait un étalon de mesure.

mesurer la ville. Cette action indique que la capitale du ciel appartient à Dieu et qu’il prend la mesure de ce qui est à lui (cf. #Ap 11:1 ; #Ez

 

16  La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades ; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales.

douze mille stades. Cela représente environ 2200 km3 ou environ 3 200 000 km2 d’espace au sol, plus qu’il n’en faut pour contenir tous les saints glorifiés.

Ou 1789 km. x 1789 km.

la longueur, la largeur et la hauteur. La ville a les dimensions d’un cube parfait et ressemble à sa contrepartie terrestre la plus parfaite: le sanctuaire intérieur, dans le tabernacle et le temple (cf. #1R 6:20).

 

17  Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange.

cent quarante-quatre coudées. Environ 65 mètres. C’est probablement la largeur du mur.

 

18  La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.

 

19  Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce : le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude,

calcédoine. Nom dérivé d’une ancienne ville de la Turquie actuelle. Il s’agit d’une agathe bleu ciel marbrée de bandes colorées translucides.

21:19-20 Le nom de ces pierres précieuses a changé au cours des siècles. Il est donc malaisé de les identifier toutes avec certitude. Huit, sur les douze, se retrouvent sur le pectoral du souverain sacrificateur (#Ex 28 ; #Ex 39), et les quatre autres peuvent, elles aussi, avoir un rapport avec lui. Ces pierres suggèrent toute une panoplie brillante de couleurs, d’une beauté indescriptible, qui reflète la gloire de Dieu. Les notes suivantes mentionnent des identifications possibles de ces pierres.

 

20  le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste.

sardonyx. Variété de calcédoine formée de couches parallèles rouges et blanches (voir la note sur le v. 19 {==> "Ap 21: 19"}).

sardoine. Pierre commune de la famille des quartz, qui allait du rouge-orange au rouge sang, en passant par le rouge brun.

chrysolithe. Pierre précieuse, d’un jaune-or transparent.

béryl. Minéral contenant plusieurs variétés de pierres précieuses, allant du vert émeraude au jaune-or, en passant par l’aigue-marine bleu clair.

topaze. La topaze ancienne est une pierre d’un éclat plus doux, de couleur jaune ou jaune-vert.

chrysoprase. La forme moderne de ce bijou est une variété de quartz vert-pomme. Le mot grec suggère une pierre verte aux teintes or.

hyacinthe. Cette pierre correspond aujourd’hui à un zircon transparent, le plus souvent rouge ou rouge-brun. Celui que Jean vit était d’un bleu ou d’un violet éclatant.

améthyste. Cristal de quartz de couleur claire, qui passe d’un délicat violet à un pourpre intense.

 

21  Les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.

d’une seule perle. Chacune des portes de la cité est une perle unique, haute d’environ 2,5 km. De même que les huîtres de nos mers produisent leurs perles en réaction à la souffrance que provoque le grain de sable qui s’y est introduit, ces perles surnaturelles servent à rappeler constamment aux saints l’importance des souffrances que Christ a endurées pour nous et leurs bienfaits éternels.

 

22  Je ne vis point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l’agneau.

Plusieurs passages affirment qu’il existe un temple dans les cieux (#Ap 3:12 ; #Ap 7:15 ; #Ap 11:19 ; #Ap 15: 5), or ici il est clairement dit qu’il n’y en aura pas dans l’éternité. Comment concilier ces deux assertions? Le temple n’est pas un bâtiment: c’est le Seigneur Dieu lui-même. C’est ce qu’implique #Ap 7:15: « Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux. » Le v. 23 continue cette pensée qu’il n’y aura pas de temple, si ce n’est celui que constituent Dieu et l’Agneau. La gloire de Dieu qui illumine le ciel le définit comme étant son temple. Nul besoin d’un temple dans l’éternité, puisque Dieu lui-même sera le temple en qui tout trouvera son existence. Les nouveaux cieux et la nouvelle terre sont littéralement totalement remplis de la présence de Dieu (cf. v. #Ap 21: 3). Aller au ciel, ce sera entrer dans la présence sans limite de Dieu lui-même (cf. #Jn 14: 3 ; #1Th 4:17).

 

23  La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau.

 

24  Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire.

Les nations. Littéralement « les peuples ». Les rachetés de toutes les nations et de tous les groupes ethniques habiteront dans la lumière du ciel. Dans la ville éternelle, il n’y aura plus ni discordes ni barrières ni exclusions du fait de la race ou de la politique. Les différentes sortes de peuples disparaîtront dans l’éternité pour ne former qu’un peuple, celui de Dieu, et les hommes se déplaceront librement dans la ville et ses environs.

