JOUR 32 DE 85

02/10/2016 07:36

JOUR 32 DE 85

02/10/2016 05:31
JOUR 32
JEAN 4
LUC 16
1 CORINTHIENS 16
1 TESSALONICIENS 4
 
JEAN 4
 
La femme samaritaine
V. 1-26: cf. És 55:1-3. Jn 7:37-39. Ap 22:17.
1Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu’il faisait et baptisait plus de disciples que Jean. 2Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c’étaient ses disciples. 3Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée. 4Comme il fallait qu’il passât par la Samarie, 5il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. 6Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure. 7Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire. 8Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. 10Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. 11Seigneur, lui dit la femme, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond; d’où aurais-tu donc cette eau vive? 12Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux? 13Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif;
14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 15La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici.
16 Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. 17La femme répondit: Je n’ai point de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n’ai point de mari.
18 Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. En cela tu as dit vrai. 19Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. 20Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.
21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. 25La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir (celui qu’on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle.
V. 27-42: cf. Ac 8:5-17, 25. (Mt 9:37, 38. 1 Co 3:5-9.)
27Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu’il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit: Que demandes-tu? Ou: De quoi parles-tu avec elle? 28Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s’en alla dans la ville, et dit aux gens: 29Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; ne serait-ce point le Christ? 30Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. 31Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant: Rabbi, mange. 32Mais il leur dit: J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. 33Les disciples se disaient donc les uns aux autres: Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger? 34Jésus leur dit:Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre.
35 Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. 36Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble.37Car en ceci ce qu’on dit est vrai: Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne. 38Je vous ai envoyés moissonner ce que vous n’avez pas travaillé; d’autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail. 39Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme: Il m’a dit tout ce que j’ai fait. 40Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d’eux. Et il resta là deux jours. 41Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole; 42et ils disaient à la femme: Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l’avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu’il est vraiment le Sauveur du monde.
Retour de Jésus en Galilée
V. 43-54: cf. Lu 7:1-10; 17:5.
43Après ces deux jours, Jésus partit de là, pour se rendre en Galilée; 44car il avait déclaré lui-même qu’un prophète n’est pas honoré dans sa propre patrie.45Lorsqu’il arriva en Galilée, il fut bien reçu des Galiléens, qui avaient vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête; car eux aussi étaient allés à la fête. 46Il retourna donc à Cana en Galilée, où il avait changé l’eau en vin.
Guérison du fils d’un officier du roi
Il y avait à Capernaüm un officier du roi, dont le fils était malade. 47Ayant appris que Jésus était venu de Judée en Galilée, il alla vers lui, et le pria de descendre et de guérir son fils, qui était près de mourir. 48Jésus lui dit: Si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point. 49L’officier du roi lui dit: Seigneur, descends avant que mon enfant meure.
50 Va, lui dit Jésus, ton fils vit. Et cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite, et il s’en alla. 51Comme déjà il descendait, ses serviteurs venant à sa rencontre, lui apportèrent cette nouvelle: Ton enfant vit. 52Il leur demanda à quelle heure il s’était trouvé mieux; et ils lui dirent: Hier, à la septième heure, la fièvre l’a quitté. 53Le père reconnut que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils vit. Et il crut, lui et toute sa maison. 54Jésus fit encore ce second miracle lorsqu’il fut venu de Judée en Galilée.
 
