JOUR 18

01/09/2015 17:14

La lecture du jour

 

 
GENESE 31
 
Départ de Jacob pour Canaan
V. 1-21: cf. Ge 30:25-43; 32:9-12.
1Jacob entendit les propos des fils de Laban, qui disaient: Jacob a pris tout ce qui était à notre père, et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse.2Jacob remarqua aussi le visage de Laban; et voici, il n’était plus envers lui comme auparavant. 3Alors l’Éternel dit à Jacob: Retourne au pays de tes pères et dans ton lieu de naissance, et je serai avec toi. 4Jacob fit appeler Rachel et Léa, qui étaient aux champs vers son troupeau. 5Il leur dit: Je vois, au visage de votre père, qu’il n’est plus envers moi comme auparavant; mais le Dieu de mon père a été avec moi. 6Vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de tout mon pouvoir. 7Et votre père s’est joué de moi, et a changé dix fois mon salaire; mais Dieu ne lui a pas permis de me faire du mal. 8Quand il disait: Les tachetées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits tachetés. Et quand il disait: Les rayées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits rayés. 9Dieu a pris à votre père son troupeau, et me l’a donné. 10Au temps où les brebis entraient en chaleur, je levai les yeux, et je vis en songe que les boucs qui couvraient les brebis étaient rayés, tachetés et marquetés. 11Et l’ange de Dieu me dit en songe: Jacob! Je répondis: Me voici! 12Il dit: Lève les yeux, et regarde: tous les boucs qui couvrent les brebis sont rayés, tachetés et marquetés; car j’ai vu tout ce que te fait Laban. 13Je suis le Dieu de Béthel, où tu as oint un monument, où tu m’as fait un vœu. Maintenant, lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta naissance.14Rachel et Léa répondirent, et lui dirent: Avons-nous encore une part et un héritage dans la maison de notre père? 15Ne sommes-nous pas regardées par lui comme des étrangères, puisqu’il nous a vendues, et qu’il a mangé notre argent? 16Toute la richesse que Dieu a ôtée à notre père appartient à nous et à nos enfants. Fais maintenant tout ce que Dieu t’a dit. 17Jacob se leva, et il fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameaux. 18Il emmena tout son troupeau et tous les biens qu’il possédait, le troupeau qui lui appartenait, qu’il avait acquis à Paddan-Aram; et il s’en alla vers Isaac, son père, au pays de Canaan.19Tandis que Laban était allé tondre ses brebis, Rachel déroba les théraphim de son père; 20et Jacob trompa Laban, l’Araméen, en ne l’avertissant pas de sa fuite. 21Il s’enfuit, avec tout ce qui lui appartenait; il se leva, traversa le fleuve, et se dirigea vers la montagne de Galaad.
Poursuite de Laban
V. 22-55: cf. (Job 33:14-17. Ps 105:13-15.) (Ps 124. Ge 26:26-31.)
22Le troisième jour, on annonça à Laban que Jacob s’était enfui. 23Il prit avec lui ses frères, le poursuivit sept journées de marche, et l’atteignit à la montagne de Galaad. 24Mais Dieu apparut la nuit en songe à Laban, l’Araméen, et lui dit: Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal! 25Laban atteignit donc Jacob. Jacob avait dressé sa tente sur la montagne; Laban dressa aussi la sienne, avec ses frères, sur la montagne de Galaad. 26Alors Laban dit à Jacob: Qu’as-tu fait? Pourquoi m’as-tu trompé, et emmènes-tu mes filles comme des captives par l’épée? 27Pourquoi as-tu pris la fuite en cachette, m’as-tu trompé, et ne m’as-tu point averti? Je t’aurais laissé partir au milieu des réjouissances et des chants, au son du tambourin et de la harpe. 28Tu ne m’as pas permis d’embrasser mes fils et mes filles! C’est en insensé que tu as agi. 29Ma main est assez forte pour vous faire du mal; mais le Dieu de votre père m’a dit hier: Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal! 30Maintenant que tu es parti, parce que tu languissais après la maison de ton père, pourquoi as-tu dérobé mes dieux? 