 

25  Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit.

 

26  On y apportera la gloire et l’honneur des nations.

 

27  Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge ; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau.

livre de vie de l’Agneau. Voir la note sur 3:5 {==> "Ap 3:5"}.


Livre de vie de l’Agneau voir :
https://www.chercherjesus-christ.com/news/le-livre-vie-de-lagneau-immole/

 

APOCALYPSE 22 * 1 à 21

1 ¶  Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau.

fleuve d’eau de la vie. Ce fleuve ne ressemblera à aucun sur terre, parce qu’il n’existera pas de cycle hydrologique qui puisse l’alimenter. L’eau de la vie symbolise le flux continuel de la vie éternelle qui vient du trône de Dieu et baigne les habitants du ciel (voir la note sur 21: 6 {==> "Ap 21: 6"}).

 

2  Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.

arbre de vie. Symbole autant de la vie éternelle que de bénédictions éternelles. L’arbre porte douze fruits, un pour chaque mois de l’année, et cela symbolise l’abondante variété que l’on trouvera au ciel. Le mot français « thérapeutique » vient du mot grec traduit par « guérison ». Ces feuilles serviront d’une certaine façon à enrichir la vie au paradis, et elles lui donneront sa plénitude, seule capable de nous satisfaire.

 

3  Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville ; ses serviteurs le serviront et verront sa face,

plus d’anathème. Ce sera la fin de la malédiction qui pèse sur l’humanité et sur la terre à cause de la désobéissance d’Adam et d’Ève (#Ge 3:16-19). Dieu n’aura plus jamais à juger le péché, puisqu’il n’existera plus dans les nouveaux cieux ni sur la nouvelle terre.

ses serviteurs le serviront. Voir la note sur 7:15 {==> "Ap 7:15"}.

 

4  et son nom sera sur leur front.

verront sa face. Aucun humain ne pouvait voir la face de Dieu et vivre (#Ex 33:20-23), mais les habitants du ciel peuvent sans danger contempler la face de Dieu, car ils sont désormais saints (cf. #Jn 1:18 ; #1Ti 6:16 ; #1Jn 3:2).

son nom. Ils appartiennent en propre à Dieu (voir la note sur 3:12 {==> "Ap 3:12"}).

 

5  Il n’y aura plus de nuit ; et ils n’auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles.

ils régneront. Les citoyens du ciel sont plus que de simples serviteurs (voir la note sur 3:21 {==> "Ap 3:21"}).

 

6 ¶  Et il me dit : Ces paroles sont certaines et véritables ; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt. — 

ses serviteurs. Les membres des sept Églises d’Asie Mineure qui allaient recevoir cette lettre (#Ap 1:11) et tous les croyants qui la liraient ensuite.

les choses qui doivent arriver bientôt. Cette expression implique toute la révélation que Jean vient de rapporter (voir la note sur 1:1 {==> "Ap 1:1"}).

 

 Et voici, je viens bientôt. —  Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre !

je viens bientôt. Le retour de Jésus est imminent (voir la note sur 3:11 {==> "Ap 3:11"}).

Heureux. Voir la note sur 1:3 {==> "Ap 1:3"}.

 

8  C’est moi Jean, qui ai entendu et vu ces choses. Et quand j’eus entendu et vu, je tombai aux pieds de l’ange qui me les montrait, pour l’adorer.

ai entendu et vu. Jean reprend la parole, pour la première fois depuis le ch. #Ap 1, et confirme la véracité de cette révélation par sa qualité de témoin oculaire, qui est la base de tout témoignage authentique.

je tombai …  pour l’adorer. Voir la note sur 19: 10 {==> "Ap 19: 10"}.

 

9  Mais il me dit : Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères les prophètes, et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu.

 

10  Et il me dit : Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche.

Ne scelle point les paroles. Cf. #Ap 10:11. Des prophéties antérieures avaient été scellées (#Da 8:26 ; #Da 12:4-10); celles-ci sont destinées à être proclamées pour produire le fruit de l’obéissance et de l’adoration.

le temps est proche. Il y a ici une notion d’imminence, d’approche de la fin.

 

11  Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

Ceux qui rejettent les avertissements de Dieu scellent leur destinée: l’enfer, où ils conserveront pour l’éternité leur nature mauvaise et méchante. Ceux qui réagissent positivement à ces avertissements établissent ainsi leur destinée éternelle: la gloire, avec une justice et une sainteté parfaites au ciel.