LUC 16
Parabole de l’économe infidèle
V. 1-13: cf. (1 Ti 6:17-19. Lu 12:33.) Mt 25:14-30; 6:19, 20, 24.
1Jésus dit aussi à ses disciples: Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens.
2 Il l’appela, et lui dit: Qu’est-ce que j’entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. 3L’économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de ses biens? Travailler à la terre? Je ne le puis. Mendier? J’en ai honte. 4Je sais ce que je ferai, pour qu’il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi. 5Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier: Combien dois-tu à mon maître? 6Cent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante. 7Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, et écris quatre-vingts. 8Le maître loua l’économe infidèle de ce qu’il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l’égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière. 9Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu’ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer. 10Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. 11Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables? 12Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous?13Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
Reproches aux pharisiens
V. 14-18: cf. Mt 23:23-28; 5:17-20, 31, 32.
14Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui. 15Jésus leur dit: Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu.
16 La loi et les prophètes ont subsisté jusqu’à Jean; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer. 17Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu’il ne l’est qu’un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber. 18Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère.
Parabole du mauvais riche et du pauvre Lazare
V. 19-31: cf. Lu 16:9-12. Ps 49; 73. Pr 19:6, 7. (Lu 12:15-21; 6:20, 21, 24, 25.)
19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. 20Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, 21et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. 22Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. 23Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. 24Il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. 25Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. 26D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. 27Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j’ai cinq frères. 28C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. 29Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent.30Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. 31Et Abraham lui dit: S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait.
 
1 CORINTHIENS 16
Collecte pour les chrétiens de Jérusalem. Projets de voyage. Informations, exhortations, salutations
V. 1-12: cf. (2 Co 8 et 9. Ro 15:25-27.) Ac 19:21, 22; 20:1-3.
1Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux Églises de la Galatie. 2Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra, selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons. 3Et quand je serai venu, j’enverrai avec des lettres, pour porter vos libéralités à Jérusalem, les personnes que vous aurez approuvées. 4Si la chose mérite que j’y aille moi-même, elles feront le voyage avec moi. 5J’irai chez vous quand j’aurai traversé la Macédoine, car je traverserai la Macédoine. 6Peut-être séjournerai-je auprès de vous, ou même y passerai-je l’hiver, afin que vous m’accompagniez là où je me rendrai. 7Je ne veux pas cette fois vous voir en passant, mais j’espère demeurer quelque temps auprès de vous, si le Seigneur le permet. 8Je resterai néanmoins à Éphèse jusqu’à la Pentecôte; 9car une porte grande et d’un accès efficace m’est ouverte, et les adversaires sont nombreux. 10Si Timothée arrive, faites en sorte qu’il soit sans crainte parmi vous, car il travaille comme moi à l’œuvre du Seigneur. 11Que personne donc ne le méprise. Accompagnez-le en paix, afin qu’il vienne vers moi, car je l’attends avec les frères. 12Pour ce qui est du frère Apollos, je l’ai beaucoup exhorté à se rendre chez vous avec les frères, mais ce n’était décidément pas sa volonté de le faire maintenant; il partira quand il en aura l’occasion.
V. 13-18: cf. 1 Th 5:5-13.
13Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez-vous. 14Que tout ce que vous faites se fasse avec charité! 15Encore une recommandation que je vous adresse, frères. Vous savez que la famille de Stéphanas est les prémices de l’Achaïe, et qu’elle s’est dévouée au service des saints. 16Ayez vous aussi de la déférence pour de tels hommes, et pour tous ceux qui travaillent à la même œuvre.17Je me réjouis de la présence de Stéphanas, de Fortunatus et d’Achaïcus; ils ont suppléé à votre absence, 18car ils ont tranquillisé mon esprit et le vôtre. Sachez donc apprécier de tels hommes.
V. 19-24: cf. Ph 4:21-23. Ép 6:23, 24.
19Les Églises d’Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l’Église qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur. 20Tous les frères vous saluent. Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. 21Je vous salue, moi Paul, de ma propre main. 22Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème! Maranatha. 23Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous! 24Mon amour est avec vous tous en Jésus-Christ.
 