31Jacob répondit, et dit à Laban: J’avais de la crainte à la pensée que tu m’enlèverais peut-être tes filles. 32Mais périsse celui auprès duquel tu trouveras tes dieux! En présence de nos frères, examine ce qui t’appartient chez moi, et prends-le. Jacob ne savait pas que Rachel les eût dérobés. 33Laban entra dans la tente de Jacob, dans la tente de Léa, dans la tente des deux servantes, et il ne trouva rien. Il sortit de la tente de Léa, et entra dans la tente de Rachel. 34Rachel avait pris les théraphim, les avait mis sous le bât du chameau, et s’était assise dessus. Laban fouilla toute la tente, et ne trouva rien. 35Elle dit à son père: Que mon seigneur ne se fâche point, si je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce qui est ordinaire aux femmes. Il chercha, et ne trouva point les théraphim. 36Jacob s’irrita, et querella Laban. Il reprit la parole, et lui dit: Quel est mon crime, quel est mon péché, que tu me poursuives avec tant d’ardeur?37Quand tu as fouillé tous mes effets, qu’as-tu trouvé des effets de ta maison? Produis-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils prononcent entre nous deux. 38Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi; tes brebis et tes chèvres n’ont point avorté, et je n’ai point mangé les béliers de ton troupeau. 39Je ne t’ai point rapporté de bêtes déchirées, j’en ai payé le dommage; tu me redemandais ce qu’on me volait de jour et ce qu’on me volait de nuit. 40La chaleur me dévorait pendant le jour, et le froid pendant la nuit, et le sommeil fuyait de mes yeux. 41Voilà vingt ans que j’ai passés dans ta maison; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles, et six ans pour ton troupeau, et tu as changé dix fois mon salaire. 42Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, celui que craint Isaac, tu m’aurais maintenant renvoyé à vide. Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains, et hier il a prononcé son jugement. 43Laban répondit, et dit à Jacob: Ces filles sont mes filles, ces enfants sont mes enfants, ce troupeau est mon troupeau, et tout ce que tu vois est à moi. Et que puis-je faire aujourd’hui pour mes filles, ou pour leurs enfants qu’elles ont mis au monde? 44Viens, faisons alliance, moi et toi, et que cela serve de témoignage entre moi et toi! 45Jacob prit une pierre, et il la dressa pour monument. 46Jacob dit à ses frères: Ramassez des pierres. Ils prirent des pierres, et firent un monceau; et ils mangèrent là sur le monceau. 47Laban l’appela Jegar-Sahadutha, et Jacob l’appela Galed. 48Laban dit: Que ce monceau serve aujourd’hui de témoignage entre moi et toi! C’est pourquoi on lui a donné le nom de Galed. 49On l’appelle aussi Mitspa, parce que Laban dit: Que l’Éternel veille sur toi et sur moi, quand nous nous serons l’un et l’autre perdus de vue. 50Si tu maltraites mes filles, et si tu prends encore d’autres femmes, ce n’est pas un homme qui sera avec nous, prends-y garde, c’est Dieu qui sera témoin entre moi et toi. 51Laban dit à Jacob: Voici ce monceau, et voici ce monument que j’ai élevé entre moi et toi. 52Que ce monceau soit témoin et que ce monument soit témoin que je n’irai point vers toi au-delà de ce monceau, et que tu ne viendras point vers moi au-delà de ce monceau et de ce monument, pour agir méchamment. 53Que le Dieu d’Abraham et de Nachor, que le Dieu de leur père soit juge entre nous. Jacob jura par celui que craignait Isaac.54Jacob offrit un sacrifice sur la montagne, et il invita ses frères à manger; ils mangèrent donc, et passèrent la nuit sur la montagne. 55Laban se leva de bon matin, baisa ses fils et ses filles, et les bénit. Ensuite il partit pour retourner dans sa demeure.
 