 

12  Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre.

je viens bientôt. Voir la note sur 3:11 {==> "Ap 3:11"}. Ici encore, il est question de l’imminence de ces événements (cf. #Mr 13:33-37).

selon son œuvre. Seules les œuvres capables de traverser l’épreuve du feu de Dieu ont une valeur éternelle et sont dignes d’une récompense (#1Co 3:10-15 ; #1Co 4:1-5 ; #2Co 5:10).

 

13  Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

l’alpha et l’oméga. Voir la note sur 1:8 {==> "Ap 1:8"}.

 

14  Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville !

Heureux ceux qui lavent leurs robes. C’est-à-dire ceux qui ont été lavés par le sang de l’Agneau de Dieu (#Hé 9:14 ; #1Pi 1:18-19 ; voir la note sur 7:14 {==> "Ap 7:14"}). Certains manuscrits portent « heureux ceux qui mettent en pratique ses commandements ». Voir la note sur 1:3 {==> "Ap 1:3"}.

l’arbre de vie. Il s’agissait d’un véritable arbre, avec des propriétés qui lui permettaient de soutenir la vie éternelle. Il se trouvait au centre du jardin. Adam pouvait l’observer et mangeait certainement de ses fruits pour vivre (v. #Ge 2:16). Un tel arbre, symbole de la vie éternelle, aura sa place dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre. Arbre de la Connaissance. #Ge 2:17 ; #Ge 3:1-6, #Ge 3:11, #Ge 3:22. Ce nom est peut-être en rapport avec l’épreuve à laquelle nos ancêtres furent soumis pour déterminer s’ils tourneraient bien ou mal, s’ils obéiraient à Dieu ou désobéiraient à son commandement.

 

15  Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !

les chiens. Ils étaient perçus comme des créatures méprisables, au temps du N.T. Appliqué à des êtres humains, le terme renvoyait à leur bassesse morale. Il fut employé notamment pour désigner des dirigeants infidèles (#Esa 56:10) et des prostitués homosexuels (#De 23: 18).

magiciens. Voir la note sur 9:21 {==> "Ap 9:21"}.

 

16  Moi Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin.

mon ange. Voir #Ap 1:1.

les Églises. C’est-à-dire les sept Églises d’Asie Mineure, premières destinataires de ce livre (#Ap 1:11).

le rejeton et la postérité de David. Le mot « rejeton » signifie littéralement « racine »: Christ est à l’origine de la vie de David et de sa descendance, ce qui établit sa divinité. Il est en même temps un descendant de David (« postérité »), ce qui renvoie à son humanité. Cette expression livre donc un puissant témoignage au caractère pleinement humain et divin de Christ (cf. #2Ti 2:8).

l’étoile brillante du matin. Il s’agit de l’étoile la plus brillante, celle qui annonce l’aube. Lors de sa venue, Jésus sera l’étoile brillante qui brisera les ténèbres de la vie humaine et annoncera l’aube du jour de gloire de Dieu (voir la note sur 2:28 {==> "Ap 2:28"}).

 

17  Et l’Esprit et l’épouse disent : Viens. Et que celui qui entend dise : Viens. Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut prenne de l’eau de la vie, gratuitement.

Viens. C’est là la réponse de l’Esprit et de l’Église à la promesse du retour de Christ.

que celui. L’offre de recevoir le salut et la grâce s’adresse sans restriction à tous ceux qui désirent voir étanchée la soif de leur âme. Cf. #Esa 55:1-2.

l’eau de la vie. Voir la note sur le v. 1 {==> "Ap 22: 1"}.

 

18  Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ;

22:18-19 Jésus offre un témoignage complet de l’autorité de la prophétie et de son caractère définitif. Il a donné à Jean la mission de la rédiger, mais c’est bien lui qui en est l’auteur. Ce genre d’avertissements n’est pas nouveau (cf. #De 4:2 ; #De 12:32 ; #Pr 30:6 ; #Jér 26:2). Ces mises en garde contre la tentation de modifier le texte biblique renvoient à la clôture du canon du N.T. Quiconque porte atteinte à la vérité en essayant de la déformer, de l’atténuer, de la modifier ou d’en proposer une mauvaise interprétation encourt les châtiments décrit dans ces versets.

 

19  et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

 

20 ¶  Celui qui atteste ces choses dit : Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

Oui, je viens bientôt. Voir la note sur 3:11 {==> "Ap 3:11"}. A la lumière de cette espérance, ce qui est attendu maintenant des croyants est décrit par Pierre (voir #2P

 

21  Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous !



 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/