1 TESSALONICIENS 4
Exhortation à la sainteté, à la charité, au travail
V. 1-8: cf. 1 Pi 1:14-16; 4:1-5. Ép 5:3-8. 1 Co 6:13-20.
1Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès. 2Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part du Seigneur Jésus. 3Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité; 4c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, 5sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu; 6c’est que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté. 7Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification. 8Celui donc qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit.
V. 9-12: cf. 1 Pi 1:22. 2 Th 3:6-12.
9 Pour ce qui est de l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin qu’on vous en écrive; car vous avez vous-mêmes appris de Dieu à vous aimer les uns les autres,10et c’est aussi ce que vous faites envers tous les frères dans la Macédoine entière. Mais nous vous exhortons, frères, à abonder toujours plus dans cet amour,11et à mettre votre honneur à vivre tranquilles, à vous occuper de vos propres affaires, et à travailler de vos mains, comme nous vous l’avons recommandé, 12en sorte que vous vous conduisiez honnêtement envers ceux du dehors, et que vous n’ayez besoin de personne.
Sur la résurrection des morts et l’avènement du Seigneur
V. 13-18: cf. 1 Co 15:19-58. Ph 3:20, 21.
13Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance. 14Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts.15Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. 16Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. 17Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 18Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.
 
.
La femme samaritaine
V. 1-26: cf. És 55:1-3. Jn 7:37-39. Ap 22:17.
1Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu’il faisait et baptisait plus de disciples que Jean. 2Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c’étaient ses disciples. 3Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée. 4Comme il fallait qu’il passât par la Samarie, 5il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. 6Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure. 7Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire. 8Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. 10Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. 11Seigneur, lui dit la femme, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond; d’où aurais-tu donc cette eau vive? 12Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux? 13Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif;
14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 15La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici.
16 Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. 17La femme répondit: Je n’ai point de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n’ai point de mari.
18 Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. En cela tu as dit vrai. 19Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. 20Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.
21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. 25La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir (celui qu’on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle.
V. 27-42: cf. Ac 8:5-17, 25. (Mt 9:37, 38. 1 Co 3:5-9.)
27Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu’il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit: Que demandes-tu? Ou: De quoi parles-tu avec elle? 28Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s’en alla dans la ville, et dit aux gens: 29Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; ne serait-ce point le Christ? 30Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. 31Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant: Rabbi, mange. 32Mais il leur dit: J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. 33Les disciples se disaient donc les uns aux autres: Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger? 34Jésus leur dit:Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre.
35 Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. 36Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble.37Car en ceci ce qu’on dit est vrai: Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne. 38Je vous ai envoyés moissonner ce que vous n’avez pas travaillé; d’autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail. 39Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme: Il m’a dit tout ce que j’ai fait. 40Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d’eux. Et il resta là deux jours. 41Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole; 42et ils disaient à la femme: Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l’avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu’il est vraiment le Sauveur du monde.
Retour de Jésus en Galilée
V. 43-54: cf. Lu 7:1-10; 17:5.
43Après ces deux jours, Jésus partit de là, pour se rendre en Galilée; 44car il avait déclaré lui-même qu’un prophète n’est pas honoré dans sa propre patrie.45Lorsqu’il arriva en Galilée, il fut bien reçu des Galiléens, qui avaient vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête; car eux aussi étaient allés à la fête. 46Il retourna donc à Cana en Galilée, où il avait changé l’eau en vin.
Guérison du fils d’un officier du roi
Il y avait à Capernaüm un officier du roi, dont le fils était malade. 47Ayant appris que Jésus était venu de Judée en Galilée, il alla vers lui, et le pria de descendre et de guérir son fils, qui était près de mourir. 48Jésus lui dit: Si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point. 49L’officier du roi lui dit: Seigneur, descends avant que mon enfant meure.
50 Va, lui dit Jésus, ton fils vit. Et cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite, et il s’en alla. 51Comme déjà il descendait, ses serviteurs venant à sa rencontre, lui apportèrent cette nouvelle: Ton enfant vit. 52Il leur demanda à quelle heure il s’était trouvé mieux; et ils lui dirent: Hier, à la septième heure, la fièvre l’a quitté. 53Le père reconnut que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils vit. Et il crut, lui et toute sa maison. 54Jésus fit encore ce second miracle lorsqu’il fut venu de Judée en Galilée.
 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/