PSAUMES 35
1 S 24. (Ps 7; 59; 70; 109; 140.) Ex 23:22.
1De David.
 
Éternel! Défends-moi contre mes adversaires,
Combats ceux qui me combattent!
2Saisis le petit et le grand bouclier,
Et lève-toi pour me secourir!
3Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs!
Dis à mon âme: Je suis ton salut!
4 Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie!
Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui méditent ma perte!
5Qu’ils soient comme la balle emportée par le vent,
Et que l’ange de l’Éternel les chasse!
6Que leur route soit ténébreuse et glissante,
Et que l’ange de l’Éternel les poursuive!
7Car sans cause ils m’ont tendu leur filet sur une fosse,
Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie.
8Que la ruine les atteigne à l’improviste,
Qu’ils soient pris dans le filet qu’ils ont tendu,
Qu’ils y tombent et périssent!
9Et mon âme aura de la joie en l’Éternel,
De l’allégresse en son salut.
10Tous mes os diront: Éternel! Qui peut, comme toi,
Délivrer le malheureux d’un plus fort que lui,
Le malheureux et le pauvre de celui qui le dépouille?
11De faux témoins se lèvent:
Ils m’interrogent sur ce que j’ignore.
12Ils me rendent le mal pour le bien:
Mon âme est dans l’abandon.
13Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac,
J’humiliais mon âme par le jeûne,
Je priais, la tête penchée sur mon sein.
14Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais lentement;
Comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse.
15Puis, quand je chancelle, ils se réjouissent et s’assemblent,
Ils s’assemblent à mon insu pour m’outrager,
Ils me déchirent sans relâche;
16Avec les impies, les parasites moqueurs,
Ils grincent des dents contre moi.
17Seigneur! Jusques à quand le verras-tu?
Protège mon âme contre leurs embûches,
Ma vie contre les lionceaux!
18 Je te louerai dans la grande assemblée,
Je te célébrerai au milieu d’un peuple nombreux.
19Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet,
Que ceux qui me haïssent sans cause ne m’insultent pas du regard!
20Car ils tiennent un langage qui n’est point celui de la paix,
Ils méditent la tromperie contre les gens tranquilles du pays.
21Ils ouvrent contre moi leur bouche,
Ils disent: Ah! Ah! Nos yeux regardent!
22Éternel, tu le vois! Ne reste pas en silence!
Seigneur, ne t’éloigne pas de moi!
23Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice!
Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause!
24Juge-moi selon ta justice, Éternel, mon Dieu!
Et qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet!
25Qu’ils ne disent pas dans leur cœur: Ah! Voilà ce que nous voulions!
Qu’ils ne disent pas: Nous l’avons englouti!
26Que tous ensemble ils soient honteux et confus,
Ceux qui se réjouissent de mon malheur!
Qu’ils revêtent l’ignominie et l’opprobre,
Ceux qui s’élèvent contre moi!
27Qu’ils aient de l’allégresse et de la joie,
Ceux qui prennent plaisir à mon innocence,
Et que sans cesse ils disent: Exalté soit l’Éternel,
Qui veut la paix de son serviteur!
28Et ma langue célébrera ta justice,
Elle dira tous les jours ta louange.
 
MATTHIEU 20
 
Parabole des ouvriers loués à différentes heures
V. 1-16: cf. Mt 19:30. Ps 145:17. 1 Co 4:7. 2 Co 8:12.
1 Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. 2Il convint avec eux d’un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. 3Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire. 4Il leur dit: Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. 5Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même.6Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d’autres qui étaient sur la place, et il leur dit: Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire? 7Ils lui répondirent: C’est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. 8Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant: Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. 9Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. 10Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier. 11En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, 12et dirent: Ces derniers n’ont travaillé qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur.13Il répondit à l’un d’eux: Mon ami, je ne te fais pas tort; n’es-tu pas convenu avec moi d’un denier? 14Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi. 15Ne m’est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Ou vois-tu de mauvais œil que je sois bon?16Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.
Jésus annonce sa mort et sa résurrection
V. 17-19: cf. (Mc 10:32-34. Lu 18:31-34.) Mt 16:21.
17 Pendant que Jésus montait à Jérusalem, il prit à part les douze disciples, et il leur dit en chemin:
18 Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, 19et ils le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient; et le troisième jour il ressuscitera.
Demande des fils de Zébédée
V. 20-28: cf. (Mc 10:35-45. Lu 22:24-27.)
20 Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande.21Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche. 22Jésus répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire? Nous le pouvons, dirent-ils. 23Et il leur répondit: Il est vrai que vous boirez ma coupe; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui mon Père l’a réservé. 24Les dix, ayant entendu cela, furent indignés contre les deux frères. 25Jésus les appela, et dit:Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent.
26 Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; 27et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. 28C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.
Deux aveugles guéris à Jéricho
V. 29-34: cf. (Mc 10:46-53. Lu 18:35-43.)
29 Lorsqu’ils sortirent de Jéricho, une grande foule suivit Jésus. 30Et voici, deux aveugles, assis au bord du chemin, entendirent que Jésus passait, et crièrent: Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David! 31La foule les reprenait, pour les faire taire; mais ils crièrent plus fort: Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David! 32Jésus s’arrêta, les appela, et dit:Que voulez-vous que je vous fasse? 33Ils lui dirent: Seigneur, que nos yeux s’ouvrent. 34Ému de compassion, Jésus toucha leurs yeux; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/